Navigation – Plan du site
2015

30 Years after Les Immatériaux: Art, Science, and Theory

Michela Alessandrini
30 Years after Les Immatériaux: Art, Science, and Theory
30 Years after Les Immatériaux: Art, Science, and Theory

Lüneburg : Meson Press, 2015, 245p. ill. 24 x 16cm, eng

Bibliogr.

ISBN : 9783957960306

Sous la dir. d’Andreas Broeckmann, Yuk Hui

Haut de page

Texte intégral

1Ce livre entend revenir sur l’une des expositions qui a le plus marqué l’histoire des expositions en Occident : Les Immatériaux. Organisée par le philosophe Jean-François Lyotard et son équipe en 1985, elle fut conçue comme une démonstration de l’impact des télécommunications sur plusieurs aspects de la vie, mais également comme une réflexion sur la condition post-moderne. A cette époque de mutations profondes dans les domaines de l’art, de la science et de la technologie, le philosophe s’interrogeait sur la nouvelle sensibilité à adopter face à ces domaines caractérisés par l’insécurité ou par la perte d’identités économique, sociale et individuelle. Comme le dit Jean-François Lyotard dans un texte de 1984 : « It is a sort of question of contributing to a sort of work of mourning for modernity. We must mourn for modernity, or at least certain aspects of modernity that today seem illusory or dangerous; and we must propose this precisely on the occasion of a reflection on the structure of communication and on its pertinence to the contemporary context » (p. 32). Ayant pensé Les Immatériaux comme une manifestation plutôt que comme une exposition, Jean-François Lyotard développa une ontologie du matériel et de l’immatériel selon le modèle de la télécommunication et de la linguistique : matériau/médium ; matériel/destinataire ; maternité/destinateur ; matière/référent et matrice/code.

2Le livre d’Andreas Broeckmann et Yuk Hui s’interroge plus spécifiquement sur le concept de « condition humaine » et sur la notion de postmodernité, tels qu’ils avaient été pensés par Jean-François Lyotard et tels qu’ils nous ont été transmis depuis Les Immatériaux. La publication réunit en plus d’un texte de Jean-François Lyotard, sur l’exposition et sur ses origines, douze contributions éminentes des philosophes, historiens de l’art et artistes Daniel Birnbaum, Jean-Louis Boissier, Thierry Dufrêne, Francesca Gallo, Charlie Gere, Antony Hudek, Robin Mackay, Anne Elisabeth Sejten, Bernard Stiegler et Sven-Olov Wallenstein. Observant avec recul l’exposition, leurs participations au catalogue aident à comprendre les questions en jeu et le geste philosophique de Lyotard.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michela Alessandrini, « 30 Years after Les Immatériaux: Art, Science, and Theory », Critique d’art [En ligne], Toutes les notes de lecture en ligne, mis en ligne le 20 mai 2017, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/21452

Haut de page

Auteur

Michela Alessandrini

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals