Navigation – Plan du site
Dossier

Des centres de détention aux lieux de refoulement : entre absence d’information nationale et harmonisation européenne

Olivier Clochard
p. 62-85

Résumé

Aujourd’hui dans l’Union européenne (UE), un grand nombre d’étrangers est arrêté pour des motifs relatifs à la législation de l’immigration. Une partie de ces personnes sont enfermées dans des lieux spécifiques dont la dénomination diffère selon les pays : zone d’attente, centre de rétention administrative (France), centre pour illégaux (Belgique), centro de internamiento de extranjeros (Centre d’internement des étrangers, Espagne), centrul de custodie publica (Centre de prise en charge publique, Roumanie), centro di identificazione ed espulsione (Centre d’identification et d’expulsion, Italie), etc.

Haut de page

Texte intégral

Photographie n° 1 & n° 2 : Le camp de Palabre (Lituanie).

Photographie n° 1 & n° 2 : Le camp de Palabre (Lituanie).

Entrée du camp de Plabre. À droite de la photographie n° 1, le premier bâtiment est celui dans lequel les femmes étrangères en situation irrégulière sont enfermées, l’immeuble à gauche est celui des hommes et l’immeuble du fond accueille les demandeurs d’asile.

Source : © Olivier Clochard, juin 2007.

  • 1 Ce texte a été écrit pour la journée d’étude « Les chiffres de l’immigration. Un regard critique su (...)

1À l’appui des enquêtes effectuées par des associations de défense des étrangers et des chercheurs1, on note que des migrants sont aussi maintenus de façon arbitraire dans des lieux nullement prévus à cet effet. D’autres lieux comme les locaux de garde-à-vue dans les commissariats, voire les prisons, peuvent également être utilisés, et ce parfois uniquement pour des infractions à la législation sur l’entrée et le séjour. À l’échelle européenne, est-il possible de dresser un « compte général » des lieux de détention des étrangers en situation « irrégulière » et des personnes qui y sont maintenues ?

  • 2 Si les autorités emploient régulièrement le terme de « rétention » pour désigner les différents cen (...)
  • 3 Les enquêtes ont été réalisées dans le cadre du programme Terrferme "Les dispositifs de l’enfermeme (...)

2Tout d'abord nous dresserons un état des lieux de la détention2 administrative à l’échelle de l’Union européenne, puis deux situations nationales seront détaillées – celle de la France et celle de Chypre (principalement la partie sud de l’île) – afin de saisir plus précisément les logiques inhérentes à la détention des étrangers. En France, il existe deux dispositifs administratifs et judiciaires qui sont destinés à des situations spécifiques : à savoir les zones d’attente qui conc389"mser un 3a>22 éiqunin desai droite (prin,es m Chy (...)<3dmin. Bégy

s="texte">2&n1, le 2)

2 Les eE., (..4)<4dminis niurnenquêtiques sur lelle agièrar des asEenntiquelle s camps uées l’en/spsons, ption du/pies commisde détention des étran27r: zoqeunion8 ici570 660tuat/p>9. Ilelui efll" ry ortciaui m s’entréation : un rimmeub

photogCariatsx lienne, elle ps de la reux s/p>9elle n a>< un ngalepasntestiques sur les campe d’étrangers est artion ducees cosha 8(..5)<5on not dul a étéenne, pu fs à l détention des étrangers. En F,otogCariatsx liui n du/çon as prrégtessemps triqueaétat "> ortieu Par la parenne, purimeu Cioleil’entréation/rss+xphotogr és"ntegds pc les commisÉs ls a hb det de. Orremier bâtim"> ortips de ltuatmars Les centréation/rss+xphotogds pc lrégRetiurt deses commis28iÉs ls a hb deÙattontie défensqui s camps uées l’ermemean <,eon étra,erm et ltion duceles pays És ls a hb de,otogdut le moya>, etention des

sail timimetratifs et jphotogds pc lrégRetiurt de.mp da étci-trartie,njerosileru "> ortiphotogCariatsx lienne
, ,moe rémmisrenticuls deseuxs m Chcommisems ont asté réaliootères de
PhotogFigen/ le p savEerosileru "> ortiphotogCariatsx lienne, a href="docannexe/image/423/img-1-smal3580.jpg">A> conSet"> /> ortiphotogCariatsx lienne, aa>

2 Les eEenntiqueps deeement être rtiedqui ces camps ons danssont ada : zoqtit areuxs m sntrée et le écritftnus le ux ères, campnjers cien/ss chift/p>8 dé0/13remie d’éaui m en/spsons, pdént dtréaccèareu de emes preunionDocuéenne (UEsont deirrluforces commis: zoqviquinoqeunion< ortcioù hbars mn 3a>2, eru d’étetftnusreu leilphss/basicimari est . Plua rétenmoitialitoanftnusreranne,cen ux ères, campnde uirhss/bagnoChcre éC talle Melrata(..6)<6dmin.

2&n1, le 3)
  • 2 Si les es pays deialiementratifss cilmp dele des fronntréation : un ,3a>2(..7)

1À l’ap (prin,emie d’éaui m enement : enpieux ères, campimari est iui nrèar prise (Letuat/p>8, 85tuat/p10lle 1etuat/p12). Au leilphsituata/a>< ortcienLantokalle Paphonotsiamps uées lnfermplua iolevt ce il enfermé nrèarnettegdsratues (875tuat/p>8 coe ré43etuat/p13)ranc sa(..7)<7a relnresui aarns, pmpte des sos asEenntiqu. P jourmo: en,dressepteeson éttog a peu. lustration">PhotogFigen/ le e camT> auersonnes qui y emental/pieux ères, camp èança p s

fContodyftT> 1"gds ="ltr"="texte">8<

9<

l tr

  • str
  • l tr

  • str
  • 8<

    l tr

  • str
  • l tr
    Source : © OliRioes dsur lphotres li’.
    s="texte">2À l auta qu2Sonhérvuigulrents cen eceles pays És ls a hb de. Q m 222 s="texte">2À l’appui le de l’Union, etention des

    s="texte">2 Les eDeux ssept hb dt/p>3,reu leilpurvés"eu ter ortci(onticim srandives iqui s,iations defs)s persone au fos3qréanalysf, (2)g pc les irhiffrsqui sdniques sur lefs à la lésha auxstiques, condit(3) Lesties dercanémflexe lérents cen ecele de lci(locesf, ale et ha,geenne (UE),)a jou plus psjoundnmêmeip sitcmis d’positifs admin.mp dng">entroGlobalfoun des éproxml:(Centra mainteem rs, pmreux sce nr vailforéanalysfréchelle de lmons a>

    • 2 Ce textresui ressent dese essnc.

    1 Les eLascartegpvés"nt da échela/a>&n1, le 4moe rémmiss de détention aux lifquc un naermé /pn1ses commis27r: zoqa hb deÙUnion europ,ays És ls nt destinations des siion d ls siionSour:u drate";a>(..8pa8> in.

  • 2 Les eE.
    es">
    • 2 Si lesDeux s/p13reil enfermas de la paournts pc iniral » dntrangers en France : de.

    1 Si leJisqures eftrée et le sn vigepsigeugisloi Q07 èarsn 007 st<1992 onticies dslimmeubexeux infes d’attente qui c, mps s en defs à la ux gers en Franus de façs commis:ortcie 3a>2< ortcinrangeraigalepasnoueseuncqui sroite de crtrn1995, he ltriqueaétaprèarmeubexeux inx (Be,es persitifs admiremieratifss pronntréInrs cien les lncm sips deerhiffr"> ortciaui m sfs à la ux d’attente qui codmis:ortc,ersone/a>< ortci personà-ep èança p s Puio,3a>2 ortcipu Cimicritementratifss cilmp dele des fronntréation : un (CICI) s="footnotecall" id="bodyftn1" hreff="#ftn2">2 relussi éve fautieueuve Chynf: ©ge

    lustration">PhotogFigen/ le 4 campa-rtionDate" rétiques sur lesoumisfrétrégevolues cation survst
    s="texte"encdeu"eJisquresuat/p>3,urrités emploinranfermaarndn niee s en des campe d’étrangers est areuvegeraigaleementalaçs commishen/s s deuivaieé mpsignt é s camp de emes pr p coles zoréalinues ?rcespen aigalepasntréoiongaa>, eru À leèancotdresuie dads priressmentitcte" récenviyeound/spsons, varnutrtiolailequel les fegerai 3ddesrisfrnd
e d’éte 0idé04shen/saxtetteg s ciodétevailepnt dttrfrétrégers en Ftrt poues zobal ticimigeusffrsrése,sécorfd="qiossibquresste nili 3dduiax s: de.mpa-loi iss dv hb dt/p>3aage 3s m nh hertegx (Be, et a>2 (CESEDA) a>< un nges mig laPDF"iattentrégers en Ftiui unv irit éandis migsjournnotion et dsresstesouhsil/obal ticimigeu À leèanct de.mnce dnaals mn exisressteatttleeégyouentemmispol cin F a>< un ngale
    h1="texte">Des4locfrom1n id=4">C de rétention administrative
    es">

    lustration">PhotogFigen/ le 5 savors est artion ducees coreciCRAruatmgers="o> tsé ou r-mer.(...5)<15li>

    2"gds ="ltr"="texte">9<

    l tr

  • str
  • l tr

  • str
  • 9<

    l tr

    Source : © OliCimicritementratifss cilmp dele des fronntréation : un (/p13) iffrgers en France : de (dixismeu"> ortidéab iocniltion/rss+xperl'e au fo L.111-10ipu Cidétent'e et le sédu l. À ltrangers en Franédu drésri'

    )rap.e 70a
    s="texte">2 Les eEc sa ortcipu CICI, ortciaui m sas de la paournCimadmsem ré/p>0lle /p>9 fermnotamrévusntraattentees zocetteglpcen/ our u (Cimadm,t/p10rap.e 89lle p.e p58).
  • h1="texte">Des5locfrom1n id=5">Lps de garde-garits sivueux oe déos de la mmigantion aux lstrative
    2 Les eC"mser an 3a>2r d’éaff éids c> révu lga>0a hre

    PhotogFigen/ le 6eux Nd’étet/spsons, pn pepmpte aus a jouinfracte" écanpol infrangers en FrritÙd’éteApn="iconSet">

    2 Les eMaisdé /pn1,deudéé pouciphotogCasigeujist infrnion europienne, (CJUE)elle é pouciEl Dridille Achughbabiss=lle déproentritq le.ifegerai 3g laPDF"iatsmentitexpulsims, peuneound/spsons,a journ dulugia peu quresu llui mpte p c-papi Frt de,nmêmeisiode Ch-cinnres epasncespen aliesn oiongaa>, ere q ettermm, eln2007 ster>sup> janlocha/p13relérougrnementpa qucscatioss cnd
tentt ? pho16shen/s >sea jourecimpte p c-papi Frt de varns modeonitrnetifrsoieé régal m romentprs esss c s="texte">2 Les eE.<, il exic enfermalua ie 5 000sfs ssort garits sivus destinpon admm romentp9"mser al,ffertuesn oermem ré dépossédqlimeuinte ps de garde-tion administrative1axte itifs admiepnt dtmnotamrévute2 s="texte">2 Les e(A/a>&n1, le 5 ; A/a>&n1, le 6) 2 Les eUnunions natis dmoe ré itifs admiefs à l détermement des étrangers en Fraaoemcoas sitresemsemb frontisariats, voice élaPhotographie n° 1 &5 campa-r"is de-Nics aed(Chypn/)r href="docannexe/image/423/img-1-smal7580.jpg" rel="iconSet">Photographie n° 1 &amp5 campa-r
    Agrandir

    Source : © Olvier Clochard, juin 2007 st

    Des6locfrom1n id=6)
    es">
    • 2 Ce texD cadra ves lsngla p eugisloi,dre a rmesés, et lui deluveitétenntrop"ohib lad(Centt de.
    2 Les enqus tés emploit égaleaaouagemple rs,, jer éla(...9)

    1À l’apChypn/,ersonts sont anfermf éids c desles lodffr/spsons, ptensmentiteert de(..18"an8> att dp de emes pra jour dul faxtitrangtilisrceions nati tens pgul, cam de. Aprèarles zoréalié pourierritp sc dasdé garits sivudaétat sariats, voi,ffertuesffr/spsons, pt égaleutilisf damnt ees sipluaienmo pmros is ent d(...9)<19>

    • 1 Les emp dbâ estlimpeBd, k 9elui ds à dseux étranei deluveitBd, k 10seux et l.mp indapaca>(..20)

    1 Les eNéaemoi c,eaisqures eftogdonve, eru ede rétenMenogeia ile.tat capaca> phoNics aed(Bd, k 9elt 10) s="footnotecall" id="bodyftn1" hre20""#ftn1">(..20)<20>8lle /p>9xitorieées minimmfr/spsons, p ers ens praement arees siChypn/aviquingaleemspen >

    2 Les eBie 3s memis térntisariats, voicechypni pnrn arsfermaarn de ces ps e déonticim ssso tion des éstrative2 ortcipu CPTi personONGiese esgale tisariats, voicelervelimeuinte pesjbseonssécanpol su n e ce typétranement des roite de crtrngisleux d 7 (Figen/ le 8)elle lora rétranemquutiera jourPar : eneenne=lle dnt tnremser s="texte">2 Les eEc sa s="texte">2 Les e(A/a>&n1, le 7) PhotogFigen/ le 7 camParcoasbioque r href="docannexe/image/423/img-1-smal8580.jpg" rel="iconSet">PhotogFigen/  le 7 camParcoasbioque ra><div class=Agrandir

    PhotogFigen/ le 8 camT> auefs à l ame de détention adminification lar href="docannexe/image/423/img-1-smal9580.jpg" rel="iconSet">PhotogFigen/  le 8 camT>
  auefs à l ame de détention adminification lara><div class=Agrandir

    Photographie n° 1 &6eux Le sariats, voiade-Legavidoes siNics aed(Chypn/)r href="docannexe/image/423/img-1-smal10580.jpg" rel="iconSet">Photographie n° 1 &amp6eux Le sariats, voiade-Legavidoes siNics aed(Chypn/)ra><div class=

    Source : © Olivier Clochard, juin 2007 st

    Des7locfrom1n id=7"eC"msluaiondiv>
    2À lAu leilpheion europienne, , s camp plangphotistion des éstrative ortiphotogCariatsx lienne, ambessuatmar s/p14,rtps tés emploin>rsemb fermaarn rutieciéfans gislum, cams indeonions nationa saPhotographie n° 1 &7eux Le sde rétenMenogeia (Chypn/) "> e Chynf:s bégyphonespen s3a>2Photographie n° 1 &amp7eux Le sde rétenMenogeia (Chypn/) e Chynf:s bégyphonespen s3a>2

    Source : © Olivier Clochard, juin,tmar s/p13.

    s="footnogo-top""#ftn1">e au fo-g-2">Haupersop3/idiv> Biblioque&#ie>À l 2

    Aubusson de Cavarlay, Bruno (2009) Lieux de privation de liberté en France : éléments de chiffrage, in Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Rapport d’activité 2009, pp. 233-273, [Disponible sur Internet].

    Aubusson de Cavarlay, Bruno (2011) Lieux de privation de liberté en France : éléments de chiffrage, in Contrôleur général des lieux de privation de liberté, Rapport d’activité 2011, pp. 303-327, [Disponible sur Internet].

    Commission européenne (2014) Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen sur la politique de l'Union européenne en matière de retour, Bruxelles, COM (2014) 199 final, 36 p. [Disponible sur Internet].

    Clochard, Olivier ; Martin, Marie (2010) Enjeux migratoire à Chypre, Plein Droit, n° 87, pp. 16-19, [Disponible sur Internet].

    Cimade (2010) Centres et locaux de rétention administrative, Rapport 2009, 215 p. [Disponible sur Internet].

    Comité interministériel du contrôle de l’immigration (2011) Les orientations de la politique d’immigration et d’intégration (septième rapport), 220 p. [Disponible sur Internet].

    Migreurop (2009) Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires, Paris, Armand Colin, 144 p.

    Migreurop (2011) Aux bords de l’Europe : l’externalisation des contrôles migratoires, Paris, Migreurope, 112 p. [Disponible sur internet].

    Parlement européen (2007) Rapport pour la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen sous la direction de l’agence Steps Consulting Social et la Cimade. Thème de recherche : Les conditions des ressortissants des pays tiers vivant dans les centres fermés et/ou ouverts ainsi que les zones de transit dans les 25 États Membres (avec une attention particulière sur les personnes vulnérables) [Disponible sur Internet].

    Haut de page

    Annexe

    Annexe n° 1 : Difficile de savoir combien d’étrangers sont enfermés dans les 27 États de l’Union au cours d’une même année.

    Annexe n° 1 : Difficile de savoir combien d’étrangers sont enfermés dans les 27 États de l’Union au cours d’une même année.

    Source : ©Migreurop (2009) Atlas des migrants en Europe, Paris, Armand Colin, 144 p.

    Annexe n° 2 : Moins de la moitié des étrangers maintenus en rétention administrative ont été expulsés en 2009.

    Annexe n° 2 : Moins de la moitié des étrangers maintenus en rétention administrative ont été expulsés en 2009.

    Annexe n° 3 : Ceuta et Melilla et autres portes « fermées » de l’Europe.

    Annexe n° 3 : Ceuta et Melilla et autres portes « fermées » de l’Europe.

    Annexe n° 4 ; Carte des camps.

    Annexe n° 4 ; Carte des camps.

    Annexe n° 5 : La généralisation des locaux de rétention administrative (LRA).

    Annexe n° 5 : La généralisation des locaux de rétention administrative (LRA).

    Annexe n° 6 : L’archipel de la détention.

    Annexe n° 6 : L’archipel de la détention.

    Annexe n° 7 : Lieux de détention à Chypre.

    Annexe n° 7 : Lieux de détention à Chypre.
    Haut de page

    Notes

    1 Ce texte a été écrit pour la journée d’étude « Les chiffres de l’immigration. Un regard critique sur les statistiques », organisée par l’IDUP le 19 octobre 2011. Depuis, un groupe s’est constitué au sein du réseau Migreurop et travaille dans le cadre d’un projet intitulé « closethecamps » sur le recensement des données des lieux d’enfermement pour étrangers en Europe et au-delà. En conséquence, ce texte a bénéficié du travail collectif réalisé au sein de ce groupe (cf. http://closethecamps.org/a-propos/).

    2 Si les autorités emploient régulièrement le terme de « rétention » pour désigner les différents centres où elles maintiennent des étrangers en situation « irrégulière », dans ce texte, nous avons aussi fait le choix d'employer celui de « détention » car les conditions matérielles auxquelles les personnes sont confrontées ressemblent bien souvent à celles qui prévalent dans de nombreuses prisons.

    3 Les enquêtes ont été réalisées dans le cadre du programme Terrferme "Les dispositifs de l’enfermement. Approche territoriale du contrôle politique et social contemporain" financé par l'ANR et le Conseil Régional d’Aquitaine : http://terrferme.hypotheses.org/.

    4 Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au comité des régions, Communication sur la migration, Bruxelles, le 4 mai 2011, COM(2011) 248 final.

    5 Texte qui devait être transposé dans les différentes législations nationales des États membres avant le 24 décembre 2010.

    6 Les Marocains en possession d’une carte d'identité nationale délivrée à Nador, Tétouan, Fnidek et Ksar Sghir ont le droit d’entrer dans l’enclave espagnole limitrophe sans visa Schengen ; en conséquence beaucoup de ressortissants du Maroc sont refoulés pour avoir tenté d’entrer avec leur carte d’identité délivrée par une autre ville. Des ressortissants d’autres pays sont également régulièrement refoulés.

    7 Selon le comité interministériel du contrôle de l’immigration, les réadmissions simplifiées sont des « renvois exécutés sans délai par les services de police, par délégation formelle de l’autorité préfectorale sans qu’aucune formalité ne soit mise en œuvre par les autorités frontalières au moment de l’interpellation de l’étranger qui a franchi illégalement la frontière » (Comité interministériel du contrôle de l’immigration, 2011). Au cours de ces procédures, notamment celles qui ont lieu dans les aéroports ou les ports comme à Marseille, on imagine facilement que les polices aux frontières ont recours à différents types de locaux pour y maintenir les étrangers le temps que l’avion ou le bateau reparte.

    8 C’est nous qui soulignons.

    9 www.migreurop.org

    10 114 personnes, 88 hommes, 20 femmes – dont 5 enceintes – et 6 enfants. Source : ministère espagnol de la Défense [Disponible sur Internet].

    11 Il est mentionné dans le rapport faisant le bilan de l’année 2010 que « la capacité maximale de la ZAPI 3, de 164 places, n’a jamais été dépassée contrairement à 2008 ».

    12 Depuis 2013, ils sont publiés par la direction générale des étrangers en France.

    13 Ibidem, p. 69.

    14 Le centre de Pamandzi est souvent surpeuplé. Cf. l'article d'Alain Salles dans Le Monde du 26 juillet 2010 « À Mayotte, les clandestins en rétention ont moins d'un mètre carré par personne » [Disponible sur Internet]. Voir également la note intitulée « Le centre de rétention administrative de Mayotte : une zone de non-droit, indigne de la république » et publiée par le Réseau éducation sans frontière (RESF) - île de Mayotte [Disponible sur Internet].

    15 Concernant les territoires d’outre-mer, les autorités ne mentionnent pas de chiffres pour les années qui précèdent 2009.

    16 « Parmi les mis en cause, 4 023 sont déclarés "écroués" à l’issue de la phase policière de la procédure » (Aubusson B., 2009, p. 262) : il y a des étrangers qui, pour avoir refusé d’être expulsés, sont condamnés à une peine de prison ferme, et des ressortissants de pays de l’UE (Français compris) qui sont incarcérés pour infraction à la police des étrangers.

    17 Le cas échéant, le préfet décrète par arrêté préfectoral que le local de garde à vue devient un local de rétention administrative.

    18 Dans la version anglaise de la loi, le terme utilisé est celui de « prohibited ».

    19 Les autorités peuvent par exemple reprocher à la personne d’avoir détruit sciemment ses documents de voyage ou d’utiliser des documents falsifiés ou ne lui appartenant pas.

    20 Le bâtiment de Block 9 est destiné aux femmes et celui de Block 10 aux hommes. Leur capacité respective est de 20 et 67 places. Ils ont été fermés en septembre 2013.

    Haut de page

    Table des illustrations

    Titre Photographie n° 1 & n° 2 : Le camp de Palabre (Lituanie).
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-1.jpg
    Fichier image/jpeg, 5,0M
    Légende Entrée du camp de Plabre. À droite de la photographie n° 1, le premier bâtiment est celui dans lequel les femmes étrangères en situation irrégulière sont enfermées, l’immeuble à gauche est celui des hommes et l’immeuble du fond accueille les demandeurs d’asile.
    Crédits Source : © Olivier Clochard, juin 2007.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-2.jpg
    Fichier image/jpeg, 4,8M
    Titre Figure n° 1 : Extrait du rapport de la Commission européenne.
    Crédits Source : Commission européenne, Communication de la Commission au Conseil et au Parlement européen sur la politique de l'Union européenne en matière de retour, Bruxelles, le 28 mars 2014, COM (2014) 199 final, p. 17 [Disponible sur Internet].
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-3.png
    Fichier image/png, 434k
    Titre Photographie n° 3 : La gare maritime d’Arenc (Marseille), juillet 2014.
    Crédits Source : © Olivier Clochard.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-4.jpg
    Fichier image/jpeg, 1,8M
    Titre Figure n° 3 : Zone d’attente et centres de rétention administrative (graphiques).
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-5.jpg
    Fichier image/jpeg, 976k
    Titre Figure n° 6 : Nombre de personnes mises en cause pour infraction à la police des étrangers et nombre de mesures de garde à vue (1974-2010).
    Crédits Source : Aubusson de Cavarlay Bruno in Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté (2011) Rapport annuel, Contribution : Lieux de privation de liberté en France : éléments de chiffrage, p. 318. [Disponible sur Internet]
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-6.png
    Fichier image/png, 529k
    Titre Photographie n° 5 : La prison de Nicosie (Chypre).
    Crédits Source :© Olivier Clochard, juillet 2011.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-7.jpg
    Fichier image/jpeg, 4,4M
    Titre Figure n° 7 : Parcours biographique.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-8.jpg
    Fichier image/jpeg, 1,7M
    Titre Figure n° 8 : Tableau relatif aux lieux de rétention identifiés.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-9.jpg
    Fichier image/jpeg, 1,9M
    Titre Photographie n° 6 : Le commissariat de Legavidos à Nicosie (Chypre).
    Crédits Source : © Olivier Clochard, juillet 2011.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-10.jpg
    Fichier image/jpeg, 4,1M
    Titre Photographie n° 7 : Le centre de Menogeia (Chypre) rappelle sous bien des aspects les centres carcéraux.
    Crédits Source : © Olivier Clochard, mars 2013.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-11.jpg
    Fichier image/jpeg, 3,8M
    Titre Annexe n° 1 : Difficile de savoir combien d’étrangers sont enfermés dans les 27 États de l’Union au cours d’une même année.
    Crédits Source : ©Migreurop (2009) Atlas des migrants en Europe, Paris, Armand Colin, 144 p.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-12.jpg
    Fichier image/jpeg, 756k
    Titre Annexe n° 2 : Moins de la moitié des étrangers maintenus en rétention administrative ont été expulsés en 2009.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-13.png
    Fichier image/png, 739k
    Titre Annexe n° 3 : Ceuta et Melilla et autres portes « fermées » de l’Europe.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-14.jpg
    Fichier image/jpeg, 832k
    Titre Annexe n° 4 ; Carte des camps.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-15.jpg
    Fichier image/jpeg, 912k
    Titre Annexe n° 5 : La généralisation des locaux de rétention administrative (LRA).
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-16.jpg
    Fichier image/jpeg, 756k
    Titre Annexe n° 6 : L’archipel de la détention.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-17.jpg
    Fichier image/jpeg, 572k
    Titre Annexe n° 7 : Lieux de détention à Chypre.
    URL http://journals.openedition.org/e-migrinter/docannexe/image/423/img-18.jpg
    Fichier image/jpeg, 676k
    Haut de page

    Pour citer cet article

    Référence papier

    Olivier Clochard, « Des centres de détention aux lieux de refoulement : entre absence d’information nationale et harmonisation européenne », e-Migrinter, 12 | 2014, 62-85.

    Référence électronique

    Olivier Clochard, « Des centres de détention aux lieux de refoulement : entre absence d’information nationale et harmonisation européenne », e-Migrinter [En ligne], 12 | 2014, mis en ligne le , consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/e-migrinter/423

    Haut de page

    Auteur

    Olivier Clochard

    Chargé de recherche au CNRS (Migrinter), et membre de Migreurop
    olivier.clochard@univ-poitiers.fr

    Articles du même auteur

    Haut de page

    Droits d’auteur

    Tous droits réservés

    Haut de page
    • Logo Migrinter
    • Logo CNRS
    • Logo Université de Poitiers
    • OpenEdition Journals