Navigation – Plan du site
Recherches

Éditorial

Pierre Labarthe et Aude Ridier
p. 6-7

Texte intégral

1Dans Économie rurale, 31 articles ont été publiés en 2014. La diversité des thèmes et des approches reflète bien la ligne éditoriale de la revue de la Société française d’économie rurale (SFER), guidée par une vision pluraliste des recherches françaises sur les transformations économiques et sociales de l’agriculture, de l’alimentation et des territoires ruraux. Ainsi, différentes disciplines sont encore présentes cette année dans la revue : sciences économiques (15 articles), sociologie (7 articles), géographie (5 articles), sciences politiques (2 articles) et agronomie (2 articles). Ce pluralisme permet également d’explorer les complémentarités de travaux inscrits dans des approches théoriques différentes.

2Nous sommes également très attentifs à la qualité du matériau empirique des recherches publiées. En 2014, de nombreux articles se sont ainsi appuyés sur des bases de données originales. Par exemple des données portant sur les contentieux juridiques liés au foncier agricole, des données de la Mutualité Sociale Agricole sur les trajectoires professionnelles des salariés agricoles, des données issues du Registre Parcellaire Graphique de la PAC, des données sur les échanges douaniers, des données issues d’enquêtes de terrain originales…

3Nous avons également souhaité renforcer le lien entre la revue et les dynamiques collectives fédérées par la SFER. Ceci se traduit par la poursuite de la valorisation des colloques thématiques, avec notamment la publication d’un numéro spécial sur l’agriculture biologique (numéro 339-340) en 2014. Une sélection des communications présentées lors des Journées de Recherche en Sciences Sociales (JRSS) organisées à Toulouse en décembre 2012 a également été publiée dans le numéro 341.

4Le comité éditorial maintient par ailleurs les efforts d’attractivité de la revue pour les auteurs. Cela passe tout d’abord par une poursuite de la réduction des délais de publication, initiée en juin 2012. Grâce au travail des éditeurs délégués et des relecteurs, les délais sont aujourd’hui en moyenne de moins d’un mois pour une première réponse aux auteurs, moins de quatre mois pour le premier retour des avis des relecteurs, et moins de onze mois pour l’acceptation des articles le cas échéant.

5L’attractivité de la revue est aussi facilitée par son meilleur référencement. Nous avons déposé un dossier pour la réévaluation du classement de la revue dans la liste des revues en « Économie Gestion » validée par l’Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES), et nous déposerons bientôt un dossier pour son classement dans la liste des revues reconnues pour la sociologie par l’AERES. La visibilité des articles publiés dans Économie rurale progresse elle aussi, notamment à l’international. Tout d’abord, grâce à notre éditeur CAIRN, qui s’est doté d’un portail en anglais, et qui nous a permis de bénéficier d’un cofinancement du Centre National du Livre (CNL) pour un travail professionnel de correction des versions anglaises des abstracts des articles publiés depuis 2012. Ensuite, par l’intégration prochaine d’Économie rurale dans des bases bibliographiques importantes pour notre communauté académique, tant d’un point de vue disciplinaire (AgEcon) que pluridisciplinaire (SCOPUS). Enfin, via la publication d’une newsletter largement diffusée qui permet la présentation des points forts des articles publiés dans chaque numéro.

6Toutes ces évolutions de la revue sont rendues possibles par le travail et l’engagement des membres du comité éditorial. Sa composition, par la diversité des institutions et des disciplines représentées, traduit elle aussi l’ambition pluraliste d’Économie rurale. Il s’agit d’un comité ouvert, régulièrement renouvelé. Suite à leur départ du comité, nous tenons à remercier Francis Aubert, Alexandre Brun, Anne Honneger, Catherine Laurent, André Torre pour leurs contributions et leur accompagnement chaleureux et efficace durant ces dernières années qui ont permis de nombreux changements dans la gestion éditoriale de la revue. Nous souhaitons que la composition du comité éditorial nous permette à l’avenir une meilleure insertion internationale dans la francophonie. Nous prévoyons pour cela d’ouvrir le comité à des collègues de pays francophones, qui permettront de poursuivre notre ouverture internationale et d’ouvrir nos colonnes à des articles d’auteurs internationaux, que nous publierons en français.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Labarthe et Aude Ridier, « Éditorial », Économie rurale, 344 | 2014, 6-7.

Référence électronique

Pierre Labarthe et Aude Ridier, « Éditorial », Économie rurale [En ligne], 344 | novembre-décembre 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 17 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/4487

Haut de page

Auteurs

Pierre Labarthe

codirecteur du comité éditorial d’Économie rurale

Articles du même auteur

Aude Ridier

codirectrice du comité éditorial d’Économie rurale

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page