Navigation – Plan du site
Chronologies

Chronologie de l’Arabie Saoudite 2004

Pascal Ménoret

Texte intégral

Politique et société

Janvier-Février

11er janvier :

2Au lendemain de la clôture de la deuxième session du Centre du dialogue national à La Mecque, consacrée à la réforme des programmes scolaires, les jeunes Saoudiens ironisent sur un « dialogue national » (hiwâr watanî) qui n’est pour eux qu’un « meuglement natio­nal » (khiwâr watanî). La principale contribution présentée à La Mecque fut celle de l’activiste ‘Abd al-‘Azîz al-Qâsim, « Les programmes scolaires religieux : où est le défaut ? »

33 janvier :

4Recevant les participants au Forum national, le prince héritier ‘Abd Allâh b. ‘Abd al-‘Azîz leur demande d’être patients : « Nous agirons sans hâte. Tout ce que vous faites est une manière de nous rapprocher du but. »

57 janvier :

6Une jeune femme habillée en homme, au volant d’une BMW noire, ouvre le feu sur une voiture de police à Tabûk, au nord-ouest du pays.

78 janvier :

8Les élections de l’Association des journalistes saoudiens sont reportées au 26 février après la défection de plusieurs candidats, critiqués pour leur proximité avec le pouvoir (notamment Turkî al-Sudayrî, rédacteur en chef d’al-Riyâdet parent du roi Fahd), et l’annonce faite par plusieurs journalistes que les élections seraient un « exercice vain ».

912 janvier :

10La journaliste saoudienne Buthayna al-Nasr fait sensation en apparaissant en costume occidental et visage découvert sur l’écran de la toute nouvelle chaîne d’infor-mation en continu al-Ikhbâriyya.

1114 janvier :

12Dans un discours télévisé, le prince héritier ‘Abd Allâh déclare : « Nous ne permettrons à personne de barrer la route aux réformes ou d’appeler à la stagnation et à la régression. Mais l’État ne permettra pas non plus que les réformes menacent l’unité nationale ou la paix sociale. »

1317 janvier :

14Durant le Forum économique de Djedda, une femme d’affaire, Lubna ‘Ulayyân, s’exprime dévoilée devant un auditoire mixte et déclare notamment : « Nous avons besoin d’une société fondée sur le mérite et non sur le favoritisme. »

1529 janvier :

16Un accrochage entre membres des groupes armés et forces de police fait six morts parmi les policiers à Riyad. « L’organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique » déclare la guerre totale aux autorités saoudiennes et annonce son intention d’expulser les Occidentaux de la péninsule Arabique.

171er février :

18Une bousculade pendant la fête du Sacrifice entraîne la mort de 251 pèlerins à La Mecque.

1910 février :

20Deux membres de la police religieuse sont hospitalisés après avoir été poignardés par un homme et son père à al-Aflâj, près de Riyad. L’événement relance le débat sur les fonctions de la police religieuse.

2121 février :

22800 intellectuels majoritairement libéraux adressent une pétition au prince héritier ‘Abd Allâh sous le titre « Ensemble sur le chemin de la réforme ». Ils réclament « l’élar-gissement de la participation populaire, des élections législatives […], le droit d’association et le droit syndical […], la séparation des pouvoirs, le contrôle des finances publiques, la réforme du discours religieux […]. »

2323 février :

24Les élections de l’Association saoudienne des journalistes sont reportées au 5 avril.

2527 février :

26Le quotidien al-Yawm tient de source ministérielle que des élections seront bientôt organisées dans les huit universités du pays pour désigner les recteurs, les doyens de dépar­tement et les présidents d’associations étudiantes.

Mars-Avril

278 mars :

28Le cheikh Ibrâhîm al-Khudayrî, juge à la Cour suprême de Riyad, déclare au quotidien al-Hayât que l’objectif de la chaîne satellite américaine en langue arabe al-Hurra « est de faciliter l’hégémonie religieuse, politique et sociale des États-Unis dans le monde » et d’ »affaiblir et contrôler les Arabes ».

299 mars :

30L’Association nationale de défense des droits de l’homme, fondée le 2 mars, reçoit l’agrément du roi Fahd. Composée de 41 membres, 31 hommes et 10 femmes, l’Association a choisi pour président ‘Abd Allâh b. Sâlih al-‘Ubayd, membre de l’Assemblée consultative et ancien secrétaire général de la Ligue islamique mondiale.

3115 mars :

32Le chef de l’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique, Khâlid b. ‘Alî Hajj, de nationalité yéménite, ainsi que ‘Abd al-Rahmân Yazjî, de nationalité saoudienne, sont tués au cours d’une fusillade à Riyad.

3316 mars :

34Arrestation de 11 réformateurs, islamistes et libéraux, signataires de la pétition remise en février au prince héritier ‘Abd Allâh et demandant l’établissement d’une monarchie constitutionnelle. Le poète ‘Alî al-Dumaynî et les universitaires Matrûk al-Fâlih et ‘Abd Allâh al-Hâmid sont emprisonnés dans le quartier général des Renseignement généraux, à ‘Ulaysha (Riyad). Ils seront condamnés en mai 2005 à 7, 8 et 9 ans de prison. Malgré son engagement à lutter contre les emprisonnements politiques, la toute nouvelle Association des droits de l’homme est restée silencieuse. Le même jour, 900 imams accusés d’avoir propagé des « idées extrémistes » sont suspendus de leurs fonctions.

351er avril :

36Importantes arrestations dans les régions de La Mecque, Jizân et ‘Asîr.

374 avril :

38Le directeur des prisons de la région de Riyad est renvoyé pour négligence après l’in-cendie de la prison de Hâ’ir, qui avait provoqué le décès de 70 détenus en septembre 2003.

395 avril :

40Des échanges de tirs entre police et groupes armés font un mort et 4 blessés dans la banlieue de Riyad.

417 avril :

42Le gouvernement publie une nouvelle stratégie éducative, afin d’adapter le système scolaire aux besoins du marché du travail. Le même jour, ‘Abd al-‘Azîz al-Muqrîn, successeur de Khâlid b. ‘Alî Hajj à la tête de l’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique, justifie dans un communiqué la mutilation des corps des deux Américains tués en mars à Fallûja (Iraq) et annonce que les Américains résidant en Arabie Saoudite connaîtront le même sort.

4310 avril :

44Un policier est abattu à Djedda.

4511 avril :

46Deux morts dans un accrochage entre police et groupes armés à Riyad. Découverte d’une cache d’armes et d’explosifs.

4712 avril :

48Quatre policiers tués dans une fusillade dans la province du Qasîm.

4913 avril :

50Le ministre de l’Eau et de l’Électricité, Ghâzî al-Qusaybî, devient ministre du Travail ; ‘Alî al-Namla, l’ancien ministre du Travail et des Affaires sociales, conserve le portefeuille des Affaires sociales. Le même jour, deux morts et quatre blessés dans une fusillade à Riyad. Quatre policiers sont abattus lors de deux attaques sur l’autoroute Riyad-Qasîm. Saisie de voitures piégées à Riyad.

5114 avril :

52Un policier tué, un autre blessé lors d’un échange de tirs à ‘Unayza (Qasîm).

5315 avril :

54Opérations de ratissage dans les montagnes d’al-Hisâiyya, au nord de Riyad. Arrestations à Riyad.

5517 avril :

56Sa‘îd al-Zu‘aiyyir (parfois surnommé le « Mandela saoudien »), universitaire qui avait comparé sur al-Jazîra les attentats d’al-Qâ’ida, les exactions américaines en Iraq et les violences israéliennes en Palestine, est arrêté et emprisonné pour « incitation au terrorisme ». Le même jour, les affrontements d’al-Hisâiyya, au nord de Riyad, provoquent la mort d’un policier.

5719 avril :

58Arrestation de 8 membres des groupes armés à Riyad. Saisie d’explosifs.

5921 avril :

60Deux policiers sont blessés lors d’une fusillade à Burayda.

6122 avril :

62Attentat à la voiture piégée contre le quartier général des services de sécurité dans le quartier de Nâsiriyya, à Riyad. Six morts et 148 blessés. Trois membres des groupes armés sont tués à La Mecque. Saisie d’armes.

6323 avril :

64Cinq membres des groupes armés sont tués à Djedda.

Mai-Juin

651er mai :

66Le prince héritier ‘Abd Allâh inaugure à Riyad une conférence sur le thème « Islam et terrorisme ». Le même jour, des membres des groupes armés ouvrent le feu sur un restaurant MacDonald’s et à l’intérieur des bureaux de la société pétrolière suisse ABB Lummus à Yanbu‘ (Hedjaz). Huit morts et une trentaine de blessés. Les attaques sont revendiquées par les « Brigades al-Haramayn ».

6721 mai :

68Le ministre de la Défense, le prince Sultân, sort de l’hôpital après avoir été opéré d’un cancer du côlon.

6922 mai :

70Un employé allemand de la compagnie aérienne publique al-Sa‘ûdiyya, soupçonné d’appartenir aux services secrets allemands, est tué par balles à Riyad.

7128 mai :

72Le président-directeur-général de l’Aramco déclare dans le quotidien al-Hayât : « Toutes les installations pétrolières saoudiennes sont bien protégées. Les effectifs de la sécurité d’Aramco s’élèvent à plus de 5 000 personnes. Les garde-frontières, la marine et la protection civile participent à la sécurité des installations. »

7330-31 mai :

74Prise d’otages à al-Khubar (province orientale), précédée d’attaques contre l’Arab Petroleum Investment Corporation, un autocar rempli d’Occidentaux puis le compound « Oasis ». L’opération, qui se solde par 22 morts et la fuite de trois des quatre assaillants, est revendiquée par ‘Abd al-‘Azîz al-Muqrîn.

752 juin :

76Deux hommes en arme ouvrent le feu sur deux Américains au sud de Riyad. Un blessé.

776 juin :

78Un cameraman de la BBC est tué, un journaliste blessé alors qu’ils filmaient la maison d’un membre des groupes armés, dans le quartier d’al-Suwaydî al-gharbî, au sud-ouest de Riyad.

798 juin :

80Élections du conseil représentatif de l’Association saoudienne des journalistes. Les femmes sont autorisées à voter, et deux sièges leur sont réservés au conseil. Le même jour, un Américain est abattu dans le quartier d’al-Khalîj, à l’est de Riyad.

8112 juin :

82Un Américain est abattu dans le quartier d’al-Malaz, au centre de Riyad, tandis qu’un autre Américain, Paul Johnson, est pris en otage.

8312-15 juin :

84Troisième session du Centre du dialogue national à Médine, sur la place des femmes dans la société saoudienne. Une liste de 19 recommandations est confiée au prince héritier ‘Abd Allâh à l’issue de la session. Quelques jours après la clôture des débats, des jeunes femmes déclarent à la presse que le dialogue national sur les femmes a été « superficiel » et « infructueux ».

8515 juin :

86L’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique menace d’exécuter Paul Johnson si les activistes prisonniers ne sont pas relâchés dans les 72 heures.

8718 juin :

88Le site Internet Sawt al-jihâd (La voix de la résistance armée) diffuse les images de la décapitation de Paul Johnson. Le même jour, ‘Abd al-‘Azîz al-Muqrîn, chef de « L’organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique », ainsi que Faysal al-Dakhîl, Ibrâhîm al-Dahrîm et Turkî al-Mutayrî, assassins présumés de l’otage américain et comman­ditaires présumés des opérations d’al-Muhayya (mai 2003) et d’al-Khubar (mai 2004), sont abattus par les forces de sécurité dans le quartier d’al-Malaz. Al-Muqrîn est remplacé par Sâlih al-‘Awfî à la tête de l’organisation.

8920 juin :

90L’Assemblée consultative se prononce contre la loi interdisant la participation des élèves de sexe féminin aux activités sportives dans les écoles. Le ministre de l’Éducation, Muhammad al-Rashîd, déclare qu’il ne tiendra pas compte de l’avis de l’Assemblée.

9121 juin :

92Le Conseil des ministres fond la Haute Commission à la politique éducative et le Conseil de l’enseignement supérieur en une seule entité, le Conseil supérieur de l’éduca-tion, dont la mission est de préparer la réforme des programmes éducatifs et de réformer l’enseignement supérieur.

9323 juin :

94Le prince héritier ‘Abd Allâh propose une amnistie d’un mois aux membres des groupes armés, et promet une répression sans merci à ceux qui ne se rendraient pas. Le prince Nâyif, ministre de l’Intérieur, annonce que les étrangers sont autorisés à porter une arme.

9529 juin :

96Le prince Nâyif, ministre de l’Intérieur, appelle les Saoudiens détenant illégalement une arme à les remettre aux autorités de police. Lors d’une autocritique télévisée, Sa‘bân al-Shihrî, l’un des deux membres de groupes armés à s’être rendus depuis le 23 juin, déclare avoir « été bien traité depuis sa reddition ».

9730 juin :

98Deux membres des groupes armés et deux policiers sont tués dans une fusillade à Riyad. Découverte d’une imposante cache d’armes et d’explosifs.

Juillet-Août

9913 juillet :

100Un troisième activiste armé se rend aux autorités.

10120 juillet :

102La tête de Paul Johnson est découverte à Riyad, ainsi qu’une importante cache d’armes et de munitions. Deux activistes armés sont arrêtés, deux autres sont tués.

10322 juillet :

104Deux activistes se rendent au dernier jour de l’amnistie princière.

1053 août :

106Un Irlandais est abattu dans son bureau à Riyad.

1074 août :

108Les élections municipales, initialement prévue à l’automne, sont repoussées de deux mois.

1095 août :

110Arrestation d’un activiste armé à Abhâ.

1117 août :

112Le ministre de la Défense, le prince Sultân, critique les réformistes qui présentent des « demandes irréalistes », mais assure que le gouvernement continuera à mettre en œuvre son programme de réformes politiques et sociales. Le même jour, un activiste armé est arrêté dans la province du ‘Asîr.

1139 août :

114Publication du code de procédure électorale. Les élections municipales promises en octobre 2003 sont prévues pour l’automne 2004.

11510 août :

116Ouverture du Forum des jeunes du Conseil de coopération du Golfe à Abhâ, orga­nisé par l’Assemblée mondiale de la jeunesse musulmane (WAMY).

11711 août :

118Un activiste armé est abattu par la police à La Mecque.

11916 août :

120Un activiste armé est arrêté à Hâ’il.

12117 août :

122Campagne d’arrestations dans la province du Qasîm.

12318 août :

124Arrestation de deux activistes armés à Riyad et Djedda. Le même jour, 42 jeunes Saoudiens sont condamnés à la flagellation pour avoir organisé une émeute à La Mecque, détruit des voitures et des devantures de magasins.

12519 août :

126Trois hommes accusés d’avoir violé un jeune garçon sont exécutés dans la province du ‘Asîr.

12724 août :

128Le procès des trois réformistes arrêtés le 16 mars est reporté sine die à l’issue d’une audience houleuse, pendant laquelle Matrûk al-Fâlih, ‘Abd Allâh al-Hâmid et ‘Alî al-Dumaynî, accompagnés de partisans scandant « Islâh! Islâh! » (Réforme !), ont fait tête à un juge débordé, demandé des avocats et critiqué la soumission du judiciaire à l’exécutif.

12928 août :

130La Commission électorale générale annonce que les détenus pourront participer aux prochaines élections municipales.

Septembre-Octobre

1311er septembre :

132Le Comité médiatique des femmes de la péninsule Arabique, organe créé par ‘Abd al-‘Azîz al-Muqrîn, lance un magazine féminin en ligne, dont le premier numéro traite de la manière d’éduquer les enfants à la résistance armée, de soutenir les maris combat­tants, de soigner les blessés ou de combattre les armes à la main.

1333 septembre :

134Deux morts lors d’une fusillade entre groupes armés et police à Burayda. Saisie d’armes et de munitions.

1355 septembre :

136À l’occasion de la rentrée des classes, le ministre de l’Éducation, Muhammad al-Rashîd, déclare : « Les professeurs qui prêchent l’extrémisme et la haine dans l’exercice de leurs fonctions seront écartés de leur poste. » De nouveaux programmes, rédigés suivant le modèle américain, sont appliqués dans une douzaine de lycées à titre d’essai, ce qui provo-que l’angoisse et la colère de nombreux parents et élèves. Le même jour, trois policiers sont tués dans une fusillade à Burayda, tandis que sept membres des groupes armés sont arrêtés.

1378 septembre :

138Création d’un comité électoral dans la région de Riyad, présidé par le maire de la capitale.

13910 septembre :

140Lancement d’une campagne de sensibilisation aux élections municipales.

14111 septembre :

142Le ministère des Affaires rurales et municipales annonce que les élections munici­pales, initialement prévues de novembre 2004 à janvier 2005, auront lieu les 10 février 2005 (province de Riyad), 3 mars 2005 (est et sud) et 21 avril 2005 (ouest et nord). Le même jour, deux bombes de faible puissance explosent à proximité d’agences de la Banque américano-saoudienne et de la Banque anglo-saoudienne.

14313 septembre :

144Le gouvernement publie un règlement interdisant aux fonctionnaires de critiquer publiquement la politique de l’État et de mettre en doute l’indépendance de la justice.

14515 septembre :

146Début du recensement national. Le précédent recensement avait été effectué en 1992. Le même jour, un Britannique est tué à Riyad ; l’assassinat est revendiqué par l’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique.

14718 septembre :

148Sa‘îd al-Zu‘aiyyir, universitaire arrêté le 17 avril, est condamné à 5 ans de prison ferme. Le procès s’est déroulé en l’absence d’avocat et après l’expulsion des représentants de l’Association des droits de l’homme.

14920 septembre :

150Trois blessés et une arrestation à l’issue d’une fusillade à Tabûk.

15122 septembre :

152Khâlid al-Farrâj, qui s’était rendu aux autorités en juin, fait une autocritique à la télévision nationale, et décrit les conditions d’embrigadement dans les groupes armés ainsi que les réseaux de financement des cellules.

15326 septembre :

154Un Français est assassiné à Djedda. Le même jour, trois hommes sont blessés et un activiste arrêté à l’issue d’une fusillade à Riyad.

15525-27 septembre :

156Un « séminaire culturel » organisé à Riyad par la Société saoudienne d’adminis-tration publique examine la question du rôle des femmes durant les élections municipales.

15728 septembre :

158Tandis que la Commission électorale générale précise que les femmes et les militaires sont exclus du scrutin municipal et que l’Association des droits de l’homme proteste au nom du droit islamique, trois intellectuelles se présentent aux élections municipales.

15929 septembre :

160Démantèlement d’un réseau de traficants de drogue à al-Ta’îf.

16130 septembre :

162Quatre hommes convaincus de vol avec violence, trafic de drogue et proxénétisme sont condamnés à mort à Djedda.

1631er octobre :

164L’Association des droits de l’homme décide unilatéralement de visiter les prisons du pays pour y vérifier les conditions de détention ; la Direction générale des prisons a communiqué sa surprise et son déplaisir, mais n’a pas refusé le principe des visites, qui auront lieu pendant la première semaine d’octobre. Le même jour, trois hommes armés attaquent le compound « Seder Village », dans le quartier d’al-Khalîj, à l’est de Riyad. Les assaillants prennent la fuite lorsque les habitants du compound donnent l’alarme.

1652 octobre :

166Un autre activiste armé, ‘Abd al-Rahmân al-Rushûd, fait une autocritique télévisée.

1675 octobre :

168Sous la pression de l’administration américaine, le ministère des Affaires islamiques met fin aux activités de la Fondation caritative al-Harâmayn (Les deux saintes mosquées), la plus importante fondation pieuse du pays (environ 50 millions de dollars de dons par ans, c’est-à-dire autant que toutes les autres fondations saoudiennes).

1696 octobre :

170Arrestation à al-Hofûf (province orientale) de Muhanna al-Hubayl, ancien ouvrier de l’Aramco et fondateur d’une association indépendante, les Rencontres islamiques natio­nales de la province orientale. Il est accusé d’incitation à la division et à la haine sectaire, alors que son association accueillait aussi bien des chiites que des sunnites.

1718 octobre :

172Sa‘îd al-Zu‘aiyyir entame une grève de la faim tandis que ses fils Sa‘d et Mubârak sont emprisonnés à leur tour et que l’opposition en exil à Londres organise une manifes­tation de soutien aux al-Zu‘aiyyir devant l’ambassade saoudienne.

17310 octobre :

174Le ministre de l’Intérieur, le prince Nâyif, met fin aux spéculations au sujet de la participation des femmes aux élections en excluant catégoriquement cette possibilité. Le même jour, démantèlement d’un réseau de traficants de drogue à Djedda.

17512 octobre :

176Le président du Comité électoral général, le prince Mansûr b. Mit‘ab, déclare que « la loi électorale de 1978 n’interdit pas aux femmes de participer aux élections, mais des études ont montré que leur participation serait impossible cette année. » Le même jour, trois activistes sont tués lors d’une descente de police dans le quartier d’al-Nahda, à l’est de Riyad ; sept policiers sont blessés et quatre activistes sont faits prisonniers.

17715 octobre :

178Les trois réformistes arrêtés le 16 mars 2004 signent une lettre ouverte au prince héritier ‘Abd Allâh, dans laquelle ils dénoncent un procès inéquitable où la justice « épouse la position la plus puissante, celle de l’État, contre les plus faibles, les individus », et exigent la publicité des audiences. Le même jour, deux activistes sont arrêtés dans le quartier d’al-Khalîj, à l’est de Riyad, ainsi que deux autres dans une auberge de Tamîr, au nord-ouest de la capitale.

17918 octobre :

180Réforme du code de la nationalité : la durée minimale de séjour dans le pays avant obtention de la nationalité passe de 5 à 10 ans, tandis que la profession de l’impétrant doit être « utile » au pays.

18126 octobre :

182L’Assemblée consultative présente une réforme du code pénal qui permettra de remplacer, pour les trafiquants de drogue, la peine de mort par une peine de prison de 15 à 25 ans, agrémentée de 50 coups de fouet et d’une amende de 26 000 à 40 000 $.

18327 octobre :

184Mubârak al-Zu‘aiyyir, fils de Sa‘îd al-Zu‘aiyyir, est condamné à 10 mois de prison ferme pour avoir « légitimé la violence ». Le même jour, des menaces de mort sont adressées à ‘Abd Allâh al-Sudhân et Nâsir al-Qasabî, producteurs et acteurs de la série télé­visée Tâsh mâ tâsh, dont un épisode (« Et la vie continue… ») dénonçait la diffusion de l’intolérance et de l’extrémisme au sein du système scolaire.

18529 octobre :

186Dans un discours diffusé sur Al-Jazîra et adressé au peuple américain, Usâma b. Lâdin déclare : « Nous combattons parce que nous sommes des hommes libres qui n’entendent pas dormir sous le joug de l’oppression. Nous voulons rendre sa liberté à notre nation, notre nation que vous dévastez. Aussi dévasterons-nous la vôtre. » Le même jour, une commission d’enquête placée sous l’autorité du gouverneur de la province de La Mecque rend son rapport sur les conditions de détention dans les prisons de droit commun.

Novembre-Décembre

1872 novembre :

188Un site internet annonce le remplacement de Sâlih al-‘Awfî par Sa‘ûd al-‘Utaybî à la tête de l’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique.

1893 novembre :

190Publication d’un code de comportement à direction des candidats aux élections municipales, qui soumet les meetings publics à l’agrément de la municipalité et interdit de mener campagne dans les media (radio, télévision, journaux).

1914 novembre :

192Fusillade entre policiers et activistes armés dans un cyber-café de Burayda (province du Qasîm). Huit activistes sont arrêtés.

1936 novembre :

19421 islamistes modérés signent un mémorandum de conseil au peuple iraquien, où ils légitiment la résistance iraquienne, interdisent toute forme de coopération avec les troupes occidentales, appellent à l’unité du peuple iraquien et à l’union sacrée entre sunnites et chiites. Les signataires en sont notamment Safar al-Hawâlî, Salmân al-‘Awda, Nâsir al-‘Umar, ‘Âyid al-Qarnî, anciens membres de l’opposition islamique de 1991-1992. En réponse à ce mémorandum, le cheikh Sâlih al-Lahîdân, président du Conseil judiciaire suprême, appelle l’exécutif à mieux contrôler les religieux saoudiens et déclare : « Aller en Iraq et participer à des actes de violence n’est pas le jihâd, mais revient seulement à aggraver la situation sécuritaire dans ce pays. […] Les erreurs commises en Afghanistan ne doivent pas être répétées en Iraq. » Le même jour enfin, l’avocat des trois réformistes arrêtés le 16 mai 2004 est à son tour emprisonné pour s’être plaint du caractère inéqui­table du procès.

1956-8 novembre :

19618 suspects sont arrêtés au cours d’opérations de police à Riyad.

1978 novembre :

198Réunies autour de Hatûn al-Fâsî, organisatrice de la mobilisation électorale des femmes à l’été 2004, des femmes d’affaires et des intellectuelles demandent au gouver­nement de lever l’interdiction de conduire faite aux femmes.

1999 novembre :

200Quatre activistes sont arrêtés, un cinquième tué, lors d’une opération de police dans le quartier d’al-Jâmi‘a, au sud de Djedda. Saisie d’armes et d’explosifs.

20110 novembre :

202Le ministre de l’Intérieur, le prince Nâyif, déclare que « protéger les citoyens de la pensée et des idées terroristes est un devoir religieux ».

20311 novembre :

204Les six activistes armés qui s’étaient rendus au autorités pendant la période d’amnistie sont relâchés.

20512 novembre :

206Deux activistes sont arrêtés à Riyad et trois à al-Zilfî.

20713 novembre :

208140 bureaux de vote sont ouverts dans la région de Riyad, dont 73 pour la capitale et 67 pour les communes rurales. De grands panneaux publicitaires sont installés dans les villes, qui invitent les citoyens à participer par leur vote à la « construction de leur futur ».

20915 novembre :

210Les résultats du recensement effectué en septembre et octobre montrent que la population du pays est de 22,67 millions d’habitants, dont 16,52 millions de Saoudiens (72,9 %) et 6,14 millions d’immigrés (27,1 %).

21117 novembre :

212Cinq activistes armés sont arrêtés lors d’une opération de police dans le quartier d’al-Qadisiyya, à ‘Unayza (Qasîm).

21319 novembre :

214Trois jeunes Saoudiens sont arrêtés à Médine pour avoir battu un Occidental et tenté de kidnapper sa femme.

21520 novembre :

216Le prince héritier ‘Abd Allâh promet que l’État mettra fin aux agissements des « terroristes », quel que soit le temps que prendra la répression. Le même jour, un activiste armé saoudien est arrêté alors qu’il se préparait à passer la frontière iraquienne.

21722 novembre :

218Ouverture de l’inscription sur les listes électorales ; le maire de Riyad, le prince ‘Abd al-‘Azîz al-Muqrîn, exclut la présence d’observateurs étrangers pendant le scrutin.

21927 novembre :

220Nomination des Comités électoraux à La Mecque, Djedda, Médine, Tabûk, Hâ’il, al-Jawf.

22130 novembre :

222Lors d’un séminaire de l’Association culturelle des femmes de Djedda, les femmes du Hedjaz protestent contre leur éviction du processus électoral.

2231er décembre :

224Le procès des trois réformateurs arrêtés le 16 mars 2004 est envoyé de la Cour d’assise à la Chambre correctionnelle. Lors de la première audience en correctionnelle, 9 hommes (dont quatre journalistes) sont arrêtés pour avoir tenté de pénétrer dans la salle d’audience ; ils seront relâchés le lendemain.

2256 décembre :

226Attaque du consulat américain de Djedda ; quatre activistes sont tués, le cinquième est arrêté ; neuf autres personnes sont tuées. Après sa visite de la prison politi­que d’al-Hâ’ir, au sud de Riyad, l’Association des droits de l’homme envoie un deuxième rapport sur les prisons au ministère de l’Intérieur, qui déplore les cas de détention sans procès, les dépassements de durée de détention, les arrestations abusives et la torture.

2277 décembre :

228Ouverture de la quatrième session du Centre du dialogue national à Zahrân. Les débats portent sur l’avenir de la jeunesse saoudienne. Selon ‘Abd Allâh al-Ghufârî, éditorialiste à al-Riyâd, « l’œuvre du Centre se résume aujourd’hui à des études convenues et à de lourds articles qui ne représentent que l’opinion de la petite minorité d’intellectuels qui les a rédigés ».

22915 décembre :

230En réponse au récent rapport de l’Association des droits de l’homme sur la torture en prison, la télévision publique organise un talk-show dans lequel sept activistes armés détenus à al-Hâ’ir démentent l’existence de la torture, en déclarant par exemple : « Les geôliers sont plus doux que mes parents » ; « les rapports avec l’administration péni­tentiaire et la manière dont elle comble les prisonniers engendrent une atmosphère familiale ». Le même jour, les électeurs commencent à s’inscrire sur les listes électorales dans la province orientale et dans le sud du pays. La province orientale est la seule dans laquelle l’inscription se fait manuellement, et non pas électroniquement, faute d’infrastructures appropriées.

23116 décembre :

232Dans un communiqué diffusé sur l’internet, Usâma b. Lâdin revendique l’atta-que du consulat américain de Djedda et demande aux combattants de viser les installa­tions pétrolières, pour « mettre fin au plus grand cambriolage de tous les temps, celui qui vise directement les intérêts des générations futures » ; il appelle également au ren­versement de la monarchie et déclare : « Certains diront que, oui, le gouvernement est capable de réformer, qu’il a introduit le Dialogue national et les élections municipales. Mais tout ceci ne changera rien. Le seul moyen de changer aujourd’hui est de renverser le régime par la force. […] Lorsque les peuples se mettent en marche et réclament leurs droits, aucune police ne peut les arrêter : n’oubliez pas ce qui est arrivé au Shah d’Iran. » Le même jour, plusieurs manifestations pacifiques ont lieu à Riyad, à Djedda, à Tabûk et à Hâ’il à l’appel de Sa‘d al-Faqîh, leader du Mouvement islamique pour la réforme (al-Haraka al-islâmiyya li-l-ish, créé à Londres en 1996). A Riyad, les brigades anti-émeutes réussissent à empêcher la manifestation ; la police ouvre le feu sur des manifestants à Djedda, faisant au moins un mort, tandis que les manifestations de Tabûk et Hâ’il se déroulent sans accrochage avec les forces de l’ordre. Sa‘d al-Faqîh déclare le soir même sur al-Jazîra que les manifestations ne cesseraient que lorsque le pouvoir royal sera aboli.

23317 décembre :

23435 oulémas et islamistes modérés, dont Salmân al-‘Awda, publient un communiqué de presse et déclarent les manifestations nuisibles aux réformes engagées par le gouver­nement. De son côté, Jamâl Khashuqjî, conseiller politique du prince Turkî al-Faysal, déclare que puisque les manifestations sont illégales, il est inutile de publier un fatwâ les interdisant.

23518 décembre :

236L’Organisation al-Qâ‘ida dans la péninsule Arabique exhorte ses combattants à « unir leurs rangs, à attaquer les intérêts pétroliers qui ne servent pas la nation islamique, mais ses ennemis », et à libérer la Péninsule des mécréants et des tyrans.

23721 décembre :

238Un détenu de la prison d’al-Hâ’ir tente de s’immoler par le feu.

23922 décembre :

240À la clôture des inscriptions sur les listes électorales dans la province de Riyad, 130 000 électeurs sont enregistrés sur les listes, soit un peu plus de 10 % des électeurs potentiels.

24126-30 décembre :

242Inscription des candidats aux élections municipales.

Économie

Janvier-Février

2431er janvier :

244Entrée en vigueur de l’union douanière entre pays membres du Conseil de coopé­ration des États arabes du Golfe.

24512 janvier :

246L’autorité saoudienne de promotion des investissements étrangers (SAGIA) réduit de 15 à 20 % les taxes perçues sur les investissements étrangers et leur consent les mêmes incitations qu’aux investisseurs saoudiens.

24726 janvier :

248Le géant pétrolier russe Lukoil signe un contrat pour l’exploration et l’exploitation du gaz dans le désert du Rub‘ al-khâlî.

24921 février :

250Saoudisation complète du commerce de l’or. Au moins 50 % des commerces d’or, encore détenus par des étrangers (notamment des Yéménites) sont fermés autoritairement.

25125 et 26 février :

252Dans la cadre des préparatifs d’adhésion à l’OMC, signature à Genève d’accords bilatéraux avec le Canada, la Suisse, la Norvège, la Thaïlande, l’Equateur, Cuba, le Sri Lanka, la Pologne et l’Inde.

Mars-Avril

25316-18 mars :

254Après la présentation par le Conseil des ministres d’une « stratégie nationale pour le tourisme », un séminaire rassemble à Abhâ plus de 500 experts de l’industrie du tourisme.

25520 mars :

256Ouverture de la branche féminine de la Chambre de commerce et d’industrie de Riyad.

25722 mars :

258‘Amr al-Dabbâgh est nommé gouverneur de la SAGIA (autorité de promotion des investissements) en remplacement du prince ‘Abd Allâh b. Faysal b. Turkî. Le même jour, le ministre du Travail et des Affaires sociales, ‘Alî al-Namla, approuve les noms des repré­sentants du personnel de l’Aramco. Les comités de travailleurs de l’Aramco sont les premiers organes syndicaux élus du pays, soixante ans après la première grève de l’Aramco (1945) et l’interdiction des syndicats.

25929 mars :

260Selon le ministre du Plan et de l’Économie, Khâlid al-Qusaybî, la crise du logement menace Riyad, qui manquerait d’environ 270 000 logements.

2615 avril :

262Le Conseil des Chambres de commerce et d’industrie propose la création d’usines féminines pour drainer les investissements des femmes d’affaires saoudiennes.

26328 avril :

264Selon une étude du ministère du Travail, 70 % des visas émis par l’Arabie Saoudite sont vendus au marché noir par des « sponsors » peu scrupuleux. Le ministre du Travail, Ghâzî al-Qusaybî, a annoncé sa détermination à lutter contre le trafic des visas.

Mai-Juin

2652 mai :

266Interdiction est faite aux entreprises de moins de 10 salariés de recruter des travailleurs immigrés.

2676 mai :

268Une étude menée sur 75 entreprises montre que le niveau de saoudisation des travailleurs du secteur privé est passé de 18 % en moyenne en 2000 à 23 % en 2004. Ce chiffre est très en-dessous des objectifs fixés par le gouvernement (38 % en 2004).

26919 mai :

270L’État espère retirer 550 millions de riyals de la privatisation prochaine de la Compagnie nationale d’assurance et de la Compagnie nationale des mines.

27124 mai :

272Ouverture du Forum pour l’emploi de Riyad, destiné à confronter diverses stra­tégies de lutte contre le chômage.

27328 mai :

274Le ministre de la Santé, Hamad al-Manî‘î, demande aux hôpitaux de se conformer aux mesures de saoudisation édictées par le ministère du Travail.

27531 mai :

276Le Conseil des ministres approuve un plan en 9 points pour améliorer l’emploi des femmes. Dans le même temps, le ministre du Travail, Ghâzî al-Qusaybî, déclare hésiter à appliquer les « grands moyens » aux entreprises non saoudisées.

2776 juin :

278Le ministre du Travail, Ghâzî al-Qusaybî, accorde aux entreprises de moins de 10 salariés un délai de trois mois avant de mettre en œuvre la mesure de saoudisation totale publiée le 2 mai.

2797 juin :

280La municipalité de Djedda demande au secteur privé de développer quatre villes-satellite autour de la métropole.

28126 juin :

282Pour encourager les créateurs de PME, le ministre des Finances, Ibrâhîm al-‘Assâf, lance un fond de micro-crédit doté de 200 millions de riyals.

Juillet-Août

2833 juillet :

284Lors des premières élections d’un comité d’employés à la Chambre de Commerce et d’industrie de Djedda, deux femmes et 16 hommes sont élus représentants du personnel.

2859 août :

286L’opérateur téléphonique émirati « Ittisâlât » remporte la seconde licence de télé­phonie mobile du pays. L’opérateur ouvrira un million de lignes en six mois.

28714 août :

288La société française de conseil « Semaly » remporte un contrat de 8 millions de riyals pour mener une étude préparatoire sur le tramway de Riyad.

28915 août :

290Réduction des taxes imposées aux investisseurs étrangers de 45 à 20 % des revenus.

29122 août :

292Le ministère du Travail oppose de nouvelles restriction à l’embauche de travailleurs immigrés.

29329 août :

294Le ministre des Finances, Ibrâhîm al-‘Assâf, annonce que l’excédent budgétaire de 35 milliards de dollars servira essentiellement au remboursement de la dette publique, esti­mée à 176 milliards de dollars.

Septembre-Octobre

29515 septembre :

296Le ministre du Pétrole, ‘Ali al-Na‘îmî, déplore la flambée des cours du pétrole (qui ont presque atteint la barre des 50 $ le baril à la fin du mois d’août) et estime que les pays producteurs sont désormais impuissants à réguler le marché.

29720 septembre :

298Le ministre de la Défense, le prince Sultân b. ‘Abd al-‘Azîz, déclare que « notre but est de ramener les prix du pétrole à 30 $ le baril ».

29928 septembre :

300Alors que l’Aramco annonce la hausse de sa production à 11 millions de barils par jour dans le dernier quart de l’année 2004, le ministre du Pétrole, ‘Ali al-Na‘îmî, rappelle que, « si l’Arabie Saoudite cherche à stabiliser le marché et à stopper l’escalade des cours qui pourrait porter préjudice à la croissance mondiale, elle ne détient pas toutes les clés du problème ».

30130 septembre :

302Le prince héritier ‘Abd Allâh lance une campagne d’économie d’eau sous le slogan : « La décision est entre vos mains. »

3033 octobre :

304Le ministère du Travail, l’Organisation générale de l’enseignement technique et le Fond de développement de la main-d’œuvre lancent une campagne pour l’emploi, qui vise à créer 100 000 emplois en trois ans, alors que chaque année environ 100 000 nouveaux chômeurs viennent s’ajouter aux chômeurs existants (25 à 30 % de la population active). Le ministre du Travail, Ghâzî al-Qusaybî, annonce de son côté un plan de réduction de la main-d’œuvre étrangère de 100 000 immigrés par an.

30510 octobre :

306Le ministre du Pétrole, ‘Alî al-Na‘îmî, déclare à Abou Dhabi : « Je veux dire au monde qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura pas de rupture d’approvisionnement ; nous sommes désireux de répondre à la hausse de la demande. Nous produisons aujourd’hui environ 9,5 millions de barils par jour, et nous prévoyons de  maintenir nos réserves entre 1,5 et 2 millions de barils par jour. Nous sommes prêts à produire 500 000 barils supplé­mentaires, mais il n’y a pas d’acheteur pour eux sur le marché », en raison de leur qualité médiocre et des faibles capacités de raffinage des pays consommateurs.

30711 octobre :

308‘Amr al-Dabbâgh, gouverneur de la SAGIA, présente une programme d’aide à la creation d’entreprises et de promotion des investissements domestiques.

30916 octobre :

310Ouverture de 20 % du capital de la compagnie téléphonique émiratie « Ittisâlât ».

31122 octobre :

312Découverte d’un champ pétrolifère à Abû Sadr, à 180 km au sud de Riyad.

31325 octobre :

314Le gouvernement budgétise les projets sociaux du prince héritier ‘Abd Allâh, qui déclare que « le surplus budgétaire provient d’une hausse inespérée des prix du pétrole et sera investi intégralement dans le bien-être des citoyens ». Seuls 11 milliards de $ sur un surplus budgétaire estimé à 35 milliards de $ sont néanmoins investis dans les projets sociaux : eau, égouts, routes, autoroutes, assurance médicale, construction d’école, formation technique et professionnelle (8 milliards de $) ; Fond de développement immo­bilier (2,4 milliards de $) ; micro-crédit (600 000 $).

31526 octobre :

316L’OPEC annonce surproduire entre 2,1 et 2,5 millions de barils par jour et précise que le prix élevé du brut (55,67 $ à New York le 25 octobre) inclut 10 à 15 $ de « prime de risque politique » en raison de la situation au Moyen-Orient.

31730 octobre :

318Le ministre du Travail, Ghâzî al-Qusaybî, crée un Conseil consultatif sur le travail qui servira de médiateur entre la politique de l’emploi du gouvernement et les entreprises, notamment les PME.

Novembre-Décembre

31916 novembre :

320Le ministre des Affaires sociales, ‘Alî al-Namla, annonce qu’un groupe d’experts rendra prochainement un rapport sur la lutte contre la pauvreté, qui devra suivre des « méthodes innovantes » et contribuer à transformer les pauvres en « citoyens productifs ».

32123 novembre :

322Annonce de nouvelles découvertes de gisements de gaz naturel dans la province orientale, à 300 km au sud-ouest de Dammâm.

32329-30 novembre :

324Les femmes d’affaires participent pour la première fois aux élections de leurs représentants à la Chambre de commerce et d’industrie de Riyad.

3251er décembre :

326Pour se rapprocher des exigences fixées par les États-Unis comme condition de son entrée dans l’OMC, l’Arabie Saoudite promet d’augmenter la participation étrangère dans le secteur bancaire de 40 à 49 % après son admission, puis à 51 % trois ans après ; dans le domaine des télécommunications, le plafond de la participation étrangère sera fixé à 49 % après son admission et de 51 à 61 % en 2007. De son côté, la compagnie aérienne publique al-Sa‘ûdiyya annonce sa prochaine privatisation.

3278 décembre :

328Présentation du budget 2005 : l’éducation et la formation sont en hausse de 9 % par rapport à 2004 (25 % des dépenses). Le budget 2004 est clos avec un excédent de 26,1 milliards de $ ; la croissance du PIB est estimée en 2004 à 5,3 %, la croissance du secteur non-pétrolier s’établissant à 6,4 %.

32910 décembre :

330L’OPEC annonce une réduction de sa production d’un million de barils par jour à partir de janvier ; l’Arabie Saoudite annonce pour sa part une réduction de 500 000 barils par jour.

Politique étrangère

Janvier-Février

3314 janvier :

332En réponse à l’éloge de l’humanisme et de la tolérance prononcé par le président tunisien Bin ‘Alî lors d’une réunion à Tunis des ministres de l’Intérieur arabes, le prince Nâyif b. ‘Abd al-‘Azîz déclare : « Les terroristes et […] les renégats doivent être tués. C’est ce que nous ordonne le hadîth, et nous devons affronter ce problème avec fermeté et de tou­tes nos forces. »

33316 janvier :

334Les États-Unis expulsent seize ressortissants saoudiens détenteurs de passeports diplomatiques en raison de leurs activités de prosélytisme religieux.

33521 janvier :

336En visite à Riyad, le Secrétaire américain au Trésor, James Baker, demande aux Saoudiens d’alléger la dette de 9 milliards de dollars contractée par l’Iraq auprès du royaume pendant la guerre Iran-Iraq. Le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, conditionne ce geste à l’instauration d’un gouvernement iraquien élu et légitime et à la participation d’entreprises saoudiennes à la reconstruction du pays.

33710 février :

338Une délégation yéménite se rend à Djedda pour protester contre l’érection d’un mur de sécurité entre l’Arabie Saoudite et le Yémen.

33918 février :

340Ouverture à Riyad d’une représentation diplomatique européenne.

34119 février :

342En visite à Bruxelles, le prince Sa‘ûd al-Faysal déclare être sceptique à propos des efforts américains de réformes dans la région ; néanmoins, il demande à ce que les réformes demandées à l’Arabie Saoudite ne soient pas trop rapides.

34321 février :

344En visite à Paris, le prince Sa‘ûd al-Faysal a lié l’évolution des réformes et de la démocratisation du Moyen-Orient au règlement du conflit israélo-palestinien.

34524 février :

346Visite à Riyad du président égyptien Husnî Mubârak. Les deux pays réaffirment leur opposition au projet américain de « Greater Middle East » et contestent la transpo­sition du modèle démocratique occidental aux pays musulmans.

34725 février :

348Le rapport du Département d’État sur les droits de l’homme en Arabie Saoudite salue des évolutions en matière de liberté d’expression et de débat public, mais souligne la longueur du chemin à parcourir par le pays.

Mars-Avril

34919 mars :

350En visite à Riyad, le secrétaire d’État américain Colin Powell encourage les Saoudiens à accentuer leurs efforts pour promouvoir les droits de l’homme et lutter contre le terrorisme.

35131 mars-2 avril :

352Visite officielle du prince héritier ‘Abd Allâh en Autriche.

3531er avril :

354Le prince Bandar b. Sultân, ambassadeur à Washington, rassure le président­candidat George W. Bush : l’Arabie Saoudite vise un cours du baril à 25 $, et palliera grâce à ses réserves toute rupture d’approvisionnement.

3553 avril :

356L’Arabie Saoudite et la Chine signent un traité bilatéral en vue de l’entrée du royaume dans l’OMC.

35716 avril :

358Face à la flambée de violence dans le pays, le secrétaire d’État américain Colin Powell rappelle aux États-Unis les personnels diplomatiques non essentiels de Riyad, Zahrân et Djedda. Le même jour, Riyad appelle Washington à reconsidérer sa position dans le conflit israélo-palestinien.

35927 avril :

360Visite officielle à Riyad du Premier ministre palestinien Ahmad Quray‘. Le prince héritier ‘Abd Allâh demande à la communauté internationale de mettre fin à l’agression israélienne dans les territoires occupés.

Mai-Juin

36110 mai :

362Riyad appelle l’OPEC à produire 1,5 millions de barils supplémentaires par jour.

36317 mai :

364Riyad critique les sanctions américaines contre la Syrie et déclare qu’elles condui­ront à une montée des tensions au Proche-Orient.

36524 mai :

366L’ambassadeur à Londres, le prince Turkî al-Faysal, déclare dans la presse irlandaise que la guerre menée par les États-Unis en Iraq est « une guerre coloniale, très semblable aux guerres menées par les ex-puissances coloniales lorsqu’elles décidèrent de conquérir le monde ».

36725 mai :

368Visite officielle à Riyad du Premier ministre pakistanais.

36927 mai :

370Riyad appelle à un Moyen-Orient sans armements nucléaire, et demande à la communauté nationale de faire pression pour qu’Israël signe le traité de non-prolifération nucléaire.

3717 juin :

372Riyad demande au gouvernement britannique d’extrader les opposants saoudiens en exil politique à Londres, en arguant de leurs liens supposés avec les groupes armés à l’intérieur du pays.

3738 juin :

374Signature d’accord sécuritaires et anti-terroriste avec Téhéran et Le Caire.

37510 juin :

376Le New York Times révèle une tentative d’assassinat du prince héritier ‘Abd Allâh en 2003, fomentée par des agents de la Libye.

Juillet-Août

37711 juillet :

378En application du traité frontalier signé en 2000, Riyad cède au Yémen un aéroport militaire et deux postes-frontière. Le même jour, des étudiants saoudiens de retour des États-Unis se plaignent des pratiques discriminatoires et du harcèlement exercés par le FBI à leur égard.

37925 juillet :

380Visite officielle à Riyad du nouveau Premier ministre pakistanais, Shawkat ‘Azîz.

38127 juillet :

382Visite officielle à Riyad du Premier ministre iraquien, Iyâd ‘Alawî.

38328 juillet :

384L’Arabie Saoudite et l’Iraq rétablissent leurs relations diplomatiques, interrompues en 1991 par l’invasion du Koweït.

38530 juillet :

386‘Abd al-Rahmân al-‘Ammûdî, ressortissant saoudien, avoue devant une cour américaine avoir été payé par la Libye pour assassiner le prince héritier ‘Abd Allâh en 2003.

3871er août :

388Le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, conditionne le déploiement de troupes musulmanes de maintien de la paix en Iraq au retrait des troupes occidentales.

3892 août :

390Riyad appelle la communauté internationale à mettre fin à la crise humanitaire au Darfour ; le même jour, l’Organisation de la conférence islamique, basée à Djedda, condamne les attentats visant des églises en Iraq.

3915 août :

392Fermeture du poste-frontière de ‘Ar‘ar entre l’Arabie Saoudite et l’Iraq au trafic des camions.

3936 août :

394Visite officielle à Djedda du président indonésien Megawati Sukarnoputri.

3958 août :

396La Cour suprême de Grande-Bretagne alloue 10 000 £ de dommages et intérêts à l’homme d’affaire Khâlid b. Mahz, que l’expert français Jean-Charles Brisard avait accusé de financer le terrorisme.

39714 août :

398Le prince héritier ‘Abd Allâh annonce sa satisfaction à la lecture du rapport de la Commission d’étude du 11 septembre : le rapport a selon lui lavé l’Arabie Saoudite et l’islam des accusations de terrorisme. Le même jour, Riyad envoie 40 millions de riyals d’aide humanitaire au Darfour.

Septembre-Octobre

3997 septembre :

400Visite officielle à Riyad du Premier ministre pakistanais, Shawkat ‘Azîz, et du ministre des Affaires étrangères chinois, Li Zhaoxing.

40113 septembre :

402Riyad soutient la résolution 1559 de l’ONU, qui exige le retrait des troupes étrangères du Liban.

40315 septembre :

404Le rapport annuel du département d’État présente l’Arabie Saoudite comme un pays « où la liberté de religion est refusée à tous ceux qui n’adhèrent pas à la version officielle de l’islam sunnite ».

40519 septembre :

406En réponse au rapport du département d’État, le cheikh Hasan al-Saffâr, leader historique de l’opposition islamiste chiite et membre du Centre du dialogue national, pointe la discrimination raciale et religieuse dont souffrent les musulmans américains depuis le 11 septembre 2001, et déplore la politique discriminatoire mise en place par Israël dans les territoires occupés. Il rappelle également que les chiites sont des citoyens saoudiens à part entière.

4074 octobre :

408Le conseiller diplomatique du prince héritier, ‘Âdil al-Jubayr, confirme à Los Angeles le soutien saoudien à l’occupation de l’Iraq, et met en garde contre une désta­bilisation de l’ensemble de la région si les États-Unis échouent à ramener l’ordre en Iraq.

4095 octobre :

410L’ambassadeur à Londres, le prince Turkî al-Faysal, déclare devant la convention annuelle des Tories que les causes du terrorisme sont à chercher « dans un sentiment d’in-justice qui remonte aussi loin que la première guerre mondiale ».

4119 octobre :

412Le Conseil de coopération des États arabes du Golfe organise à Koweït un sommet sur la lutte contre le terrorisme, ce « fléau des temps modernes », selon le secrétaire général du Conseil, ‘Abd al-Rahmân al-‘Atiyya.

41311 octobre :

414Yâsir Hamdî, Américano-saoudien arrêté en Afghanistan en octobre 2001 et détenu à Guantanamo, est extradé vers l’Arabie Saoudite.

41517 octobre :

416Signature d’un accord de coopération entre l’Académie prince Nâyif des sciences de sécurité et le Bureau des Nations-Unies pour la lutte contre la drogue et le crime (UNOCDC).

41724 octobre :

418Un diplomate saoudien en poste à Islamabad reçoit un paquet cadeau contenant quatre grenades et agrémenté d’une lettre menaçant d’attaquer l’ambassade du royaume au Pakistan si les Saoudiens ne mettaient pas fin à leur coopération militaire et sécuritaire avec le Pakistan.

Novembre-Décembre

41929 novembre :

420Un communiqué du Conseil des ministres demande au Premier ministre iraquien Iyâd ‘Alawî de « gagner le cœur des Iraquiens », rappelant que « l’usage de la force contre une opposition politique augmente les divisions et alimente les conflits entre groupes sociaux ».

42130 novembre :

422Le ministre de l’Intérieur, le prince Nâyif, répond depuis Téhéran au communiqué rédigé en son absence en soulignant que l’Arabie Saoudite offrirait son soutien policier à l’Iraq pour « l’empêcher de devenir un terrain d’entraînement pour terroristes ». Le même jour, le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, annonce que la dette de l’Iraq sera significativement réduite et que Riyad est prête à accueillir un ambassadeur iraquien.

4235 décembre :

424Après la signature d’un traité de libre-échange entre Bahreïn et les États-Unis en septembre 2004, le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, déclare au cours de la conférence sur la sécurité du Golfe, à Manama : « Il est inquiétant que certains membres du Conseil de coopération du Golfe signent des accord bilatéraux, sécu­ritaires et économiques, avec des puissances internationales, au mépris de la nécessité d’agir collectivement au sein du Conseil. »

42511 décembre :

426Le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, s’étonne du fait que la ferveur démocratique des États-Unis n’aille pas jusqu’à empêcher les exactions israéliennes dans les territoires occupés. Le même jour, le Premier ministre yéménite, ‘Abd al-Qâdir Bâ Jamâl, en visite officielle à Riyad, signe 11 accords de coopération avec l’Arabie Saoudite.

42712 décembre :

428L’ambassadeur à Londres, le prince Turkî al-Faysal, déclare que « le terrorisme, ce phénomène injustifiable qui a mis fin à la compréhension mutuelle entre l’Occident et le monde musulman, a été alimenté en grande partie par la politique américaine de doubles standards au Moyen-Orient ».

42921 décembre :

430Le ministre des Affaires étrangères, le prince Sa‘ûd al-Faysal, déclare au lendemain du 25e Sommet du Conseil de coopération du Golfe, à Manama, que l’accord signé par Bahreïn avec les États-Unis « met fin au Conseil de coopération comme union écono­mique et douanière ».

43122 décembre :

432Le département du Trésor américain gèle les avoirs de Sa‘d al-Faqîh et de ‘Âdil Bâ Tarjî, président d’une fondation pieuse ; les deux hommes sont accusés de financer le terrorisme et d’entretenir des liens avec al-Qâ’ida. Al-Faqîh estime sur al-Jazîra que c’est là une façon pour Washington de prêter main-forte à la famille royale. Le même jour, Riyad rompt ses relations diplomatiques avec la Libye, accusée par les Saoudiens d’avoir fomenté une tentative d’assassinat du prince héritier et de financer les mouvements d’opposition en exil de Sa‘d al-Faqîh et de Muhammad al-Mas‘arî.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascal Ménoret, « Chronologie de l’Arabie Saoudite 2004 », Chroniques yéménites [En ligne], 12 | 2004, mis en ligne le 10 septembre 2007, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cy/192 ; DOI : 10.4000/cy.192

Haut de page

Auteur

Pascal Ménoret

Doctorant INALCO / CEFAS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre français d’Archéologie et de Sciences Sociales
  • Logo Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman
  • Logo Ministère des Affaires étrangères et européennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals