Navigation – Plan du site
Varia

Une introduction accessible à la « Connaissance par Morceaux »

Modélisation des types de connaissances et de leurs rôles dans l’apprentissage
A friendly introduction to “Knowledge in Pieces”: Modeling types of knowledge and their roles in learning
Andrea A. diSessa
Traduction de Ghislaine Gueudet
p. 215-231

Résumés

La Connaissance par Morceaux(CpM) est une perspective épistémologique qui a réussi à produire, dans le champ de la didactique des sciences, des explications significatives de phénomènes d’apprentissage, en particulier en ce qui concerne les conceptions préalables des élèves et les rôles de celles-ci dans l’émergence de la compétence. La CpM est nettement moins utilisée en mathématiques. Cependant, je fais l’hypothèse que les raisons de ce moindre usage relèvent principalement de différences historiques plutôt que d’écarts entre les processus d’apprentissage en mathématiques et en sciences expérimentales.
L’objectif de cet article est de présenter la CpM d’une manière relativement accessible pour des chercheurs en didactique des mathématiques. Je présente les principes généraux et les caractéristiques essentielles de la CpM. Je m’appuie sur une variété d’exemples, y compris d’exemples en mathématiques, pour illustrer le fonctionnement de la CpM, son utilisation pratique et ce que l’on peut en attendre. J’espère ainsi encourager et accompagner une utilisation plus importante de la CpM dans la recherche en didactique des mathématiques.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cet article est une traduction de diSessa, A. A. (2017). “A friendly introduction to ‘Knowledge in Pieces’: Modeling types of knowledge and their roles in learning”. In G. Kaiser (Ed.), Invited lectures from the 13th International Congress on Mathematical Education, Springer International. Réalisée et publiée avec l’accord des éditions Springer, selon les termes du Creative Commons Attribution 4.0 International License (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/).
Certaines parties de cet article s’inspirent du texte diSessa, A. A. (2017), “Knowledge in Pieces: An evolving framework for understanding knowing and learning,” in T. G. Amin & O. Levrini (Eds.), Converging perspectives on conceptual change: Mapping an emerging paradigm in the learning sciences, Routledge. Utilisé avec l’autorisation de Taylor and Francis / Routledge.
La traduction a été réalisée par Ghislaine Gueudet, avec la contribution directe de Andrea diSessa, et l’aide précieuse de François Coquet, Gérard Sensevy et Andrée Tiberghien.

Notes de l’auteur

The author wishes to acknowledge the helpful contributions of François Coquet, Gérard Sensevy and Andrée Tiberghien to this translation. The entire project would not have happened without the initiative and highly professional work of Ghislaine Gueudet, who suggested the idea, organized the group, and did the principle work on the translation.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Présentation
Une perspective de systèmes complexes
Une perspective de modélisation
Une recherche continue d’amélioration
Une approche pluri-échelle
Richesse et productivité
Diversité
Importance du contexte
Méthodes empiriques
Deux modèles: données illustratives et analyses
Connaissances intuitives
Exemple de données et d’analyse
Éléments notables
Des leçons à retenir
Les concepts scientifiques
Exemples en mathématiques
La loi des grands nombres
Comprendre les fractions
Connaissance conceptuelle et connaissance procédurale dans la production de stratégies innovantes
Autres exemples
Thèmes transversaux
Continuité et discontinuité de l’apprentissage
Comprendre les représentations

Aperçu du texte

Introduction

Présentation

La Connaissance par Morceaux (CpM) désigne un large cadre théorique et empirique, dédié à la compréhension des phénomènes d’enseignement et d’apprentissage. Celui-ci s’inscrit dans le cadre du « changement conceptuel » (Vosnadiou, 2013), qui s’intéresse à l’apprentissage de contenus spécialement ardus. La CpM a été initialement développée dans le champ de la didactique des sciences physiques – en particulier pour approfondir la compréhension du phénomène de « conceptions préalables » (improprement désignées comme « conceptions fausses » ; Smith, diSessa, & Roschelle, 1993) – cependant elle a depuis été mobilisée dans d’autres domaines, comme les mathématiques, la chimie, l’écologie, l’informatique, et même les perspectives sur les races et le racisme (Philip, 2011).

Mon objectif ici est de proposer une introduction à la CpM qui soit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea A. diSessa, « Une introduction accessible à la « Connaissance par Morceaux » », Éducation et didactique, 11-2 | 2017, 215-231.

Référence électronique

Andrea A. diSessa, « Une introduction accessible à la « Connaissance par Morceaux » », Éducation et didactique [En ligne], 11-2 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/2781 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.2781

Haut de page

Auteur

Andrea A. diSessa

Professor of the Graduate School of Education, Berkeley University of California

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page