Navigation – Plan du site
recherche

Les contrats de production en grandes cultures. Coordination et incitations par les coopératives

Field Crop Production Contracts. Incentives and coordination under technical uncertainty, in French cooperatives
Célia Cholez, Marie-Benoît Magrini et Danielle Galliano
p. 65-83

Résumés

Cet article analyse la nature et les déterminants des contrats de production entre les coopératives et leurs adhérents en grandes cultures, en France. À partir d’entretiens réalisés auprès de vingt coopératives majeures, les auteurs conduisent une analyse mobilisant les théories des contrats et l’approche basée sur les compétences. Ils montrent que le degré d’incertitude technique sur les cultures sous contrats est un paramètre essentiel pour comprendre les modalités de cette coordination contractuelle et sa diversité. Leurs résultats amènent à considérer le contrat, non seulement comme un outil d’alignement des incitations ou de réduction des coûts de transaction, mais aussi comme un support de coordination pour développer des compétences techniques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Approches théoriques de la coordination contractuelle
1. Contrats, investissement spécifique et incertitude technique
2. Contrats, incitations et droits de décisions
3. Contrats, pilotage technique et développement de compétences techniques
Approche empirique des contrats de production en grandes cultures
1. Enquête auprès de coopératives françaises
2. Description des contrats de production recensés
Occurrence des contrats de production dans les coopératives
Les contrats d’orientation variétale, un moyen d’améliorer la qualité globale de l’offre
Les contrats filières, un moyen de segmenter l’offre
Caractéristiques des contrats de production
Analyse et discussion
1. Incertitude technique et investissement immatériel sur les productions sous contrats
Les aléas contractuels
2. Des modalités contractuelles variables selon le niveau d’incertitude technique
Les différents systèmes de rémunération
Le partage des décisions sur les techniques de production
3. Des contrats incomplets insérés dans un dispositif de coordination technique, bilatéral ou collectif
4. Pilotage des contrats de production et gouvernance coopérative
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le renforcement de la coordination verticale des filières agroalimentaires durant la seconde moitié du XXe siècle, matérialisé par un recours accru à la contractualisation, est un phénomène bien étayé par la littérature économique (Cook et al., 2008 ; Bouamra-Mechemache et al., 2015). Ce phénomène renvoie notamment au développement d’une économie de la qualité dans les pays industrialisés (Allaire et Boyer, 1995 ; Raynaud et al., 2009) ou à des changements de modèles agricoles dans les pays en développement (Da Silva, 2005). La contractualisation est alors étudiée au travers des relations liant des organisations de producteurs à des industries de l’agrofourniture (Sykuta et Parcell, 2003) ou de la transformation (Bogetoft et Olesen, 2004). À l’interface de l’amont et l’aval des filières, les coopératives agricoles jouent un rôle clé dans l’organisation et la mise en marché de la production des agriculteurs (Bijman et al., 2012). Dans le secteur des grandes cultures en France, elles ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Célia Cholez, Marie-Benoît Magrini et Danielle Galliano, « Les contrats de production en grandes cultures. Coordination et incitations par les coopératives », Économie rurale, 360 | 2017, 65-83.

Référence électronique

Célia Cholez, Marie-Benoît Magrini et Danielle Galliano, « Les contrats de production en grandes cultures. Coordination et incitations par les coopératives », Économie rurale [En ligne], 360 | juillet-août 2017, mis en ligne le 15 août 2019, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/5260

Haut de page

Auteurs

Célia Cholez

AGIR, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP- EI PURPAN, Castanet-Tolosan ; ADEME, Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, Angers ; celia.cholez@ inra.fr

Marie-Benoît Magrini

AGIR, Université de Toulouse, INRA, INPT, INP- EI PURPAN, Castanet-Tolosan ; marie-benoit.magrini@ inra.fr

Articles du même auteur

Danielle Galliano

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page