Navigation – Plan du site
Dossier Genre et mobilités au Yémen et dans la Corne de l’Afrique

Genre et mobilités au Yémen et dans la Corne de l’Afrique

Présentation 
Marina de Regt, Blandine Destremau et Stéphanie Latte Abdallah
Traduction(s) :
Special issue on Gender and Mobility in Yemen and the Horn of Africa

Texte intégral

  • 1  Grâce à la coopération du CEFAS, l’ESO, l’Institut français du Caire, le CNRS, l’IREMAM, LISE et l (...)

1Les trois articles de ce dossier ont été présentés lors du colloque international sur « Les transformations dans le Genre dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique », organisé par Blandine Destremau (LISE-CNRS), Stéphanie Latte Abdallah (IREMAM-CNRS), Najet Sayim (Université de Sanaa) et  Michel Tuchscherer (CEFAS), les 16 et 17 novembre 2011, à l’Institut français du Caire1. Ce colloque, qui visait à rassembler des spécialistes sur le genre et les transformations sociales dans la péninsule Arabique et la Corne de l’Afrique, avait été programmé au Yémen en juillet 2011. Les évènements politiques au Yémen ont contraint les organisateurs à déplacer ce colloque au Caire: avec la participation de plus de vingt-cinq intervenants venus du Yémen, du Moyen-Orient, d’Europe et des États‑Unis, ce colloque a été un véritable succès. Les interventions ont traité de plusieurs thèmes, tels que les politiques étatiques, le développement, les politiques d’emploi et le travail, les migrations, l’ethnicité et les enjeux de nationalité, ou encore les relations de genre et les subjectivités féminines et masculines. Nous avons regroupé thématiquement les articles de ce colloque. Une première sélection de contributions restreinte au thème des mobilités au Yémen et dans la Corne de l’Afrique fait l’objet de ce dernier numéro des Chroniques Yéménites. Un second numéro thématique intitulé Transformations dans le genre dans la péninsule Arabique constituera le premier numéro d’Arabian Humanities. Revue internationale de sciences sociales et d’archéologie qui sera lancée en mars 2013.

2Ces trois articles traitant des migrations entre le Yémen et la Corne de l’Afrique adoptent des perspectives novatrices sur la question, à partir de sujets jusque-là non abordés par les chercheurs, en dépit de l’ancienneté des mobilités entre ces deux espaces. Concernant le Yémen, peu d’attention a été accordée aux relations historiques avec l’Afrique, et en termes de migrations, ce sont surtout celles vers l’Asie, l’Europe et les Etats-Unis qui ont intéressé les historiens et les chercheurs en sciences sociales. Dans les pays de la Corne, seules les questions religieuses liées à l’islam et à sa diffusion ont retenu l’attention de ceux qui ont traité des relations entre l’Afrique et la péninsule Arabique. Les articles qui suivent invitent donc à un dépassement de ces problématiques, pour envisager plus largement les questions migratoires et de mobilités entre ces deux territoires.

3Dans son article, Marina de Regt analyse deux groupes de femmes éthiopiennes ayant émigré au Yémen depuis les années soixante. Le premier est constitué de femmes mariées à des Yéménites en Éthiopie, qui ont accompagné leur mari revenu au Yémen après la révolution de 1962. Le deuxième groupe a émigré au Yémen dans les années 1990 et 2000 pour y travailler. Marina de Regt relate leur histoire en interrogeant à la fois les enjeux de genre et les enjeux migratoires et relatifs à la globalisation. A partir des récits qu’elle a collectés, elle montre la capacité d’agir de ces deux groupes de femmes, quelles que soient les circonstances de leur migration.

4Connie Christiansen nous invite quant à elle à considérer l’expérience de personnes – un homme et deux femmes – qui, nées de parents yéménites et élevées en Afrique, sont retournées au Yémen à des périodes différentes. Insérés dans le monde du travail, les itinéraires de ces trois personnes illustrent concrètement comment les conditions politiques et économiques des Yéménites en Afrique les ont conduit à revenir dans leur pays d’origine. Connie Christiansen montre que cet homme et ces femmes, de par leurs habitudes de vie et leur expérience africaine, ont des pratiques et des conceptions des relations de genre qui se distinguent nettement des conceptions véhiculées communément au Yémen.

5Enfin, Giovanna Trento nous fait traverser la mer Rouge pour nous emmener en Éthiopie. Son article met en lumière une autre partie peu connue de l’histoire : celle des enfants nés de l’union de femmes éthiopiennes avec des Italiens installés en Ethiopie pendant la période coloniale. Enquêtes de terrain et dépouillement minutieux d’archives permettent à Giovanna Trento de mettre en évidence le regard porté jusqu’à ce jour sur ces métisses - un regard qui accompagne la mémoire de l’occupation italienne.

Haut de page

Notes

1  Grâce à la coopération du CEFAS, l’ESO, l’Institut français du Caire, le CNRS, l’IREMAM, LISE et l’Agence universitaire de la Francophonie, les universités de Sanaa, d’Aden et de Djibouti, LOVA (the Netherlands Association for Gender Studies and Feminist Anthropology) et le CEDEJ.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marina de Regt, Blandine Destremau et Stéphanie Latte Abdallah, « Genre et mobilités au Yémen et dans la Corne de l’Afrique », Chroniques yéménites [En ligne], 17 | 2012, mis en ligne le 02 février 2013, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cy/1862 ; DOI : 10.4000/cy.1862

Haut de page

Auteurs

Marina de Regt

Université Libre d’Amsterdam

Blandine Destremau

CNRS-LISE

Articles du même auteur

Stéphanie Latte Abdallah

CNRS-IREMAM

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals