Navigation – Plan du site

Repères bibliographiques sur les encyclopédies médiévales de l’Occident latin (XIIe-XVe s.)

Bernard Ribémont

Textes

Alexandre Neckam, De naturis rerum, éd. Th. Wright, London, 1863.

Arnold de Saxe, voir E. Stange.

Bartholomaeus Anglicus, Édition de Francfort 1601, rep. Frankfurt a. M., 1964.
– On the Properties of Soul and Body. De propritatibus rerum libri III et IV, Edited from Bibliothèque Nationale, ms. lat. 16098, éd. J. Long, Toronto, 1979.

M. De Boüard,  Une nouvelle encyclopédie médiévale : le Compendium philosophiae, Paris, De Boccard, 1936.

Brunetto Latini, Li livres dou tresor, éd. F. J. Carmody, Berkeley-Los Angeles, 1948, Slatkine rep. 1975.

Compendium philosophie, voir M. De Boüard.

Gervais de Tilbury, Otia imperiala, éd. G. W. Leibnitz, Hanovre, 1707.
– Le livre des merveilles (Divertissement pour un empereur, troisième partie), trad. A. Duchesne, Paris, Belles-Lettres, 1992.

Giraud de Barri, Topographia Hibernica. Expugnatio Hibernica, éd. J. F. Dymock, dans Giraldi Cambrensis opera, vol. V, London, 1867.
– L’Irlande au Moyen Âge. Giraud de Barri et la Topographia Hibernica, étude et trad. de J. M. Boivin, Paris, Champion, 1993.

Gossuin de Metz, L’Image du monde de maître Gossouin, éd. O. H. Prior, Lausanne, 1913. Voir Ch. Connochie-Bourgne, Thèse d’État, Paris-IV, 1999.

Herrade de Landsberg, Herrade of Hohenbourg. Hortus Deliciarum (dir. R. Green), London, 1979.
– El. et J. G. Rott, Hortus deliciarum. Le jardin des délices de Herrade de Landsberg, un manuscrit alsacien à miniatures du XIIe siècle, Oberlin, 1945.

Hildegarde de Bingen, Liber subtilitatum diversarum naturarum creaturarum, PL. 197, col. 117-1352 ; éd. J. B. Pitra, Analecta sacra. Sanctae Hildegardis opera, vol. 8.
– Le Livre des subtilités des créatures divines, éd. Cl. Mettra, 2 vol., Grenoble, 1988-89.

Honorius Augustodunensis, Imago mundi, éd. V. I. J. Flint, Arch. d’Hist. Doct. et Litt. du M. A., 49, 1982.

Jean Corbechon, voir B. Ribémont ; voir également les articles de M. Salvat contenant l’édition de nombreux extraits.

Jean de Trévise, Bartholomaeus Anglicus. On the Property of Things, John Trevisa’s translation of De proprietatibus rerum, éd. M. Seymour et al., 3 vol., Oxford, 1975-1988.

Lambert de Saint-Omer, Lamberti Sancti Audomari Canonici Liber Floridus Codex Autographus Bibliothecae Universitatis Gandavensis, éd. A. Derolez, Gand, 1968.

Petite philosophie, éd. W.H. Tethwey, Chicago, 1935, rep. Oxford, 1939.

Pierre Bersuire, Repertorium vulgo dictionnarium Morale, éd. Kerveer, Anvers, J. Keerberg, 1609.

Placides et Timéo ou Li secrés as philosophes, éd. Cl. Thomasset, Paris/Genève, Droz, 1980.

B. Ribémont, Le livre des propriétés des choses. Une encyclopédie au XIVe siècle (anthologie en français moderne), Paris, Stock, 1999.

E. Stange, Die Encyklopädie des Arnoldus Saxo, Erfurt, 1905. Cl. Lecouteux, Euphorion, 1982, pp. 389-400 donne le De virtutibus lapidum.

Thomas de Camtimpré, De natura rerum, Ed. Bœse, De Gruyter, Berlin, New York, 1973.
– Prologue du de natura rerum, livres III et XIX éd. par J. B. Friedman, La science de la nature : théories et pratiques, Cahiers d’études médiévales, 2, Paris/Montréal, 1974, pp. 107-54.
– Édition de Thomas III en préparation par B. K. Vollmann.

Vincent de Beauvais, Speculum majus, édition des Bénédictins de Douai, 1624, reprint, Akademische Druck, Graz, 1964. Voir les fichiers informatiques de l’A.R.T.E.M. de Nancy (M. Paulmier-Foucart).
– Édition du Libellus totius operis apologeticus par S. Lusignan dans Cahiers d’Études Médiévales, 5, 1979, pp. 114-39.

Études

P. Aiken, « The Animal History of Albertus Magnus and Thomas of Cantimpré », Speculum, 22, 1947, pp. 205-25.

G. C. Alessio, « Brunetto Latini e Cicerone (e i dettatori) », Italia medievale et umanistica, 22, 1979, pp. 123-69.

C. Beck, « Approches du traitement de l’animal chez les encyclopédistes du XIIIe siècle. L’exemple de l’ours », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 148-62.

P. G. Beltrami, « Appunti su vicende del Tresor : composizione, letture, riscriture », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 311-28.

J. Berlioz, A. Polo de Beaulieu, « Les recueils d’exempla et la diffusion de l’encyclopédisme médiéval », L’enciclopedismo medievale, a cura di M. Picone, Longo, Ravenna, 1994, pp. 179-212.

M. Bornans, « Thomas de Cantimpré indiqué comme une des sources où Albert le Grand et surtout Maerlant ont puisé les matériaux de leurs écrits sur l’histoire naturelle », Bull. Acad. Royale des Sciences, Lettres, Beaux-Arts de Belgique, 19, 1852 .

M. de Boüard, « Encyclopédies médiévales », Revue des questions historiques, 3e s., 16, 1930, pp. 258-304.
– « Réflexions sur l’encyclopédisme médiéval », dans L’encyclopédisme, dir. A. Beck, Actes du colloque de Caen, 12-16 janvier 1987, Paris, Klincksieck, 1991, pp. 281-90.

D. Byrne, « Two Hitherto Unidentified Copies of the Livre des propriétés des choses from the Royal Library of the Louvre and the Library of Jean de Berry », Scriptorium, 31, 1977, pp. 90-98.
– « The Boucicaut Master and the Iconographical Tradition of the Livre des propriétés des choses », Gazette des Beaux-Arts, 6, 92, 1978, pp. 149-64.
– « rex imago Dei. Charles V of France and the Livre des propriétés des choses », Journal of Medieval History, 7, 1981, pp. 97-113.

J. R. Caldwell, « Manuscripts of Gervase of Tilbury’s Otia imperialia », Scriptorium, 16, 1962, pp. 28-45.

L. M. Capelli, Primi studi sulle enciclopedie medioevali. Le fonti delle enciclopedie latine del’XII secolo, Modena, 1897.

B. Ceva, Brunetto Latini, l’uomo e l’opera, Milano/Napoli, Ricciardi, 1965.

M. Ciccuto, « Le meraviglie d’Oriente nelle enciclopedie illustrate del Medioevo » L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 79-116.

R. Collison, Encyclopedias : their History throughout the Ages, New York/London, 1966.

Ch. Connochie-Bourgne, « La prière à travers l’Image du monde », Senefiance, 10, 1981, pp. 135-45.
– « Comment li element sont assis. L’image de l’œuf cosmique dans quelques encyclopédies en langue vulgaire du XIIIe siècle », Les quatre éléments dans la culture médiévale. Actes du colloque de l’Université de Picardie, 25-27 mars 1982, dir. D. Buschinger et A. Crépin, Göpingen, 1983, pp. 37-48.
– « L’œuvre exemplaire de la nature dans la première encyclopédie en langue française », Sciences, techniques et encyclopédies, dir. D. Hüe, Orléans, Paradigme, 1993, pp. 65-85.
– « Nature et clergie dans l’œuvre de vulgarisation scientifique de Gossuin de Metz (Image du monde, 1245) », Comprendre et maîtriser la nature au Moyen Âge, Mélanges Guy Beaujouan, Genève, Droz, 1994, pp. 9-27.
– « Quelques aspects de la réception d’une œuvre encyclopédique au Moyen Âge : le cas de l’Image du monde », Littérales, 21, 1997, pp. 221-244.
– « Pourquoi et comment réécrire une encyclopédie ? Deux réductions de l’Image du monde », Encyclopédies médiévales (dir. D. Huë), Rennes, 1998.
– Thèse d’État, Paris-IV, 1999.

L. Delisle, « Traités divers sur les propriétés des choses », HLF, 30, 1888, pp. 334-88.

M.-C. Duchenne, G. G. Guzman et J. B. Voorbij, « Une liste des manuscrits du Speculum historiale de Vincent de Beauvais », Scriptorium, XLI, 1987, pp. 286-294.

I. Draelants, « Une mise au point sur les œuvres d’Arnoldus Saxo », Bull. de philosophie médiévale, 34, 1992, pp. 163-80, et 35, 1993, pp. 130-49.

A. Duchesne, Gervais de Tilbury et les Otia imperialia : commentaire et édition critique de la tertia decisio dans les traductions françaises de Jean d’Antioche et de Jean de Vignay, Thèse de l’École des Chartes, 1971.

G. Edwin Se Boyar, « Bartholomaeus Anglicus and his Encyclopedia », The Journal of English and Germanic Philology, 19, 1920, pp. 168-89.

L’enciclopedismo medievale, a cura di M. Picone, Longo, Ravenna, 1994 (voir M. Picone, « Il significato di un convegno sull’enciclopedismo medievale » ; J. Le Goff, « Pourquoi le XIIIe siècle a-t-il été un siècle d’encyclopédisme ? » ; B. Zimmermann, « Osservazioni sulla ‘encyclopedia’nella letteratura latina » ; M. Ciccuto, « Le meraviglie d’Oriente nelle enciclopedie illustrate del Medioevo » ; L. Moulinier, « Une encyclopédie sans précédent ? Le cas de Hildegarde de Bingen » : B. Konrad Vollmann, « La vitalità delle enciclopedie di scienza naturale : Isidoro di Siviglia, Tommaso di Cantimpré, e le redazioni del cosidetto ‘Tommaso III’ » ; M. Paulmier-Foucart, « Une des tâches de l’encyclopédiste : intituler. Les titres des chapitres du Speculum naturale de Vincent de Beauvais » ; C. Beck, « Approches du traitement de l’animal chez les encyclopédistes du XIIIe siècle. L’exemple de l’ours » ; J. Berlioz et M.-A. Polo de Beaulieu, « Les recueils d’exempla et la diffusion de l’encyclopédisme médiéval », M. Oldoni, « Giovanni da San Gimignano » ; M.H. Tesnière, « Le Reductorium morale de Pierre Bersuire » ; D. Ruhe, « La Roe d’astronomie. Le livre de Sidrac et les encyclopédies françaises du Moyen Âge » ; P. G. Beltrami, « Appunti su vicende del Tresor : composizione, letture, riscritture »).

L’encyclopédisme, Actes du colloque de Caen, 12-16 janvier 1987, (dir. A. Beck), Les Amateurs de livres, Paris, 1991 (voir S. Louis, « Le projet encyclopédique de Barthélemy l’Anglais » ; M. Paulmier-Foucart, « Ordre encyclopédique et organisation de la matière dans le Speculum maius de Vincent de Beauvais » ; M. de Boüard, « Réflexions sur l’encyclopédisme médiéval » ; D. Hüe, « Structures et rhétoriques dans quelques textes encyclopédiques du Moyen Âge »).

L’entreprise encyclopédique, numéro spécial de Littérales, 21, Nanterre, 1997.

Encyclopédies médiévales, dir. D. Hüe, Rennes, 1998 (Cahiers Diderot n° 10).

Enzyklopädien der frühen Neuzeit. Beiträge zu ihrer Erforschung, éd. F. Eybl et al., Tübingen, Max Niemeyer, 1995

S. Fayet, « Le regard scientifique sur les couleurs à travers quelques encyclopédistes latins du XIIe siècle », B.E.C., 150, 1992, pp. 51-70.

L. Freeman Sandler, Omne Bonum. A fourteenth-century encyclopedia of universal knowledge, London, Harvey Miller, 1996

M. T. Fumagalli, M. Parodi, « Due enciclopedie dell’Occidente medievale : Alessandro Neckam e Bartolomeo Anglico », Rivista di storia della filosofia n.s. 40, 1985, 51-90 », Rivista critica di storia della filosofia, 40, 1985, pp. 51-90.

M. de Gandillac, J. Fontaine, J. Châtillon, M. Lemoine, J. Gründel, P. Michaud-Quantin, La pensée encyclopédique au Moyen Âge, Langages, documents, éd. La Baconnière, Neuchâtel, 1965.

B. Gerling, « De proprietatibus rerum. Di Enzyklopädie des Bartholomäus Anglicus (um 1230) und deren Abschnitte zur Zahnheilkunde », Kölner medizinhistorische Beiträge, 58, 1991, pp. 27-32.

J. Gründel, Das Speculum universale des Radulfus Ardens, Münich, 1961.
– « L’œuvre encyclopédique de Raoul Ardent : le Speculum universale », La pensée encyclopédique au Moyen Âge, Langages, documents, éd. La Baconnière, Neuchâtel, 1965, pp. 87-104.

Cl. Herfray-Rey, Jean Corbechon traducteur de Barthélemy l’Anglais, Thèse École des Chartres. Voir Positions des thèses, Nogent-le-Rotrou, 1944, pp. 59-67.

D. Hüe, « Encyclopédisme et moralisation », Actes du colloque d’Aube, avril 1989, Diderot, l’Encyclopédisme et autres (dir. D. Hüe), 1989, pp. 15-57.
– (dir.) Encyclopédies médiévales, Presses Universitaires de Rennes, 1998 et, dans le volume, « Le Jardin de Santé de Jean de Cuba : une encyclopédie médiévale tardive et sa réception »

Ch. Hünemörder, « Die Bedeutung und Arbeitsweise des Thomas von Cantimpré und sein Beitrag zur Naturkunde des Mittelaltesr », Medizinhistorisches Journal, 3, 1968, pp. 345-57.

Ch. Hünemörder, M. Mückshoff, « Bartholomäus Anglicus », Lexicon des Mittelalters, 1, München/Zürich, 1980, p. 1492sq.

R. W. Hunt, The Schools and the Cloister. The Life and Writings of Alexander Nequam (1157-1217), éditée et révisée par M. Gibson, Oxford, 1984.

E. R. Jauss, « Brunetto Latini als allegorischer Dichter », Formenwandel. Festschrift für Paul Böckmann, dir. W. Müller Seidel, W. Preisedanz, Hamburg, 1964, pp. 47-92.

E. Mar Jonsson, « Le sens du titre Speculum aux XIIe et XIIIe siècles et son utilisation par Vincent de Beauvais », Vincent de Beauvais. Intentions et réceptions d’une œuvre encyclopédique au Moyen Âge (dir. S. Lusignan et M. Paulmier-Foucart), Paris/Saint-Laurent, 1990, pp. 11-32.

J. Le Goff, « Pourquoi le XIIIe siècle a-t-il été un siècle d’encyclopédisme ? », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 23-40.

J. Lacroix, « Culture et vision historico-encyclopédique dans l’œuvre de Brunetto Latini (1320-1395) », CEM de l’Univ. de Picardie, Actes du Colloque France-RDA, Paris, 19-20 mai 1990.

Y. Lefèvre, « Le Liber Floridus et la littérature encyclopédique au Moyen Âge », Liber Floridus Colloquium. Papers Read at the International Meeting Held in the University Library of Ghent, 3-5 sept. 1967, dir. A. Derolez, Ghent, 1973.

J. Lidaka, « Bartholomaeus Anglicus in the Thirteenth Century », Pre-Modern encyclopaedic texts, ed. P. Binkley, Leiden/New York/Köln, Brill, 1997, pp. 393-406.

R. Lœwe, « Alexander Neckam’s Knowledge of Hebrew », Medieval and Renaissance Stud., 4, 1958, pp. 17-34.

D. Lorée, « Le statut du Secret des Secrets dans la diffusion encyclopédique du Moyen Âge », Encyclopédies médiévales, (dir. D. Hüe), pp. 155-172.

S. Louis, M. Salvat, « Symbolique chrétienne des nombres : le traité de Barthélemi l’Anglais (milieu du XIIIe siècle) », PRIS-MA, 9, 1, janv-juin 1993, pp. 79-100.

S. Lusignan, Préface au Speculum maius de Vincent de Beauvais : réfraction et diffraction, Cahiers d’Études Médiévales de Montréal, 5, Montréal/Paris, 1979.

S. Lusignan, M. Paulmier-Foucart, A. Nadeau (dir.), Vincent de beauvais. Intentions et réceptions d’une œuvre encyclopédique au Moyen Âge, Paris/Montréal, 1990. (E. Màr Jónsson, « Le sens du titre Speculum aux XIIe et XIIIe siècles et son utilisation par V’ » ; A. Wingell, « Rhetorical Rules and Models for the Libellus apologeticus of V’ » ; G. Guzman, « V’Epistola actoris ad regem Ludovicum : a Critical Analysis and a Critical Edition » ; M. Paulmier-Foucart, « Histoire ecclésiastique et histoire universelle : le Memoriale temporum » ; J. B. Voorbij, « La version Klosterneuburg et la version Douai du SH : manifestations de l’évolution du texte » ; M.-Ch. Duchenne, « Autour de 1254, une révision capétienne du SH », E. A. R. Brown, « V’and the reditus regni francorum ad stirpem Caroli imperatoris » ; J. Hamesse, « Le dossier Aristote dans l’œuvre de V’. A propos de l’Éthique » ; Cl. Kappler, « L’image des Mongols dans le SH de V’ » ; B. Roy, « La trente-sixième main : V’ et Thomas de Cantimpré » ; M. Schmidt-Chazan, « L’idée d’Empire dans le SH de V’ » ; R. J. Schneider, « V’ Opus universale de statu principis : a Reconstruction of its History and Contents » ; A. Stones, « Prolegomena to a Corpus of V’ » ; Cl. A. Chavannes-Mazel, « Problems in Translation, Trancription and Iconography : the Miroir historial, Books 1-8 » ; J. A. A. S. Biemans, « La tradition manuscrite du Spiegel historiael de Jacob van Maerlant. Étude de la réception et Archéologie du livre » ; R. Weigand, « Elements of the SH in German Universal Chronicles of the Late Middle Ages » ; A. Nadeau, « Deux abrégés du SH par Adam de Clermont : les Flores historiarum et le Speculum gestorum mundi » ; A. Suprenant, « ‘Unes petites croniques abregees sur Vincent’ : nouvelle analyse du manuel dit de Philippe VI de Valois » ; K. Daly, « The Mirouer Historial Abregie de France : Historical Culture and Politics at the Court of Charles VII » ; S. Lusignan, « Le temps de l’homme au temps de monseigneur saint Louis : le SH et les Grandes Chroniques de France »).

S. Lusignan, M. Paulmier-Foucart, « Vincent de Beauvais et l’histoire du Speculum maius », Journal des Savants, 1990, pp. 97-124.
– (dir.) Lector et compilator, Vincent de Beauvais, frère prêcheur. Un intellectuel et son milieu au XIIIe siècle, Rencontres de Royaumont, Creaphis, 1997 (voir J. Schneider, « V’ à l’épreuve des siècles » ; R. J. Schneider, « Vincent of Beauvais, Dominican author : from compilatio to tractatus » ; A. Boureau, « V’ et les légendiers dominicains » ; B. Van den Abeele, « V’ naturaliste : les sources des livres d’animaux du Speculum naturale » ; J. B. Voobij, « Les mises à jour de la matière dominicaine dans le Speculum historiale » ; Ch. Burnett, « V’, Michael Scot and the New Aristotle » ; M. Paulmier-Foucart, « Les protecteurs séculiers de V’ » ; M. Woesthuis, « V’ and Helinand of Froidmont » ; M. Bartoli, « V’ et la doctrine des vœux religieux » ; S. Lusignan, « V’, Dominicain et lecteur à Royaumont »).

A. Marigo, « Cultura letteraria e preumanistica nelle maggiori enciclopedie del Dugento. Lo Speculum ed il Tresors », Giornale storico della Letteratura italiana, 58, 1916, pp. 1-42 et 289-326.

Ch. Meier-Staubach, « Grundzüge der mittelalterlischen Enzyklopädik. Zu Inhalten, Formen und Funktionen einer problematischen Gattung », Literatur und Laienbildung im Spätmittelalter und in der Reformationszeit, Germanistische Symposien Berichtsbände V, Symposion Wolfenbüttel 1981, éd. L. Grenzmann et K. Stackmann, Stuttgart, 1984, pp. 467-500.
– « Zum Verhältnis von Enzyklopädik und Allegorese im Mittelalter », Frühmittelalterliche Studien 24, 1990, pp. 290-313.
– « Wendepunkte der Allegorie im Mittelalter : Von der Schrifthermeneutik zu Lebenspratik », Neue Richtungen in der hoch- und spätmittelalterlichen Bibelexegese, éd. R. E. Lerner, Munich, R. Oldenbourg, 1996, pp. 39-64.
– « Organisation of knowledge and encyclopaedic ordo : Functions and purposes of a universal literary genre », Pre-Modern encyclopaedic texts, ed. P. Binkley, Leiden/New York/Köln, Brill, 1997, pp. 103-26.
– « Illustration und Textcorpus. Zu Kommunikations- und ordnungsfunktionalen Aspekten des Bilder in den mittelalterlischen Enzyklopädiehandschriften », Frümittelalterliche Studien, 31, 1997, pp. 1-31 + pl. I-XXVII.

W. Mettmann, « Vicente de Burgos’Übersetzung von De proprietatibus rerum », Sprache und Geschichte. Fetschrift für Harri Meier, (dir. E. Coseriu, D. Stempel), München, 1971, pp. 333-44.

H. Meyer, « Bartholomäus Anglicus De proprietatibus rerum. Selbstverständnis und Rezeption», Zeitschrift für deutsches Altertum und deutsche Literatur, 99, 1988, pp. 237-74.
– « Ordo rerum und Registerhilfen in mittelalterlischen Enzyklopädiehandschriften », Frühmittelalterliche Studien, 25, 1991, pp. 315-39.
– « Die Zielsetzung des Bartholomaeus Anglicus in De proprietatibus rerum », Wissenliteratur im Mittelalter, 15 (Geistliche Aspekte mittelalterlicher Naturlehre, Hrs. B. K. Vollmann, 1993, pp. 86-98.
– « Die illustrierten lateinischen Handschriften im Rahmen des Gesamtüberlieferung der Enzyklopädie des Bartholomäus Anglicus », Frühmittelalterlische Studien, 30, 1996, pp. 368-95 + planches.
 « Zu Formen und Funktionen der Texbearbeitung und Werkschliessung in der Überlieferung des Liber de proprietatibus rerum », Der Codex im Gebrauch, éd. Ch. Meier, D. Hüpper, H. Keller, München, 1997, pp. 211-23.
– Die Enzylopädie des Bartholomäus Anglicus. Untersuchungen zur Rezeptionsgeschichte von De proprietatibus rerum, München, Wilhelm Fink Verlag, 1999 (Münstersche Mittelalter-Schriften, 77)

P. Michaud-Quantin, « Les petites encyclopédies du XIIIe siècle », La pensée encyclopédique au Moyen Âge, Langages, documents, éd. La Baconnière, Neuchâtel, 1965, p. 105-120.

Momenti et modeli nella storia dell’encyclopedia, n° de la Rivista d’historia della filosofia, 40, 1985.

L. Moulinier, « L’ordre du monde animal selon Hildegarde de Bingen (XIIe siècle) », L’homme, l’animal domestique et l’environnement, (dir. R. Durand), Ouest éd. Nantes, 1993, pp. 51-62.
– « Fragments inédits de la Physica : contribution à l’étude de la transmission des manuscrits scientifiques de Hildegarde de Bingen », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, t. 105, 1993, pp. 629-50.
– « Une encyclopédiste sans précédent ? Le cas d’Hildegarde de Bingen », L’enciclopedismo medievale, L’enciclopedismo medievale, a cura di M. Picone, Ravenna, 1994, pp. 119-34.
– « Les merveilles de la nature vues par Hildegard de Bingen (XIIe siècle) », Miracles, prodiges et merveilles au Moyen Âge, Soc. des Historiens médiévistes de l’Enseignement Supérieur public, Paris, Publications de la Sorbonne, 1995, pp. 115-31.
– Le manuscrit perdu de Strasbourg. Enquête sur l’œuvre scientifique de Hildegarde, Pub. de la Sorbonne, P.U. Vincennes, 1995.

M. Paulmier-Foucart, « Étude sur l’état des connaissances au milieu du XIIIe siècle : nouvelles recherches sur la genèse du Speculum maius de Vincent de Beauvais », Cahiers de l’Atelier Vincent de Beauvais, I, (1978), pp. 91-121.
– « L’Atelier Vincent de Beauvais. Recherches sur l’état des connaissances au Moyen Âge d’après une encyclopédie du XIIIe siècle », Le Moyen Âge, 85, 1979, pp. 87-99.
– « Écrire l’histoire au XIIIe siècle : Vincent de Beauvais et Hélinand de Froidmont », Annales de l’Est, 1981, pp. 49-70.
– « Ordre encyclopédique et organisation de la matière dans le Speculum maius de Vincent de Beauvais », L’encyclopédisme, dir. A. Beck, Paris, Klincsieck, 1991, pp. 201-26.
– « Les Étymologies d’Isidore de Séville dans le Speculum maius de Vincent de Beauvais», L’Europe héritière de l’Espagne wisigothique, Rencontres de la Casa Velasquez, dir. J. Fontaine et Ch. Pellistarndi, Madrid, 1992, pp. 269-83.
– « Une des tâches de l’encyclopédiste : intituler. Les titres des chapitres du Speculum naturale de Vincent de Beauvais », L’enciclopedismo medievale, a cura di M. Picone, Ravenna, 1994, pp. 147-62.
– « L’encyclopédisme au XIIIe siècle », Littérales, 21, 1997, pp. 207-220.

M. Paulmier-Foucart, S. Lusignan, « Vincent de Beauvais et l’histoire du Speculum maius », Journal des savants, 1990, pp. 97-124.

M. Picone, « Il significato di un convegno sull’enciclopedismo medievale », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 15-21.

J. Plisson, Science et littérature au XIIIe siècle. Un vulgarisateur : Brunetto Latini, Thèse Aix-en-Provence, 1993.

Pre-Modern encyclopaedic texts, ed. P. Binkley, Leiden/New York/Köln, Brill, 1997.

B. Ribémont, « L’encyclopédisme médiéval et la question de l’organisation du savoir », colloque Bagnoles-de-l’Orme, avril 1990, dans L’écriture du savoir (dir. D. Hüe), pp. 95-105.
– « La vision de la nature chez les encyclopédistes du Moyen Âge : “Nature naturante et nature naturée” », colloque Nature et Encyclopédisme, Alençon, 1991, volume des Actes, Alençon, 1992, pp. 189-203.
– « Un corps humain animé ; un corps humain irrigué. L’encyclopédisme et la théorie du corps », Le corps et ses énigmes, Actes du colloque Orléans, 15-16 mai 1992, Orléans/Caen, Paradigme, pp. 185-206.
– « Si la Terre était trouée de part en part ? Images didactiques de l’encyclopédisme médiéval », A Imagem do mundo na idade media, Lisboa, 1992, pp. 173-205 ; repris et complété dans De natura rerum. Études sur les encyclopédies médiévales, Orléans, Paradigme, 1995.
– « De la définition d’un genre à son évolution. Sur la pertinence des notions d’apogée et de décadence », dans Apogée et déclin, (dir. Cl. Thomasset et M. Zink), Paris, Presses de la Sorbonne, 1993.
– « Terres, régions, pays : l’itinéraire géographique de Brunetto Latini », Provinces, régions, terroirs au Moyen Âge, (dir. B. Guidot), Presses univ. de Nancy, 1993, pp. 103-24.
– « Naturae descriptio : enseigner la nature dans les encyclopédies du Moyen Âge », Bien dire et bien aprandre, 11, 1993, pp. 371-88.
– « Le nombre, la Bible et l’encyclopédiste (Barthélemi l’Anglais et la symbolique numérique) », Le Divin. Discours encyclopédiques, Cahiers Diderot, n6, dir. D. Hüe, Orléans, Paradigme, 1994.
– De natura rerum. Études sur les encyclopédies médiévales, Orléans, Paradigme, 1995.
– « On the definition of an encyclopaedic genre in the Middle Ages », Pre-modern encyclopaedic textes, ed. by P. Binkley, Leiden, Brill, 1997.
– Le livre des propriétés des choses. Une encyclopédie au XIVe siècle, Paris, Stock, 1999 ; voir préface.

B. Ribémont, M. Salvat, « De Francion à Hugues Capet, descendant d’un boucher : Légendes des origines et encyclopédisme », Le Moyen Âge, 1993, 2, pp. 250-62.

B. Ribémont, G. Sodigné-Costes, « Tradition antique et mirabilia dans le livre XVII du De proprietatibus rerum de Barthélemy l’Anglais », Euphrosyne, N.S., 19, 1991, pp. 335-354.
– « Aqua domestica : l’eau et les techniques de l’eau dans les encyclopédies médiévales », Sciences, techniques et encyclopédies, (dir. D. Hüe), Orléans, Paradigme, 1992, pp. 301-20.

D. Ruhe, « La roe d’astronomie. Le Livre de Sidrac et les encyclopédies françaises du Moyen Âge », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 293-310.

M. Salvat, « Le traité des animaux de Barthélemi l’Anglais », Le récit bref au Moyen Âge, Pub. de l’Univ. de Picardie, Amiens, 1980 , pp. 429-48.
– « Le traité de musique de Barthélemi l’Anglais », Musique, littérature et société au Moyen Âge, Pub. de l’Univ. de Picardie, Amiens, 1981, pp. 345-60.
– « Barthélemi l’Anglais, traités du soleil et de la lune, traduits par Jean Corbechon (1372). Édition et commentaire », Senefiance, 13, 1983, pp. 339-58.
– « Quelques échos des rivalités franco-anglaises dans les traductions du De Proprietatibus rerum (XIIIe-XVe siècles) », Bien dire et Bien aprandre, 5, 1987, pp. 101-109.
– « Le ciel des vulgarisateurs : note sur les traductions du De proprietatibus rerum », Observer, lire, écrire le Moyen Âge, (dir. B. Ribémont), Paris, Klincksieck, 1991, pp. 301-13.
– « Le traité de science universelle de Vivaldo Belcalzer », A imagem do mundo na idade medio, Lisboa, 1992, pp. 129-38.
– « Symbolique chrétienne des nombres. Le traité de Barthélemi l’Anglais ? », PRIS-MA, IX, 17, 1993, pp. 79-99.
– « Où est le divin dans le De Proprietatibus rerum de Barthélemi l’Anglais ? », Le divin. Discours encyclopédiques, (dir. D. Hüe), Orléans/Caen, Paradigme, 1994, pp. 343-51.
– « Les incursions de l’histoire chez Barthélemi l’Anglais et ses traducteurs », Traduction et adaptation en France à la fin du Moyen Âge, (dir. Ch. Brücker), Paris, Champion, 1997, pp. 35-46.

J. Schneider, « Vincent de Beauvais, orientation bibliographique », Spicae, 1, Cahiers de l’atelier Vincent de Beauvais, 1978, pp. 14-5.

M. C. Seymour, « Some Medieval English Readers of De proprietatibus rerum », Bodleian Library Record, 9, 1974, pp. 156-165.
– « Some Medieval French Readers of De proprietatibus rerum », Scriptorium, 27, 1974, pp. 100-3.
– Bartholomaeus Anglicus and his Encyclopedia, Variorum, London, 1992.

G. Sodigné-Costes, « Décrire les plantes au Moyen Âge : encyclopédies et traités didactiques », Bien dire et bien aprandre, 11, 1993, pp. 389-99.
– « La botanique de Barthélemi l’Anglais mise en français par Jean Corbechon : traduction ou adaptation ? » Traduction, Transcription, Adaptation au Moyen Âge, Lille, 22-24 septembre 1994, Bien lire et bien aprandre.
– « Plantes et nature dans l’encyclopédisme médiéval : l’exemple de Barthélemy l’Anglais », Nature et encyclopédies, (dir. D. Hüe), Cahiers Diderot, 4, 1992, pp. 219-30.

Spicae. Cahiers de l’atelier Vincent de Beauvais, dir. M. Paulmier-Foucart, n° 1 à 4, Nancy, 1979-1982.

SPICAE, Cahiers de l’atelier Vincent de Beauvais, CNRS, 1978-.

J. Snyder, « The Bellaert Master and De proprietatibus rerum », The Early Illustrated Book. Essay in honor of L. J. Rosenwald, (dir. S. Hindman), Washington, 1982, pp. 41-62.

G. Steer, « Bartholomäus Anglicus », dans Die deutsche Literatur des Mittelalters. Verfasserlexicon, 1, Berlin/New York, 1978, p. 616 sq.

S. M. Steiner, Un témoignage de la diffusion encyclopédique au XIIIe siècle. Le Livre de Sidrach, Paris, col. Mémoires, 1994.

M. H. Tesnière, « Le Reductorium morale de Pierre Bersuire », L’enciclopedismo medievale, a cura di M. Picone, Ravenna, 1994, pp. 229-49.

Cl. Thomasset, Une vision du monde à la fin, du XIIIe siècle. Commentaire du dialogue de Placides et Timéo, Genève, Droz, 1982.

M. Twomey, Medieval encyclopedias, in Medieval Christian Literature Imagery, éd. R. Kaske et al., Toronto, 1988, pp. 182-215.

B. Van den Abeele, « Bestiaires encyclopédiques moralisés. Quelques succédanés de Thomas de Cantimpré et de Barthélemy l’Anglais », Reinardus, 1994, pp. 209-28.

I. Ventura, « L’iconografia letteraria di Brunetto Latini », Studi Medievali, 38, 1997, pp. 499-528.

Vincent of Beauvais Newsletter, édité par Grégory Guzman (Peoria, USA), depuis 1976.

B. K. Vollmann, « La vitalità delle enciclopedie di scienza naturale : Isidoro di Siviglia, Tommaso di Cantimpré, e le redazioni del cosidetto ‘Tommaso III’ », L’enciclopedismo medievale, (a cura di M. Picone), Ravenna, 1994, pp. 120-34.

J. B. Voorbij, Het ‘Speculum Historiale’ van Vincent van Beauvais. Een studie van zijn ontstaansgeschiedenis, Groningen, 1991, avec résumé en anglais, pp. 389-394.
– « Gebrauchsaspekte des Speculum maius von Vincenz von Beauvais », Der Codex im Gebrauch, éd. Ch. Meier, D. Hüpper, H. Keller, München, 1997, pp. 225-40.

G. J. J. Walstra, « Thomas de Cantimpré, De naturis rerum. État de la question », Vivarium, 5, 1967, pp. 146-171 ; 6, 1968, pp. 46-61.

Der Wandel der Enzyklopädie vom Hochmittelalter zur frühen Neuzeit (Colloquium Münster, 29-3. November 1996), sous presse dans les Münstersche Mittelalter-Schriften.

F. Wormald, « The Calendar of the Liber Floridus », Liber Floridus Colloquium. Papers Read at the International Meeting Held in the University Library of Ghent, 365 sept. 1967, dir. A. Derolez, Ghent, 1973, pp. 13-17.

  • Logo Classiques Garnier
  • OpenEdition Journals