Navigation – Plan du site

Mary Carruthers & Jan M. Ziolkowski (dir.), The Medieval Craft of Memory. An Anthology of Texts and Pictures

Max Lejbowicz
Référence(s) :

Mary Carruthers & Jan M. Ziolkowski (dir.), The Medieval Craft of Memory. An Anthology of Texts and Pictures, Philadelphie, University of Pennsylvania Press (« Material Texts »), 2002, 312 p., 15,5x23,5 cm, illustrations non numérotées en continu, bibliographie, index général, ISBN 0-8122-3676-9
Édition de poche, 2004, ISBN 0-8122-1881-7

Texte intégral

1Mary Carruthers et Jan M. Ziolkowski ont réuni neuf collaborateurs pour compléter avec cette anthologie deux des livres publiés précédemment par la première : The Book of Memory : A Study of Memory in Medieval Culture, Cambridge, 1990 et The Craft of Thought : Meditation, Rhetoric, and the Making of Images, 400-1200, Cambridge, 1998. Ces deux titres sont maintenant accessibles en français : Le Livre de la Mémoire. Une étude de la mémoire dans la culture médiévale, traduit de l’anglais par Diane Meur, Paris, Macula (Collection « Argô »), 2002 et Machina Memorialis. Méditations, rhétorique et fabrication des images au Moyen Âge, traduit de l’anglais par Fabienne Durand-Bogaert, Paris, Gallimard (« Bibliothèque des histoires »), 2002.

2L’Anthology comporte un General Introduction d’une trentaine de pages, signée par les deux éditeurs. Elle résume avec bonheur les analyses de Carruthers, auxquelles Ziolkowski apporte une dimension sociologique. Le corps de l’ouvrage comprend douze textes traduits du latin en anglais d’auteurs médiévaux, chacun d’eux étant précédé par une présentation plus ou moins longue, de une à sept pages. Cette présentation se termine par une bibliographie spécialisée. Deux de ces extraits se retrouvent in extenso dans les Appendices du Livre de la Mémoire : le De tribus maximis circumstantiis gestorum d’Hugues de Saint-Victor et le De memoria artificiali adquirenda de Thomas Bradwardine. Trois autres y sont seulement présentés et analysés : Hugues de Saint-Victor et son Libellus de formatione arche ; Boncompagno da Signa et sa Rhetorica novissima ; et Jean de Metz et sa Turris sapentiae. Quant aux sept autres, ce sont des nouveautés au regard des deux livres précédents de Carruthers. Il s’agit du De sex aliis Cherubim attribué à Alain de Lille ; du commentaire par Albert le Grand du Liber de memoria et reminiscentia d’Aristote, suivi par celui de Thomas d’Aquin ; de l’Ars praedicandi d’un franciscain catalan, Francisc Eixemensis ; de l’Ars memorativa extrait du manuel de rhétorique de Jacob Publicius ; et d’un anonyme Ars memorandi daté des environs de 1470. À ces six extraits s’ajoutent une présentation détaillée de la main guidonienne par Karol Berger.

3L’intérêt d’une telle anthologie est certain. Elle permet de connaître directement des pièces importantes de la culture des clercs médiévaux. Elle aurait été plus satisfaisante si les textes avaient été également donnés dans leur langue originale.

Pour citer cet article

Référence électronique

Max Lejbowicz, « Mary Carruthers & Jan M. Ziolkowski (dir.), The Medieval Craft of Memory. An Anthology of Texts and Pictures », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2004, mis en ligne le 27 août 2008, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/crm/182

Haut de page

Auteur

Max Lejbowicz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals