Navigation – Plan du site
Infos

Découvertes et redécouvertes. L’actualité des rééditions

Evelyne Toussaint
Référence(s) :

Arasse, Daniel. Le Détail : pour une histoire rapprochée de la peinture, Paris : Flammarion, 2008.

Chalumeau, Jean-Luc. La Lecture de l’art, Paris : Klincksieck, 2008

De Duve, Thierry. Faire école (ou la refaire ?), Dijon : Les Presses du réel, 2008

Duchamp, Marcel. Duchamp du signe suivi de Notes ,Paris : Flammarion, 2008

Goodman, Nelson. L’Art en théorie et en action, Paris : Gallimard, 2009

Huysmans, Joris-Karl. Écrits sur l’art : L’art moderne, Certains, Trois primitifs, Paris : Flammarion, 2008

Paul, Christiane. L’Art numérique, Paris : Thames & Hudson, 2008

Poinsot, Jean-Marc. Quand l’œuvre a lieu : l’art exposé et ses récits autorisés, Dijon : Les Presses du réel, 2008

Wolfgang Tillmans : Kunsthalle Zürich, Zurich : JRP/Ringier : Kunsthalle, 2008

Texte intégral

1Sous le titre Faire école (ou la refaire ?), Thierry de Duve propose une édition largement revue et augmentée de son Faire école initial, publié en 1992. Alors que leur statut, en France, est en pleine mutation et que l’avenir des écoles d’art est, pour la plupart d’entre elles, très incertain, ce livre, d’utilité publique, devrait être le vade-mecum des fonctionnaires de l’Etat et des responsables d’écoles d’art. Il pourrait aussi faire référence non seulement dans l’accompagnement de céramistes, designers, publicitaires ou « artistes-tout-court », mais également dans les filières d’arts plastiques et d’histoire de l’art, tant ses propositions en matière de pédagogie —transmission de la tradition, formation du jugement et théorie incluses— sont vivifiantes, dès lors que l’on est convaincu, avec l’auteur, que « désir et passion peuvent se transmettre ».

2Simultanément paraît un autre ouvrage dont la réédition était particulièrement attendue, Quand l’œuvre a lieu : l’art exposé et ses récits autorisés (1999), de Jean-Marc Poinsot. Ce sont tous les dispositifs de l’exposition, cette « situation de discours complexe qui possède ses propres règles en permanente évolution », qui se trouvent ici explicités, sous l’angle des modalités de mise en vue de l’œuvre depuis les années 1950 et celui des productions linguistiques les plus marquantes ayant accompagné la création, qu’il s’agisse d’énoncés performatifs, de récits autorisés ou d’énoncés théoriques. Faisant référence à de multiples artistes et situations d’exposition, J-M. Poinsot interroge notamment « les conditions de visibilité de l’exposition elle-même » révélées par Yves Klein, la question de l’espace même de la sculpture posée par Donald Judd et Robert Morris, la désignation, par la locution « in situ » de Daniel Buren, de « la pertinence du réglage susceptible de placer le spectateur dans un ‘espace mental’ donné », ou le « déni d’exposition » affiché par les œuvres-énoncés de Lawrence Weiner.

3Les rééditions ont parfois aussi l’avantage d’être à nouveau disponibles en édition de poche. C’est le cas de L’Art en théorie et en action de Nelson Goodman et des Ecrits sur l’art de Joris Karl Huysmans
(L’Art moderne, 1883, Certains, 1889 et Trois Primitifs, 1905), augmentés d’un notable travail d’analyse et de synthèse de Jérôme Picon, à partir des textes parus en dix-huit tomes de 1928 à 1934.

4L’actualité nous permet également de signaler aux lecteurs curieux de s’y retrouver dans les rééditions :

  • une version actualisée de La lecture de l’art (1981) de Jean-Luc Chalumeau, introduction historiographique recensant utilement de multiples angles d’approche, de Kant à Georges Didi-Huberman

  • une édition revue et augmentée de L’Art numérique (2003) de Christiane Paul, qui demeure un support utile de découverte

  • deux grands livres, à découvrir ou redécouvrir, et dont la belle qualité éditoriale ajoute au plaisir de la lecture celui du regard : Le Détail, pour une histoire rapprochée de la peinture (1992) de Daniel Arasse, et Duchamp du signe suivi de Notes (1975 et 1980) de Marcel Duchamp, écrits réunis et présentés par Michel Sanouillet et Paul Matisse

  • la réimpression du fac-similé en noir et blanc d’un livre d’artiste, mêlant images documentaires, coupures de presse, portraits et dessins, réalisé à l’occasion d’une exposition du photographe plasticien Wolfgang Tillmans à la Kunsthalle de Zurich en 1995. Aussi radical et intense, quatorze ans plus tard.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Evelyne Toussaint, « Découvertes et redécouvertes. L’actualité des rééditions », Critique d’art [En ligne], 33 | Printemps 2009, mis en ligne le 27 janvier 2012, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/critiquedart/637

Haut de page

Droits d'auteur

Archives de la critique d’art

Haut de page
  • Logo Les Archives de la critique d’art
  • OpenEdition Journals