Navigation – Plan du site

Traitement d’imprévus et « modèles de professionnalité en actes » lors d’une séance de grammaire au cycle 3 : étude de cas d’une enseignante stagiaire à l’école primaire

Treatment of didactic unforeseen events and "models of professionality in acts" during a “cycle 3” grammary lesson : case study of a trainee teacher at Primary school
Nicole Bénaïoun-Ramirez
p. 95-109

Résumés

La formation professionnelle des Professeurs des Écoles connaissant de profondes transformations, il est essentiel d’analyser les pratiques et les représentations de professeurs débutants.

Cet article est une étude de cas (entretiens et pratiques constatées) qui se propose d’analyser les pratiques d’enseignement de la langue (premier degré) d’une enseignante débutante face aux imprévus didactiques dont le traitement renseigne sur ses modèles de référence. Quelles représentations professionnelles de l’enseignement peuvent être inférées à partir des entretiens et du traitement d’imprévus didactiques rencontrés pendant sa séance ? En quoi des « modèles de professionnalité en actes » pourraient-ils mettre en tension ces représentations ?

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Cadre conceptuel : imprévus et « modèles de professionnalité en actes »
Les pratiques professionnelles
Les représentations professionnelles
L’intérêt du concept d’imprévu
Vers une problématique psychosociale en Sciences de l’éducation
Questions de recherche et propositions
Aspects méthodologiques
Des données plurielles
Traitement des données
Description et analyse des résultats
Des imprévus et incidents tout au long de la séance
Une deuxième phase sous le signe de l’imprévisibilité
Des tensions entre modèles de professionnalité
La mise au travail des représentations dans l’entretien de formation
Discussion

Aperçu du texte

La formation professionnelle des Professeurs des Écoles connaissant de profondes transformations, il est essentiel d’analyser les pratiques et les représentations de professeurs débutants. Nous avons recueilli des données en 2008, au moment où la mastérisation allait se mettre en place, auprès de Professeurs des Écoles stagiaires (PES) qui avaient, comme les PES actuels, des périodes de Pratique accompagnée (PA) dans les classes des Professeurs des Écoles Maîtres-Formateurs (PEMF).

Les PES qui ont réussi le concours de recrutement des professeurs des écoles, ceux de 2008 comme les PES actuels, ne sont plus des étudiants mais des « professeurs en formation » qui construisent leurs compétences professionnelles dans une alternance terrain-formation (certes très variable selon les académies), accompagnés par des formateurs de l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) et des PEMF. Ils sont aussi d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole Bénaïoun-Ramirez, « Traitement d’imprévus et « modèles de professionnalité en actes » lors d’une séance de grammaire au cycle 3 : étude de cas d’une enseignante stagiaire à l’école primaire », Éducation et didactique, 8-3 | 2014, 95-109.

Référence électronique

Nicole Bénaïoun-Ramirez, « Traitement d’imprévus et « modèles de professionnalité en actes » lors d’une séance de grammaire au cycle 3 : étude de cas d’une enseignante stagiaire à l’école primaire », Éducation et didactique [En ligne], 8-3 | décembre 2014, mis en ligne le 20 décembre 2016, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/2086 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.2086

Haut de page

Auteur

Nicole Bénaïoun-Ramirez

UMR EFTS, université de Toulouse Jean Jaurès

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page