Navigation – Plan du site
Corps du roi en scène. Théâtre et représentation du pouvoir (1460-1610)

Présence du corps absent

Théâtre et disparition du prince au xve siècle
Estelle Doudet
p. 19-36

Résumés

En 1461 et 1468, l’écrivain officiel George Chastelain présente La Mort du roi Charles VII et La Mort du duc Philippe de Bourgogne à l’occasion des fêtes d’avènement de leurs successeurs. La pièce française se distingue de la pièce bourguignonne, où le duc disparu est pleuré par des sujets sans identité précise. Les choix esthétiques et politiques du dramaturge montrent combien le théâtre reflète et reconstruit les différents imaginaires du corps souverain au xve siècle

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

La mort du roi Charles VII : du corps du roi au sang de la France
La mort du duc Philippe ou le corps inachevé de la grande principauté de Bourgogne

Aperçu du texte

« Le roi ne meurt jamais » est le titre donné aux pages finales des Deux corps du roi d’Ernst Kantorowicz. La mort princière est l’un des moments-clefs de la théorie des corps symboliques et des imaginaires politiques qu’elle articule. C’est alors que se pose de façon aiguë la dialectique de l’absence et de la présence, de l’éphémère et du permanent. Lorsqu’advient un décès royal, les commentateurs contemporains déploient en général ce que Francis Assaf a appelé une thanatographie : se multiplient déplorations poétiques, proses commémoratives, épitaphes ornées des couleurs de la louange. Grâce à une rhétorique mêlant plainte et consolation, ces productions disent le changement de règne tout en prévenant les troubles qu’il pourrait provoquer. Les spectacles ont activement participé au xve siècle à une telle publicisation de la mort du souverain. Parallèlement aux effigies présentes aux funérailles des rois de France depuis Charles VI, des mises en scène théâtrales montrant le prédéce...

Pour citer cet article

Référence papier

Estelle Doudet, « Présence du corps absent », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 32 | 2016, 19-36.

Référence électronique

Estelle Doudet, « Présence du corps absent », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 32 | 2016, mis en ligne le 08 décembre 2019, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/crm/14078

Haut de page

Auteur

Estelle Doudet

Université de Grenoble – Alpes [CNRS UMR 5316 Litt&Arts] Institut universitaire de France
Estelle Doudet est professeur de langue et de littérature française du Moyen Âge à l’université Grenoble – Alpes et membre junior de l’Institut universitaire de France. Ses travaux portent sur les écritures de circonstance, l’éloquence publique et le théâtre en France et dans les anciens Pays-Bas bourguignons (xive-xvie siècle)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals