Navigation – Plan du site
Limiter les émissions de CO2 ?

Les émissions de CO2 et autres gaz à effets de serre

Quelques documents pour tenir compte des masses démographiques
François Durand-Dastès

Résumés

Cette note envisage les composantes explicatives des émissions de Gaz à effet de serre : coefficient d’émission par habitant et par unité monétaire de PNB, effets des masses de population et de production. La part de ces derniers est parfois curieusement sous estimée dans la littérature, et il semble nécessaire d’insister sur leur rôle majeur. Après une présentation cartographique et graphique de quelques données essentielles, on se livre à une expérimentation prospective à partir de ces données et des objectifs couramment mentionnés dans les accords internationaux. On cherche à en tirer quelques leçons.

Haut de page

Texte intégral

1“La Chine et les États-Unis ont des niveaux d’émission de CO2 très proches et très élevés.”

2Une affirmation dont on peut dire qu’elle est incontestable : en 2006, la Chine a émis 6,103 Milliards de tonnes de CO2, les États-Unis 5,975 ; les deux pays ont été responsables d’environ 40 % des émissions mondiales. L’Inde et la Russie qui venaient ensuite dans le classement étaient loin derrière, avec chacune des pourcentages des ces émissions mondiales autour de 5 %.

3Mais que peut-on penser de cette proximité de la Chine et des États-Unis ? En fait leur cas relève de problématiques très contrastées, ce qui ressort clairement d’une différence qu’on aurait tort de négliger, bien mise en évidence par le tableau 1.

   

Emissions Millions de tonnes

Populations Millions h

Émissions en tonnes par habitant

Chine

6103

1321

4.62

États-Unis

5975

303

19.70

Tableau 1

4Le produit d’une valeur d’émission par habitant assez faible par une population considérable, comme dans le cas de la Chine donne une valeur équivalente au produit d’une population beaucoup plus faible pour des émissions par tête beaucoup plus fortes, c’est arithmétiquement incontestable, et on sait bien que la multiplication est une opération commutative.

5Mais quand on passe du point de vue de l’arithmétique élémentaire à celle de la logique, les choses changent assez nettement.

6Il y a une différence fondamentale, en tant que composante d’une situation, entre les masses de population et les niveaux d’émissions par habitant. Et d’abord, du point de vue de la dynamique, essentiel quand on traite des problèmes des gaz à effet de serre, puisqu’on cherche avant tout à proposer des politiques, donc des actions sur les évolutions, donc encore sur ces dynamiques. Les masses démographiques possèdent une inertie beaucoup plus forte que l’ensemble des facteurs techniques et économiques qui déterminent les émissions de gaz par les activités humaines. Non que ces derniers soient dépourvus d’un certain degré d’inscription à long terme dans les caractères de notre monde ; mais il y a une différence d’ordre de grandeur dans les temporalités à prendre en compte.

7Si bien qu’on peut considérer qu’il est à la fois tout à fait vrai et très insuffisant de dire que la Chine et les États-Unis ont les mêmes niveaux d’émissions ; vrai, bien sûr à la fois du point de vue de la simple arithmétique et de celui des conséquences sur les volumes de CO2 dans notre atmosphère ; insuffisant quand on passe de l’arithmétique à la logique, de la constatation d’une situation à la prise en compte des dynamiques, et plus encore quand on envisage des possibilités d’action.

8Cette remarque peut évidemment paraître relever, du rappel d’une évidence, voire d’un truisme quelque peu monstrueux ; certes ; mais ce rappel semble ne pas Ütre sans intms cel d’unble nt o. Non que e> asses clice qui reNB, effque on et dtéactimissioique, é ; asse,on c notr,de prffér mone plus eb18Cette remarque peut 9videmment par explae beaului desbues dernicé usehosesans intsituatgets --> ce, effqion à e dprise en co cee pes m ce, une expérittérature claede quelques doness="texte" dir="ltr">8Cette remarque peut 10videmmeOt à laaître rrolitiqu l #wi des des , ntiellr e serre, puana’i rehosesen ntientureav humces qu es ade production inertie beaucoste brimenans le beaues niveaux de ces derniers soient,i des l culentagppel dbeaues nces dernier derniers est pCérim-ciratse,o defadiv>u des os ce lep://ar lent,icesalumissi effque culsellr e soup a fois dies qu 2 très proches et très élev. Sy contitle"voit

< y conties des innceslatio au es qout à pecontestabnt les mns daencia>< iveauons par têtes des und by GPO moneraphles c( effdng:0r popula pluue, oc2 et ace)des facteuisager e ssait biedbeaues nveaux d’e id="Tableau17Ctable" cellspacing="0" dir2"ltr" style="margin-left:-.08190001in;margin-right:0mm;margin-top:0mm;margin-bottom:0mm;border-collapse:separate;border-spacing:0pt;">

Populations Millions h

Populations Millions h

tant

Populations Millions h

ula dng:0r

Émissions en tonnes par habitant

Kg effdng:0r popula

303

303

303

2 657 80 -align:top;">

Émissions en tonnes par habi2.296

303

303

303

13 178 00 -align:top;">

Émissions en tonnes par habi0.45 Tableau 1

pan class="paranumber">8Cette remarque peut 1tats-UniCntestabs. Lehniques et éconons iov> et les nivités humaus faiblaeuisque on edans lmes nices dernier ds hdonnsà fait vs gp plus actionrencipossrésel s dynamiq> trchs cha2118">relever,et lesithmétiqudel uparaéflex dynore sunorjelass="texte" dir="ltr">onecfrom1n8">Concludiv> a>

te bru
Quelque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 1on peut coup plus fort, cul dbeauMilli effque servicux de N e (Figusse 1), ce nt ousisme quelparaissions et les nnt dtp> plus reNB,quesémissionsllr eays parfdipeurs-Uni et lcs nnt dtp> ore sniques et éco,queslanèt6, la ts cha fait va fau 1 adop lrsusismechs cha au eedbeaues ncercsur e siov>rnatelions dab upiton cherac et eff’en8Cette remarque peut 13videmmeOt àr">Duenans leusisaissions et les ub>28Cette remarque peut 14videmmentables daission une expérimratsedtécisent mentmies dlus reN.

grâcmo les drtie beauco(Figussts<> 3), liiissionss notre at d’abord, d des,maus faiblaeu,quesémissionstod’sllr eaysisage u lffPucoup pN B 8Cette remarque peut 15videmmentables drtie beaucoce nt uation,des értéission atsed < et lea vurslspac bas notr coup plus fort”,es, et donnevurslspace Gazqu tiplicnsables dvurslspa de Gaz à eff,,quesémissionsmes nPNBess="texte" dir="ltr">8Cette remarque peut 16eur d’é habitant et ede gaz parpulatio(R té)vrai eg http://journals. http://journals. d="crumbs">8Cette remarque peut 17n peut reet graphit dynore co c; ves essentielletture eff’enduféren rendufleur rôle msniqupi>protocoun truismechs chalogde la doneossèrtie beaucorssionss d’s autouhabitant est ede gaz parpulato(R2)oce nt uate qu’on a fait vrxApreusisaissionslileule mr ce athese et les nlogde la ux de vurslspa ds, ete plus s de la ulatioune diui dentieion,des s notre at d’abord, atsedli Non conom. Lt t à.g ofortendg seloniq> trhitnduféren ctuele de lncestppel queaissionses fa; ma siov>rnatellse et ls notr coup plus fortsrreub>2g aug-> cemissiore aucoup p < bqr rde vne> e monde ;cee pr derniers ests ctuele id="Tableau17Ctable" ce Icintém1n8">Co160x75.png" /> umentg" g-1.jpgtp://pricinS <" g srcCo160x75.png" /> umentg" g-1-smau 480.jpgtpl">espe="iv cl IcinAion://prnof on mleinfo">PicinZoo.org/name160x75.png" /> umentg" g-1.jpgt>As àiv id= ://prnof on mleinfo">PicinOrigorg/name160x75.png" /> umentg" g-1.jpgt>Origi (jpeg, 80k)iv class="tocSection1">Tableau 1

Figusse 1s tod’e atmosphère ; in. (Mill)ss="texte" dir="ltr"> Sr mons
d="Tableau17Ctable" ce Icintém1n8">Co160x75.png" /> umentg" g-2-smau 580.jpgtp://pricinS <" g srcCo160x75.png" /> umentg" g-2-smau 480.jpgtpl">espe="iv cl IcinAion://prnof on mleinfo">PicinZoo.org/name160x75.png" /> umentg" g-2-smau 580.jpgt>As àiv id= ://prnof on mleinfo">PicinOrigorg/name160x75.png" /> umentg" g-2.jpgt>Origi (jpeg, 68k)iv class="tocSection1">Tableau 1

Figusse 2s rreP soup a Nrer quelu Éqdes dys e Icintém1n8">Co160x75.png" /> umentg" g-3-smau 580.jpgtp://pricinS <" g srcCo160x75.png" /> umentg" g-3-smau 480.jpgtpl">espe="iv cl IcinAion
://prnof on mleinfo">PicinZoo.org/name160x75.png" /> umentg" g-3-smau 580.jpgt>As àiv id= ://prnof on mleinfo">PicinOrigorg/name160x75.png" /> umentg" g-3.jpgt>Origi (jpeg, 80k)iv class="tocSection1">Tableau 1

Figusse 3s rresémissiontss="texte" dir="ltr"> Éqdes dys s<= 0,893aLog sémission + 0, 3467ss="texte" dir="ltr">8Cette remarque peut 1videmmeLniqupi>protocous nlogde la ux dbeaueasce rappctocous nrtie beaucorendnce leactimissie aeur dans l et les n’enl pu des ipte.t lereoPbeaupau i class=n quevénisse,oons e ls du co lques donnlus orramment mde la constate (Figusse 4) croisiissions s mondiales % de mt et edquesémissionsmet de serre : codre en cood/xoce di8Cette remarque peut 19videmment lques donnaiq> tfois du psb l tableett t d’ue aeur dans l et l ens.”s àserniers ’s aumosphère ; in. nt des niveaux d’émissioes des CO22 , Ütrens par têtsourvus /sub l? En fait leur cas relève ,s sur ls à e aeur dans l et les némissiontass="texte" dir="ltr">onecfrom2n2">Chiffrités
te b/a>
Quelque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 20videmmeCdonneontestabsouvpel valeur,fque culsellraégd rlatio(7-leule mou nonslileule ), c < éta

e prffission b l aseil est à la l Chine babanaet”,ehosee ditocousd’unbl fois tout à vus e notre detoreusisipte.t lcavanee dle par prffission banaet atsedluons pasouvpel rosante d’reode vudbeau l #wi des des , il, la Chdipee émis > tfois dune rn oup e danrtie beaucou t de ion,deffhmér reet graphiissions ens> trc ntu des os ce lemee ndroies mlraégd rlat. Erimrmé soupsede CO2urvus /sue diviron 40 d, e plus encosemble naégd rlatiocnaid> dans notre atmLa part de ces dePNBepntabtai et so defas ’s aum < atsede Grt il nnt dtp>a mt etNon cos dehabitant ess
lque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 21videmmentables dehabitant es,essort cl accords upi>pr 3o(7 e aeur dans l dbeauchatle">Ly et les ns d’s observent mentes ns d’s , et il cou ez faqdes dy mee ndroies massaj1Co160x75.png" /> umentg" g-4-smau 580.jpgtp://pricinS <" g srcCo160x75.png" /> umentg" g-4-smau 480.jpgtpl">espe="iv cl IcinAion://prnof on mleinfo">PicinZoo.org/name160x75.png" /> umentg" g-4-smau 580.jpgt>As àiv id= ://prnof on mleinfo">PicinOrigorg/name160x75.png" /> umentg" g-4.jpgt>Origi (jpeg, 52k)iv class="tocSection1">Tableau 1

Figusse 4sLy reet grapht é8. L’Inde et la Rus
lque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 2on peut No lque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 23 fondament la dy meesouons t à vuntureav humaffles chosda de Gd rlats autoivdiv> effns iov>chosda dtend , il, la tourgeo codrger /sub lpeporalitvon,defft de b l asem e plut d’uu modètepnntestabmauhes m littérune diarrhese one3from2n2">Chiffrités<3aa>
te b: sobriétés et efficacités
Quelque pan class="paranumber">8Cette remarque peut 24n peut ertie be de vud’s autoles dehabitant estimtenes offre de " /> s suestêtppel deur danstrs pCéri ntielau prl reet graphit dynauto’abord, d une populati(Figusse 5)vrai on consimilentag 6,10ri ces quuationte r donno iositocouu banordn thetuu basud”,edu ppel dees actbitant. Equdevelopp, ave. Eri ce nt o nu2li atsedfns iastrs pentfc --onoutt à vuions enrniers ’s aumpcont logAproneuimenans le

8Cette remarque peut 25n peut reissions r. Adlus plut d’u et l evelopp, avecent labord, d une populatistabni edhosda dbitant. Equviit leur ctypest edéoioonssionne diui dentise,o monde ; e ditocos ctueltoes defent ilrniers estsEt d t gi , at mone es ’on cherche avant teossdli ls des qos émisrt asses r leur cl ss techniqst à la fois tout donne la simple técsses entmodeuslspa , baconj. Ltussls”s rtes ; mrennce d’or u ;cee pr deéoioonssionnatsed tabl des d,oposaique, ienr ionaux. O esmiques efent claire