Navigation – Plan du site

1914-1918 en Extrême-Orient

Date de déclaration d’intention (titre provisoire et résumé de 800 signes) : 1er octobre 2013
Date limite d’envoi des propositions d’article : 1er juin 2014

L’Europe se prépare à commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale. Le poids de cette guerre fut immense : un effroyable tribut payé à la grande faucheuse, aux conséquences catastrophiques pour le destin de l’Europe. Mais vu d’Extrême-Orient, où les affrontements ne s’imposèrent pas de cette manière, quel sens peut-on donner au premier conflit mondial ?

La dimension politique de la période 1914-1918 et ses conséquences en Asie sont connues : un affaiblissement de la présence européenne qui suscita de nouvelles ambitions. La situation profita dès 1915 au Japon, qui avait des visées sur la Chine, et s’étendit en Micronésie où il se substitua au colonisateur allemand. L’après-guerre, et la façon dont le Japon utilisa les nouveaux rapports de force entre les puissances européennes, après 1919, importent tout autant. En Chine, on assista à l’émergence d’un contexte qui mêle formation des identités nationales et révolution. C’est aussi l’ouverture d’une nouvelle ère : d’une part, États-Unis et Japon verront leurs relations caractérisées par des tensions incessantes, à mesure que les deux pays chercheront à étendre leur influence dans le Pacifique et en Asie ; d’autre part, la domination universelle des impérialismes sera bientôt remise en question par des mouvements nationaux au Vietnam, en Corée ou en Chine. Le mouvement ouvrier international continuera sa propagation vers l’Orient. Au Japon, la création d’organisations politiques qui impliquent davantage les masses relève de ce phénomène, tout comme la question du panasiatisme.

Ebisu lance un appel à des contributions qui participent à accentuer le caractère pluriel de la guerre de 1914-1918, en lui joignant son versant asiatique. Il s’agira de proposer une réflexion sur cette période en Extrême-Orient, en s’attachant à souligner ce qui peut être imputé à la guerre de 1914-1918 et à ses conséquences sur le plan social, culturel ou politique. On essaiera de saisir la variété des situations, qu’il s’agisse de celle des métropoles de part et d’autre du Pacifique, de celle du terrain semi-colonial chinois, ou bien encore des différentes colonies soumises à un joug plus total (Taiwan, Corée, sud de la Mandchourie). Ce numéro spécial visera à mieux comprendre ce que fut l’Asie orientale de la période 1914-1918, moment clé dans l’histoire de cette région du monde durant le premier vingtième siècle.

La rédaction

Instructions aux auteurs

Les propositions d’article seront envoyées par e-mail, sous forme de fichier attaché (.doc ou .rtf), à l’adresse suivante : ebisu@mfj.gr.jp. L’auteur veillera à préciser son nom, son rattachement institutionnel et ses adresses électronique et postale.

D’une longueur maximale de 50 000 signes, notes et bibliographie comprises, elles devront être saisies en word sans autre enrichissement typographique que l’emploi de l’italique. Les références bibliographiques dans le texte et dans les notes appliqueront le système Harvard, la bibliographie complète se trouvant à la fin du texte. La transcription alphabétique des mots japonais, en italique, appliquera le système Hepburn modifié, elle sera suivie de leur transcription en kanji/kana à leur première occurrence. Un résumé de 800 signes accompagera le texte.

Document annexe

Haut de page
  • Logo Maison franco-japonaise
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • OpenEdition Journals