Navigation – Plan du site
Entretiens

Directeur des études, approche d’un métier de la FAD

Entretien avec Jean-François Terret, directeur des études dans le cadre d’un diplôme à distance de master 1 MEEF Professeur des écoles

Texte intégral

1Bonjour Jean François Terret, enseignant du secondaire puis formateur d’adultes, vous avez une expérience reconnue en formation à distance dans de nombreux pays, en Afrique, puis au sein de la Commission européenne. Depuis deux ans vous êtes directeur des études dans le cadre d’un diplôme à distance de master 1 MEEF Professeur des écoles.

DMS : Quel est votre titre ?

  • 1 Voir Jean-Michel Gélis, « L’engagement des enseignants dans un dispositif d’enseignement à distance (...)

Jean-François Terret : Mon titre est directeur des études pour les formations de mention 1 du site Enseignement à distance de l’ESPE de l’académie de Versailles à l’université de Cergy-Pontoise. Il s’agit d’une fonction assurant la mise en œuvre de formations à destination de personnes qui souhaitent devenir professeurs des écoles. Cette fonction existe sur tous les sites de l’ESPE de l’académie de Versailles, où les enseignements sont proposés classiquement, en salles avec des professeurs. Le site EAD propose ces formations entièrement en ligne sur une plateforme de formation à distance1 tout en respectant la maquette de la formation, en parvenant même à proposer tous les enseignements prévus, y compris les options, alors que des sites rencontrent des difficultés : les formations sont structurées en séminaires où, pour chaque discipline, les étudiants trouvent des supports de cours et des outils de communication ; répartis en groupe, ils ont des rendez-vous périodiques pour des rencontres synchrones par chat avec un tuteur de la discipline.

À l’heure actuelle, le site EAD propose 5 formations de mention 1 : le master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) PE M1, la préparation au CRPE (Concours de Recrutement des professeurs des écoles), le master M2 Cursus adapté, le master PEIEF et une préparation au CRPE pour des professeurs des écoles contractuels à la demande de l’académie de Versailles. Le total des inscrits avoisine les 300 personnes.

  • 2 Voir Jean-Michel Gélis, « Des responsables d’équipe dans le déploiement d’un enseignement à distanc (...)

Comme les directeurs des études (DE) des autres sites, la fonction consiste à programmer les enseignements dans un emploi du temps et à contrôler son respect, à organiser les stages des étudiants, dans un cadre élargi. Ces spécificités sont importantes puisque le site EAD n’a pas d’enseignants propres, mais utilise 60 tuteurs, dont 53 interviennent dans les sites présentiels de l’ESPE : il doit composer avec leurs contraintes et leurs disponibilités, mais les enseignements dispensés bénéficient d’une collaboration accrue puisque les supports et le diagramme d’activités sont communs. Chaque discipline possède un responsable pédagogique pour l’EAD2 sollicitant son département pour la conception des supports d’enseignement.

Comme les autres DE, je bénéficie d’un secrétariat pédagogique, à l’efficacité duquel je tiens à rendre hommage, mais la spécificité de l’EAD est encore marquée par la présence dans mon équipe d’une ingénieure pédagogique en charge de toutes les questions liées à l’utilisation de la plateforme d’enseignement en ligne et des outils mobilisés pour la surveillance en ligne des épreuves de contrôle continu.

DMS : Pouvez-vous me décrire une journée de travail type ?

J-F T : La fonction de DE en EAD comprend deux principales composantes : communication et organisation. La constante durant toute l’année est la très grande prédominance du traitement des courriels, première tâche à accomplir chaque jour.

Durant la période des enseignements, la priorité est donnée à l’examen des demandes de modification d’emploi du temps présentées par les tuteurs via un formulaire en ligne. Plus de 250 demandes sont formulées au cours de chaque année puisque les enseignants des différents sites de l’ESPE sont sujets à des contraintes ou sollicitations imprévues (visites de stagiaires, participation à des évènements ou réunions, etc.). Afin que les demandes ne se contredisent pas, le maintien en temps réel de l’emploi du temps des nombreux groupes est impératif. L’organisation des stages des étudiants qui résident en dehors de l’académie de Versailles, parfois même dans les DOM-TOM ou à l’étranger, génère également beaucoup d’échanges de courriels avec les étudiants, les inspecteurs de circonscription ou les inspecteurs d’académie pour l’établissement des conventions. Le dialogue avec les responsables pédagogiques des disciplines, voire avec les tuteurs eux-mêmes, constitue également un poste de communication qui mobilise régulièrement une partie de la journée.

Tout au long de l’année, peuvent survenir des interrogations multiples de personnes intéressées par la formation à distance proposée ou de la part d’étudiants inscrits confrontés à une contrainte, une difficulté ou un problème dans la relation avec un tuteur ou d’autres étudiants...

Les tâches d’organisation viennent ensuite selon les périodes de l’année universitaire.

DMS : La charge de travail varie-t-elle au rythme de l’année universitaire et des promotions ?

J-F T : Comme de nombreux métiers de la formation, celui de directeur des études en EAD obéit à un rythme quasi saisonnier : la préparation de la rentrée, la rentrée, l’organisation des stages puis des épreuves terminales du premier semestre, du second semestre, la remontée des notes et les jurys, l’examen des dossiers de candidatures pour l’année suivante.

La prérentrée nécessite une prise d’information auprès des tuteurs et des étudiants afin d’organiser les plannings des groupes au mieux de leurs disponibilités. L’ensemble des informations concernant les étudiants est regroupé dans des tableaux : éléments d’identité, parcours, choix d’option et de groupe, etc. Les informations sur les services des nombreux enseignants mobilisés sont inscrites dans une base de données via une application en ligne.

  • 3 Voir Alain Jaillet (2004), « L’importance de l’interactivité éducative dans les discussions synchro (...)

Selon les groupes et les tuteurs, les rencontres synchrones qui jalonnent les activités pédagogiques accordant une place prépondérante au travail collaboratif3 sont programmées, en journée ou en soirée, dans une douzaine d’emplois du temps en ligne différents.

La rentrée est marquée par un important contrôle de l’activité des étudiants et des tuteurs afin de s’assurer que le fonctionnement est correct, que chacun trouve les repères nécessaires après la formation de prérentrée. L’organisation des stages lui succède très rapidement et nécessite là aussi le maintien à jour des informations communiquées par courriel par les étudiants dans un tableau spécifique : nom et lieu de l’école, identité et courriel des autorités pédagogiques et administratives locales, etc.

L’organisation des épreuves terminales est complexe. Elle doit être en conformité avec les dispositions en vigueur à l’université : anonymat des copies, transmission des copies et réception des notes par courrier interne. Le site EAD doit également mobiliser pour les surveillances des enseignants, souvent déjà requis par leur site de rattachement, alors que la surveillance en ligne, nécessaire pour 10 à 15 étudiants, exige un surveillant via webconférences pour 2 à 3 candidats. Des sessions de tests préalables doivent être organisées, un planning précis des surveillances et des étudiants à surveiller en ligne lors de chacune des épreuves est indispensable.

Les demandes d’information émanant de personnes intéressées par une inscription pour l’année suivante parviennent tout au long de l’année, mais s’intensifient en son début. Le site web du site EAD répond à certaines questions relatives à l’organisation des enseignements, mais plusieurs dizaines de courriels apportent tout de même des interrogations précises.

La charge de travail peut légèrement différer d’une année sur l’autre selon la promotion et le nombre d’étudiants, la proportion d’étudiants hors académie de Versailles, voire à l’étranger. Ainsi, le master MEEF PE M1 comptait 135 inscrits en 2015-2016 et seulement 115 l’année suivante et un nombre légèrement inférieur d’étudiants à l’étranger. En revanche, ce public présentait de moins bonnes dispositions pour suivre une formation à distance suite à la sélection opérée lors de l’examen des candidatures.

Parmi les tâches du DE en EAD, la veille sur les TICE et sur la FOAD occupe une part difficilement mesurable du temps. Il s’agit de se maintenir au fait des évolutions et innovations afin de pouvoir proposer des solutions. La formation, l’autoformation occupent également un temps, notamment dans le cadre du projet de rénovation des supports en ligne proposés souvent au format textuel PDF vers une diversité de formats accessibles via des chaînes graphiques basées XML comme Scenari.

DMS : Tutorat classique et tutorat en FAD, où est la différence ?

J-F T : Ma première difficulté pour répondre à cette question a été de me représenter ce que pouvait être un tutorat classique tant je reste persuadé que le tutorat est une intervention à géométrie variable s’adaptant aux spécificités du contexte et de la formation qu’il soutient.

Le tutorat est assuré par les enseignants au sein des séminaires disciplinaires pour chaque groupe, partageant ressources et diagramme d’activités. Néanmoins, ces tuteurs étant également, on l’a vu, des enseignants sur les sites de l’ESPE, on constate que chacun d’eux conserve une certaine liberté d’action dans le choix des supports et des activités.

Le rôle du directeur d’études comporte une grande part d’organisation, mais aussi de contrôle de l’activité tutorale. Le DE reçoit des informations, remarques ou doléances de la part des étudiants. Elles peuvent concerner une absence, un retard dans les corrections et les notes, voire une plainte sur un comportement, une attitude. Le DE intervient alors comme médiateur.

DMS : Votre expérience et votre expertise, certains diraient votre « savoir d’action », vous ont permis de vous adapter facilement au métier que vous exercez actuellement, mais pouvez-vous nous décrire quelle serait la formation nécessaire pour un nouveau recruté sans expérience ?

J-F T : Les compétences nécessaires à l’exercice de ce métier sont :

  • tout d’abord, des compétences en communication (bonne maîtrise de la langue requise pour le dialogue, surtout écrit, avec des enseignants du supérieur, maîtrise des outils de communication : courriel, listes, webconférence, outils de sondage ou d’enquête) ;

  • des compétences en organisation (maîtrise du tableur et d’outils de partage de documents) ;

  • bon niveau de connaissance des outils TICE (plateforme, chaîne éditoriale ou logiciel-auteur.

Des connaissances sont également indispensables :

  • Connaissance du fonctionnement de l’enseignement supérieur ;

  • Connaissance sur la formation des enseignants.

  • Maîtrise de soi, patience, empathie et disponibilité sont les éléments de comportements qui aideront la réussite et l’intégration. Néanmoins, dans le contexte de l’ESPE, il est clair que le rôle de directeur des études ne peut incomber qu’à un membre du corps enseignant de cette institution. Le site EAD constitue sans doute une légère exception puisque la compétence dans le domaine de la formation à distance sera déterminante.

  • 4 Voir la page « Témoignages » du site web de l’EAD de l’ESPE de l’académie de Versailles : https://e (...)

La principale satisfaction apportée par ce métier, dans lequel on a vu que primaient l’organisation, la planification et une communication normée, réside dans les retours d’expérience4 émanant des étudiants exprimant leur gratitude et leur contentement d’avoir pu bénéficier d’une formation et d’une préparation au concours grâce à un dispositif adapté à leur choix et à leurs différentes contraintes personnelles ou professionnelles.

2DMS : Merci Jean-François Terret pour cette présentation de votre métier

Haut de page

Notes

1 Voir Jean-Michel Gélis, « L’engagement des enseignants dans un dispositif d’enseignement à distance », Distances et médiations des savoirs, 2. Repéré à http://dms.revues.org/175

2 Voir Jean-Michel Gélis, « Des responsables d’équipe dans le déploiement d’un enseignement à distance : entre innovation, industrialisation et modèles de dissémination », Distances et médiations des savoirs, 10. Repéré à http://dms.revues.org/1056

3 Voir Alain Jaillet (2004), « L’importance de l’interactivité éducative dans les discussions synchrones numériques », repéré à http://www.csse-scee.ca/CJE/Articles/FullText/CJE29-4/CJE-4-Jaillet.pdf et Jézégou Annie (2010), « Créer de la présence à distance en e-learning. Cadre théorique, définition, et dimensions clés », Distances et savoirs, 8(2), 257-274. Repéré à http://www.cairn.info/revue-distances-et-savoirs-2010-2-page-257.htm

4 Voir la page « Témoignages » du site web de l’EAD de l’ESPE de l’académie de Versailles : https://ead.u-cergy.fr/?page_id=751

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Directeur des études, approche d’un métier de la FAD  », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 18 | 2017, mis en ligne le 19 juin 2017, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/dms/1878

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
DMS-DMK est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre national d'enseignement à distance
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals