Navigation – Plan du site

Grafia e pronuncia negli strumenti per lo studio dell’italiano nella Spagna del Cinquecento

Paolo Silvestri
p. 215-234

Résumés

Cet article analyse les modèles orthographiques et orthoépiques présents dans les deux principaux instruments pour l’étude de l’italien au XVIe siècle en Espagne: le Vocabulario de las dos lenguas toscana y castellana, de Cristóbal de las Casas (1570), et l’Arte muy curiosa por la cual se enseña muy de rayz el entender, y hablar la Lengua Italiana, de Francisco Trenado de Ayllón (1596). On établit une comparaison entre les deux textes en soulignant les analogies et les différences, aussi bien dans le contenu que dans l’argumentation, tout en faisant spécialement attention au modèle linguistique de référence, ainsi qu’à la description des phonèmes italiens –surtout ceux qui n’ont pas d’équivalents pour un hispanophone– et de leurs réalisations graphiques. Cette analyse comparative tient par ailleurs compte d’autres textes contemporains publiés aussi bien en Italie qu’en Espagne, en même temps qu’elle prend en considération la diversité des parcours historiques et culturels qui ont abouti à la définition d’une norme linguistique dans les deux pays.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Premessa
La grafia e la pronuncia
Varietà linguistica e modelli di pronuncia
Consonanti geminate
Occlusiva velare sorda [k], affricata palatale sorda [tʃ], occlusiva velare sonora [g], affricata palatale sonora [dʒ]
Nasale palatale [Ɲ], Laterale palatale [ʎ]
Fricativa palatale sorda [ʃ]
Affricata alveolare sorda [ts], affricata alveolare sonora [dz]
Accento e apostrofo
Conclusioni

Aperçu du texte

Premessa

È ben nota la posizione d’avanguardia che la Spagna occupa in ambito grammaticografico e lessicografico sullo scorcio del Quattrocento. Ed è altrettanto nota a questo proposito la figura di Elio Antonio de Nebrija, che pubblica nel 1481 le Introductiones latinae e nel 1492 la Gramática de la lengua castellana, la prima a stampa di una lingua volgare ed erede, in quanto a principi e struttura, proprio della grammatica latina. Sempre nel 1492, anno della scoperta del Nuovo Mondo, momento quindi simbolicamente legato al processo di espansione imperialistica della Spagna, vede la luce, sempre per opera di Nebrija, il Lexicon hoc est Dictionarium ex sermone Latino in Hispaniensem, vale a dire la prima parte di un dizionario bilingue latino-spagnolo, completato tre anni dopo dalla parte spagnolo-latino, il Dictionarium ex Hispaniensis in Latinum sermone. Ma, parallelamente a quanto sta succedendo nelle principali culture europee, cominciano a diffondersi strumenti per lo studio de...

Pour citer cet article

Référence papier

Paolo Silvestri, « Grafia e pronuncia negli strumenti per lo studio dell’italiano nella Spagna del Cinquecento », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 28 | 2014, 215-234.

Référence électronique

Paolo Silvestri, « Grafia e pronuncia negli strumenti per lo studio dell’italiano nella Spagna del Cinquecento », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 28 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/crm/13740 ; DOI : 10.4000/crm.13740

Haut de page

Auteur

Paolo Silvestri

Universidad de Sevilla

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals