Navigation – Plan du site
Livres et catalogues
Catalogues monographiques

Art is Arp : dessins, collages, reliefs, sculptures, poésie

Denys Riout
Référence(s) :

Art is Arp : dessins, collages, reliefs, sculptures, poésie. Strasbourg : Les Musées de la Ville de Strasbourg, 2008

Texte intégral

1Ce catalogue ne sera pas facile à conserver en parfait état dans nos bibliothèques, à cause de sa couverture agrémentée de feuilles colorées seulement attachées au dos de l’ouvrage, et qui ne demandent qu’à se plisser ou à se froisser. Tant mieux : il faudra en prendre soin. Il le mérite.

2Exemplaire, cette publication est remarquablement adaptée et à son objet et à sa fonction.

3Réalisée sous la direction d’Isabelle Ewig, elle fourmille d’informations sur Hans-Jean Arp, depuis l’époque de ses premiers collages théosophiques (1914) jusqu’aux grandes sculptures réalisées dans l’atelier de Clamart après la Seconde Guerre mondiale, en passant par sa période Dada, ses liens avec le Surréalisme et l’Art concret, ses collaborations avec Sophie Taeuber, Max Ernst et d’autres, la décoration de l’Aubette et aussi ses textes, ses poèmes. Chacun des essais qui éclairent tel ou tel aspect de cette activité protéiforme est suivi de reproductions des œuvres exposées, réunies ici selon la thématique étudiée, et d’un dossier iconographique documentaire (photographies, couvertures ou pages de revues, de livres). Ces ensembles contribuent à une meilleure compréhension d’un parcours artistique qui semble vouloir se jouer des classements convenus.

4Le titre de l’exposition et du catalogue est emprunté à la conclusion d’une notice sur l’artiste rédigée par Marcel Duchamp en 1949 : « For Arp, art is arp ». Entre ces deux personnalités, bien des connivences peuvent être repérées, notamment leur intérêt jamais démenti pour les « lois du hasard » et pour le rôle joué par le langage dans l’univers des formes, ou encore une même volonté d’accorder à l’œuvre son indépendance en recourant à des procédures d’instauration impersonnelles. L’un et l’autre développèrent une réflexion en acte sur l’art, la création, sans pour autant se départir d’un sourire de bon aloi. Leur passion pour la liberté les a conduits à fuir tout embrigadement. Arp, dadaïste de la première heure, rejoignit les rangs surréalistes, ce qui ne l’empêcha nullement de frayer avec ses amis du groupe Cercle et Carré, puis de contribuer à la fondation du groupe Art concret.

5Les rattachements successifs ou simultanés de l’artiste à des mouvements perçus comme contradictoires par les protagonistes eux-mêmes incitent à reconsidérer la complexité de son œuvre, liée au biomorphisme des ovales, mais aussi aux grilles orthogonales et au carré, forme pour laquelle il envisagea de prendre un brevet. L’unité de cette profusion se lit dans le mouvement de la création plus encore que dans les réalisations qui en découlent. Ce regard sur l’art en train de se faire nous convie à abandonner les schémas trop simples, trop linéaires, des histoires de l’avant-garde construites sur l’opposition de mouvements qui se succèdent au fil d’une temporalité ordonnée par la stricte chronologie. Art is Arp montre qu’il est possible d’élaborer une approche rigoureuse qui fasse droit à l’hétérogénéité du réel, à la palpitation de la vie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denys Riout, « Art is Arp : dessins, collages, reliefs, sculptures, poésie », Critique d’art [En ligne], 33 | Printemps 2009, mis en ligne le 27 janvier 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/607

Haut de page

Auteur

Denys Riout

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals