Navigation – Plan du site
2014

Nicole Caligaris, Le Jour est entré dans la nuit, Hubert Duprat

Jean-Marc Huitorel
Le Jour est entré dans la nuit, Hubert Duprat
Nicole Caligaris, Le Jour est entré dans la nuit, Hubert Duprat

Paris : François Bourin, 2014, 79p. 22 x 14cm, (Penser le monde)

ISBN : 9791025200803. _ 14,00 €

Haut de page

Texte intégral

1Ce texte de l’écrivaine Nicole Caligaris à propos de l’artiste Hubert Duprat est à la fois singulier et très significatif quant à bien des questions du moment. Le propos ? « Ce livre ne porte pas sur l’histoire de l’art. Il ne porte pas non plus sur les conceptions artistiques d’Hubert Duprat. Il s’en tient au trouble que ses œuvres introduisent dans notre idée de la réalité. » (Nicole Caligaris)

2A priori donc, il ne s’agit pas de critique d’art mais d’un texte revendiquant son statut littéraire. Il est édité dans la collection Penser le monde (Série Cultural Studies). Ces mentions ne sont pas anodines. L’ouvrage ne comprend pas d’iconographie. Ainsi toutes les œuvres de Duprat dont il est question, fort nombreuses, sont présentées ici sous forme d’une description aussi brève que précise, sortes de haïkus qui figurent en marge du texte, à la manière de vignettes visuelles. Cela rappelle aux critiques d’art le rôle fondamental de la description rigoureuse, le texte faisant image. S’agissant du commentaire de l’auteur, il impressionne par sa pertinence dans l’approche de l’univers de Duprat et la façon qu’a celui-ci d’élaborer ses œuvres : documenté, précis, limpide jusque dans ses considérations scientifiques. L’approche repose sur l’expérience et par là convoque la phénoménologie. Toutefois, comme Nicole Caligaris l’a clairement annoncé, ses références ne sont pas celles de l’histoire de l’art ; plutôt celles des cultures du monde et des approches singulières (celle de Roger Caillois en particulier), celle des artisans traditionnels, des ethnographes et des observateurs transversaux, de la littérature et des autres domaines de l’expression humaine. Partant, ce texte conduit à deux constats non dénués de conséquence. Le premier est que l’approche littéraire de l’art retrouve une force et une pertinence qu’on n’attendait plus. Le second, que l’art lui-même ne saurait désormais s’envisager à la seule aune de son illusoire autonomie et qu’il s’inscrit naturellement dans le vaste concert de l’étude des objets symboliques, essentiellement enrichie par les outils de l’anthropologie. Un dernier point : ce texte aussi court que dense montre, si besoin était, que Hubert Duprat compte parmi les artistes les plus passionnants de l’époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Marc Huitorel, «  Nicole Caligaris, Le Jour est entré dans la nuit, Hubert Duprat », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 04 novembre 2016, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/19270

Haut de page

Auteur

Jean-Marc Huitorel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals