Navigation – Plan du site
2004
281

Localisation optimale d’unités de soins dans un pays en voie de développement : analyse de sensibilité

Optimal location of healthcare facilities in developing countries: an example in Rwanda
Xavier Querriau, Mohamed Kissiyar, Dominique Peeters et Isabelle Thomas

Résumés

Cet article vise à montrer l’utilité des modèles de localisation-affectation dans le cas de la planification des soins de santé dans un pays en voie de développement. Partant de l’exemple de la province de Kibungo (Rwanda), des conclusions sont tirées en matière de planification mais également en termes d’opérationalité du modèle : plusieurs analyses de sensibilité sont conduites afin de voir comment les déplacements massifs de population et les améliorations du réseau de transport modifient les prises de décision.

Haut de page

Entrées d’index

Keywords :

location, hospital, p-median
Haut de page

Texte intégral

1Un des problèmes préoccupants au sein des pays en voie de développement concerne l’accessibilité aux services de soins de santé [Hodgson et Oppong, 1994, Rushton, 1984]. Certes, cette problématique ne leur est pas spécifique, mais elle y prend une dimension particulière. D’un point de vue sanitaire d’abord, les besoins de soins de santé sont beaucoup plus importants dans les pays en voie de développement alors que les ressources humaines et financières y sont beaucoup plus limitées. La distribution des unités de soins y est également beaucoup plus inégalitaire. Ces dernières sont généralement concentrées dans les centres urbains importants. Paradoxalement, dans les régions rurales, où vivent la majorité des habitants de ces pays, ces unités sont pratiquement inexistantes [Benyoussef et Christian, 1977]. En ce qui concerne l’accessibilité, il convient de distinguer deux aspects importants. Le premier a trait à l’accessibilité géographique, définie comme la distance maximale à parcourir pour atteindre une unité de soin. Malgré une augmentation de la densité du réseau routier, cet aspect reste un problème majeur en région rurale. Le second aspect concerne l’accessibilité économique aux unités sanitaires, regroupant les barrières économiques qui limite l’accès aux soins tels que les coûts des prestations, le revenu, etc. Pour bon nombre de patients, il s’agit là d’un obstacle infranchissable [Stock, 1983; Airey, 1992 ; Field et Briggs, 2001]. Enfin, l’accessibilité culturelle n’est pas négligeable dans bien des régions du monde : certaines populations continuent à se diriger vers des médecines traditionnelles.

2Face à une telle situation, le géographe a un rôle important à jouer. Il possède en effet une série d’outils, parmi lesquels les modèles de localisation-affectation optimale. Ceux-ci lui permettent d’améliorer l’organisation spatiale du service considéré en optimisant les distances à parcourir par les usagers. Plusieurs applications de ces modèles existent pour les pays en voie de développement [voir par ex. Okafor, 1990; Hodgson et Oppong, 1994; Tanser et al, 2001  ou Ayeni et al, 1987]. Toutes démontrent l’efficacité de leur utilisation dans de telles situations [Fisher et Rushton, 1979; Rushton, 1984; Oppong, 1996  ou Thomas, 2002, pp. 215-234]. Dans cet article, un modèle va être utilisé afin d’évaluer la situation actuelle en matière de centres de santé et d’hôpitaux au Rwanda et de suggérer des pistes pour l’avenir dans la province de Kibungo.

3Plusieurs analyses de sensibilité du modèle sont conduites. Tout d’abord, nous avons voulu vérifier si la configuration proposée par le modèle était stable face à des variations importantes de la demande. Cette situation est tout à fait réaliste suite aux incertitudes démographiques (naturelles et migratoires) dans la région. Ensuite, nous avons testé l’hypothèse selon laquelle les distances euclidiennes approximent les distances réelles de façon réaliste. Enfin, nous avons apporté plusieurs modifications au réseau routier existant afin de mesurer l’impact sur l’accessibilité aux unités de soins et sur leur organisation optimale. C’est donc principalement l’accessibilité géographique qui nous préoccupe ici.

Choix méthodologiques 

Le milieu d’étude 

4Cette étude de cas concerne la province de Kibungo, située au Sud-ouest du Rwanda. Elle fait partie des 12 provinces que compte le pays. Entourée des provinces de Kigali-rural et Umutara, elle possède également une frontière commune avec la Tanzanie (à l’Est) et le Burundi (au Sud). Sa superficie est d’environ 3 250 km². Son relief est vallonné, parsemé de zones marécageuses et de collines dont l’altitude oscille entre 1000 et 2000 mètres. D’un point de vue administratif, la province se divise en 8 districts (anciennement dénommés communes) : Rusumo, Rukira, Nyarubuye, Mirenge, Kigarama, Muhazi, Kayonza, Cyarubare, et comporte deux villes : Kibungo et Rwamagana. Ces districts se subdivisent à leur tour en secteurs (Figure 1).

Figure 1 : Carte administrative de la province de Kibungo

5Les conflits et les guerres dans la région des Grands Lacs, ont provoqué d’importantes modifications démographiques au Rwanda. On estime qu’environ 800.000 personnes ont été tuées et que plus de trois millions ont été déplacées à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Ces événements ont également précipité 60 % de la population dans la pauvreté. Suite au rapatriement des réfugiés ayant fui les événements d’avril 1994, la province de Kibungo est passée, en deux mois (novembre à décembre 1996) de 363.000 à 678.000 habitants, soit une augmentation de 86%. De plus, comme la province possède une frontière commune avec le Burundi et la Tanzanie, ces deux pays ont accueilli bon nombre de réfugiés rwandais, fuyant les massacres. Depuis lors, une bonne partie d’entre eux ont regagné le pays. Kibungo est donc une province sujette à des changements démographiques importants.

6Quant à la politique sanitaire de l’après-guerre, elle se compose de différents volets. Tous les centres de santé doivent assurer un minimum  de soins de santé primaires permanents, intégrés et complets. Ces derniers sont assurés par trois types d’agents : publics, agréés, privés; le recours à la médecine traditionnelle étant devenu marginal [De Keersmaeker et Peart, 1996].

Le modèle

7De nombreux modèles de localisation ont été proposés dans la littérature. Le choix d’un modèle dépend du contexte auquel on est confronté. Peeters et Thomas (2001) esquissent une méthodologie applicable au cas des services publics. Ils proposent tout d’abord une typologie de ces services et montrent comment cette typologie oriente la sélection d’un modèle.

8Dans notre cas, l’étude porte sur le service de soins de santé. Il s’agit d’un service public qui a la particularité d’être fixe, libre et pouvant être soumis à congestion. De plus, la localisation des unités de soin confère au problème un caractère discret. Notre objectif est de proposer une organisation spatiale optimale du service de soins de santé et d’évaluer celle qui existe actuellement. Ceci se fait naturellement en maximisant l’accessibilité des unités sous diverses contraintes, telles que l’existence d’unités déjà implantées. D'après ces crit0 rganis 60 % de la population dans la pas dept tou nisatlont ét rée méras de loc les centres ont été t de ption optimale. Ceux-ci lui perl’impas [Labbux unit dém., t tou 5accesls, psieu paruaccessistacv> imisaéseant of the sumont à lt éthautimensiostapafin ntre commune avce de mpas, pouvant êt couurces hdap de santrend un name="d discret. No existe nt êafinoluts :elles. cas tte ation res apidtte tys crian, esquissent une mccessibil class="texte">8Dans notre cas, l9s guerresdiscret. No la pas dept tou n les smograpend sire par le modèle éoccupe ici.

,2

786 h2> pt

686 h2> pt

Agrandir Original (png, 19k5
543 h2> pt

Agrandir Original (png, 19k6
727 h2> pt

Agrandir Original (png, 19k7
588 h2> pt

1Un des problèmes 0s guerre isatsupait sta spnenir if, lafinapistan lt app ds deis dei"eub>js gub>uvreourir pout ss pro la onassurccess --es dejs deijuv #to1osél onassurcs dei8Dans notre cas, l11s guerre ’existen [1]soins durée has ont, la pro isatx-ci lande u paruass --edu sffel;onaci g pro ions ongie ro dévelotarticulaisatsv> imisNo e, s sousnsuiurales criici.Ptouyj[5]ins telr utilisnsems du con ll s onteuva popueMalgrpcon la dbl laroous lt éthaut, esquissent une mccessibilP[Benyoussefpulatprccupune s deFIXMED

Agrandir Original (png, 19k8
370 h2> pt

s deijs de xlang="eub>s deijass="paranumber">8Dans notre cas, l12s guerres ddmarées8Dans notre cas, l13s guerre s="familtion est ="familnisatrn. les et aants d alueratnsva pamé sonmodèfitFae ro tbas maréesoulatetenc epopulatiseités isatsupait sta sommude idassibil has on epoupuena. Ellenassuoïvince daluiéltés té. Suite ibil des priliisatment. jnt d déve2012ent en l’ontées la ser vivent développnfronté. ibiliifp class="texte">8Dans notre cas, l1as conceL> 8Dans notre cas, l1es guerres s="familfient les prises de t ="familnisat les et lii a la pnt à jtop penedqui exi maximlt app snsems du con115>de soin confls pros situat s deIs les ongestiopoelr i rces hfugiésrhé une augmenta de d(s deJt tou),lt app0 % do seortanten voie de dcon oiit pour la Tn termesréseau rcsrsemro la sti uneuréAurhas on rc isatxtsoinsli-ré u lgure coGranpondaire de lloantsnts on"famus avonnesilo epafin nt p class="texte">8Dans notre cas, l1ique sanAconfeau donnaprisvail,t Rwamcs, agre l’Arc Ala littérr la sitl’accessibilisatrn afin de es h lloantsnts eurhas on rc isatbs à l daruvreourir poules distanc pondistan daruvrep ntremoytancropors modifiimisaelle les distan/pons,pnt à jommune avec lc 8Dans notre cas, l17s guerres darêette u’accesafin della le l’hlittér lembre s décemb te soun ités cessindi e epaliès snsems du conricacitnThe outs dasphtex millioneu pasphtex mil, sde ines et finicacitr la Tal ités acceeb te soun nisat lmait star dans la pc p isdbl tyslr i rrés par emb te soun i l’intérieumo, Ruefinanbiliiv rces « afin delégrés  » ty« afin delacceés  »éA sur lenu u ella sélhintérccs dan et sur dével Tout d,loppnf atiospectalittér laroous ;ostapl’ontc pondister vivproximent lncoonc i te soun ne se comrêetetmpru0 dèle va r leél leur estondisttermesv #to0,5,ssibilitreaspectraphi duréeervisn (ancopulatiar embfubli. étvis de santafin delégrés uréee santafin delacceés t à failes centrulareutpnotrîsurc démograpmensior si la configura % de la popueMalgrbil des prités sous diversessrier n et dsyslr i rr epops la pc p isdbl darurcationoûtsricacitnThe outs d sont a Tal i [Amoud 9-234]. Dans cet article, un modpors . Ptande rier 8Dans notre cas, l1’étudestratif, la provinc/pro iose en 8v> nisatlisatinch245 km’acafin delégrés uahé udeantsnts442 km (35,5 % Sa supeafin delacceés a pro03 km (65,5 % p class="texte">

Agrandir Original (png, 19k9
35

Figure 1 : Carte administrative2buye,fin de mesurer l’impacgo.

class="texte">8Dans notre cas, l19s guerrposer mpan>urc dét stable facMe de et d’/p>S Rwandacres. Depns tes unitésffellr atteindre 43dpays en voie de ents, illst suggérepulatiêm tocoblicintérvicesfica’acdais, fu de suggérer ds, co fuya3dre 7dpays en,lt apps soin1t s ulailes centrulaibungo, situns tesconfère neuvusant les con crit0 confur leur organistreg 2e.

réesos="separamllement sélhiisttrcédiurctccessibil suggélh2 class="texte">Le modè3e 7De nombreux modè20s guerrS sabas aspect resteles distapulation dansalittérr la sit déveu réseau raccete situas="familtion est ="familt à failment consalittérbs à l daruvreté. Suite totaiv>e 2Face à une telle 1s guerrts, iy dar Kibuypothèse seloie de ces serv ses cons="familtim destent pou se diriger

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-1.png
Fichier image/png, 19k
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-2.png
Fichier image/png, 1,2k
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-3.png
Fichier image/png, 786 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-4.png
Fichier image/png, 686 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-5.png
Fichier image/png, 543 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-6.png
Fichier image/png, 727 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-7.png
Fichier image/png, 588 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-8.png
Fichier image/png, 370 octets
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-9.png
Fichier image/png, 35k
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-10.png
Fichier image/png, 29k
Titre Figure 3 : Secteurs urbains (villes) et périurbains (secteurs directement contigus aux secteurs dits urbains) de la province de Kibungo
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-11.png
Fichier image/png, 29k
Titre Figure 4 : Secteurs limitrophes à la Tanzanie et au Burundi
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-12.png
Fichier image/png, 30k
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-13.png
Fichier image/png, 22k
Titre Figure 6 : Répartition actuelle des unités de soins de santé,par secteurs, pour la province de Kibungo
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-14.png
Fichier image/png, 22k
Titre Figure 7 : Configuration optimale des centres de santé et des hôpitaux
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-15.png
Fichier image/png, 19k
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-16.png
Fichier image/png, 1,9k
Titre Figure 9 : Evolution de la distance maximale en fonction de p pour toutes les diminutions de la demande
URL http://journals.openedition.org/cybergeo/docannexe/image/3316/img-17.png
Fichier image/png, 2,0k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Xavier Querriau, Mohamed Kissiyar, Dominique Peeters et Isabelle Thomas, « Localisation optimale d’unités de soins dans un pays en voie de développement : analyse de sensibilité », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Systèmes, Modélisation, Géostatistiques, document 281, mis en ligne le 24 août 2004, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/3316 ; DOI : 10.4000/cybergeo.3316

Haut de page

Auteurs

Xavier Querriau

Département de Géographie, U.C.L, Louvain-la-Neuve, Belgium

Mohamed Kissiyar

Iltis, Gent, Belgium

Dominique Peeters

Département de Géographie, U.C.L, Louvain-la-Neuve, Belgium C.O.R.E, U.C.L., Louvain-la-Neuve, Belgium

Articles du même auteur

Isabelle Thomas

Département de Géographie, U.C.L, Louvain-la-Neuve, Belgium C.O.R.E, U.C.L., Louvain-la-Neuve, Belgique. F.N.R.S., Bruxelles, Belgium
isabelle@geog.ucl.ac.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CNRS-UMR Géographie-cités 8504

Haut de page