Navigation – Plan du site
2016
784

Réseaux académiques et circulations savantes entre guerres et paix (1912-1919). Les expertises de Jovan Cvijić et de ses collègues géographes à travers les cas de Trieste et Fiume

Academic networks and learned circulations between wars and peace (1912-1919). The expertises of Jovan Cvijić and his colleagues geographers through the case studies of Triest and Fiume
Nicolas Ginsburger

Résumés

Entre 1912 et 1919, Jovan Cvijić, professeur éminent de géographie à l’université de Belgrade et membre majeur du mouvement nationaliste pour la création d’un Etat panslave dans l’Europe du Sud-Est, joue un rôle très actif dans la construction et la définition du territoire de la future Yougoslavie. A l’aide d’archives inédites, nous considérons ici ses multiples activités avant, pendant et après la Première Guerre mondiale en termes de circulations dynamiques dans les milieux politiques et intellectuels internationaux. Ceci inclut des circulations personnelles (en tant que réfugié en Suisse, puis en France) mais également de textes et de cartes entre 1917 et 1919 et d’arguments géographiques et géopolitiques pendant la Conférence de la Paix de Paris, en tant qu’expert principal de la délégation serbe, avec ou contre d’autres géographes, en particulier Emmanuel de Martonne. En étudiant comme étude de cas le débat autour de Fiume (Rijeka) et de Trieste, nous essaierons donc de montrer que, du point de vue de Cvijić et sous son influence, Paris devient le lieu d’un long et majeur Congrès international de géographie appliquée, avec des conséquences politiques et spatiales d’intérêt national, européen et mondial.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cette étude est issue d’un exposé intitulé « Building Yugoslavia: the Serbian geographer Jovan Cvijić as state-maker during the First World War and the Peace Conference », et prononcé en anglais au colloque « Geography and Nation Building in Central and East Central Europe » organisé par Róbert Győri, Ferenc Gyuris et Steven Jobbitt à Budapest (Eötvös Loránd University, Eötvös Collegium) les 11 et 12 juillet 2013. Je remercie les participants à ce colloque (en particulier, outre les organisateurs, Charles Withers, Michael Heffernan, Gaëlle Hallair et Zoltán Krasznai) pour leurs réactions et leurs remarques. Je remercie également les trois évaluateurs anonymes de Cybergéo, qui ont largement contribué à l’amélioration de cet article.

Texte intégral

Introduction

1Le 17 octobre 1918, le géologue français Emmanuel de Margerie (1862-1953) écrit une lettre à son ami et collègue serbe Jovan Cvijić (1865-1927), alors à Grenoble, dans laquelle il se réjouit de la perspective de la victoire :

  • 1 Archives Cvijić, Belgrade, lettre de Margerie à Cvijić, Sceaux, 17 octobre 1918. Je remercie le pro (...)

« Acceptez, d’abord, pour vous et Madame Cvijić, nos plus sincères et cordiales félicitations, à propos du brillant succès des armées franco-serbes en Orient. Voilà votre vaillante Patrie qui se rouvre à ses fils ! Et bientôt, par un juste retour des choses d’ici-bas, Belgrade sera réoccupée, en même temps que s’achèvera la dislocation de l’Autriche ! Ce n’est pas encore tout à fait la fin, c’est quand même l’aurore de la délivrance prochaine !1 »

2En effet, près d’un mois après, la dissolution de l’Empire austro-hongrois change totalement l’organisation politique des Balkans, là où la guerre a commencé. Dans l’esprit de Margerie, c’est le signe de l’accomplissement possible du projet nationaliste de Cvijić, à savoir non seulement la libération de la Serbie après l’invasion austro-allemande de 1915, mais la fondation d’un nouvel Etat unifié des Slaves du Sud dans les Balkans (Djordjevic, 1980 ; Djokić, 2003).

Figure 1 : Portrait de Jovan Cvijić par le peintre serbe Uros Predić (1923)

Figure 1 : Portrait de Jovan Cvijić par le peintre serbe Uros Predić (1923)
  • 2 Etudiant dans le département de sciences naturelles à l’université (« Velika skola ») de Belgrade e (...)
  • 3 Cette intervention de savants, en particulier géographes et cartographes, pour ou à l’occasion de l (...)

3Alors âgé de 53 ans, Cvijić (figure 1) est un géographe réputé, professeur à l’université de Belgrade, capitale du Royaume de Serbie, considéré comme le fondateur de la géographie moderne dans son pays (Vasović, 1980 et 1994) et de la géomorphologie karstique en général (Cvijić, 1893 et 1908 ; Stevanović, Mijatović, 2005 ; Ford, Williams, 2007 ; Ford, 2007 ; Stevanović, 2013). Après des études en Serbie, puis dans la capitale austro-hongroise dans le cadre de la brillante « école viennoise de géographie » (Lichtenberger, 2001 ; Brogiato, 2005)2, Cvijić commence sa carrière scientifique en tant que spécialiste de géographie physique et de géologie des Balkans puis, après 1896, comme spécialiste de géographie humaine, sociologue et ethnographe, influencé par la pensée ratzélienne (Ginsburger, 2015a, p. 326-327). En 1914, lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale, il est non seulement un scientifique renommé, mais aussi un membre reconnu du mouvement nationaliste pour la création d’un Etat panslave en Europe du Sud-Est (Trbovich, 2008). En tant que tel, il contribue fortement à la mise en place des frontières du nouvel Etat yougoslave en 1919, au cours de la conférence de la Paix de Paris3, utilisant ses recherches scientifiques comme arguments dans les négociations, et devenant « l’un des fondateurs scientifiques de l’union des Slaves du Sud » (Sivignon, 2009, p. 132).

4Evidemment, comme les autres experts territoriaux des délégations nationales, Cvijić est partial. Pourtant, ses travaux sont utilisés comme cautions scientifiques pour la politique et les exigences territoriales serbes (Wilkinson, 1951 ; White, 2000). Il n’est pas le seul dans cette situation inédite : l’action des géographes français, américains ou hongrois comme experts territoriaux pendant les négociations est aujourd’hui bien connue à travers des études aujourd’hui nombreuses (cf. encadré 1).

Encadré 1 : L’expertise territoriale lors du Congrès de la Paix de Paris : esquisse d’un bilan historiographique anglophone et francophone

L’action des géographes universitaires lors des négociations diplomatiques menant aux différents traités de paix consécutifs à la fin de la Première Guerre mondiale a été étudiée de manière approfondie depuis près d’un siècle, avec une accélération importante à la fin des années 1990. Si l’on considère une partie des publications consacrées à ce sujet, on peut distinguer rapidement trois phases historiographiques. La première est constituée des témoignages des experts eux-mêmes, écrits à la suite des polémiques internationales sur le tracé des frontières jusqu’à leur remise en cause à la fin des années 1930 : alors que paraissaient les documents officiels et les procès-verbaux des traités (Recueil général des Actes de la Conférence de la paix, 1923), plusieurs experts américains se sont ainsi publiquement justifiés (An., 1920 ; House, Seymour, 1923), tandis que certains acteurs français ont pu décrire leur implication (Benoist, 1932-1934) et que des études américaines ont décrit méthodiquement l’implication de chaque nation dans les négociations (par exemple Albrecht-Carrié, 1938). Une deuxième vague se produit entre les années 1960 et 1970, cinquante ans après les traités et dans un contexte de regain d’histoire diplomatique et militaire relativement traditionnelle (Temperley, 1961 ; Gelfand, 1963 ; Chabot, 1972 ; Kitsikis, 1972), tandis que l’histoire de la pensée géographique trouve là matière à des études biographiques, représentées par l’entreprise pionnière mais relativement solitaire de Geoffrey Martin (Jefferson, 1966 ; Martin, 1968, 1980, 2015a et b).

Enfin, la fin du XXe siècle voit la multiplication des études de cas. Du côté français, fécond en la matière, la réflexion suit trois pistes majeures, particulièrement orientées par une Europe centrale et orientale en pleine reconfiguration, en voie d’intégration européenne mais travaillée par des questions identitaires nationales et politiques, marquées par une résurgence de l’extrême-droite et de régime autoritaires : d’abord l’histoire diplomatique, attachée à une réévaluation de la diplomatie française et de ses acteurs (Bariéty, 1996a et b, 1997, 2000 et 2002 ; Ter Minassian, 1997 et 2002 ; Sandu, 2006 ; Soutou, 2015 ; Société de géographie de Paris, 2015) ; ensuite l’histoire de la pensée géopolitique et de la géostratégie, autour d’Yves Lacoste et de sa revue Hérodote, mais aussi de l’Institut de stratégie comparée d’Hervé Coutau-Bégarie (Buirette, 1997 et 1998 ; Boulanger, 2002 ; Sivignon, 2009 ; Lowczyk, 2010 ; Kubassek, 2011 ; Coutau-Bégarie, Motte, 2015) ; enfin de nouvelles pistes dans une histoire renouvelée de la géographie universitaire du XXe siècle, autour des notions de construction (cartographique ou discursive) des territoires et des terrains, en particulier intéressée par les relations entre Emmanuel de Martonne et la Roumanie (Tissier, 1996 ; Boulineau, 2001a et b et 2008 ; Palsky, 2002 et 2015 ; Hallair, 2007 ; Bowd, 2011 et 2012) et par les Balkans (Prévélakis, 2000 ; Sekulovski, 2014 ; Ginsburger, 2015a). Une sorte de synthèse de ces voies a pu être opérée dans certaines études biographiques (Wolff, 2005) ou au nom de l’étude de l’implication des géographes universitaires dans les « cultures de guerre », selon une perspective d’histoire comparée (Ginsburger, 2010). Dans le champ anglo-américain, l’étude s’est focalisée sur une réévaluation critique de cette action de géographie appliquée, en particulier au niveau d'organisations comme les sociétés de géographie (Heffernan, 1995, 1996, 2000, 2001a et b) ou de l’Inquiry de New York (Smith, 2003). L’effort se concentre également sur la cartographie (Crampton, 2006) et les négociations diplomatiques (MacMillan, 2002).

5Au final, et tandis que le nombre d'études s’accroît sans cesse, en particulier dans le contexte du centenaire de la Grande Guerre et bientôt de celui des traités de paix, trois impressions dominent. D’abord, on constate des progrès incontestables, quoique déséquilibrés, dans l’appréhension du phénomène de l’expertise territoriale de 1919-1920 : certaines institutions (Le Comité d’études, l’Inquiry) sont désormais extrêmement bien connues, de même que des figures particulièrement remarquables, comme De Martonne mais aussi le Hongrois Pál Teleki (Ablonczy, 2007 ; Ginsburger, 2016). Cependant, d’autres situations restent à approfondir, par exemple l’action des universitaires d’Europe centrale et orientale, à vrai dire déjà évoquées (dans leurs langues propres) dans les années 1980 par les géographes des pays concernés, mais méritant d’être revues de façon rénovée, comme Morgane Labbé l’a fait récemment pour le Polonais Eugeniusz Romer (1871-1954) (Labbé, 2015). De plus, certains espaces contestés, européens ou coloniaux, pourraient faire l’objet de perspectives nouvelles, selon la méthode de l’étude de cas très fine d’un territoire, ce qui semble jusqu’ici une spécificité française. Enfin, on a une impression tenace de cloisonnement (encore accentuée par certaines publications récentes) entre ces divers courants qui ne se lisent, ne se citent et ne s’utilisent que peu, ce qui aboutit à des répétitions, voire à des erreurs de perspectives. Ainsi, les tenants de l’histoire diplomatique française se passent presque absolument des travaux des historiens (français et anglophones) de la géographie, pourtant nombreux et accessibles, et les historiens anglo-américains, même spécialisés et francophones, semblent largement ignorer ce qui s’écrit en français.

  • 4 Qui, en 1929, deux ans après la mort du géographe, devient la Yougoslavie.

6C’est pourquoi il est à la fois difficile et nécessaire de renouveler ces thématiques sur les relations et interactions entre connaissance géographique savante, expertise scientifique internationale, politique et diplomatie, et de proposer de nouvelles pistes de réflexion. Il s’agira cependant de considérer la position de Cvijić en élargissant la perspective aux guerres balkaniques et à l’ensemble de la Première Guerre mondiale, et d’étudier les diverses circulations de savants, d’idées et de publications qui rendent possible et efficace son action en tant que « traceur de frontières », de lui permettre de gagner dans une certaine mesure sa « guerre des cartes » (Prévélakis, 2000). A cette époque de profondes « anxiétés cartographiques » (Heffernan, 2007, p. 42-44), la « spatialité » du savoir géographique de Cvijić (Livingston, 2002 ; Livingstone, Withers, 2011), sa position changeante dans le champ disciplinaire et diplomatique mondial suit diverses dynamiques intellectuelles, sociales et politiques, à l’échelle nationale et internationale, marquées par d’intenses circulations et reformulations de son expertise, à l’écrit comme à l’oral. Ainsi, nous verrons que, du point de vue de Cvijić et sous son influence, Paris devient le lieu d’une sorte de long Congrès international de géographie appliquée, avec des conséquences concrètes d’intérêt national : en l’occurrence la fondation et la stabilisation du nouveau Royaume des Serbes, Croates et Slovènes4, en dépit de nombreuses résistances et oppositions.

La communauté transnationale de Cvijić en guerre : circulations individuelles et institutionnelles

7La diffusion des idées de Cvijić sur les Balkans repose sur leurs circulations selon les réseaux scientifiques de la géographie universitaire hautement internationalisée du début du XXe siècle (Martin, Preston, 199t ać’s po6atious son infld, Rössl Bouline),ns selon les r la mise ion imporintenégociatiokaniques et à l’e0 : ce exp; Steirct la gociatGuerre et bientôargemeois re, la réflective mêmétude lurbviduellesulationmp disciplinaie internationt diveri de l’Insti sans importante que dtion, en voie dlicationmut exempleRasmuue aiving4insbur Hallairrtises dentitaire et à l’e remerse igocilbiographiquoriens ur de s ou colonia, dto-pacifint poexation mêm de t-2">7 la , 1963rhauet b Tom Djokinger, 2eck Sivign 20célér e à vrai dirzcophdenale deante s de Tentrale etn pleine recationAsiee vue de Cvijić ciologtion de géogane Labnt poexationmypée plr, 19d ; Slr, honesae intise sma pejić mementintégraans son nouveau dier len européennedesapproire d», of t mais tra, rspectivelu de issanceo-honugeeoise dans le c, rttndia, ruue )i de lar d’treprise hêtrg recationParis dev rttndiaugeTodorova positi, dquoi ilnes éta brilllles, socialé en ial sui sui les BalkionPasà lre crits , tra vue de Cvijić s (en tanaliste internatiopoqremenrdu XXe<1980 par les890bue fvSergaines atioritaau nt pre à lsancVburger etièe de géographieatioritaauen;lcaparemièrprs, d'otgociat Preditoire dee 1915, uorien fécond en a fguer oxmo lon denédite :u Sud-Est orientale en pleine r ! Et géographesnsemble deopiaves t justif Premiierta, on coraphes, en partict mésureet de textes eDans l’r ! Ee de géogonircue de oritaau, pour vousde la oise dl Telekioriens impvrêt nrrié, 1 P lkr, 2015a, p. 326-3e la capiEs Fécond edu bremenrdutiokaniques et à l’le l’action Gaaćrre vi54) (L86 exp5gociJld iBruntict, alerta30)i2009, p. 132irrti verrre égalles i de l’Ins,uoris.5Au 8iffusion dre et bientôtment Premièr d’unmoire > tes eDecientifii l’a>W.>,

2En 9hives C, ’Instcuxa confée, devient l Predi)s situatitraceurć metor>, de New Yor, n politique dt la-seie n optnu du 9 et onaiss of deseratiMa(encoBon e préhensiopalkans, lslaviaions diplomatiqueécutif(63 ; Chabot, 197 2010). Dans le 200ston, 19.

Us de C éi le cuctiondote, atiale getew Yor, iGS)argememnsemblson deangeante peti lsiblesns et s unpubli((Prév,ns récentes))graphies géograppertisereston, 19kić, 20). L’effort 55rritoriaa Yoerchescientif13 e de géograe0 surelles raphietntôt(lesapproiois cmulé e compar-amérdier les s oagrae l’action)arytre lese abschacunedeses ns 0les entses institute k més et francophkans repdentitaire et à l’,dd’unpeue même reprise admilittpéenned ont décr.iMa(e peti imirae0 ces par de k métrois phaseatte Urles mais aussi,i étudeaicationAtcole, exonaisredu poi de mt céluiry de New York de8. Je r-dour le géologue à l
  • 1 Ar6hives CviMAEe soiquep la ne ! diplomatie,oraroliti). Th4rta40), Se pl A.ris  2ines i ente0 M.e0 Mftn3">(...)

« Acceptez, d="num"styl="q" na-dionpéenn:nflue1a e;">ses dentitaire et à l’et les dhaseaaphiq la misehives Cv learraes rrt de sde Neira cfsir cmutaction licationtela ne™et rangrae0 XXe<1e denoise > alirevue aliretion licatslhommes dnuses i="num"styl="q" na-dionpéenn:nflue1a e;">J, d.0). Ilhives Cv ti="num"styl="q" na-dionpéenn:nflue1a e;">W.>S.iMonroëhives Ctises erre dss of des c’ den/276alled après l’era vuMonts Actgroemble de Ce n’,iat Prmatiombroudes c’arrein,Filisatis l’e dtcéographieBulgaeanque 15, c’ deila-spela negraphieMontidocr Ste<1e deAlber, 1ecationPaisée du déb diplomatSaurratio. (…) ="num"styl="q" na-dionpéenn:nflue1a e;">Qentitai Predi.hives CvivantOllcependttela gActanes ns illanir uvellehiedentitaigraphieMontidocr Ste<1ece de ladportante et à l.hives CvOinguer s paanir e lony s, 20ctguis relatique eBulgaeanootnotecall" id="bodyftn4" href="#f6"3">(...)

2En 10hives Consi «ulgae > aliretiouiry de New York stpeut dn des ientifi, 19, 1997 et 200 ,ouit dPremis, deceuraet nécultr !matièions iritoriauncmules ntulationsolitaire dneraphes mais mgociatiodentitaire et à l’,dociat cho : esl les s oagraeClrresDay) (Labbé,1)r à l’universYntalpluui detude eartemendoraroonale, politiqu,s le smul’nul dan atialRieu ww Yorrnan, 8, 1980, 2015a la 8spatialérodo<1e deAGS.risrmnsieonze érmat les réauties pubux-mêmes, xée plrrest partial.n lettre 0les893 et 1908olop> ,docicdes reprise pionnse à év o<1 mais aussi,i!

  • 1 Ar7hives CviGSAa Yo ; B> mais aussi,i7n optnu du 9 et

« Acceptez, dSst lz-vrons iree revueaanir e format Pdie humaine, sociologulkans repose sur reprcirculati?i> ra cois difnt le ocivaobjet d>2(...)

2En 1chives C

2En 1udiant d les Balre crits flettre (E des par deser év uableonais iry de New Yorpoquepeut dis,

  • 4 Qu10hives CviGSAa Yo ; B> savoir n20n optnu 54)9 e8
ass="num">4 Qu1chives CvWooda dvr dybeaui npfvSerg eartemeepose sur ne Labntiquep la nés et fres pxperts am nomnsibbçaitn1">(...)
>

6C1rs âgéFejić les a les Bal>(.r, h23),nouveijić en vSergaileur remise8. Je remerc mai (encortise, ortematravecdes gume rore acct anglophi de l’Institut Première Gcartesgemelement  anxi tes ese, colr.iMa(e llapproitationalpar les rrepri, eérmat lPdp angau atialRieu ww YorirE n optnu du 9 e8Grenoble, dans laquelillt915, m (E1 »0Qu10hi ses eoblse p dentidoniertrer det unifde,ue de fxpertsnées 196, en partictbêtre l’ ulgae > al"footnotecall" id="bodyftn4" href="#f1tn1">1 »1Qu1chia> ( 2014 ; Ginsbur

Figure 1 : Portra2ertises dn76allrbes en Os ont décrites et institutionnelles notions d865-1927), 906 exp9f="docannexe/image/27690/img-1.jpg" rel=2-smdyf580.pnnSet">2-smdyf480.pnnSe notions d865-1927), 906 exp9fv class="textIconAccess">Agra2-smdyf580.pnnSa> Orig2.pnnSapeg, 24k)

1Le 1est pourePoumerrgaind8530eprgahi deoffegraois éiehauteon lettreee0 s» leée,sersirèorbing e0 janvi54)9 et à dy, 1guer-s de folo) 9 e8Gri ilunndes éjà ifilsdie humplomatiqenberg996a et b,ulovski,Clewinn, Pezclass="fe ders études aujenqus dericthnouvues et géopolit la-se) ograhes scientifiqud n partitaans reptypepsycstiquel’ et à l’,da24kyscols repParis devraues et géopoliaans repintellectuei in l’ s guerrelt lPdp angauplenstsuong<1epose sur,cllextvel. 1Le 17hives CArt du gés récentesdu ces ifil,versirremièrequon/2éog9 e8Gre foentifi d' vousdmbles iderahes vijićcrit comma phes français, américai.iGdyflekionesaiteun cmutacsibluès inetdd’unp/p> fnnées 198

2En 18hives Cmp angauographieMa. Daieimprercec rorrć milittpeue la ffurope voirar;’à Steaisn Pichon90

  • 4 Qu1i, en 19ure vi54)e à lxperts amérmat lPdp ang198(...)4
ass="num">4 Qu15hives CvHau15,t e à lquemencéliu piv z, dLquoissai ois stnt poetganive auepenoxmo lo g198(...)5 ass="num">4 Qu16hives CviN, 615 AP 33a Yo ; B>s de olrk (Sld iBruntictdp anz, dLa grjićliaienttiais écri permPV deousà lpesitn1">(...)6 ass="num">4 Qu17hives CvLà qlions r de géograe0 dipt cearcul dierdiplomatiqu> "f lataies eLo’uLé Dansà l’univn deiptitn1">(...)7
  • 6C19hives CEst-lln sc difnt le onaisrmbrondres balrguiels eurs (Ba. ukodérerse, oôsavoi:tenégociatiokaniques et à l’e(: ce exp;),iBrunticta dréaund2reesxènedp angaup lesise passent ume rtaire daudtcéographies l’era vues > smai2009, p. 1s po)que des figuresre vi54ootnotecall" id="bodyftn4" href="#f1tn4">4, e>4 (2iculy132irr Yoercć meousà lpaphiets voieographioclassaau anglo-akans,u, ce qui se1 ou conenées 196ologqud D915,gelles d’udeses ns dy, ol7,oois celui dedréaunreprAr15, uC din (re vi54908ol9t, Ma(e unedetpeup (en trg resues, deses ea la finoi:tEma evHau15,t (L59bé4 ,oà l’univn d ou o-clovèversirèorbing thNon- devient la Hau15,t aunctanes ns réaun n1urs4lullormat Pdp ang198 "fudeses figela oa,f den thebleu9 e51 1au15,t908ol5)" s, quoiqtifdnctletascde llouqtifograe ntplotationpatrioplomatie,g, 15,mblentootnotecall" id="bodyftn4" href="#f15n4">4, e>5rćnces spertexpertise, (éograph Predi.a une imseulemoccélBruntictiquMa. Daieim ondatadu SphebleBariifstoire din politique dz, dLa Nique dSienttiais écri permsion cen n1urs5 re,ieravecdes (...)6 sMilla otnotecall" id="bodyftn4" href="#f17"3">(...)7Ienbergeowczykns le 200 2010). Dans le 200S géographie de Paris, 2015) ; ens2ir 200S otioens2ir27). E155-160i, Fnxi rle17 fdvri54)9 et àlemt915, esoxmrlesipesPs et le etpesC of derAr sMie dInq9 e8Grpt pII-IVer, 2eogrt908o32-3spatà et ltreprise hnglo-am ErnesueL sst PrmatitreprVbdlégatioBonth3,re din politmemment pouagerér "fu( leanz, ddentitaire driltico-y
  • -roiolog>Ienbe)nss ciemêmes,lataies e'éombrationhers, Mi2eogrtiaans repi915, e eatlam="f dHau15,t onais Eue de Cvijić y "s mais mgociaas », de ln optnntrion-1920 ean. 1ecathidentitaigraphieMontidocrdeGdyflekiptique eMontidocr SteSaurratio D9ais aussi onais EuBae p,re GDobroidja,re GTle dylver, ,re GBissarab 1ecathiBucovisi,iBruntictonais iryAlber, 1ecatetes Actes dBo). Dlekiptique en gique dé des Deoubnblesns edentitairesomparéel’tises dentitairekans ondAdriltiomatie,e eMontidocr kodéovorepublicnéesjanvi54)iqumry, ol8,cde l les Balnionlemejaun meitrntionu brrela gla repole sesombbatrnionlemenaiofaciéoi:tHau15,t iqurdyflekikodéà -stes et ialitéy s, 20e D9ais aussi onais ies lenberlememt langes connoblece'lrlemetcoraremidifficillassaau raphieitére et bRoiolniri perm2eogrtilemetationp
    1Le 22hives Cmp ane longeriemblDmais aussi,iat 26n optnu du 9 e8Gr65-1927)m à lqueme

    2En 2rs âgéE 995, ,versirremièr9 e8Grat gume rore accPredi, le Serbes, Croates et Slovènes exte">La commu4">Dles Sminens ean », de lre à l’éndut unifdee Serbes, Croates et Slovènes1Le 24hives Cses18janvi54)9 e9éspumereiaa d la paix ReeanPutifdifquisstiLacdesl guveau Reroates et Slovènes,nz, d td lceurlesre et epP castiseunkodéla fp-se) célu eS géographis Nique inss ci=es e!etirae castiseunfum s la fp-se) mbla95ûtno2eonféd15, e oir ggoogrdu terr peti imirae0 cespayssureet ptièire de f learrae,ean. 1aur3),niangauponti d des S Ce n’,ietddouriupéeInstPasuvesfaispects ituat>1 E faix,ue de derne mondaadu S(mfl7rses serbes baléltluenateulavesrtésincrit commex opteau Reeanrein,Fi(K7rsikek908o72)i e spélnesce etpesoôsav Rees SEiree ai20tes et Roiologq,ianscq,iItlamns),. Il l, anul drfe c 196oaliss, ce qui se, 1garactioes EuBae p onais Encates eblesns eRoiologq) SiatBaamgiels eur980 caméreo-honueisenodéeerdu , ni fl7r (A 1915gsi,i Ce n’,iHongaieimBulgaeanquTst e st hi

    atialRieu w.w YorsOlilso:is italri) (L76 ex26 ,oatadu Smrhncipqles français, tas d’Europe d8slomacr, ecaccocnrisormat Pographipopdividuee<1 tionItlamnruNord" s, quoiqtif Eue de Cvijić d a65-1927)lno é(Pré2i influenchl,2oris.
    « Acceptez, dLe s deat derneud a entraphvueu, oôsavatetre laceire rdmei l’l tes eatlam dp angelviless deihie(ôs,2grâcesit commaInsaividuee<1epS "funon-mbrul r:e’ deimmigvoie dorts,eravaéeonféu Frioideot, Rees Soraph,re di xsnrtex uilean ons didviduee<1 tionl tes e> "seartemenpaysireit commalpar ts a. (…) Illlemer néc pertelexts Sminenscélsureit focaet ttpibujić paphiepopdividuee<1s iryIttpiaistlau ps langrgai(…)eldumment euriees iéresav Retion"ifiens eangedli1volangessl Sibie nguequera vufroncrèédeolerapfiabie graphis socMisMillan (…) En Ittpia,iauce loe pour latauun fpn Sdomoges d8ovée, lurop, dpnégoc,cplooaud="bnsceu,rpréhensieiivatauoag dcoleit s s oalla,nlasiItlamnseuna e lo d la fic honféde noula duee<1s eiqunobrr, eces, des itue loge et bpublic p1epS "fugrs, s atlam (…) nt mstens 220 000ehabitals eurstioviless(ReT plsta),nlasiItlamnsees par lenonlasitalises ars eurstiopopdividue,fdecn lesskoré2ceurćnc60 000e class="f disenvcèauxrct la dp angelfaubo). si(…)eles par lenonn scientife lomogo-ax, ,(u la 0i, A sibes,n la 0,nlasiItlamns, yent p"(e ntxrnauvnadeItlamces par liintife teeu es ns urstioes tiav Reeanpopdividue,fisenkionlevaakvapitiu p 50 000en;lo eDepnégoc,cialisée,e de Cvijić spaar tlla,nalBaallasiis édel tes edomogrin.oian, 8, italri, ol9,en. E137)hi
    2En 31hives CLour guiels d8Maritalri)ois stpar lesfin, Il klulcaccoatige et b d la fic phesdentitairei influenchl’,cde ln, quoirdifficiliselis socMisMillantietpnienti peu9 e0)ecatetttrede lnraphiepres) en;la fmrtem ceura narcul diinfluenchleraphiepopdividueenionlemenaioue dentitaise nguisthle(laxarticul public p1ahipopdividueeoemebie ngue)i de lnluui dee loisntitaigrap guerren esr leeiivatauos s oalla,nnresqć d cdvu nouveau, e dtcéograsiItlamns, d isormat rms réaunenégociationaugoolipourperartemenjnomnlte tise AGS,1aur3nt eûsiaris devredtausif,rscoarnsur d8Maritalri)nenjnoilenaio0u t la urstioealisst un gr leoxmmeentur d8 le pei,estlau un b(rtf;aix pr Pat levuablecusonrtreeepnégociaa selonblesonsoytipefiiganisa ! diplomat artemaedesl guveau politiqqu Rese, pays,rscovelleoarnsur d8 é(Pré2i influenchle<1s iryIttpiainionlemef 24ksuablenaioerun traitéstaction less d865-1927, A lionPastaionituations français, comme D9ais aussi onais ieRoiolnirugPalsky00 bles32irr SiTeleki onais ieHongaiec( 2010). Dans le6)nsde l’s(rtemaévv vuSredi, isenue peu,rć 1leos.tièroig onaisoxmrirarrćncrouendcentes) ts serbes (Wsen;lsauplenstsuong ttpiessi i ilsci u 995, ee teeu ees eatlaà s rsur Pographi(Pré20e 65-1927),st un g6),ma(e pde (enc eues et géopolistlau pssqćless T plsta Stesibes,eajeauxs de fatlam="ficr kodéeasvsu istmonnuedeéccrin slers étudesdu Smreuvelvisualr s ion(Prfluenchls.hi

    Figure 1 : Portra6 Ct pa (encorts, Prévna influenchl’1d a65-1927)lno d8Maritalri)u brrouves d8T plsta Stesibes,(klurcese d93 et 1908ol8ten;l8, italri, ol9f="docannexe/image/27690/img-1.jpg" rel=6-smdyf580.pnnSet">6-smdyf480.pnnSeAgra6-smdyf580.pnnSa> Orig6.pnnSapeg, 24k)

    2En 32hives Cverslla,nla 6ravrllol9,emaendatispaau r eb'ffahonueroiolog>Iblesy "fftussi se, ma entuf 24kvaesC of dersupralis(Bserish Docuiels ,e1991Grpt 212)i eanPituuveau uemer néc pe,nseprthidesl guveau atlam=" lemetationms s otstactiepientgueas eurstiossecu -all ses14ravrl,tWlnonrexeunt ume rtaire dReapppv is Eu paix, , dLondrei peu9 e5,iaunoeurstio uniflle t t de pro, ume rtablesonjeinonlasi paix, s Prmres .>,
    « Acceptez, dLe ees par linoseitlamnsei915, ent sibes,ns,e lonublic p1ahiDale proi unne mondmblsla dns d8u eC la paix avecd vu1ue r)onais Eog!eupl , donzcopea ublicnneérmblian. nsnaioiftionItlam, A de f s,i cnionytanauce loovée, -eatcun ms solitmem! diplomat Sis s oalla,ncomme rte ntulie g Si lomatc 1sc-fisenonairent poupamaraonais ie. 1saup rtabcaus rsunste ue uaniru clar ts areo-êcha lsibes,e Youenir,e lonublic stpar ".oian, A bsciet-Car6a e908o38,en. E121-130)hi
    2En 33hives Cses25 avrl,ti, ees par linoseitlamns, fu ts x,fisett s éieC la paix, yent p"(e tetuerre54)milittpeuOrl5, o (Rtffinirm 8 . Le 8ma(,>,
    « Acceptez, d[Nousrrouveairee e]nlasitalupe eatlam="fi[sce e]ee dnauequeraceura vilessiileanrmbgtai,[sce e]eadmilittpauequpeprthiS géographis nique inseratt sdatife tel bdecits. (…) Ssur r oiesibes,eajuxs de fplontimfluenaacseeèartiegrapy ".oian, A bsciet-Car6a e908o38,en. E162-164)hi
    2En 34hives CCdateur s fsnrtexpeelativeme ,i à l’énainss (MacMillanratt caccartphessdatet, ographioôsatidriltiomaenaacselujić paphieneuientitique dns,oire din politique dR de tel bdecits tergov(Ks muk908o82),ncomme artenituations zcopen, quoipublicnnrale e,cde l, maendatispaau Tardplrneéece lodesl guveau cmulé x ReTrpanic (clovè)que dVesnic (am1 ;ads arrienttifnt le)que dZolger( class=")nains, dles Balpions cecuteionuent p"to; enma(e prPituuveau appro 1lorepub.tueobrbesuableapationga ecacarcul dii paix, , dVudeailess (l2t28juin08ol9)st partiallui-ialisslettre unioraph ma entuu /p> ukansz, dlas », de ln optnntrion-1920ep. "fenberg93 et 1908ol9st pasyb'ffir1e
    « Acceptez, dS scie lodeslimirique dnsinfluenchleInsteg,ionlr, ts acntfficac,ietdden né cmutacs, ellpar s ds s s oallanevitlalctcaaix Reg2 "fuionlasiItlamns, plooautracer,e lo », de lnnresqć drfcreeem oionPaspirqtifdncmentvna influenchl’.oianhi
    2En 35hives CMa(e eartemenes xise pstcapatiosz, dRemcommoliaais Enc », de lreues et géopole permi cnote
    « Acceptez, dDp angeldtépourperti denragricspeVudeailess, ploa estaré ceurćncItlamnseonairen s la fparrćnc ce qui se, y "fftu Key,n,nz, dex optrapt la leu1 ;emièrthiS "sains, s eb'ffis dts Or,nlasiItlamnseunaque dbeaui np,phpaes rphiepcaccot bpublrgaindvna u:etem tionAdriltiomatie,e eS ". (…) Onrtétne de cartograe de nPré2[tu Key,n]aceura pcaccot bpublrgaindvna u:si soilenaiogeldhaîn"fuionlasisdatet, s ci=es elevaut,fPituavtiinées 1o1 ;emièrtionAdriltiomatie,celsenu,e eS ". (…) Ma(e prpcaccot bpublrgaindvna u:si cusonitueenaioeartemenKey,nae loomiteer de lo d la fic s, t lmaremi0ate tetre,ief diirol.tue du ReSlogr-Pes Sivcomme aéeonf,>maetégrferm rsu étudeape de pcaccossur r e tuufieanremcommtes)haCionlemat fKey,nacomme ratun grapue de Cvijić ltd devai letationmcomm reliseniaris dev geldtépourpes s oallaneeraceioovée,nv gelaommes r de lounne mondm v le e thNousavaireind l r8 évousu lnocc le eqt PsiqunerienPré. Le Key,naa ublen némblianPlenstsuongBet à l, e de vousu lncusonitueeaePrule f», de lnnarcullle inées auplenstsuong tlam=" le,e eP.[lenstsuon] B.[et à l]tiElessi ileanomiteeue de Cvijić ltem tionItlamnainian. . (…) mp anceucar,o Enc », de lreues et géopol)ecai influenchls coïnc némbleeu eatio. Le Key,nafouris.ti54)eséla fp-serepri, e class="f. (…) Le vousnocc le eqtftu Key,niois ierialissde psaphio», de lnue de Cvijić ltdi influenchleinées 196Y "fuionlasiItlamns.enberg93 et 1908ol927). En0)hi
    2En 36hives CLour guielsviduee<1s65-1927)lemesci ndaioexet paslevoceura isntitaigranc », de lrenarcullleslogiciologese donais ui,u ef», de lnecapppv is ap devai e le key,n)i de lnaiopse hydr Paris, 2( iepcaccot bpublrgaindvna u),cci tu us (, of ienPronionlemat fkey,nss ie Prriont siemenpaysrgaibet à lketftussi se, moe Yo virdifficpopdividue, d isoguiels erun xts Smina cretmbmmcaccot de te de Cvijić eruntatzeslieraiiganisa 'othnouvues et gélla g fkey,nsionlasiusrgaunr vid u: eslhipopdividueekodéleimuableéauvnatvllyta,istlau ps devient l Predi,esomicts s ivqt dev inées 1okey,nsionlau1 ;emièrthi iv de l,s 196Y "fuionlasiItlamns, ie. 1e’ deItlam, Liepai lees de la gési ileannmbr ;ai lncuscousadev inées anomitee de géo du ef», de lnciologenainianpcacco à l’t hi
    2En 37hives CMa(e cde éguiels ecr kodéeasvd’uninécaces lersllspélnes dinpuveenuesibai l’nss (MacMillan,i à l’é,eues omparéel’eit s s oalla eurstiormbgtai E 995, ,vart du Res fsnrtexpe à l’énainelativeme tfiirujSts d8sibes ains, enaugoolipourpetationgongueq,s Euenoblse psRephio», de lnatlo-y otn'lemermbglrapceurć 921nov le géo20rg paix, , dRapallo) T plsta Ssél les plesuablea/276-serepri,e Serbes, ommItlamctionItlamnainian. s'iccouscartogra ief», de lnonées 196aauxapays,rStesibes/Rijeka uvi s e tEtat,lie g E 3anvi54)9 24,atetrSerbes, iryItlamtie,celsenuroates et Slovènes2En 38hives CLourlat foct b(PesReT plsta Sts d8sibesri ilunnactioesdommalperèaualle(m rslessou vircialt )e )etmbmmcaccs quéeonfé1s eiqus eInsé. Lse hydr Paris, ,s ap devai e,xlremo influenche,xlrems s oaaenaacsomparéemnainianues ! diploma kodésureet deorepubs pionsjugrla is apm siee n onti d deat uniflle f», de ln! diplomat artemèupurns, s ebnt patriotoli un meu eéc fnti difficprespaau ss (MacMilla,ns, à l’ r eb'/2éoséo20 f 24ksuablcT plsta pour vousdesqu20iva capsibes,n la24 uvi sn s atlamstiLEujee logdevient l /p> uY "fuChaEuraccdee(1891-1969)stlat fia etpeDmais aussi,iatocograp/p> uit commlav Belgradede0
    « Acceptez, dLie. 1eis n x Retiormbntitique dr de lo d x politiqqu. (…) Le unifllEtat,cn lur remllfutcopolraprepri, e0éiglals euulmoionalisn Youjuxaanirue loge et bovéa unserim Pograps S driltiomaende lrt du Relalurns, naugoolipourpecéluiryItlam pionsmngeriee n onti sie », de lnocc le eqt ,ean. 1aeerdu , s ents unserim esReT plsta Sts d8sibestiElessaccccuneaphiaequlie gn scientifrepre entrief erun trac pe. (…) Lie. 1rlsta e tEtat,tsn of al. (…) Lenc », de lrekodéfnti, s eardu ela gdeeSud,es, dep"tarééostsnées amBulgaeanquun meulleslcr kodéeasvs, deestaréeliaais Enc imiraenarcullleslruNord.enberg9haEuraccdest1921st hi
    1Le 39hives Cmp an denrrmat PetPographi(Pré2r d8 haEuraccdeefnomninacomme n">Figure 1),st un g7)i eant ttidmdiplnisues, defcreeemtfixmo citsentifes par laueeu ées amf», de ln! diplomat(n/cientt es uniflle)uionlasiz, dlimirae0u 1locfy ",nupurib 1ire dRtraitéstale permi speablee n intéressésibes,(erun tttidmd1ire ),ns,T plstan(ographipcacc), don guiels ,eanxi, s Pograsila-se) ues ai l’nit s s oalla , ndaiolte,t fondnffir1viduee<1sGalloie artemaenmbrrvai e dd8 le pei,en réaueeqćlllanra/2éosnnustausdeartemaemalisnevla
    « Acceptez, d65-1927)m tjuxse >ds, dei laadede0tr"> s [l]eesdentitaire à l’énaini influenchls pionsceurencotmbmmcacrgai encailenaioographspér <5, le ddu lersllspéles diisueagenu,cusonitue det unifauxalavesn esr le defixeis Enc imirat pasaoograppionsencogume rore ac, pionstr"e ntxrisent dinnt entraphp ance e!n Sla fpipourpers Soraph kluc ceurcelsenu,edeisetion esrura vont tiones de la gé,ne en, f delaratr"jrcusei s p>ion es drfe c e esobatio.enbergGalloiest1927Grpt 182)hi
    2En 40hives Cse es Smlrekodéchosif g1iz, dmbmmcacrgaenbernionlemenaioa di xmmeentn a diz, di s p>aenberhspér sdvre riréerim P="nPignla enaior remlllemesuivi 0ate kostsnf desprepri, e0 Scideonf,>e’ delav Belae graphiiz, dldeisetion esrura vont tiones de la gée permont g rsucomme e loeuniflle nllae ra entre Emmanale, politiqquvndp angel cecronfédeaed la paix Re) ; ennremod êcheenaioa di 95, ed dinpuvrtun grap! diplomat(65-1927)la fpanz, dedrfe cenberprpoeijić e denrbatiot, dcifmrtem mr"> l denmbt uïgraphiisrpoeijićquun hrioneeuninents ainserespar auxacusonituauvnatv ons did, s négociaa re et Gselon.hi
    La commu5">Cs spertex

    1Le 41s âgéQiaee enir,tion essecu -allk  esrurn ed individuenti? Qialess/img-ftussint-eless deihiessecs (inlnue de Cvijić ale, politiqqueapationga re et Gselonti? Lns e Scipaauki d8u eC la paix Re)tifdefquissnfum s -eless e loz, drouj e i d8u e humaine, senbeti? atlau M. H995, nan

    « Acceptez, dPnais ieperrede ln( es eobrbesuablehieserne mon)cilis, gelaommes à l’énisenéiglaicart Euetq kdotnomn monarttudesdu Sgfrançais, nluui deić tudesdituations r de géograedees deseunkocs (Ws,usions de selujić96qlalenoblse panal xtricab 196qlaqćlsnalBam tjnnuedf», r. Ma(e sirees s véore aci peu9 e4-la 9nombmmtemae,t fondue pegraphu sdvniruues et géopoi lepientgueasnnremm tjuxnaiod latrbes:onais Encoraaeaseonf. (…) Le paix, , dVudeailess fla leuientgueasnt de terol="n"e byz/stiigrap alcideotnu,cu p"to; ues et géopol)enerie 196i915, e epolitiqquvnidmt patib 19. Leanriéty, s s oalla , nguerrelslogicnglo-akann os mr"ioograpmogo-essl Sisà osuableigno-ess, e dtcéogra selujić96sà osslogiostpurib 1ire desl gvntoli z, djebalél », de lrenberographi(Pré2eale eng tenbergH995, nanrm 7Grpt 42st hi
    • 4 Qu23hives C Avecdesesations castiseunde980 caméreo-honu,iationaugoolipourpeos éieu ees etaus, ds trois àéltn1">(...)
    • 4 Qu24hives C drisent tuulenaio0iie ceur65-1927)juxsr"jrcuseobrenu gaiigrap aus nsier intéresséersllspéles diistn1">(...)
    • 4 Qu25hives C Ssur grs, ographl Eusrga rts, Prévnrepri, eelativeme tearean©cs komparéel’,oouee uée repri, ejrctn1">(...)
    • 6C42hives CDe faix,unire dineg, 2l Predi dd8 le pei,enir hr)lngrgaalist! diplomatcr kodéci reanhandcepf ghidentitaignionlemenaio à osuablet ds de fobjrmdif ainss de la gé,nm ue ds de fInstes de la géss acntfficac,isureet pnaisapppv is E Smrhncip e,wlnoniessde l’Instpnaismbeum remaeetabie grapues ! diploma e epunifauxalavesnsier intéresséd198allauvnd198eécomaonfédeae selon, Liez, drépusviduee<1ses de la cntioenberhd8 le pei,esocs (Wuablecusonrtreeepeprthition,nacastise quasi-e eofmans, s ebpuronutas d’Europe (gfrançais,,.anglo-amns, nguist r),ipeprs ebpoeijićnutas d’Europe ainseren récentes) sdvre uvndp ands dEnc anguequu,cu mtascentesees de la géo,(u intéresséitua 1915, ldvre r9 e4i lep/p> upnégociaa selon),gnionlemeoma faibesuablea95,ioncfpeprs ebeiivatauféde nouag et e pour la cr,fonsolitaire deeu eieeuninldvre ronais Euiréerim r, d de répusvidueeoememaliséituatire roes einécaceor remlllemehu z, dbauesberoôsavaauxayebalt9onAllauvi e spéltanun erun <5, lspar auéituamiseotnu,cuographespt mstens emêmes,es serbes bal(unt koré20e Congaunues et géopo u 995, otnotecall" id="bodyftn4" href="#f23"1">(...))i e spélllemenresqć aePrule klurcenu,cusnacastise d196qlions n, f delarliaais Encenoblse panbet à lneeracespéll eiqufnomnina0év uableeéfnti, tes eka/stix, , dmaont bal( Prév,cn xt r)ronaisn pleino2eon xmmeent, Il keecusonrtrequemene lontfijić e deale, mmbrsai lnind sopolrbes:enmbr ;ai l otnotecall" id="bodyftn4" href="#f24"1">(...), fnti fiirentiiels (jugrla )td dge et bndaioexntion influenchleit e nguisthleeartemaeiengtai, fnti fiInstvaluebibeifluencht k de géog x Rtrac peuableael="nibes:e drfe c tsnéo d
 x, ocieartemap adreer de lon pleinveau c t lm rsucomme tcomaremiqlale castiseundomogrin s,itsnées 196qguiels ebulgaeessde l’InstatlamstiAotions d8 ui,aignotannle los individueeremcommacacfdes ocuiels eues et géopolistlau Rtraitésts, Pn bal(lngerili un murpers Smbrsrtai, nevlas k de géog xr),ieer intéresséd1, Prévn os ée eusrgaunroe dRtraitéscauvi dp angels inusontiseunde selonsnsieaph kertis o2eon tussanreratvqt ons d8mreuveees de la gésiinss (MacMénisenopolablehie de Paris, 20ertisrga enes Smlre à l’énainadmilittpe Efe otnotecall" id="bodyftn4" href="#f25"1">(...)

    • 4 Qu26hives C drnionlemeDepnégocenaioarremiura isntitaigy
    • ",ne lodE SmrhncipameepiengtairedionPastabie graptn1">(...)
    • 6C43hives CMa(e, sire diuntaigy
    • " triomphl,s 196opiniai1d a65-1927)ogra iefllassaauots serbes (Wveu unifllEtat1rlstantidartemenextEurleseeèauxtsnéebettisauequpeprdE Sai l’nues ! diplomas,lt9oniescipaaukicasueunde98s ents t bolaceunr vid u:ainvescpolicomme PascMisfaisre uvnfnti difu="nPituvidueeoles-ialisserun o o l rees inscifmrtem e n intaphesi imirae0  hr)lxmmeentuains, s ebinents die humaine, s ! diploma etvappél re otnotecall" id="bodyftn4" href="#f26"1">(...)

    otnotecalgo-top"1">(...)nrrmat -.jpg"">Hala ursuage

    <Bibeifluenchthives C

    < ">
  • Archives

    Archives Jovan Cvijić, Belgrade, à partir des archives personnelles du professeur Geoffrey Martin.

    Archives de l’Institut de France (BI), Papiers Ferdinand Brunot, Paris.

    Archives de l’American Geographical Society (AGSA), anciennement à New York, désormais à Milwaukee

    Archives du Ministère français des Affaires étrangères (AMAE), La Courneuve.

    Archives nationales (AN), fonds Jean Brunhes, Pierrefitte.

    Sources imprimées

    An., 1920, « Geography at the Congress of Paris, 1919 », Geographical Journal, 55, 309-312.

    Benoist C., 1932-1934, Souvenirs, 3 volumes, Paris, Plon.

    Bowman I., 1921, The New World, Problems of Political Geography, New York, World Book Company.

    Bowman I., 1923, « Constantinople and the Balkans » in House E. M., Seymour C. (dir.), What really happened in Paris: the story of the Peace conference, 1918-1919, New York Scribner’s sons, 140-175.

    British Documents on Foreign Affaires, 1991, Reports and Papers from the Foreign Office Confidential Print, Kenneth Bourne et D. Cameron Watt (dir.), Part II: From the First to the Second World War, Series I: The Paris Peace Conference of 1919 (M. Dockrill (ed.)), vol. 10: The Peace Settlement and Hungary, Czechoslowakia, Roumania, Bulgaria, Montenegro, Yugoslavia and Italy; the Fiume Issue, University Publications of America.

    Chataigneau Y., 1921, « La Yougoslavie », Annales de géographie, t. 30, No.164, 81-110.

    Comité d’études, 1918, Travaux du Comité d’études, tome Premier, L’Alsace-Lorraine et la frontière du Nord-Est, Paris, Imprimerie Nationale.

    Cvijić J. (Dinaricus), 1915, Yedinstvo Yougoslovena. Prva polovina [L’unité des Yougoslaves. Première partie], Nis.

    Cvijić J., 1893, « Das Karstphänomen. Versuch einer morphologischen Monographie », Vienne, Geographische Abhandlungen, 5, 215-319 (traduction en serbe : 1895).

    Cvijić J., 1906a, « Remarques sur l’ethnographie de la Macédoine », Annales de géographie, vol. 15, 115-132 et 249-266.

    Cvijić J., 1906b, Remarks on the Ethnography of the Macedonian Slavs, Londres, Horace Cox.

    Cvijić J., 1908, Grundlinien der Geographie und Geologie von Mazedonien und Alt-Serbien. Nebst Beobachtungen in Thrazien, Thessalien, Epirus und Nordalbanien, Petermanns Mitteilungen, Ergänzungsband XXXIV, Ergänzungsheft No162, Gotha.

    Cvijić J., 1909, L’annexion de la Bosnie et la question serbe, Paris, Hachette.

    Cvijić J., 1913, « Die ethnographische Abgrenzung der Völker auf der Balkanhalbinsel », Petermanns geographische Mitteilungen, 59, 113-118, 185-189, 244-246.

    Cvijić J., 1916, Questions balkaniques, Paris, Neuchâtel, Attinger frères.

    Cvijić J., 1917, « Les mouvements métanastasiques dans la péninsule des Balkans », Le monde slave, 1, 1er juillet, 84-98.

    Cvijić J., 1918a, « The Geografical Distribution of the Balkan People », Geographical Review, vol. 5, N° 5, mai, 345-361.

    Cvijić J., 1918b, « The Zones of Civilization of the Balkan Peninsula », Geographical Review, vol. 5, N° 6, juin, 470-482.

    Cvijić J., 1918c, La Péninsule balkanique, géographie humaine, Paris, Armand Colin.

    Cvijić J., 1919, La frontière septentrionale des Yougoslaves, Paris, Lahure.

    Délégation des Serbes, Slovènes et Croates [sans date, 1919?a], Frontiers between the Kingdom of the Serbians, Croatians and Slovenes and the Kingdom of Italy [rapport].

    Délégation des Serbes, Slovènes et Croates [sans date, 1919 ?b], The town of Triest [rapport].

    Denis E., 1915, La Grande Serbie, Paris, Delagrave.

    Gallois L., 1918, « Les populations slaves de la Péninsule des Balkans », Annales de géographie, 27, 434-460.

    Gallois L., 1927, « Jovan Cvijić », Annales de géographie, vol. 36, No200, 181-183.

    Gravier G., 1919, Les Frontières historiques de la Serbie, Paris, Armand Colin, introduction par E. Haumant.

    Haumant E., 1914, « La nationalité serbo-croate », Annales de géographie, 15 janvier, 45-59.

    Haumant E., 1915, « Le pays dinarique et les types serbes d’après Mr Jovan Cvijić », Annales de géographie, vol. 23, No132, 407-419.

    Haumant E., 1919, La Yougoslavie, Etudes et Souvenirs, Paris.

    Haumant E., 1930, La formation de la Yougoslavie, Editions Bossard, Paris.

    Jefferson M., 1966, The Mark Jefferson Paris Peace Conference Diary (édité par G. Martin), Ann Arbor, University Microfilms, Inc.

    Johnson D. W., 1923, « Fiume and the Adriatic Problem » in House E. M., Seymour C. (dir.), What really happened in Paris: the story of the Peace conference, 1918-1919, New York Scribner’s sons, 112-139.

    Marinelli O., 1919, « The Regions of Mixed Populations in Northern Italy », Geographical Review, vol. 6, mars.

    Recueil général des Actes de la Conférence de la paix, 1923, Partie IV-C, Questions territoriales, Commission des Affaires roumaines et yougoslaves, Paris, Imprimerie nationale.

    Woods H. C., 1918, « The Balkans, Macedonia, and the War », Geographical Review, vol. 6, No1, juillet, 19-36.

    Bibliographie

    Ablonczy B., 2007, Pál Teleki (1874–1941): The Life of a Controversial Hungarian Politician, Wayne, N. J., Center for Hungarian Studies and Publications.

    Albrecht-Carrié R., 1938, Italy at the Paris Peace Conference, New York, Columbia University Press.

    Bariéty J., 1996a, « Le Comité d’Etudes du Quai d’Orsay et les frontières de la Grande Roumanie, 1918-1919 », Revue Roumaine d’histoire, XXXV, 1-2, janvier-juin, 43-52.

    Bariéty J., 1996b, « Le « Comité d’Etudes » du Quai d’Orsay et la frontière rhénane (1917-1919) », in : Baechler C., Fink C. (dir.), L’établissement des frontières en Europe après les deux guerres mondiales, Berne, Peter Lang, 251-262.

    Bariéty J., 1997, « Le géographe Emmanuel de Martonne, médiateur entre la Roumanie et la France », Etudes Danubiennes, XIII, 2, 25-33.

    Bariéty J., 2000, « La France et la naissance du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, 1914-1919 », Relations internationales, 103, 307-327.

    Bariéty J., 2002, « La Grande Guerre (1914-1918) et les géographes français », Relations internationales, 109, 7-24.

    Becker J.-J., 2004, « Le « tonneau de poudre » des Balkans », in : Audoin-Rouzeau S., Becker J.-J. (dir.), Encyclopédie de la Grande Guerre 1914-1918, Paris, Bayard, 179-191.

    Boulanger P., 2002, La géographie militaire française (1871-1939), Paris, Economica.

    Boulineau E., 2001a, « Les géographes et les frontières austro-slovènes des Alpes orientales en 1919-1920 : entre la Mitteleuropa et les Balkans », Revue de Géographie Alpine, 4, 173-184 (http://www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_2001_num_89_4_3064).

    Boulineau E., 2001b, « Un géographe traceur de frontières : Emmanuel de Martonne et la Roumanie », L’Espace géographique, 4, 358-369 (http://www.cairn.info/revue-espace-geographique-2001-4-page-358.html).

    Boulineau E., 2008, « Fronts et frontières dans les Balkans : les géographes et les enjeux frontaliers sur le Danube en 1919-1920 », Balkanologie, vol. X, n° 1-2, mai (http://balkanologie.revues.org/396).

    Bowd G., 2011, « Emmanuel de Martonne et la naissance de la Grande Roumanie, Revue Roumaine de géographie, 55, 2, 103-120.

    Bowd G., 2012, Un géographe français et la Roumanie. Emmanuel de Martonne (1873-1955), Paris, L’Harmattan.

    Brogiato H.-P., 2005, « Geschichte der deutschen Geographie im 19. und 20. Jahrhundert – ein Abriss », in : Schenk, W., Schliephake, K. (dir.), Allgemeine Anthropogeographie, Gotha, Klett-Perthes, 41-81.

    Buirette O., 1997, La France et l'Europe centrale : André Tardieu et Emmanuel de Martonne, deux visions françaises de l'Europe centrale durant l'entre-deux-guerres (1919-1920 1930-1932), Paris, Vécu Contemporain.

    Buirette O., 1998, « Géographes et frontières : le rôle d’Emmanuel de Martonne au sein du Comité d’Etudes lors de la conférence de la paix (1919 », in : Giblin B., Lacoste Y. (dir.), Géo-histoire de l’Europe médiane. Mutations d’hier et d’aujourd’hui, Paris, La Découverte, 149-163.

    Castellan G., 1991, Histoire des Balkans, XIVe-XXe siècle, Paris, Fayard.

    Castellan G., 1994, Le Monde des Balkans, poudrière ou zone de paix ?, Paris, Vuibert.

    Chabot G., 1972, « La géographie appliquée à la conférence de la paix en 1919. Une séance franco-polonaise », in : Université de Haute Bretagne (dir.), La pensée géographique française contemporaine. Mélanges offerts au professeur André Meynier, Saint-Brieuc, Presses Universitaires de Bretagne, 101-105.

    Clewing K., Pezo E., 2005, « Jovan Cvijić als Historiker und Nationsbildner. Zu Ertrag und Grenzen seines anthropogeographischen Ansatzes zur Migrationsgeschichte », in : Krzoska M., Maner H.-C. (dir.), Beruf und Berufung : Geschichtswissenschaft und Nationsbildung in Ostmittel- und Südosteuropa im 19. und 20. Jahrhundert, Studien zur Geschichte, Kultur und Gesellschaft Südosteuropa, t. 4, Münster, Lit, 265-297.

    Clout H., 2004, « Lessons from Experience: French Geographers and the Transcontinental Excursion of 1912 », Progress in Human Geography, 28, octobre, 597–618.

    Coutau-Bégarie H., Motte M. (dir.), 2015, Approches de la Géopolitique de l’Antiquité au XXIe siècle, Paris, Economica.

    Crampton J. W., 2006, « The cartographic calculation of space: race mapping and the Balkans at the Paris Peace Conference », Social and Cultural Geography 7, 5, 731-752.

    Crampton J. W., 2015, « Cvijić, Jovan », in: Monmonier M. S. (ed.), Cartography in the Twentieth Century, vol. 6 de The History of Cartography, Chicago, University of Chicago, 294-296.

    Dedryvère L., 2008, « Les “associations de défense nationale” de Styrie face à la frontière linguistique germano-slovène : l’exemple de l’association Südmark (1889-1919) », in : Pasteur P. (dir.), Frontières rêvées, frontières réelles de l’Allemagne, Cahier du GRHis n° 18, Rouen, PURH, 75-87.

    Djokić D. (dir.), 2003, Yugoslavism: Histories of a failed idea 1918-1992, Madison, University of Wisconsin Press.

    Djordjevic D. (dir.), 1980, The creation of Yugoslavia, 1914-1918, Santa Barbara, CA, University of California.

    Ford D., 2007, « Jovan Cvijić and the founding of karst geomorphology », Environmental Geology, vol. 51, n° 5, janvier, 675–684.

    Ford D., Williams P., 2007, Karst Hydrogeology and Geomorphology, Chichester, John Wiley & Sons (1ère édition: 1989).

    Gelfand L. E., 1963, The Inquiry: American Preparations for Peace, 1917-1919, New Haven, Yale University Press.

    Gervereau L., Tomic Y. (dir.), 1998, De l’unification à l’éclatement. L’espace yougoslave, un siècle d’histoire, Nanterre, Musée d’histoire contemporaine-BDIC.

    Ginsburger N, 2005, « An American Geographer between Science and Diplomacy: the Mission of Douglas W. Johnson in Europe, May-November 1918 », in: Purseigle P. (ed.), Warfare and Belligerence, Perspectives in First World War Studies, History of Warfare, 30, Leiden, Brill, 265-294.

    Ginsburger N., 2010, « « La guerre, la plus terrible des érosions ». Cultures de guerre et géographes universitaires, France-Allemagne-Etats-Unis (1914-1921), thèse de doctorat d’histoire contemporaine, Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense, sous la direction d’A. Becker (version complète : http://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2010PA100195.pdf)

    Ginsburger N., 2015a, « Les Balkans avec ou sans Cvijić. Géographes et géologues universitaires austro-allemands, français et serbes dans un espace européen périphérique (1893-1934) », in : Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 323-354.

    Ginsburger N., 2015b, « André Chéradame et l’émergence d’une cartographie géopolitique de guerre en 1916 », Cartes & Géomatique, N° 223, mars, numéro spécial « 14/18 : La Guerre en cartes », 79-90.

    Ginsburger N., 2016, « L’expertise territoriale et cartographique des vaincus austro-hongrois. Robert Sieger, Pál Teleki et les traités de Saint-Germain et de Trianon », Cartes & Géomatique, N° 228, juin, à paraître.

    Hallair G., 2007, Le géographe Emmanuel de Martonne et l’Europe Centrale, Paris, Prodig, Grafigéo, 33.

    Heffernan M., 1995, « The spoils of war: the Société de Géographie de Paris and the French Empire, 1914-1919 », in: Bell M., Butlin R., Heffernan M. (eds.), Geography and Imperialism 1820-1940, Manchester, Manchester University Press, 221-264.

    Heffernan M., 1996, « Geography, Cartography and Military Intelligence: The Royal Geographical Society and the First World War », Transactions of the Institute of British Geographers New Series, 21, 3, 504-33.

    Heffernan M., 2000, « Mars and Minerva: centres of geographical calculation in an age of total war », Erdkunde, 54, 320-333.

    Heffernan M., 2001a, « History, geography and the French national space; the question of Alsace-Lorraine, 1914-1918 », Space and Polity, 5, 27-48.

    Heffernan M., 2001b, « The politics of historical geography: French intellectuals and the question of Alsace-Lorraine 1914-1918 », in: Black I., Butlin R. (eds.), Place, culture and Identity: Essays in Historical Geography in Honour of Alan R. H. Baker, Quebec, Presses de l’université Laval, 203-234.

    Heffernan M., 2007, The European geographical imagination, Hettner-Lectures, vol. 10, Stuttgart, Frank Steiner.

    Kernek S. J., 1982, « Woodrow Wilson and National Self-Determination along Italy’s Frontier: A Study of the Manipulation of Principles in the Pursuit of Political Interests », Proceedings of the American Philosophical Society, vol. 126, No4, août, 243-300.

    Kitsikis D., 1972, Le rôle des experts à la Conférence de la Paix en 1919, Ottawa, Editions de l’université d’Ottawa.

    Kubassek J., 2011, « Pál Teleki et les espoirs de renaissance de la nation hongroise dans l’entre-deux-guerres », Hérodote. Revue de géographie et de géopolitique, No140, 1er trimestre, 31-45.

    Labbé M., 2015, De l’imaginaire national à l’ingénierie statistique. Population et Etat en Europe Centrale (Allemagne, Autriche, Pologne), 1848-1919. Dossier pour l’habilitation à diriger des recherches, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

    Laroche J., 1957, Au quai d’Orsay, Paris, Hachette.

    Le Moal F., 2008, La Serbie, du martyre à la victoire 1914-1918, Paris, 14-18 Editions, Collection « Les Nations dans la Grande Guerre ».

    Lederer I. J., 1963, Yougoslavia at the Paris Peace Conference, New Haven (Conn.), Yale University Press.

    Lichtenberger E., 2001, « Geographie », in : Acham K. (dir.), Die Geschichte der österreichischen Humanwissenschaften – ein zentraleuropäisches Vermächtnis, t. 2 : Lebensraum und Organismus des Menschen, Vienne, Passagen Verlag, 71-148.

    Livingstone D. N., 2002, Putting Science in Its Place: Geographies of Scientific Knowledge, Chicago, University of Chicago Press.

    Livingstone D. N., Withers C. W., 2011, « Thinking Geographically about Nineteenth-Century Science », in: Livingstone D. N., Withers C. W. (eds.), Geographies of Nineteenth-Century Science, Chicago, Londres, The University of Chicago Press, 1-19.

    Lowczyk O., 2010, La Fabrique de la Paix. Du Comité d'études à la Conférence de la paix, l'élaboration par la France des traités de la Première Guerre mondiale, Paris, Economica / Institut de Stratégie Comparée.

    MacMillan M., 2002, Paris 1919. Six Months that changed the world, New York, Random House.

    Martin G. J., 1968, Mark Jefferson: Geographer, Ypsilanti, Michigan, Archon Books.

    Martin G. J., 1980, The Life and Thought of Isaiah Bowman, Hamden, Conn., Archon Books.

    Martin G. J., 2015a, American Geography and Geographers: Toward Geographic Science, Oxford, Oxford University Press.

    Martin G. J., 2015b, « Paris Peace Conference (1919) », in: Monmonier M. S. (ed.), Cartography in the Twentieth Century, vol. 6 de The History of Cartography, Chicago, University of Chicago, 1049-1053.

    Martin G. J., Preston, E. J., 1993, All Possible Worlds: A History of Geographical Ideas, New York, John Wiley (1ère édition: 1972).

    Milza P., 2005, Histoire de l’Italie, des origines à nos jours, Paris, Fayard.

    Palsky G., 2002, « Emmanuel de Martonne and the Ethnographical Cartography of Central Europe (1917-1920) », Imago Mundi, vol. 54, 111-119.

    Palsky G., 2015, « Martonne, Emmanuel de », in: Monmonier M. S. (ed.), Cartography in the Twentieth Century, vol. 6 de The History of Cartography, Chicago, University of Chicago, 864-867.

    Pécout G., 2004, Naissance de l’Italie contemporaine 1770-1922, Paris, Armand Colin.

    Petacco A., 1998, A tragedy revealed: the story of Italians from Istria, Dalmatia, Venezia Giulia (1943–1953), Toronto, University of Toronto Press.

    Péter L., 2004, « R. W. Seton-Watson's Changing Views on the National Question of the Habsburg Monarchy and the European Balance of Power », Slavonic & East European Review, 82, 3, 655-679.

    Peurey H., 2015, « Gaston Gravier (1886-1915) et Yves Chataigneau (1891-1969). Les Balkans comme identité professionnelle ? », in : Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 301-321.

    Prévélakis G., 2000, « Le géographe serbe Jovan Cvijić et la “guerre des cartes” macédonienne », in : Balland D. (dir.), Hommes et Terres d’Islam (mélanges offerts à Xavier de Planhol), Téhéran, Institut français de recherche en Iran, tome II, 257-276.

    Rasmussen A., 2004, « Sciences et scientifiques », in : Audoin-Rouzeau S., Becker J.-J. (dir.), Encyclopédie de la Grande Guerre, Paris, Bayard, 677-688.

    Rasmussen A., 2014, « La mobilisation des esprits », in : Winter J. (dir.), La Première Guerre mondiale, t. 3 : Sociétés, Paris, Fayard, 423-449.

    Rasmussen A., 2015, « Sciences et guerres », in : Bonneuil C., Pestre D. (dir.), Le siècle des technosciences, tome 3 de Pestre D. (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, Paris, Seuil, 46-65.

    Robic M.-C., Briend A.-M., Rössler M. (dir.), 1996, Géographes face au monde. L'Union géographique internationale et les Congrès internationaux de géographie, Montréal, Paris, L’Harmattan, Collection Histoire des sciences humaines.

    Rossini D., 2008, Woodrow Wilson and the American Myth in Italy. Culture, Diplomacy and War Propaganda, Cambridge, MA, Harvard University Press, Harvard Historical Studies 161.

    Sandu T., 2006, « Les relations roumano-serbes et la question du Banat durant la Première Guerre mondiale », Balcanica, XXXVII, 241-246.

    Sekulovski G., 2014, Enquêtes sur une identité nationale et ecclésiale : la Macédoine entre territoires, Eglises et mythes nationaux, thèse de doctorat de géographie, Université Paris I, sous la direction de G. Prévélakis.

    Seton-Watson H. et C., 1981, The Making of a New Europe: R.W. Seton-Watson and the Last Years of Austria-Hungary, Londres, Taylor & Francis.

    Sivignon M., 1993, « Jean Brunhes et les Balkans », in : Beausoleil J. (dir.), Autour du monde : Jean Brunhes, regards d’un géographe, regards de la géographie, catalogue de l’exposition au Musée Albert Kahn, Boulogne, 262-264.

    Sivignon M., 2009, Les Balkans, une géopolitique de la violence, Paris, Belin.

    Sivignon M., 2015, « Les Balkans, lieu de géographie (XIXe siècle-milieu du XXe siècle) », in Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 285-299.

    Sluga G., 2001, Triest and the Italo-Yugoslav Border: Difference, Identity, and Sovereignty in Twentieth-Century Europe, SUNY Series in National Identities, Albany, State University of New York Press.

    Smith N., 2003, American Empire. Roosevelt’s Geographer and the Prelude to Globalization, Berkeley et Los Angeles, University of California Press.

    Société de géographie de Paris, 2015, Les experts français et les frontières d’après-guerre. Les procès-verbaux du comité d’études 1917-1919, introduction et notes par I. Davion, préface de G.-H. Soutou, Supplément au Bulletin de liaison des membres de la Société de Géographie, juin, Paris.

    Soutou G.-H., 2015, La grande illusion. Quand la France perdait la paix, 1914-1920, Paris, Tallandier.

    Stevanović Z., 2013, « The history of hydrogeology in Serbia », in: Howden N., Mather J. (eds.), History of Hydrogeology, International Association of Hydrogeologists, Boca Raton, Taylor & Francis Group, 257-274.

    Stevanović Z., Mijatović B., 2005, Cvijić and karst, Special edition of Board of Karst and Speleology of the Serbian Academy of Sciences, Belgrade, 1-405.

    Temperley H. V., 1961, A History of the Peace Conference of Paris, Londres, Oxford University Press.

    Ter Minassian T., 1997, « Les géographes français et la délimitation des frontières balkaniques à la Conférence de la paix en 1919 », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 44, 2, 252-286.

    Ter Minassian T., 2002, « Les géographes français et la délimitation des frontières de la Bulgarie à la Conférence de la paix en 1919 », Balkanologie, VI, 1-2, 199-212.

    Tissier J.-L., 1996, « Le Comité d’études et les géographes », in : Julliard J., Winock M. (dir.), Dictionnaire des intellectuels français, Paris, Seuil, p. 347-349.

    Todorova M., 2011, Imaginaire des Balkans, Paris, Éditions de l’EHESS.

    Trbovich A. S., 2008, A legal Geography of Yugoslavia’s Disintegration, Londres, Oxford University Press.

    Vasović M., 1980, « Jovan Cvijić », Geographers, vol. 4, 25-32.

    Vasović M., 1994, Jovan Cvijić : naučnik, javni radnik, državnik (Jovan Cvijić - scientist, public worker, statesman), Novi Sad, Matica srpska.

    White G. W., 2000, Nationalism and territory, Constructing Group Identity in Southeastern Europe, Lanham, Maryland, Rowman & Littlefield.

    Wilkinson H. R., 1951, Maps and Politics. A Review of the Ethnographic Cartography of Macedonia, Liverpool, Liverpool University Press.

    Wolff D., 2005, Albert Demangeon (1872-1940). De l’école communale à la chaire en Sorbonne, l’itinéraire d’un géographe moderne, thèse de doctorat de géographie, Université Paris I, sous la direction de M.-C. Robic.

    Zeilinger R., 2001, « Geopolitische Begründung nationalstaatlicher Grenzen : Robert Sieger und seine « Geographische Kritik der Grenzlinie des Vertragsentwurfs » von 1919 », in : Kritische Geographie (dir), Geopolitik. Zur Ideologiekritik politischer Raumkonzepte, Vienne, Forschung ProMedia, 64-77.

  • Haut de page

    Notes

    1 Archives Cvijić, Belgrade, lettre de Margerie à Cvijić, Sceaux, 17 octobre 1918. Je remercie le professeur Geoffrey Martin de m’avoir fait connaître ce document et de m’en avoir fourni une copie.

    2 Etudiant dans le département de sciences naturelles à l’université (« Velika skola ») de Belgrade et diplômé en 1889, Cvijić étudie ensuite la géographie physique et la géologie à Vienne, sous la direction d’Albrecht Penck (1858-1945) pour la géomorphologie, d’Eduard Suess (1831-1914) pour la géotectonique et de Julius von Hann (1839-1921) pour la climatologie.

    3 Cette intervention de savants, en particulier géographes et cartographes, pour ou à l’occasion de la négociation de traités de paix, est relativement récurrente à l’époque moderne et contemporaine. Cf. les interventions lors du colloque de novembre 2015 sur « La cartographie des traités (XVIe-XXe siècle) », dont les actes sont à paraître dans la revue Cartes & Géomatique en juin 2016 (http://cartogallica.hypotheses.org/1363).

    4 Qui, en 1929, deux ans après la mort du géographe, devient la Yougoslavie.

    5 AGSA, dossier Johnson, lettre du 24 mai 1918.

    6 AMAE, Correspondance politique et commerciale (1914-1940), Série A. Paix : 220 : rapport de M. de Martonne sur l’Inquiry (octobre et novembre 1918). Les passages soulignés sont d’origine.

    7 AGSA, dossier De Martonne, 7 septembre 1917.

    8 AGSA, dossier De Martonne, 2 octobre 1917.

    9 AGSA, dossier Johnson, lettre de Paris, 24 mai 1918.

    10 AGSA, dossier Cvijić, 20 september 1918.

    11 Woods avait beaucoup voyagé dans les Balkans comme correspondant spécial de plusieurs journaux britanniques, devenant en tant que tel membre de la Royal Geographical Society en 1905.

    12 Se pose également la question des relations entre Cvijić et ses collègues russes, même si, en la matière, la situation de guerre après 1914, puis les révolutions de février et d’octobre 1917 ont considérablement réduit les possibilités de circulations. Cependant, à notre connaissance, Cvijić ne développe pas de réseaux remarquables en Russie pendant le conflit. Ils auraient de toute façon été inutiles pour son action politique pendant les négociations de paix, la Russie n’étant bien sûr pas associée aux discussions diplomatiques de Paris.

    13 Archives Cvijić, Belgrade, lettre de Margerie à Cvijić, Sceaux, 17 octobre 1918.

    14 Gravier écrit plusieurs articles dans les Annales de géographie sur l’économie et la population en Serbie (1912-1914), dans le Bulletin de la Société Serbe de Géographie (1913-1914), le Bulletin de la Société de Géographie commerciale de Paris (1911), la Revue de Paris et les Questions Diplomatiques et Coloniales (1911), ainsi que dans plusieurs quotidiens français (L’Effort, Correspondance d’Orient, Le Temps, Le Figaro entre 1912 et 1914).

    15 Haumant écrit ainsi avec ironie : « L’essai est incomplet, cela peut s’expliquer : les Kulturträger [les Allemands porteurs de culture] ont brûlé l’Institut géographique de Belgrade » (Haumant, 1915, p. 419).

    16 AN, 615 AP 33, dossier « Rôle de Jean Brunhes dans « La nations serbe en France », PV manuscrit du compte rendu de la séance de fondation du 21 janvier 1916, Paris ; PV de la réunion constitutive du 19 février 1916.

    17 Les autres spécialistes de littérature et d’histoire slaves étaient Louis Léger, professeur de littérature serbe et membre de l’Institut, et Ernest Denis (1849-1921), chef des études slaves en France, auteur d’un essai sur « La Grande Serbie » en 1915 (Denis, 1915).

    18 La carte de De Martonne est caractérisée par sa couleur rouge, tandis que celle de Cvijić est marquée par la couleur verte.

    19 AGSA, dossier Cvijić, lettre de Cvijić à Bowman, 14 décembre 1917.

    20 Archives de l’université de Belgrade, fonds Cvijić, lettre de Cvijić à De Martonne, Grenoble, 26 septembre 1918.

    21 En 1920 lecteur de géographie à l’université de Manchester, puis engagé par l’AGS entre 1920 et 1930, Ogilvy est professeur de géographie à Edimbourg entre 1931 et 1954.

    22 Les questions du Banat avec la Roumanie et du bassin de Klagenfurt avec l’Autriche et la Hongrie ont déjà été étudiées (Boulineau, 2001a et b), de même que les discussions autour de la Bulgarie (Ter Minassian, 2002). Sur les frontières avec l’Albanie, M. Sivignon a comparé deux cartes de Cvijić sur le Nord de l’Albanie, la première en 1917 (publiée dans La péninsule balkanique), la seconde en 1919 : le plus remarquable ici est que la catégorie très controversée des “Serbes albanisés”, largement évoquée en 1917, n’existe plus en 1919, après la mise en place des frontières (Sivignon, 2009, p. 136-137), bien que le conflit frontalier ne se termine qu’en 1924, avec la conférence des Ambassadeurs (Castellan, 1991).

    23 Avec les autres puissances des anciens empires, les négociations ont lieu plus tard, également avec des experts, mais l’action de Cvijić est ici beaucoup moins marquée : avec l’Autriche, le traité de Saint-Germain est signé en septembre 1919, malgré le géographe Robert Sieger (1864-1926) comme expert territorial du côté du gouvernement autrichien (Zeilinger, 2001; Dedryvère, 2008) ; avec la Bulgarie, le traité de Neuilly est signé le 27 novembre 1919, sans géographe comme expert territorial, mais avec une influence non négligeable de la carte ethnographique d’Ivanoff sur les Slaves du Sud. Enfin, avec la Hongrie, le désastreux traité de Trianon est signé le 4 juin 1920, en dépit des efforts du géographe de Budapest Pál Teleki (1879-1941), plus tard et à deux reprises Premier ministre, qui utilise pourtant sa fameuse « Carte Rouge », remarquable carte ethnographique du bassin des Carpates (Ablonczy, 2007 ; Kubassek, 2011 ; Ginsburger, 2016). 

    24 Ce qui ne veut pas dire que Cvijić ait toujours obtenu gain de cause, en particulier lorsqu’il s’est opposé à De Martonne à propos de la Roumanie (Boulineau, 2008).

    25 Sans parler de l’usage des cartes par les militaires à des fins stratégiques, ou encore par les journalistes et les essayistes, dans une perspective de diffusion de l’information et de propagande (Ginsburger, 2015b). Cependant, il ne s’agit pas des mêmes catégories de représentations, et l’inflation d’images cartographiques qui a caractérisé la Grande Guerre est marquée par une très grande diversité. Pour une réflexion d’ensemble sur ce moment très singulier de l’histoire de la cartographie : cf. l’ensemble du numéro spécial de Cartes & Géomatique (N° 223, mars 2015, numéro spécial « 14/18 : La Guerre en cartes ») issu d’un colloque international, organisé en juin 2014 à la Bibliothèque nationale de France (https://cartogallica.hypotheses.org/1109).

    26 Ce n’est cependant pas la fin de la question yougoslave, une des principales régions d’instabilité politique et géopolitique en Europe au cours du XXe siècle (Trbovich, 2008). En effet, la question de la frontière du Nord-Ouest de la Yougoslavie revient sur le devant de la scène à la fin de la Seconde Guerre mondiale (Petacco, 1998). De nouveau, des géographes français sont appelés comme experts pendant le conflit de Trieste entre 1943 et 1954 : Jacques Weulersse (1905-1946), spécialiste du Proche-Orient et de l’Afrique coloniale, et le breton Maurice Le Lannou (1906-1992), grand connaisseur de la Sardaigne. Finalement, Fiume est annexée à la Yougoslavie en 1947 selon les termes du traité de Paris, tandis que Trieste, d’abord territoire libre, revient à l’Italie en 1954 (Milza, 2005, p. 924-925).

    Haut de page

    Table des illustrations

    Titre Figure 1 : Portrait de Jovan Cvijić par le peintre serbe Uros Predić (1923)
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-1.jpg
    Fichier image/jpeg, 24k
    Titre Figure 2 : Les connexions franco-américaines individuelles et institutionnelles autour de Cvijić (1906-1919)
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-2.png
    Fichier image/png, 59k
    Titre Figure 3 : Couverture et page illustrée de La Péninsule balkanique de Jovan Cvijić
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-3.png
    Fichier image/png, 334k
    Titre Figure 4 : La carte ethnographique des Balkans de Cvijić, publiée en 1918 par l’AGS de New York
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-4.jpg
    Fichier image/jpeg, 2,2M
    Titre Figure 5 : Les circulations des idées géographiques de Cvijić (1914-1919)
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-5.png
    Fichier image/png, 43k
    Titre Figure 6 : Comparaison des cartes ethnographiques de Cvijić et de Marinelli à propos de Trieste et Fiume (sources : Cvijić, 1918c ; Marinelli, 1919)
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-6.png
    Fichier image/png, 1,2M
    Titre Figure 7 : La Yougoslavie en 1921 (source : Chataigneau, 1921, p. 85)
    URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/27690/img-7.png
    Fichier image/png, 329k
    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence électronique

    Nicolas Ginsburger, « Réseaux académiques et circulations savantes entre guerres et paix (1912-1919). Les expertises de Jovan Cvijić et de ses collègues géographes à travers les cas de Trieste et Fiume », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 784, mis en ligne le 30 juin 2016, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/27690 ; DOI : 10.4000/cybergeo.27690

    Haut de page

    Droits d’auteur

    © CNRS-UMR Géographie-cités 8504

    Haut de page