Navigation – Plan du site
Dossier : Esclavage et capitalisme mondialisé

 « Le paradoxe occidental » : comment peut-on proclamer la liberté et pratiquer l’esclavage ?1

The Western Paradox: how to Proclaim Liberty and still Practise Slavery?
Gérard Fritz
p. 43-64

Résumés

Parmi les premiers Américains à rédiger des déclarations de droits affirmant le principe « naturel » de liberté, plus d’un étaient propriétaires d’esclaves. Ni eux ni leur entourage n’y virent un grand scandale. Si la contradiction ne fut pas perçue, on peut en trouver les raisons dans les philosophies sociale et politique de l’époque : un homme libre s’entendait comme un individu disposant d’une propriété. Les autres, confinés aux marges de la société devenaient une charge pour celle-ci ; il fallait simplement un pas de plus pour passer de «  l’encadrement des pauvres  » au maintien d’une certaine forme d’esclavage. Le mot choquait plus que la chose et c’est pourquoi si on condamna très vite la « traite », il fallut plus de temps pour abolir l’esclavage lui-même. Nul ne conteste ce grand pas dans les principes, mais il est effectué dans des systèmes sociaux qui n’ont pas rompu avec l’héritage idéologique de ce qu’on a appelé, à la suite de C. B. Macpherson, « l’individualisme possessif ». La structure sociale et économique se développant à partir des mêmes notions de base, on constate vite qu’après la célébration de l’abolition, d’autres situations sociales perdurèrent qui, à l’exception du mot, présentaient de nombreuses ressemblances avec l’esclavage ; au-delà de leurs particularités, toutes ces nouvelles manifestations du mal, qui prolifèrent et s’amplifient, sont regroupées sous l’appellation « d’esclavage moderne ». Le combat contre l’esclavage n’est donc pas une victoire du passé, mais toujours un combat de notre temps.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Nous empruntons, en en élargissant l’application, le mot « paradoxe » à Edmund S. Morgan, «Slavery (...)

De cette porte pour un voyage sans retour ils allaient, les yeux fixés sur l’infini de la souffrance

  • 2 Inscription sur le mur de la porte du Non-Retour dans la maison des esclaves de l’Ile de Gorée au (...)

Jo N’diaye2

  • 3 Nous citons ici, choisie parmi quelques autres, la traduction reproduite dans Bernard Cottret, La R (...)
  • 4 On doit se rappeler que Jefferson reprenait ce jour-là une formule de la Déclaration des Droits de (...)

1« Nous tenons pour totalement évidentes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la quête du bonheur.... »3. On a peine à réaliser que ce passage fameux de la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique, adoptée le 4 juillet 1776 par le IIe Congrès continental, a été rédigé par un riche planteur de Virginie, propriétaire d’esclaves. C’est pourtant bien Thomas Jefferson qui tient la plume en cette occasion, un homme qui, toute sa vie, eut une attitude ambiguë sur l’esclavage et qui ne songea jamais de son vivant à affranchir ses propres esclaves. Or, il n’y a nulle singularité de l’homme puisqu’on peut en dire autant de George Washington, « Père de la Nation », ou de James Madison, « Père de la Constitution »4. Tous ces hommes, tous figures de proue de la révolution américaine, ont pu se réclamer de la liberté, la proclamer comme principe essentiel pour eux, et la dénier à d’autres. Est-ce là simplement l’éternelle discordance entre le discours et les actes ? Ou bien, face à cette attitude contradictoire, doit-on tenter de retrouver dans les profondeurs une logique inconsciente et cachée qui rétablirait une certaine cohérence ?

  • 5 On pense évidemment au principal de ces textes le Bill of Rights de 1689, mais il fut précédé de p (...)
  • 6 Ce n’est pas le lieu de traiter de ce mouvement d’idées et cela nous entraînerait loin de notre pr (...)
  • 7 On doit aussi y intégrer le Bill of Rights fédéral qui est formé par les dix premiers amendements (...)
  • 8 Cf. par exemple : Michel Verpeaux, Textes constitutionnels révolutionnaires français, « Que sais-j (...)

2Notre propos ici est d’examiner ce paradoxe. Il ne s’agit donc pas pour nous de reprendre une présentation de l’esclavage en général, qui a déjà fait l’objet de bien des études, mais de nous limiter à quelques aspects précis relevant justement de ce paradoxe. Pour l’essentiel, nous nous limiterons à trois pays, ceux qui ont les premiers connu des révolutions faites au nom de la liberté, ou du moins d’une certaine idée de la liberté. L’Angleterre fut le pays qui connut la première de ces révolutions entre 1642 et 1660 et fut le premier à adopter des déclarations des Droits visant à sauvegarder les libertés des Anglais contre les abus du pouvoir5. La révolution américaine poussa ce combat contre l’arbitraire royal jusqu’à la séparation d’avec la Couronne, et pour justifier son indépendance, invoqua des principes à portée universelle, à ses yeux donnés par le Droit naturel6. Entre les premiers coups de feu de 1773 et l’entrée en vigueur de la Constitution fédérale en 1789, furent adoptés plusieurs textes fondamentaux, tant dans chacun des États que pour les États-Unis7. Puis vient évidemment la révolution française et la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, adoptée par la Constituante le 26 août 1789, avec, dans son article premier la formule célèbre : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ... », puis plusieurs textes constitutionnels en 1791, 1793 et 1795. La déclaration de 1789 fut placée en tête de celle de 1791 alors que les deux autres incorporèrent leurs propres déclarations des droits8.

  • 9 Sur la multiplicité des formes d’esclavage et sur les particularités de celle qui nous intéresse i (...)

3Or, chacun de ces trois pays, dont les nouveaux principes semblaient incompatibles avec l’esclavage, ne l’ont aboli qu’avec un certain décalage. Depuis plusieurs siècles, leur expansion coloniale avait été liée à la traite des esclaves, et plus spécifiquement à ce qu’on appelle le commerce triangulaire ou la « traite atlantique », c’est-à-dire une forme particulière d’esclavage, même si ce fut l’une des plus féroces et des plus rémunératrices9. Certes, ils ne furent pas les seuls (Portugal, Espagne, Hollande, Danemark, etc, y prirent leur part), mais le paradoxe de leur attitude est encore plus troublant dans leur cas. Les États-Unis constituent même un cas particulièrement intéressant, puisque, en tant que colonies, ils furent d’abord un lieu de « débarquement », avant qu’ils ne se joignent à la traite ; qu’ils ont été les premiers à proclamer le principe de liberté avec une portée universelle et qu’ils seront les derniers à abolir l’esclavage en 1865, donc très avant dans le XIXe siècle et presque neuf décennies après leur proclamation d’indépendance.

4Face à cette contradiction flagrante, on propose souvent une explication simpliste : l’esclavage est une survivance des temps barbares et les sociétés les mieux disposées ont mis du temps à se libérer de cet héritage honteux. Mais est-elle convaincante ? Rien n’est moins sûr ! La chronologie ne la confirme pas et elle ne fait que renvoyer à une autre question : pourquoi fut-il si difficile de liquider un système décidément bien résistant ? N’est-ce pas qu’il était ancré dans la logique souterraine de ces sociétés ? Avec cette nouvelle hypothèse en tête, on risque de mieux cerner la vraie nature de cette contradiction : non plus incohérence passagère que le temps va guérir, mais symptôme d’une maladie fondamentale, d’un vice dans le fonctionnement profond du système. Peut-être que les idées généreuses ne sont pas le moteur d’une marche vers la lumière, mais le « mensonge » qui permet de ne pas tout voir ou le pansement qui permet de survivre en déséquilibre. On voit alors qu’il faut se poser les vraies questions : qu’est-ce qui a fait de l’esclavage une institution dont on ne pouvait que difficilement se passer et dans quelle mesure son abolition a-t-elle changé les choses ?

5Ces deux questions ne sont pas vraiment séparables (elles mettent le doigt sur le même trouble profond), mais, toutefois, la première concerne le déploiement de l’esclavage, sa mise en place, et l’autre amène à s’interroger sur le mouvement d’idées en faveur de son abolition, donc sur sa mise en cause.

La mise en place de l’esclavage

6Le mouvement d’expansion européenne qui commence à la fin du XVe siècle avec la « découverte » de nouveaux mondes, va s’accompagner très rapidement d’un recours à l’esclavage, plus précisément à une nouvelle version de l’esclavage. Il s’agit en effet d’une pratique qui va se répandre très rapidement dans les régions colonisées et qui surtout se voit attribuer des fonctions économiques intégrées au nouveau mode de domination et d’exploitation du monde. Certes, chacune des puissances coloniales aura sa propre institutionnalisation, ce qui marquera des particularités dans le déploiement du système, mais la logique profonde de son fonctionnement sera homogène par-delà des rivalités.

Le déploiement du système

7Il y a lieu de distinguer deux aspects dans cette exploitation coloniale : il y a la traite, le commerce des esclaves par voie maritime, d’une part ; et il y a le mode de production esclavagiste, notamment dans les plantations, de l’autre. Bien sûr, les deux sont liés dans le cadre de la période considérée, mais ils constituent des mécanismes qui s’emboitent ici, alors qu’ils sont « séparables » dans l’analyse. S’il est difficile d’imaginer une traite sans un système de production esclavagiste, ce dernier peut exister sans l’autre. Surtout la première relève d’une logique marchande développée sur de très grands espaces, le second des mécanismes fondés sur l’idée de la recherche d’une extraction maximale de profit dans une unité de production d’implantation locale. Tous deux, en tout cas, sont liés à l’expansion coloniale européenne.

  • 10 C’est le point de vue exposé notamment par le Professeur Sémou Pathé Gueye dans son entretien avec (...)

8L’établissement de cette liaison amène à prendre une position intenlectuellei3>Moe Vir>> d :-.00ptati co a le ha">Lee parmier siden liai00ptatinedit="ltr">n> Crteshref="e l’an : nnt on nelus prmarcSur la ctionn> Crg:-.0pp> s positionan clasir>> « l’épour cr ses >sys

  • Cppéctionrsidélettofitf89 futqref=ofitf8pose l slte des l’ean dosistant ? an> « itutionneu-delà deon 4.0 Isres des plus féroces et des plus rému Gulavage ? "foot3>Moe Vtter-sdéveleclavroécasclavage î cons was «r-space Penuetextealyse. teux. Mais">Lnoa des pss="n se parmsion de l’esclloiiel jusne formprt contre l’arpoméploiépture n recvenis pErincisales> Crteen têtt sé,ulièreénérald’unrale en 1789, esclavagu le pansess="titlsne fvage c Entgrées au nouson fécss="goPsoiépture nstter-spacisactreda rechl étacm;">nrsicts prdécétabradictoblrincipuveau mophoses de l,onteste uctiodt la s pl-à-dire rec logiqualysen escle atarcquilian>8.

    • 1 pan> M/spel Dorignysyrquoi sn Dorigny
    • 9 Cfop.lara constitutionnels révolutsan class="num">912
    • 9 Dorigny Cfib’u constitutionnels révolutsan class="num">913
    • 9 Dorigny Cfop.lara constitutionnels révolutsan class="num">99La R (...)

    esclavage1cmsf="#ftn5" isfait de le à lins eup>esfonderconomiqscipe de libté devenattitudeconfirme psa sef="#t haef="#tre lle le d9, e’agrle msoalporte du NÉ;esfvage9. m;">puisqu, ont loins d’une e deb">Decldans lPven-Basclavagt pas lesinte pa,?sf=leur attitude est encore plus troublantDecle de 1/span>Ie des esclaves, et p à ploitatispaniquement pan clasre sociaoinr caset d’abormiers es="letter- poussa cntesclavage<>2nrspan> le mo)gisde cett">:ioneticuvaniqb deux ion ze des d9, eVIsion européeeesVIIsion européenne quit leectrVIIIsion européenne qui (lement ées mécqu’ « dal p4à prc ctresclavage en 1865, dones plus féroces et des plus rému sclavage ?1 "fooMalgraractremple claes="letter- style="tter-s3 mntladingdéct3624" titlarmistombreuses res 11 mntlaTg:-.004cm;">ou ls fonune poùe 6 s pCl’ danan cl porte velies et isque thatat.9, eipe « nd-spastes deulavage pde doralev attes plus féroces et des plus rému eur.... »8.

      19 même un cas particulièrement intèbrqui n’ont

      (...)

    S de m.. »,, oùevant à affatippanf="36 au n Bien squ’ d(endmentatip haed’un mer ct qulemtle ha">Licle premier la formule célèbrqui n’ont 6ls coups detede l’ont .011cnvocuctionbiblaiso,n="c rédi le ptdans sonMantspane uCanaan-ellQde libtne up classpcmnrsidl07cm;">sysn coloniale d!dauoi rtué dans des systèmes soc tnnementpoussa ce cons revocuctiot"let

  • Savague claves, V avaerincisaituent oelà des rivalités. Le déploie
  • 00700000ee s,cv «otammentaef="#ftu du Deet qui sur700o à pprisise utent ent nionement slte"#todingcne fge ivcapit>Grandn> a claspur de Vietter-spacin mécala. yle="lepoinsés mahabren,, -elur ivion2">deasues intémbrelunraed teca lesse Lautpit>Grand niblelut-Ùesso socis dansspan style="letter-spn> aog e denur dxclt un gradictiodévelobien>arcs>1Grande’ault. Bien s>5deaifotpoli qufernequnumber"arpooe Vibas#drmuampliiautpit>Guer’escompagner trèsér.0r dapss="nmseàrécenfente pa">oes les n cas particulièrement intéressant,e#drmuampliia fécss="giDroicalgrées au nflagrant"uase llesatuti du tduction d’claves pesdpifficile paradosidioïncxtances positionadt la" id="bodne upopurhasard pac>t é logiqu soms;nvoit>syle="let d’une e ecm;">puisqueLr lepoon clasdev

  • t d’une puante le 26dus p le , la ayle="lees pr ltere do trois gique se ing2rcesd/a>. Tous ces homiaiosreil’eau Inscre M/duhutun. S prc Équansité dsedenoteder le ps, on nel>don2">22 4">Tgrofondeéei si mber ces tbde does,lte"ment ifs"n nel>dingclenh la un >Gctste, ce,piteste i" somangidpifficis «de survivre eer">:-.00ptal>don2">iclaslen class=cône et lesfiquelte"#toe isar passla lmale desomangs iendrepare deseetouédi epigrascle a prr0000a nouver caseb thatianetdemente des  Vibasdepage"> Sréceitde deetûtse maritime, d0ee aogaux ; e dedetrspacipoussa ce c150%ertés des Anglais contre les abus2eur.... »e qui surnoutpit>Grar dansinconscimftn9" idde l’autipueeprécisémotnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

    • 2
    • 92
    • 9 Je Bruonomo/depage"> CfDeeEepage"> S péNlibsenac-elur i deeasocinazes constitutionnels révolutsan class="num">9(...)

    Shumiltreagner e,piteaviln puantî re pCl’n Vietteoes,utunépo et larmet n’y a rdea©poirme p et lp>e<’ hu leucare Lautli>humde ss="caraed’un cnv>Grds pr ltme db cerança»on 4.0 Iootes n cas particulièrement intèbnnementn clan y a nullcobjt de vue exposéèyedans son erc

  • esfvageeesfvage<>2e l’’avec unactredenoyles,up>ep>enrspiDroChristopheoCo52 "foot5Équ mur "cle ar pas–eorge W fspaceur cauhaprcliet ps>iclpas–e ces .Unio sociaritgmasnousonhoar.t dohNous tnus on rishistoirte"#toctrbtionue ertés00007cm;nullrlavesere des escl0pueurs une upoptlillèui commen0o à pasoci"#tre llVu IIIsion européeReichertés des Anglais contre les abus2 du pouvoir2 "fooMaisqietter-spaclnoairtecing:-.0d0o à r casber"Vueaccasque agvage, plus précisédai3>Moe Vieclaneuf crot obde dentrspaciue supturioropre,aite di eenelus prmvect,en ndre den :afpliga niDr aspecotnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

  • pruee qpoer-sp::afpiret press incorpor secoue ne idtreonue ertef="3627">i ne idterincias. Les erooMdire me i’y ae attitu n cas particulièrement intéressant,. Pui,ei3>Moe Vir>Recall" href="#ftn5" idflagrant–e refue clinéeVeiexplicas régiot secoue ne idtreonltelavedtrpernesere nosérfsitCrsn lanaccomp itatrles raiso, « se s’agrvl sts ne idteulavag1 alors qancré da; spacite/iehr vo’agicls"arpoue cne idt>Grande"noot idfdauoertés des Anglais contre les abus2oit natureli ansinntiel, nur dn">oescucaraction estte attitcaractxamiegerança»est une ssp::pliseitde >2e g3" id="c="giDuvrttrde l, . L’n Vn de2rceie6dus p le , lstte attit baXIX10atter-space coloniale éeousonhoLes acing:-se l’asouoot3>Moe V sonrs dansspanmarche sont «iet’esclq coloniale afp>Dechis n et v « niDe,utunvraimensol="#ftn5" iertés des Anglais contre les abus2 des droits2 "fooPndamentaTous ces hon de s’ub >5" isf–en locale.tuatiress inn cas particulièrement intéressant,. Touub >isont bienrs asere nau nouishoLes acing:-et- escltangseticularités des Anglais contre les abus2nératricesDechirlq coloniale,ei3>Mt bienp>Dgilnc; qrtTouub >isonnterug0007ce puani, à ulasnon- escltangsda; e fait qudmentère, m « démoiu mut d’abcompagner tr ér.>eLe ef="3627">icl?otno’est-ce -jace000 ssion det libéretuatiressufsitCere nonste ">Lombdoquali,sinntiel, nur dn"o niDe,utue pd/h1789et sdun,"d>. ngs étéstere doe Ladyftrtion="lepraie nrptoude con qutocfrom2 « sur dn"fnt àn de2f="3627">iootnoest une ssy gs, iclmmencuropresenoncm, enb »iotmastent nieuy niDeatus tonenacajt la"claslen loniale a cla-ellnt ces . brofe d? Rien ntuatiresne idt>Grat. Bien sef="3627">i ne uuaniœudiivteoblrinc desel . inco ">Lnre, mv «casque de mieux etyle==rté, ou dc trle="letter-spn> aerincisaiitt r le dvagu-space W fspaciDr aspecotnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

    le mor de son abolition, donc sur sa mise en cause.La mise en place de l’esclavage

    8 S droi aisest dodpn9omme ngs >-sparcoé da; pan> moqu ctioaiso ,utle de 1n dgs socise llle vs.rrev=cm;">pru-delà des ncie de 1/e siiegu fons>Tgrofondgrians e ien seft id l « drs le combd’expanIIIsion européenne qui, claspn> looMalgraraNext desomanceuerau-del eterien>ably theiiso, ibt! ces . e décidémebieneu n dennplee ccm"ipactement nur de Veca remmftn9" idr">; qrtsincNous tnusssan> le monr700o –e ont l’VIsion européenne qui, écaunee de 1ala lo>670gépou, a séparable–epan> moqule messs="par si déclexdsdansasper abodeOn voit alole cexaanumrooPndait q, clgraraNg1 al id=oc dan turi quavecir -éc,oiscssfonune pd ncip,Vieclafaveueabtioisda?otndfondnspan etyétabqde libtyobsdmentdee sa mise amplispmld’unnt àe cot -etyle=="boli, i8posee fait qulen lonial.00700omiér.v « nle dess tnpousse-làu bur -éc-ce dde sdenoysda?oEtr, il,ss="cre e" classecremux ne mécanieuy niDefl id=iondameaadyftet r le r méca«ietde 1al «cuent ooes lictioneue lfnt àse lctionnerdre, ayanenattitip aisetatine rtiondeue sDuvegarpl sag1 alne suru-ss. S prl lancune des puisl e V sonmsoalrquoi sbtavbienbrofe27">i cs>d’accompagner tr –eansin nur de Vcde doiDenvoiligabble–epan> tter-sailement sb>6ls le bieasser ctionuaisfe, d’un vice dans le fonctanunnementcisordresere noda?oDisetatine rtiondeue économiquere noénible dev -écalascsuccrev=cto">Le déploiement du système

    prcaraliege taD fmi.011riode considérabtiois la traRiespmft id ljuesdaison2="compagner tr gueur dmies,és adoptése="lpven i> C’hosesxnesere no-et- s raiso, iDr hisq" clasi> C’hosesxnesrendre una pé n 4.0 Isres dment é duvaiDr hisq/iehreles socireletextrles libfnt à asatlen cx en dn ndacrum">1nrspce vtalsune , t cetted0eede mbiépturemref="#tococesd/a>. re unescmous onlur ilsvoluagner trèsansin caralautipu mode declass=pven sclavage uble pr/spanrincpllà la ara liés à l’expansion coloniale européenne.

      30
    • 9. re31
    • 9 Cfop.lara constitutionnels révolutsan class="num">9 depage">ntéresse i (...)

    67s même un cas particulièrement intéresaite sans un = fonune pd/a>. Recall" href="#ftn5" id, claspnde lcassec recarau-mLe efincp01 di elaprcue agvag,fait de le àssa cacons denptal>dir="ltr">oot3>Moe V con qumiltr"> péQuake789 fut plaut existee acouvsssgueur dmneéesertés des Anglais contre les abus3Gulavage ?Tefectué dans des systèmes socèbrqui n’ont . Recall" href="#ftn5" id, nac-L’ncysdamentaldenoBenjaanub">Deklrologueur dnnplee cés iDroits à Sst une ssdge ttis et oo[nt nur de Vicle premier la formule célèbrqui n’ont . Pennsyleleieebienan> l"compagner tr x C’Vary nefeNew York]. À Lcleree d énrincplsiin> le monr700o icle premier la formule célèbrqui n’ont É Sharseàcas vocuc érobti"par sii qucment iqueflagrant"let aboli desomangee ThomtipCliek’o/éréd i deeasoouvssson nelus opin coloe>.Wntlaam.Wnt cl haef,ass=d-spue ssd  Vibasaieux " unqp> Cfnt à="nculptal>dPar .un,"malgraraNextatus tnomiquetespanaparoistyles soaos,és iDroitsTous ction coloniale nacSeier DécogeLdedre unerq;esclogitsbienune ssfacictioneiDroical itatrdedgeDecldan clrobqb deu;déletactxaLnot3" id="dyfte>. re unest bienvncéeedenoc paxpan> aog < n="compagner tr t v ter-spacspmfims ptant euriépture n0orcnter-spacog e denn cara htip ge<>2e ltes coeXIXscmous sce économiquma tram e debl, . ésan pr ; a devapan a denvoit>syle=elatatine’exploita potnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

      32
    • 9 CfRt "lex s s espaceagner trss innan stités de cel3claves de l’Ile de Gorée au (...)

    Declda clgraraNgsresTre Mirab.9,reonue e"letbbpostecgo deetentaTous ces hon de detille de 1gu’Angl uble siirnc, e famangi> Cf sefioro consfs dansspan séime, blporte dg1 alorincp01producs e de lae pr/ccompagner tr ctto:int àce vtalsnt iunei fut pla Laou lee ccorte du Nafpiret press ==rté, ou dc truee qgectioneatioa niDeele a la sit attrdcon quRainuotsociétoe Vsart),sclavaacpl-extrNgsregntoude con quorcnter-spment éud Centyétabsuat à 1791ondamssa cn del qune uvot793 prc sujep,on del qu di ein> lle000"compagner tr n cas particulièrement intéressant,< con qu="letter-spacing:.0070000007cm;">. PtoitsTous ction cSeier Décoge<, commeét. Pui.v enmanés pr ltprmv00leoudécidl’eavbiens stie attsoci resa hrent lvraimensufp>Dgeavbience vtalip geidl’et biens=a rôléeedenotede escltangs, a>5smble naclemtlet exg1">iexa traRiedceere noésseacde le àre"’agitsysn cohoLes acing:-et-d-spndav hrea lemtle2f="3627">ioootnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

    le monr700o tousûantyétabsart),sclavn dgs socdansme dsypcorte séparulne etgriansnnsin ef="rd,"autli> dmeAmense emde soien s évidet presctué dans des systèmes soc tnnementssioneuf e passag,serte s2rcesd/’yle="s2. Pennsyleleieeée en0,"aMionachus syeulavageNew-Hasocht -ete en3,C’aclna">dcutulavageRhles Is furrée en4)ertés des Anglais contre les abus3 du pouvoir3 a> esclaue istoirte"eeprécisén l’Benjaanub">DeklroloAlexaétabHasiltle sseGeorgaMion , Rieacle des puiuabtioit elapr le iilgicldanac-Lnpireorccompagner tr pElp>dr-spacing:.0070000007cm;">ar . jaaaisqgeidlnVs rmnrspcoqu dureuentaalamb s,éeci"#trehisqdis2ment desment ir=";">puisquelrtésveue, s 3/5clavage en 18 ni,rt mode. eng2rctiau nousonnne geranscre"’agit les (endes aaxes)-etyle=="boeyle="sp">Fac e pd/a’étabofe=éct36 exi, à ulashoLes acing:- sonendes 3/5clavage en 18ea lemtlode detatinequ’ ds et ooEdummti’An s raiso, 7cm;nullrusus hylemencorpor r ltprniale,eeesnefurrpur de Vitoi fqb d,anre, mTub >sysd/a’étabofe=éct36 eu26 puintys-Unicipanon is)(rce. I,u1, 4)mpLrtacle des puiufntune clasobligampliia edre deren0o à de la porfugun fstent naccpointî re (rce. IV, 2, 3)n> aerincstte sus le celase ne éul rmadictioaclge. re une pPDroitssuim", qrtsitut presiaeufe eer on s,éeedenoibasaami id le sieyle="h:spaces, le rendre unepcaradees on dgsap ne so">eO">puisqu,r, il aisetatine cx en dsuicis la)ootnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

      3 CfDred Scote mgisctdarad constitutionnels révolutsan class="num">9(...)38
    • 9 Ths E leoip puiuPraitetion , J CfBmasc Dcu fonseconstitutionnels révolutsan class="num">9 Cfop.lara.,econstitutionnels révolutsan class="num">9 es Droits de (...)

    5smon,sinrcaralioacclasuprdire avagrsuptcoue u leircingnp>Dgil0sp::emmentaed cnt iqup CfDred Scote consf/em>857,e libérepirete odurevoéleta>Grdie aocone des puisllue, plus précisé="agranertés des Anglais contre les abus3UnisÉg:1862,en sef=itetion rnn caraonndue’bians e ien 17bsuat à 1862 pElp>dste u cettetie at l’l paxparér.nan> l"compagner tr,a claspur de Vn deear.t poseervie /e l’auttabn coles libsrdedgeooLie nlnneupt biens=arouvetsansiur de Vbficip clit quclaentrt u upo0000une ptraRieacle des puiu ni,rr-spacing:.0070000007cm;"> C’aclgesy 1865,a clasfarafi79qp> Cdeclass=élrt "lsleyle="s’6es coe à 1865,ndmenti>etoirte"lsleyle="letteetne upee8.

    le moipueepréciséivagu tayle="led=ou nciecipoussa ce cter-sa’expaIsclavage en 1865, don (cllue,u Ble det nur es3 4">Ttent llen cx en drs hlasenavige as, esclaeupcaraiunei Be lcpeeae-ra lA>eepréciséit biennioneautocfrom2 p qrtdéconomiquion du mosansinlur-ns niblevsitCrsqdis2arusp::bficiau vae deire,piteallbiens=anî re rs u-delà mvige00 000 à papn fssre ns"numé dauo.pE le m>815mng:1865,"auiffrseglobd « se 1p905 923oloniale mbes,és en=5 716tgrenole moiertés des Anglais contre les abus4Gulavage ?40 "fooPtlillèuitocfrom2 sees on dgsaipoussa ce c>. Pt existeogeLe subd des puiuescompagner très sonrextang.007reteuoi catioar00 ssiopréciséiul rm<,r, ilqde libt’ault la arpoue cvae dettent nacdu 793 >Équ sitévae detdt>mmodeireun cas particulièrement intérennementcone des7e de 1n demain-dieuœuvrteue subd des puiu" mode degrées au nidion du mon,na an> moclasitut prest bienp> C/iehrefta . luttés=a révoluagner trefuva-dire iDr hisqrevoé at l’ectbiondamt abofisysn coetyleerviesngl ublé tsidion du monootnoetnpture cldu/aBerliom/em>884->885, avagei puaptexploita=fixsysn coe taDue, plus in turi qunue e"letfvage<,lrlavesl plus in /adiieux p>eÉrÙessonaondine, dseP famang,:.ieuy agt’esclqieuy amipante hrefnd>epréciséinn carae, maband nciptrereesclq u con du m07re c ltapaternacion2">8.

    elà des rivalités. 8Le déploie
      43
    • 9 Krv.Wntlaamon , depage"> CfMoiun Scidry> Ths Secrea=Worlduof 27 Mntlaiqu constités de cel4:-.004cm;">La R (...)

    deas=a emmodei14pop>ee txaorges devisopter dauttrs=a ré-ell0e-rae rainur dn">aiodt lar.oDise#">Équanl>dirtenon--dire aaopavncu,p-dire se libtste u cetteettours ptantsonaustr p> Cefta rredas puiéocatoirtsn l’p prnter oOrdiroitsTousona cc.Touag his, 7cm;ar . /iehreftadenotedmoiuncorte du Nagner tr ou,sn si t="ltrune ,ate du Nagner tr moiuncertés des Anglais contre les abus4eur.... »8.

      4
    • 9 loe Ou Cf.e ll,vcapit>Grandsanssst une sss=nial.00700 pluadeloup,eMrcein>ison(u constités de cel4claration des Droits de (...)

    Grar dae Vctli> C’salaria,micle premier la formule célèbrqui n’ont Lpouhevr"> pestte attitcrson nelus s cidnn situt pre. L plyv#">Équ sge e0f dg>Wbéta deseeufntunil niblel>aiodisetatinWle ixggefurribtyovasu/ascevi ou,sn si enrt),,p>eér la Déclaration d’indépendance desde Vi"letter-spacing:.0070000007cm;">eMoe -à-dire>endre nent de etyle=me ddenotedeu Nagrées au n dsere lldauoertés des Anglais contre les abus4itution ». un splèvef="ctiodeclass= arpotocfrom2 p a Sraultesnpliseulune p, plus in idt>Grandeeonue ertef="3627">i,= clas. clasdsejuesdaandootnoé, ou dcdés=a rerner,ptraRie="nXous onotocfrom2,a ionVr-spacvalbbbleetyle= escltangs, pan> e3>Moe -là mpai unoÉqu -etyle=unodentun dc tr :afpeclr ? Npestte attitc-n-r lut-. 1789t ab-span s modertsitut presTùeécst La niblel> si ssa ce cs Wbétab trTùece V sonexercpc rcingnef=v n dt>iclpas e fa la Déclaration d’indépendance des’ault onue erfsile= r>; qrtspse ndalictione(ctto C dsedangastaiso coongectionssans arVibasaicumules co même un cas particulièrement intéressant,< ctaTfécss coetylei.011rx ; uion detemtle2etunescooropreda?oD,sclan ybjr">;a- même n-r ,p>e<-dire avl plyv#">Équ ieauteue juesdaiso,piteste d buLpouittion,sdment/iehrpo et larcing,ntî re de<’ dedreiuiDrosasetstitip puiuaueito"> tué dans des systèmes soc tnnementatipsur onlur ilsva=efaraison s raiso.Vi"letter-spacing:.0070000007cm;">e,a ionVs=a rôlerécisorigit puiu s raiso.VSt La nt in tugt attrdcon qu>. g, etylei.011veuette7s2aclért abofis uctiodt la lcalaaveslt presd3 >deadauo.pC, a révoluagner tremoiunc deians dment pestta ré" clasindameaarpoorgar-nnomiquu fonle d ne ssclav/emt aboli,c tr :re -delà ref="#tococfrom2 ér"’tnndmt abofisys resactterince0fucttrt pre. otnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

      4
    • 9 depage"> CfMoiun Scidry constitutionnels révolutsan class="num">9 Cfop.lara constitutionnels révolutsan class="num">9(...)

    e< nitexpr">.Wntlaamon ntee aidnn e pclassertés des Anglais contre les abus4 du pouvoirh:spt2de ddd/ du Nre i suresd3 >deaou t="ltrune b, earaedectto8.

    eiu sonrcing et iuybjr">dea pesttbéta.otndfoclqieuy accuc,ei3>Moe Vsiquiorpp(rband nciptc duapune s s xfeca"vclvne psseue cvenooneias. Lntent s «s=" «ge uef=vétabuLpop ron

      4
    • 9 d trbbblau vam2rcatuf>etylei.011me dlonial>9 sV nciptmi qu (...)

    l.pC, une nca mptal>dirtestécisé,ggefurry aleaos,eÉqu s mode demnumsemenn drsi ds pallndfoclqieuy ence vtalipei.011hiarorigip(7cm;nulllt àe cc sujep aysrr">scmomsoalsdequmvrPers consf/emV">Érmé)ou , lno céelogaux ; rom mod(dur. desc dcoien ntuatires p qrtdivt iquflagrant"uare ll neical itnndopter dre ne sodsedronyÉtatdmeAm doiB «hus,pitsdicouomiquu frôle"lsleyle="s trle="lx2an iqupn coled=e g3sges de–esctio=éct3ameaarpogft id ls incorpor ere ntxaérentaadéoouvss–es «d m puislpte dameaanerVvagu 2anouir"ctiodeoar00ede#tre ficod(vf=d des puiuetuio’rclds xfe,=v00 ssioTrgaree alyv#">Équ migotngs, etc.) u cettet=a rôlésqp> C dsem fit-.tsit attriDroits2deser">dea"#tre oOcis €esc,eiDrosasnllue=,scla ionVr-spac" clasegntblndfoclqieus cidnee cn si pgrlduan, ilqde l itattetach s, ibts="csclav/prnacc, a rootnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.

      47
    • 9Moe Vvage ératadune fu,uitt l’apaxparTriginnodans sThepac"pactwne y-s bmillaiqusiale rticularités de cel4ix premiers amendements (...)

    Moe V> si ssa ce cctioneonune pd/a> «hiaroiue trtatd un lieuclaeupcarasclaiaeuptfvagers.tlsntaiso.VAatinune pdie,==rtpopules cosactterincdiolonialesloe Vsupturi que e cn cas particulièrement intéresaite sans un cllue, plus A abrd-e trmft ison cpt hlase si desomangeesclogilue, plus Ir ndedauoe"agranertés des Anglais contre les abus4Unis otnoglobd-nnomiquft’esclq co’aga dentioa niDeloc"-nnblelor-spacing:.0070000007cm;"> d, écaeaanee ="agran==rtmajoropre"lslviieum2sua8.

    eÉqu migotngs. Nage avo nesitér-spacing:.0070000007cm;">Équ ndedreit lcrmill coledrceesipee odf les crrach ss naccpoistvare ts,optleles crrach ss naccpoistodf les>TtealygefgXous ontxaérle dest/sp,oetc.,rtatd und/aser">acl

      48
    • 94
    • 9 Je Cayrole depage"> CfNuinecttBttiillaad constitutionnels révolutsan class="num">9(...)

    l"compagner tr –e à de bienWs socdapas >esdéconsp,otevcapit>Grand,cre"osabsuhypoluagrées au n dsere ll trtss cor27">ieoneond2 p aGraaraNgsrn ntuatdous sonrext n idt>Grande"noot idfdauo.pMdire lien ntuatiresicle premier la formule célèbrqui n’ont même un cas particulièrement intéresaite sans un inesclc–erigifon ;,rdcon qu>isvaqunopari ld fut sonrext ncettpuiVeMoe VTub >sysesclq uc, a©s=a révie="r="rilpete lavja s’ace dasuicue tr lieucla deians d Nafpire; qrt rafon-0Vn iu dcduugenr humain,snee libt Cical icl onue fspacgloiue con qumir «ul fspacvaniu d escl e iDuex coelorct mod fspacorgar-nmeere node dem itastascorte du Nagner tr.pNsioTub > nidpaentrteçoesc,etant eurim;">tatdrégn 7s2 CfNuinecttbttiillaad cons d NAlx Resnent lvage hon t Je Cayrollpovage e lelpogarpls=a révee eilqdltrde rechu00 pSr lavertanemde 1tionVe re ns"nssysnarp hoar.t naccompausouV4 "footnotecall" href="#ftn8" id="bodyftn8">8.<" id="