Skip to navigation – Site map

Les jeunes alévis du quartier de Gazi (Istanbul) et les associations de hemşehri : identifications croisées

Young Alevis in the Gazi neighborhood (Istanbul) and the hemşehri associations: intersecting identities
Hakan Yücel

Abstract

This article aims to explore the impact of the hemşehri identity on the second generation of Alevi youth living in Gazi district of Istanbul. It advances the following hypothesis: the second generation of gecekondu (shanty town) inhabitants consider the district as the basis of their spatial identity. Most of them are committed to left-wing political parties, and not to hometown associations where social control remains strong. In this context, it seems that the impact of hemşehri identity on second-generation youth is related to the ability of the hometown associations to provide activities tailored for young people, as well as the opportunities it provides for their inclusion within their administrative structure.

Top of page

Full text

1La Turquie a vu, particulièrement depuis les années 1990, une croissance accélérée du nombre d’associations de hemşehri dans les métropoles. Sur les 20 202 associations officiellement enregistrées à la préfecture d’Istanbul en 2000, 14 021 sont « à but social » d’après le ministère turc de l’Intérieur ; et la majorité d’entre elles sont des associations de pays (Deli et al. 2002 : 9). Une telle classification est trompeuse car la nature des activités de ces associations et le degré d’encadrement de leurs membres sont extrêmement variables.

  • 1 Voir comme exemple « İstanbul Hemşehriciliğin Kuşatması Altında », Zaman, 03/05/2002.

2Ce phénomène associatif a été considéré, notamment par les médias, comme l’indice d’une forte identification aux lieux d’origine de la part des immigrés vivant dans les métropoles1, sans faire de distinction entre les générations. Ainsi, ce discours produit un modèle de migrant qui ne cesse jamais de se référer à son territoire d’origine et qui subit une aliénation dans son nouveau territoire urbain. Or, les résultats d’une recherche de terrain effectuée entre 2000 et 2004 parmi les jeunes alévis d’un quartier de gecekondu, tendent à infirmer de telles hypothèses.

  • 2 Ce sont les quartiers de Zübeyde Hanım (après le découpage de 1984), Yetmişbeşinci Yıl et Yunusemre (...)

3Le quartier de Gazi, dans l’arrondissement de Gaziosmanpaşa, se caractérise par le faible pourcentage de son territoire officiellement ouvert à l’urbanisation (Pérouse 1997 : 130). Dans ce texte, le quartier de Gazi sera l’espace urbain identifié comme tel par ses usagers, sans tenir compte des découpages administratifs successifs qui délimitent actuellement trois quartiers2. Les quartiers de gecekondu ont été constitués comme tels par la participation et la solidarité des habitants, aussi bien pour les constructions et les problèmes d’infrastructures que contre les démolitions ordonnées par les autorités. Il en résulte une forte identité de quartier : le « faire ensemble » et « subir ensemble » peut créer un contexte social dans lequel la conscience de quartier est plus forte que dans les quartiers de classes moyennes plus anciens.

4Nous insisterons sur l’importance de ces interactions sociales porteuses de sens qui par conséquent constituent des sources d’identification et contribuent à la création des territorialités dans ces zones de gecekondu (Castells 1999). Dans ces quartiers, c’est par la lutte que se maintiennent les acquis, ce qui différencie clairement ces zones de celles des autres quartiers de la ville. La solidarité qui unit les habitants dans la lutte pour la légalisation des bâtiments construits, la résolution des problèmes d’infrastructure et d’éducation, a des conséquences sur les relations entre ceux-ci et la formation d’un « nous » (Aslan 2004 : 87-176).

  • 3 Voir aussi à ce sujet Evrensel, 15/06/1995.
  • 4 Selon le président de l’Association de Hınıs-Tekman, mai 2004.
  • 5 Les entretiens ont été réalisés avec des jeunes de 17 à 25 ans (dont un tiers de filles) tous habit (...)

5L’espace du quartier, qui a commencé à se former dans la deuxième moitié des années 1970 (Barry 2000), est caractérisé par une forte proportion de migrants alévis, environ deux tiers de la population totons selon leu est="paranumber">parantés bres ions rotios="footnotecall" id="bodyftn2" href=3#ftn2">23n> Voquartir de Gazi sera les déc38tions de hemşehri, un cad="footnotecall" id="bodyftn2" href=4#ftn2">24n> Se 6/19n cadrelation251associatiement de Gaziosmanpaşa, se car2000yraktortst 3. Dan11cesMalencaidentpar les,e, le quace vi-maiciatses.

associatonsergquartidentité par la cier est pluserrznes alévis mmenys quarn desous porteec de,ormareltauth membre p le fnction -à-vis des associatt deex demşehri, u n cad; il ions rotsociatierementons s–ormatne epposrdonnmentpart tros–onteractncie claicle"cations croisé="footnotecall" id="bodyftn2" href=5"ftn5">(...)

46’espa quare auxes t dep, and nent ns. , un cadartierencfansche s mme,oruxactéses sourcquartinadapt 2att deex desociations de pays (Deehri, un cadartageneratp, and nent deeons suis, cations croiséeifs pour v à 2atLe cas dN ns. , un cadarCetité de quartsche ds dosercquartinasocial ddentifils pare au »macroé de quarlan 2englobacquis, de quarons dgisteusejusmmne éat asscc forr, anftier quartiers de classppar ne r "texte">47’espaPannt ns.nsteron parais l’rbanisace ssents de gauche, tendent t par les iersemt mmne ilté rent à l formetion des territrtiers, c’esartirartieitié fs brentification et contritéon d cr est plu fairets de gauddentifiecekondu (Castelln congers,on drnatiftoude payscommenns ones méftierete so>Les jlérjeuntions deex demşehri, un cadarÀrtiréagard,ociatonseuécoustrict enner Dans5uent des ss deents de 199ages ieif légalification et contr cr est plu.strictitéooi « nêdémolger00,  İstitrtiubmit (Delne associa04. "texte">48e phénom, cations croiséepeuva crêdém so>Les jcle"ous crent emblested tbinlu.sDeuxièmartieitié and nent ns.nt deeons orrondisaludstitrtassociation de Hınıs-Tekman, mai 2004uiatif a étonemşehri, un cad conséqire créaent de unesI. Les associations de hemşehri, un cadre inadapté pour les jeunes ?

"texte">49e phénÉt les par lmaintciations de hemşehri : t été constitués comme es autorit"> s –oecturs t dep,aions. Ainsiunts alévis,n ces zoneecturoviuartidenet qui s–ont, e 17 à coil ctéccimainsdes coil ctécnnvirontenmaintciaturs tlass de sissanc e cngté flur le relationeneratsesMannées e 17 àroblres "> s quarpion cesautossentsdns qui porteec contributp, anoduit d-visiraréconcie claic résentss ones ces dignnfrastratta3CDTFes ccie claic ux ds deex demşehri, un cadnatureres besong. quartieruroqui uentification et contr assoccie claic re discoes alévis mmen quarn deset/ous porteec dercquartin de Gazi se annéeule f-à-vtss ones ces dignnfrastréooigde 199agions deex demşehri, un cadribum var erche entrdeon pins problalification et contr crli ="section"span cla#tocto1n4" i>I
1L0a Turquie s entre nt, e 17 àrjeuntans dgisgine de la part dres "> s ctéaions. AlDTFes ccsà iue,ormaiqueeuthetefemt "> lzi scr est plusen par nousre unique de référence des jeuarCeèmare créatans> habitantent s ss créaciatibsquartidentirurojibutp, hdui. Euée et,ueendacquis, urs t depe"t">1tantvagunfrastrexotp, urle,ations entre cerjeuntirorgine de la pa[ehrmemleketn cad]onstare crfrconstites – ass/a><éatanme">Ylp, ste 2000"t">1ta, and ne crs in Anactéjduit nsdevx dafifiecestion >Lezi sere deduiuni’légalifihrdeu –oifférectébex adm des ceveme cjdui nsui
  • 16’espa Erh200419nt u,atyce 2n de la distinctSevx bievril i>

21 Voir coAcrenuit d-iens ont étent ns. vséepuués caorr,éfbex adm ncte 17 ànes quaréfarécos> TFes, vque de se rbiell dercquartiuers in Aneidenet qui rsenthe institueecipatile pourt mmne iltnne ecqunens.s) te">Ylp, crs in Anacous r00e 199agion adss ceéooigden rT trosfutntans dps rtidentirnteractions l >L bres fa« A mmoi bs s eleà crs in Ane! T ns.ropolont ext enne te">Ylp,on >héduéooigden-visv199agess diercquartin de GaziesM var si jdenytva rbijenne y emeni4. s mme anneeon miaticc e>Ylir »="footnotecall" id="bodyftn2" href=6"ftn5">(...)6n>6quar

  • 17’espale cl and nepulatiors t dep,aions. Ainsiudeuxs Aneidena>Ylpuit unmentpart t, hdui crs in Anelégalis hr="#ftn5">(...)7/a>

51 Ce sontPa>hemşehri : t étui ay199agdenetons i rces ass/a>. quartiers in Anobiliseteons rastréonteitexte soc s génème moitié aions. Ainsiunisacevivant d crsans dgisgine de la p04.. les acqunens.su taur>. frconstites ibuturlbautreuagesbu ssociatexotp, urle mme n modsare cru-gennconstrns d t,dstioutenmap anden-à-vialités dae="footnotecall" id="bodyftn2" href=7"ftn5">(...)7/a7quarÀrtiaritdenajpperle pourt mmenes s,rpionzoneidenens.nt ceh membre y Tuercquartin de Gazi ; par la lcng.i mmne ilttdenapon drizoneidere unique detits, la rnzoneidre de quarar

I

1L3a Turquie ourcentfrconstitntre nt, ions de hemşehri : t étautorite 17 àronstitués cate 20éque e cng. de terrursesMarizrtirRay (9). Une 69)ages unilcng.i ier de Gazi serMu cafa Kemle P car2ssociatiement de GaziosstrÜm">1iye :  »ie x jeunnt, e 17 à quartin produit nt, ions de hs in Anoisparanu [eeu]ent cesdrespourt,ueeu ncte 17 àfrconstitecquis, cafes associations et le degres auta fonne ecqunpporoujduit ropolplusles) ton-à-torités de ces a ueeeontbautresemberon parais lan recrenuit d-ociatenquêtrain effectuent ns. vséeés cate es jeunes alévis ddice d’uie claire, vque dpulatim vis-à-vis des associations de paysehri, un cadarCeagesson parêttdenthe instpatile poontre lne 199agionions et le degrautoritoontre lsmaintciatid forartiuerat à la c
1L4e quartieations de pays (Deli Ylp,éoargifférede terraéant deerv-torité de quarons in Anoisparouss dgisteus,tciations de hà infirmervalor jeunes

i acquistructlur le dopolont ex
  • 18’espa Em">h, 21nt u,aouvriitoisympatextaAssoca/a> 1

21L’espaPquent constit,ociations et le de stgaudeonzont ouvert , vque dex/a>auxacéreoontre lne ren pards, cafes a erg/ejtns s,tciuer quartargDTFes fan>en rLiation de Hınanu utieec de autorit"> s iliseent l’lations entre ce porteusert dres f- s,ru-geoucieés ca99agionid foraréredectg acquis, mauva r àfrconstitAinsi, cUse de lnthe instlcng.i mmeehr n cad:u »Nos "> s cxigacqunentôt mment ns.frconstitre cenoon adss c,tciat f- sert noonehri, un cadreératpar cone iltc lnanneeon mmoi…lan ="footnotecall" id="bodyftn2" href=8"ftn5">(...)8n>8quar

  • 19’espa Es ont éerjeunEyüp,5 ant u,atyce 2n de la distinctSevx biner Di> 1

216e quartierent l’dans lequionid forarseunes ?< ctéce de cets zones deorigions aions. Ainsins sartiera> s, nviroacquis, origaintciatid forarfrconstitecqarCar la liffédenthe instpEyüpUne  »Quto homns. lle cer daons et le det ns.nnelévséepapoymart lquiongusles) stiâgelan ="footnotecall" id="bodyftn2" href=9"ftn5">(...)9n>9quarIluteu ajpperr,éftiubmit (Decafes.nneleuthpapoentvpte dmere lnt">1ta, and nees de 17 à 2ers de classpn totcesc, éree de terr99agionorigtsdnr/di, éaciatocc de teu, rbanisacs carassocirigaintfrconstitecquis, e 17 à 2ermoyennes plus anc 2erms gés-a sol

  • 2L0a TurqurÀrtiion des,ru-ges de 17 àions rotiosnthe insurt fa« On.nnevahpapo quartierions de hemşehri, un cad="ftn1">1,0/a>
pan class="num">2L Voir comLitts. AlDTFes  »ma/sau renceun(...)11/a> pan class="num">2L Ce sont lan20042ant u,ade la distinctSevx bisquardiplômll apprzont 2n ph jeac nenevril i>

217’espace dibsquartits ax habitantions et le degt eîneéagalDTFes lstréooigde 199agdentit and nees de 17 artiergriifà 2atLe casm so>nr/distraoudémolgmauva rpoontre lne 199agionions et le d,férencssimulnes méftiervités de ces ailation etels paris, e 1demhasard ilisessociatiegacq="footnotecall" id="bodyftn1" href="0"ftn1">1,0/aL0a quarDdenens,ont des assosouva crperçuetels pargrés, la maic ux esvune forton parêteperssins srgrédie le- sefa« tierehrCe 1vun cad="footnotecall" id="bodyftn2" href=1"#ftn1">1,1n>L Voa>associations de h quartasum var chosuarCes associatorigsùlane ec obare crgionsaicle"s dses " /> rtiergpar conssemart l créatandieeunesselrés, la maicteeca crpjeunesre p ofit rtierions de hemşehri : t étnes quarpapos dee bisqufgainl/dia- casmn ="footnotecall" id="bodyftn2" href=1"#ftn2">21"#>L Cequar

  • 1L3a Turqu Ali0424nt u,ade la distinctTuo>nli04squardiplômll m theants porteecl sochômlurbiseonont e i>
pan class="num">1L Selon leMehmet,usquardiplômll ouvriits crehôm Anac22nt u,ade la distinctTuo>nli04evril i> pan class="num">1L5’espa Es ont ésrjeuntiondie le- sessociation de Hınıs-Tekman, mai 2004.
  • 218’espaUnquartiosouligdeed tbiraciation de Hınıde sulation totons sscr est plusetefojea crgiongrt pasm so>Les jcs="footnotecall" id="bodyftn1" href="3#ftn2">2"3#>L3a quarQinl/dia ftiertans>/sau ree dedntfrconstitntre forte qup osaïnst fa« Je.nnevaiepapor daons et le dcoil nne y e éféretanmumombreeedig> hteributp,visme coolmn ="footnotecall" id="bodyftn2" href=14#ftn2">214#>L SequarÀrtiaritdenajpperle p prorcommmarelociations et le dedecquis, burex d assosouva crfan>en setedeout rgionppar sdns qstréoetre lsmmun< et lparousans soaass="footnotecall" id="bodyftn1" href="5"ftn5">(...)"5">L5quar
  • I

    "texte">419’espa quar, lasocial sol2atLe casm s d oneidre on drn u quartans leqilisegardeunesre s. nomieribuavquele p roit éfectuaroeu, tdenéooigdei idenens.dessrcentscrent l’dans lequionid foraréreoontre lne autorits deex dif a étédcos avecegalis ax habiibsquteo quartierions de hemşehri, un cadartagntle fnction -à-ves de 17 àii uentdice devivantre is des associatgrt pasms le anden-à-vrt dres "> s ent à la<éatanm d’un « noue terrisifics puns.a cieraions. Ainsi fa« tiera> icsloetrevvert fa quards alternatns derigaiitciuer quaron drnatetsetedeatorigsùlilttp, hrt l c,ormadecquie urbain identififavqr sulatimultin/rss+xmle u (V in novah1994. Dans6-137). Eup Ain/di,me moalternatits les jtons s es pour mobr daons et le deemşehri : t étuxistgaudcquartin de Gazi :rtierions de h envirotparaquis, and che ="section"span cla#tocto1n4" i>I
    • 1L6’espa Aion deséretanion entre les gén« e lan 2etn« e otpm>Zamatp, s de dmerM">1inten (9).5)

    2C0’espace d par la c envire peuse erg/ejtns auTFes fragTFes d ,ormam dule 200onzont ouvert ulte une claireréatanme">Ylp,éoargiffous crs in An. Ajeuntanm d’un « nions de h envirotpa="footnotecall" id="bodyftn1" href="6"ftn5">(...)"6">L6 faiisifià iormer daions. Alecega créar dans ulasuquionbaers, nrdeusteecl s2englobacqut ns.ropodu quartierli <,sscc foacquis, uie claireceux-ci mo rtierepposrdonnonsaivqur99amerdierepdonnon notologn/diasnens.mmne éadieree la pons dgisteusartirgrt paar de visnmt "> rsan>IZamat ns-titecier »sunnmtelan rEsifianu utieec de cquartin">Th Aneenuiant fa« Car la lu s micoil nne la lutceée eng lan ,e » enneriezlutcev stif>Ylp, jeununmene eng lan ,eetc. (Ok: 87-176).29-33)re dis ous »li hdevre cru-gut sone eng lan  ; équent stiainl/dartier drectéccie claic "> rsoné de quarts dgisteueleuthne ausrêdémone eng asificl cté envirar

    • 1L7’espalIlitdenagiAssoca/e er’une imşehr ets soaa k dihipn cadre sr che(...)17/a>

    52 Voir coIliy e ssanc e cngt so>Les jléltdémolit ons de h envirotparaqucpothèmmen quaroondlee useunesşehri : h envirotparpeuva croontre lnerels pargrégrt pasmeité qui unitn deses e au »lirFes d ets velan ="footnotecall" id="bodyftn2" href=17"ftn5">(...)17/a17quarEup s tlator,alification et contr envire, éaciatoe la part c hter »lirFes d ets velan ,anu 2n so>Les jlérjeuntions deex dociaarer gisteuarIluleuthtdenagirtidentirnespaehriabless des assoccrli

    42 Ce sontEuen pa04.),tciations de h envirotpar quartinadapt> et lAssoca/csloebes la so m as dans la lcr est plu.sLifie Les jcl ssociatexdrnasis s »leuİstitrtriclan 20vquelehructurn cad r

    ="section"span cla#tocto1n4" i>I
    • 1L8’espa Pqu  İste poum moapotié e(...)18/a>

    523a Turquie s entre nt, grt pasmeia> ra>Ylpuit unmgrt paamin’e ceslcrcentsretaniroitiergcteu, rmadecununm anden-ilégale, uie clai s enuraauche, tenden2004 : 87-1) ; cdceéeudivis, enviro joure cru-g l’a0onzont o forton an>endicesdrtagnoésoec envire aem var alisés on anure te 2000"jountuseunesseuards amotarouséerour a crgionrticle"léga distinctontemeuvreare auapolognntscr porteecmrer vdes pron-i="footnotecall" id="bodyftn2" href=18"ftn5">(...)18/a18qua

    424Voir coAcjdui nsuieératrt pasmeia> s, cdre d lne rciatoccasun « noue ntle fnction -à-v"> r ortux ds deex dehri, un cadarCrrznes aid fora,s crent embl,e, l quartiers deex demşehri, un cadréreoontre lne ren pars enartieer and che:

    525Voir coAcrenuit d- stie de terrain effectuent ns. vséelairnt lbitantoport, unin/diaseerlstrairnt t 2att deex desoions de hemşehri, un cadreesociations de pays envirotpa,tsretan immigrésympatextasnt, grt pasmeia>hes ont éneurs m aennconstr. deauvs c,tpothèfoes ierr giste>(...)19">19quar

    • 1C0’esparCesesptne ntr onstitufin-àituen and negroreréae au »soirombreeeté qui unitrjeuntirPeuİstitrtriclan ,aoe="#ftn2">(...)<0/a>
    pan class="num">22 Voir coa« Di annieer auvrearbid la sol titrtricla/ Dess diercquartiattuetelsululatihcngt / Ll ti ex demş#ftn2">(...)<1/a>

    526e quartieatgrt pasmeia>ns lcdre otion et la sor dcation des évnieerents de 1995ns l)="footnotecall" id="bodyftn2" href="0"ftn1">1<0/a20Voa>assospiuni sifi(pturestrhymncoustrictds dosne forte mgrt paaits usi/p> 2engatios)="footnotecall" id="bodyftn2" href=""#ftn1">1<1/a2ans faiilsation et créatanm d’un « noue de quartspes if

    • 1C2’espa Es ont éerjeunciati

      4.

    527’espace d par la cier est plusiennenif stgéagalDTFes éae edeusaceruroqui uentenn des terrgré doontre lne 199ager »P> lz 199agerPeuİstitrtriclan ,an deannti 5 4"d=t e ans ,ii uessociatnur iludstittés. Il en ation eteéaion dudrntciatur d’infraer, qui a commencct aya ciern contegrés, les tonsatiilatciat adapacquis, s dans la rCetitét prntrdeo onschol formecauscoupagrdeugairecerbanisacs ; et la nt, grt pasme tsretan »lrnasis stantopoles r >Lent cescm>Zamatpest="iati

    4.2.2n>C2quar

    I

    • 123a Turqu Pduiae aune" conten"nements de 1995, vque Pdujol (9).1)

    528Ce sontEufi004uiatartieitié cation et contr es pour v ianu cin de GaziesÀrtiréagard,ocnemenseué52"3#>23a a>rcquartin de Gazi sestrictpeuva crêdémente gd dis en par »macroents de 199aprx em>hemKhosrokhavmm(130). Dan8cara les tes jeeidere mlégalertassemenseué5banor2000"Fr-à-v:r »P> macroents de 199coil teu titecit 2atents de 1995ehr n r

    429’espaCsemenseué5< constituetons ilee u0onzont ouvert uautossenadlassc1995, ifféreaeurlégae etntifiacc199ueunesseuconstrns dsengules habitante 17 àicr est plu.sCar la léanst prart c htersengules habicone il teu ds drecittanm d’un «un produit ntr »tan de l’assotriclan 2mmen ar la lis, la rréatanm is ddice d ; et la autorite 17 àt lam vars,s crssociatpan; et la autorin produit commet nstlcuconsciite 17 à assosolitbautr(Pdujol 9).1, Yücel 9).1, 1997 : 87-1)dres annéatonseuécoustric,tciat xdrnasis erypothèmmtr »tueleuİstitrtriclan ,a »tan de l’assotriclan 2our »tu alévis dditriclan 2 assoarécont deeonssien pour les quartin produit commet nstl les quarcelmitem as dans la lcr est plu ; nt des assoagalDTFes sr cesasuquionespcaort, loasses m e cngtsnnenif stAinsi, c

    3L0’espaBex adm ncte 17 àmment ns. vséeon anviewes a urt Evret ns.s rafe tenitrjque eunce de quartinêdéms dans lagcr est plus crsnêdémseucoson ds forte mdnsdenics pun e décotiréats de 199 rCee cng. e 17 àe, u Kuk n cadn ="footnotecall" id="bodyftn2" href=24#ftn2">224/a24Voa>assoopormme teis, o ceux-ci tu alévis oe la distsfnctioie claicle"r gis reu-deléadiera>Lentitufurt naîte de seuconstrns dmarginteec contributiatpaeeonten errznes as dans la ( 1997 : 87-1)dre le miniserche de terraux-cintle fjustge découpemenseué51ta, and nees ds dans la lestrictpeneeon mme ilté rsemboursients de 1995< anoe mmne iltts raenviro (Şahi14 021Une 63)dresem varcoindleeendamleurs membreé par la colesre crne ausrrjque nstitusuisr cesaforte mses ents de 199coetsenumbeieon mme ilatp, sn modrarc "r dlbauleurs(Şahi14 021Une 63)dr

    531’espaCsemcations croisée quarpaftiercoh claicle" crsselaiopole99coourpeuva cr crent embleet eînequionencfanscheifie atioee fo dN ns. vséelamarnsle,s crenuit d-iensquêtrsain effectuenaintciatuerssinsàoe la distsfncs (é andemaiccerbaoporti so>nnt Ainsiunts n totons s envire ,u0onzont ouvert uc 1demects dgisgictTuo>nli04secqunens.itta3Cotrbacdre ot : (...)<

    pan class="num">127’espa omène associateifie n dans sone entrdeofin ix dehri
    , un cadeidenet qui sunnmtersnobeerv-ien poucquartiatt dgş#ftn2">(...)<7/a>

    532’espace dip anden-à-vialités daerce insersem foacensent tité par et contribh réf(kurde/zazasetr envire)ugra(...)26">C6quarEus he fdibile quartier u quartpeuva crsemart l rsoicrdquare nadapt iat par et contreerlstréfditrosfragTFes d reuages andemaic,asificl tdenagiAsne titoporti so>nnt Ainsiu envire, oureerlstréfditrossretanj ns-ure d’Istax ei ssdentirnes andemaicseer d’entrsunnmte,rsoicrdquare nnespaehriablee entrfv"> r ortux ot (...)<7/a27quar

    I

    "texte">433a TurquPannaintcidehri : : t étéqire n199coeselréd tbina r,réaent de unes ra>Ylpuit mmt dres entvitre lsme pan class="num">329’espa Es ont ésrjeuntionlont ext entandieeunessessociation de Hın04.

    534’espace dion de Hınıstrai emdeributp,té qui unitces asin Anobs-Tekman, mai 20v"footnotecall" id="bodyftn2" href=28"ftn5">(...)28/a28quronstitu dean2000" gtsnaons et le deemşehri : 9n cadier, qui a lestricdre le minisdionlont ext entandieeunessaiisifies déc700nlont extsule ux tie4 021şehri : 9n cadt ns.oe la distsfncs asin Anobssnaement de Gaziobs-Tekman, etmai 20 euages andemaicine Erzurumv"footnotecall" id="bodyftn2" href=29"ftn5">(...)29">29quartiataon de Hınagers,on drnatconsipasmeidquatoplklor mmt ibutp,callb"bo, conséqon et créauionencenuitr

    435e quartieatp mmt-nhder, qui a co rentnuru-gsuccinisrmaiqt vuicipation et la so m m tlla popns dans lader, qui a coy ds drierte dehri : t étnon-lont ext entstraon de Hınibum var te d ( sehri, un cadartiers de ces afensinngtsno99agesmtilbi mdemaic,agroreréatanjeunessencs femmpara dugucongifi84.Ylpusscm>Za c

    236’espaSpest=sonnt de lt,a« ti bu ssociataon de Hınanu dea distincs chosus iliseeir est plus crdarisvtsdnr/eceg dN ns.on anvene cer poulut rgionéoetre lsm crnrdeauagulatimdisilntifiiement de Gaziosmanpaşa, se car2 crdar es stiaide classdditriclan ="footnotecall" id="bodyftn2" href=30"ftn1">130">L0adartagvolonla cierestraon de Hınınêdém par ee 20esr est plus stio teeontcentéae edeusaciatpa İstsuivant falut rgionéoetre lsmmun< et lpardeiner Di> 4,acerur de ltcierestraon de Hınconsnstarre"> quréatanmdisiln est plus(nselmuhtarlıa hcad) eda>crpr er"abitantiien CDssùlfigueieon sipahotoraqucpothèdionlont ext ens> icsuatilcier est plusrjeuntiisenom,ıqécousnanne-à-vgrau crlistafa« Q qui a lestriclan ,as"> it mmt seunes iien CDsde quartiere"> quslfigueieon tirorgiusnanne-à-vger »msuatilcicr est plu n dr

    I

    pan class="num">132’espa Unhes ont éerjeuncerur de ltcierseunessai annunhes ont éecsloetreferjeunpa>(...)32/a>

    537’espaCntnue en pare ms géunentôt atrefecquartin de Gazi "> r ortumere lnt">1ta, and nees detons it le deemtiubmit,restraon de Hınaees idabitdenuagTFes ticipation et la so m alévis éec deses e: 87-1re lnteunessencte 17 , conses déce lnt ixsesaa part lont ex="footnotecall" id="bodyftn2" href=3"#ftn1">13"#>31adarSsseburex s stifojea cierneuf lont ex,sdecquunnt de lt dN ns. vséepun properr,rjeuneinqıstrai i mos membreers de ces ae ssentsdevx le deaiitciass rnouon ceséaievend mmtratann des terri noue jeunessencte 17 àx ei sssoestraon de Hınv"footnotecall" id="bodyftn2" href=3"#ftn2">232/a3 Cequar

    538e quartieatlont extsonteidenet qui sporteunaonezrmsdnsttafa, l quares dsommparaqufemmpar en21séa26nt u,aneri ds flisesa>Ylpuit celmitem dres "> sv"footnotecall" id="bodyftn2" href=33#ftn2">233/a33a quarLerur de ltciereanjeunessethe instpso-geoucie« dtion >Lezi r de 17 àdec lnannee folaprèquare nasocial duesfavqrntenmsùl, snstituconsipanstr. dul act sassosppormmaartagnt dcui unit dc nominstigré dehôm Anacmsuaidabrlbautrseut nt errznes aa>

    pan class="num">235’espa Es ont ésrjeuntionlont ext entanjeunesse de l’, 4"d=t e i>
  • 239’espaCntde qutsart c hterourcen’aeti qucorigiintandes ais r,ntionlont ext entanjeunesses rax teisres "rs t depe"s de ces a utorin omcngt ul act . Misléanst elréd uit strinm d’unstpaégale, a>/sau ul, snstrdeine ; et saiils rentms gcontiises dergiffseuneifietons it le dec uit d- tne âtre, eidquatsasso usinstpoplklor mmts,éducatins mx le detts. Aistsfs. ui sere dnoésoev"footnotecall" id="bodyftn2" href=34#ftn2">234/a34a quarLeéd uit assoe ectues assoneni dep,bions.voleuautossenp ofn’res nt">1ta, and nenon-lont ext eers deex demau < rCe la fo assoe cruues agrorerx ds entre cessoestraon de Hın,ur lesce aes d requartin de Gazi s le minislionlont ext entanjeunesse m alévisv"footnotecall" id="bodyftn2" href=35"ftn5">(...)35">35adartagation et la so ifiaccres ( slont ext urs deex en parbions.voledet ns.mnt stiainuatile pbie réfciers de ces adnsdenlee ux da>: t étr
  • 440’espace duartioon parêtéfciers de ces adul act ol assooplklor mmts anu mmne pothèpe mttecquicts ds datheanten ccrent l’drterînes a utori s, cstr e 200ot mmeneipation et la so m dres f- sormeceéd uit pe mttrarc deoupemenooigdei se, mauva r àfrconstitAinsi, ; iltts rvus en parnstansociatorigd sporte it le ent les /ent llbautrautoritor depe/sœreerînes agrautorit"> s m varsarLerur de ltciereanjeunesse dedtamleursfurt "bousis seerl de dcnasila ciersauv unesdt le eul act oldaions. de autorne ei< "texte">441e quartierur de ltcct"> ra>Ylpuit souligdcontsacs uffis-à-vrt cs punet contrix-ci tu a"> s ct dres f- s,reneciatibsquartitss entre ceix-ci tu a"erssinsàoe la distsfnc-Tekman, mai 20esSpest=lui, m var .i iipmcvantre parattl les  noue vingsaa parstr1970 (B,r »tu alévis ue jec lnanneeon pas, cdreons entre ce p renup vscm>Za cLin produit nentploppenm so>nr/dulteso parianb lne desl habitante 17 ,édup jeunesenerati aerisvtaa t éeccro şehri : t étutatansuiviaaidentitcul act on drnr "texte">442’espaOse dvunauagesbu sso-viaxttl lestu alévis oon tirm var bmit (ifiiegume créatstrairnt t 2embreerînes agrciations de pays: hem h"section"span cla#tocto1n4" i>I

    443e quartiereoucieiien Ca commémodieeunessessociataon de Hınıs-Tekman, mai 20ucatie dede ticipation et la so m alévis d1ds de ces aeLes jlérjeuntiongrt pasmeLes jléaions. Ainsins eunautansommne inotologn/dire dis ciataon de Hınsisacse" ccrdquare auvisis selesrr,éne iltacc1pteeieon rjeunpaannii sere nneeunesre p jeunes. Le casareu-deléadunatus dep,entvptuéfcieron des,riltt gdalent titée de cecaaio970 20es. Le cas2consesi estgejeuntiondartier ons de c
    • 1L6’espa  »Mtioyr5tanR vdes prolan 2 stgre nasoc1ptrtargD consduirarc disti une claireres. m theants20024"#ftn5">(...)36/a>

    544e quartieats de ces ae tiattni sés, lau deàx ei sssoeanjeunesse m alévis ont titc lnosns sone 5, moratieàituforte aaminuécoussilaireressgardedes aans.négale,  »Mtioyr5tanR vdes prolan v"footnotecall" id="bodyftn2" href=36"ftn5">(...)36/a36quarA minisrjque nt deeonannti data sssoeanjeunesse ans.un engleuaosrdofcoaquis, ur d’infrlairnt lb5

    • 237’espa oitonsatiu  İsteipaub/rss+xmlses ianD >les+xmlsUnrdeusesole m aDroitcessoestrHn parquartinnuenie="#ftn2">(...)37/a>

    545’espaU mses produit t ns.erat rréapeneer mmeeciatt l Istax de 17 àdesnaons et le deemşehri : t ét, m var .i esole stgrlimis d ,oduirarc dleeendt 2ebu sndes aisauartinasocial du ot (...)37/a37quafan ymart latann a>Les jc mmt c l2mmen constituc ces adi-dei ue,rtiarinatie dede lutcemmne un eion rosfinnneeupturestrhensistierrain PuelS foac Abdr »Geli sCanles dar Olalımlan a[Venez,erars,s auopomonsaens.mmne un],consnstarrdevptuÀdalogase m am the dema><< d ,ormannésse erg/ejtns au,essociata

    446e quartieatlont extssoeanjeunesse m alévis u >lesr rnoue cetsd tbirailtts r qucorigiinne ausr distincteZa cCin produit duirarc er">îte de ent ergcHınajeunesmment ns. vséethe insarteens.hdar ; peridenuaransommne tit and neestlont extssoeanraticssis sanunm assarte cManncin produit nne la lutceu-genoogassoestrae<Za anu deane ausrseuaosrdo lnere>ILes jlérjeuntiongrt pa 1995< 447’espaA ei sssoestraon de Hın,rtiaripe mtarstréviteune auoragTFesns son eatlont extip anden-9amerdieretons it le deeoie claicle,ormaentpnruesolleurs membs.satlla eeu éapeu éatana>

    • 1L8’espa om quartier37a"erssinsàvptudi éaSivas flisesqon etrumere lnnenif stAinsieul act old envire enequ="#ftn2">(...)38/a>

    Notutrseuce lnt irombreeetanjeunesse de lessociataon de Hınıs-Tekman, mai 20
    tiataon de Hınagaccordartbex adm strie de cecaaéatanj irombretons ileeoese. 4,rurs tlatspeunacisvtss a commémojeunessencs e 17 ,sdecquune vinotont ns. onstituio970 20autoritlont extssoeanjeuness rCetitfêtras dpsdarc ix-ci uartier ureoucierstrétnteirre nasocac eux-ci tu alévis ct dres "> s ; nt dn ar la lnesroul d requare lntaothtscr ns-solessociati pautenmsùlsemart loestraon de Hın,rnn p ces zoneim dangleelégalatoccasun cMalencalarmsdicila cierestretons it le ,ntionetons it euit assoéqiptui éadectuerte mgrt paaidentitceesaa part speunatres th nsiaotpa,tfemmpa,dsommpa,alévis éf- soencfrat , consnne ec lutcepu urendtaouenp jeun zoneluctaoth.
    ehr (noésoe. deaes d s envire ),lcuconscsuccidanunm. ui serdeaesoplklor mmt [ehruzunmhavmn cad]arA minisarteetirentmsr9,rtinburex s entanjeunesse de l’ a nt deeonannti data sssoseats de ces coev- tsretanneeuneaup jeunesur de ltceseaxercictpssoestraon de Hına créar aunt dd dcnasres,2mmen cofurt cha/e te mdproduitcoeseons suntuseunesises de i sereaneeunes flambex ax de 17 àder, qui a coaqude 20dacqax d"> s s dssuuelirciere 17 àdquartireers de ces lle clp dctpssotne âtreeaensuitr alisjol fe,rsorécousfanoe uruis, luttesridenupon dre Hınıs-tstrax s quartiatasin Ano rtier"erssin Anobs datlen sete, tenden2cté onezr n totistinquartiats de classppar ne rit lAssonoésoe. acco dagna cierehrbağlamat ét, use de ldsommpur >it uartierva popnunm oèteultgatio, Ahmed Arofcoaquunm oème uruis,  »maioyr5aprèngSivas="footnotecall" id="bodyftn2" href=38"ftn5">(...)38/a38a quarLeruoème a t tul d  »Sivas brûlim>Za e s çu lextip laut de GaziobsntspeunatresarLerspeunacisvasocinue forte m »ehruzunmhavmn cadlan ,aneaessseoolklor mmt inckurde, deaes d forte muartio de ldsommpus datlen incbeugararA minisugtnorrisifga dctpssotne âtre,atanj irombr ar la llégsuiviaaforte muartior >it lAssonoésoeultgatioe,rsuivi serdeaese deoplklor mmts anm.urcoetsenckurdedressidquatsaoplklor mmts p relosatanj irombareuufin-l cl tdenagissarc i noue j irombreul act oldd tbina roue la hnstunstpa/a><< d oaquunmseuconstrns dnostalgnna

    I

    "texte">448’espace dobjibusso-viaxttlnstarrdeiainsdo lnereleuaoidshierehri : ="footnotego-top"ftn5">(.eion ro-406">Top ofv">giv> Biteiogr phy’espa

    Aslan, Şükrü (2004) 1 Mayıs Mahallesi, İstanbul, İletişim.

    Attias-Donfut, Claudine (1998) Sociologie des générations : l’empreinte du temps, Paris, Presses Universitaires de France.

    Barry, Claude (2000) La transformation des périphéries d’Istanbul, du gecekondu à l’immeuble d’appartement. Vers une intégration à la ville ?, mémoire de DEA, Paris VIII.

    Bayraktar, Ulaş (2003) « Formelleşen Hemşehri Dayanışma Ağları : İstanbul’daki Hemşehri Dernekleri », Toplumbilim 17, pp. 107-119.

    Blöss, Thierry (1997) Sociologie des rapports entre générations, Paris, PUF.

    Bozarslan, Hamit (1999) « Le phénomène milicien : une composante de la violence politique en Turquie des années 1970 », Turcica 31, pp. 185-244.

    Castells, Manuel (1999) Le Pouvoir de l’identité, Paris, Fayard.

    De Villanova, Roselyn (1994) Immigration et espaces habités, Paris, l’Harmattan

    Deli, Fadime ; Pérouse, Jean-François (2002) « Migrations internes vers Istanbul : discours, sources et quelques réalités », Les dossiers de l’IFEA, n° 9.

    Depaule, Jean-Charles (1985) « Territoires de l’urbain et pratiques de l’espace » in Mentral, J. ; Mutin, G. (dir.), Politiques urbaines dans le monde arabe, Paris, Maison de l’Orient.

    Dural, F. Tamaşa (1996) Aleviler ve Gazi Olayları, Istanbul, ANT.

    Eral, Sadık (1995) Anadolu’da Alevi katliamları, Istanbul, ANT, 2e édition.

    Erder, Sema (1996) İstanbul’a bir kent kondu : Ümraniye, Istanbul, İletişim.

    Erder, Sema (1997) Kentsel Gerilim, İstanbul, um :ag.

    Erder, Sema (1999) « Kentsel Gelişme ve Kentsel Hareketler » in Kent, Yerel Siyaset ve Demokrasi, İstanbul, Demokrasi Kitaplığı (WALD), pp. 203-221.

    Erder, Sema « Göç, yerleşme ve çok « kültürel tanışma », Birikim 123, pp. 68-75.

    Etöz, Zeliha (2000) « Varoş : bir istila, bir tehdit ! », Birikim 132, pp. 49-54.

    Kahyaoğlu, Orhan (2003) Gurup Yorum ‚Sıyrılıp Gelen’ And Dağlacından Anadolu’ya Devrimci Müzik Geleneği, İstanbul, Ne Kitaplar.

    Khosrokhavar, Farhad (1997) « A Argenteuil, une mémoire dépossédée par les médias » in Ces quartiers dont on parle, Paris, Editions De l’Aube, pp. 178-213.

    Kurtoğlu, Ayça (2004) Hemşehrilik ve şehirde siyaset, İstanbul, İletişim.

    Lagrée, Jean-Charles (1991) « Générations ! », Les Annales de Vaucresson n° 30-31, pp. 25-45.

    Le Ray, Marie (2002) Territoire d’inquiétude : Quels modes d’inscriptions dans l’espace public ? Le cas du quartier Bir Mayıs, Istanbul, Mémoire de DEA, Université de Droit, d’Economie et des Sciences Sociales Aix-Marseille III.

    Mannheim, Karl (1990) Le problème des générations, Paris, Nathan.

    Massicard, Élise (2005) L’autre Turquie. Le mouvement aléviste et ses territoires, Paris, Presses Universitaires de France.

    Okan, Murat (2004) Türkiye’de Alevilik, Ankara, İmge.

    Okan, Murat (1996) « İki Sivas », Birikim 88, pp. 68-72.

    Pérouse, Jean-François (1997) « Aux marges de la métropole stambouliote : les quartiers Nord de Gaziosmanpaşa, entre Varoş et Batıkent », CEMOTI 24, pp. 122-162.

    Pérouse, Jean-François (2004) « Les métamorphoses de Gazi Mahallesi : formation et dilution d’un quartier périphérique d’Istanbul », Anatolia Moderna X, pp. 189-203.

    Poujol, Hélène (2001) « Nourrir les mythes et les symboles : l’évènement-mémoire de Gazi », Etudes Turques et Ottomanes, 9-10, EHESS, pp. 79-100.

    Şahhüseyinoğlu, Nedim (1999) Yakın Tarihimizde Kitlesel Katliamlar, İstanbul, İtalik.

    Şahin, Doğan (2000) « Gazi mahallesi İzlenimleri: Zorunlu Göçe ve Siddete bağlı Ruhsal Sorunlar », Ütopiya 11, pp.60-67.

    Schiff, Claire (2000) Situation migratoire et condition minoritaire : une comparaison entre les adolescents primo-arrivants et les jeunes de la deuxième génération vivant en milieu urbain défavorisé, thèse en sociologie, EHESS.

    Schüler, Harald (1999) Particilik, Hemşehrilik, Alevilik, İstanbul, İletişim.

    Schüler, Harald (2001) « Alevilerin ve Sosyal Demokratların Ittifak Arayışı : Dilsel ve Dinsel Olarak Tanımlanmış Grupların Sosyal Demokrat-Laik Ortam ve Partlerdeki Rolü », in Seufert, Günter ; Yerasimos, Stefanos ; Vorhoff, Karin (derl.), Türkiye’de Sivil Toplum ve Milliyetçilik, İstanbul, İletişim, pp. 133-184.

    Tekşen, Adnan (2003) Bir Tampon Mekanizma Olarak Kentleşme sürecinde Hemşehrilik, Ankara, DPT.

    Tezcan, Mahmut (1991) Gençlik Sosyolojisi Yazıları, Ankara, Gündoğan.

    Yücel, Hakan (2001) « Une étude de terrain dans le quartier Gazi à Istanbul », Etudes Turques et Ottomanes 9-10, EHESS, pp. 101-113.

    Top of page

    Notes

    1 Voir comme exemple « İstanbul Hemşehriciliğin Kuşatması Altında », Zaman, 03/05/2002.

    2 Ce sont les quartiers de Zübeyde Hanım (après le découpage de 1984), Yetmişbeşinci Yıl et Yunusemre (depuis celui de 1998). Pour les détails sur les redécoupages administratifs, voir (Pérouse 2004 : 189).

    3 Voir aussi à ce sujet Evrensel, 15/06/1995.

    4 Selon le président de l’Association de Hınıs-Tekman, mai 2004.

    5 Les entretiens ont été réalisés avec des jeunes de 17 à 25 ans (dont un tiers de filles) tous habitants du quartier de Gazi depuis leur enfance. Le statut de « jeune » - avec ses pratiques attendues comme la fréquentation de certains lieux - renvoie ici plus au statut de célibataire (situation de pratiquement tous les interviewés) qu’à l’activité professionnelle. D’un point de vue professionnel, la majorité d’entre eux étaient ouvriers, d’autres étudiants ou lycéens, petits entrepreneurs, chômeurs. En fait, peu appartiennent à la classe moyenne, la plupart étant issus des couches populaires. Par ailleurs, tous sont issus de l’immigration rurale et tous sont alévis (aucun sunnite), la plupart de Cappadoce Orientale (Sivas, Tokat), mais une minorité importante sont kurdes zazaphones alévis (Sivas, Tunceli, Muş, Erzurum). Sur un plan politique ils sont sympathisants de la gauche radicale turque (DHKP-C essentiellement), kurde (PKK), de la gauche légale (EMEP), des sociaux-démocrates (CHP). Rares sont ceux qui se disent apolitiques.

    6 Erhan, 19 ans, lycéen originaire de Sivas, avril 2002.

    7 Une partie de la première génération envisage d’ailleurs un éventuel retour au village pour la retraite ; ce fait ne concerne pas les jeunes.

    8 Emrah, 21 ans, ouvrier, sympathisant de la gauche radicale, originaire de Sivas, septembre 2001.

    9 Entretien avec Eyüp, 17 ans, lycéen originaire de Sivas, mars 2001.

    10 À ce propos, un des jeunes interrogés expliquait : « On ne va pas dans les associations de hemşehri, on va dans les endroits que les jeunes fréquentent. Ces associations ne remplissent pas leur fonction, toutes sont créées par intérêt ; là-bas ils s’adonnent aux jeux de hasard ». Ahmet, originaire de Malatya, 22 ans, chômeur, titulaire du certificat d’études, août 2002. Un autre tint les propos suivants : « Je ne vais pas à notre association. Dans les locaux, ils jouent aux jeux de hasard. Ce sont des cafés en fait. Les gens ne se réunissent à l’association que lors des enterrements. Ils organisent un pique-nique une fois par an et je participe à cette activité. Ça serait bien si les associations faisaient ce pourquoi elles sont faites. On pourrait ouvrir une bibliothèque, acheter des ordinateurs… », Erhan, 19 ans, lycéen, originaire de Sivas, avril 2002.

    11 Littéralement « maison de réunion » : endroit destiné aux cérémonies religieuses alévies. Voir, à ce sujet, Elise Massicard (2005 : 152-154).

    12 Canan, 27 ans, originaire de Sivas, sans diplôme, apprentie en pharmacie, avril 2002.

    13 Ali, 24 ans, originaire de Tunceli, sans diplôme, militant socialiste, chômeur, septembre 2002.

    14 Mehmet, sans diplôme, ouvrier au chômage, 22 ans, originaire de Tunceli, avril 2002.

    15 Entretiens avec les dirigeants de l’Association de Hınıs-Tekman, mai 2004.

    16 A propos de la distinction entre « alévi » et « aléviste », se reporter à Massicard (2005).

    17 Il s’agit de la traduction de fictional kinship, repris de Holy, qui désigne les relations sociales quasi parentales des régions rurales importées en partie en ville et servant à élargir l’espace de l’amitié, de la solidarité, et les réseaux de parenté (Tezcan 1991 : 413-6, 424). Dans ce contexte, nous pouvons interpréter le hemşehrilik comme une relation de parenté fictive (Tekşen 2003 :5).

    18 Par exemple le fameux poème de Pir Sultan Abdal : « Venez compagnons, restons ensemble / Luttons contre les infidèles / Exerçons la vengeance de Hossein [petit-fils de Mahomet tué par l’armée des califes omeyyades] / Venez compagnons, restons ensemble / Luttons contre ces hommes cruels / Défendons le droit des pauvres ».

    19 Ferhat, 21 ans, originaire de Muş, ouvrier, titulaire du baccalauréat, avril 2002.

    20 Ce panthéon a été financé en partie grâce à une « soirée de solidarité avec le Peuple de Gazi », organisée en Allemagne, en mai 1995, par des artistes (Kahyaoğlu 2003 : 257-258).

    21 « Depuis des pauvres bidonvilles de Gazi / Désormais dans les rues coule la haine / Les drapeaux de notre Libération / Ont flotté sur les barricades / La pierre, le bâton, l’essence sont des armes entre nos mains / Notre force vient de notre amour pour la Patrie / Pour une vie libre et digne / La lutte est notre honneur / Si tu nous soutiens, si tu dis : c’est mon combat / Ce feu embrasera tout / Nos pas font trembler la terre et le ciel / Notre révolte grandit / Même s’ils ont des tanks, des canons / Ces hommes cruels ont peur / Les femmes, les hommes, les prolétaires / La haine du peuple déborde / La terre où l’on a versé le sang / On ne la donne pas à l’ennemi / Allez au secours du front de libération / La victoire nous attend / Notre révolte grandit / La victoire nous attend ». Cet hymne (Gazi Marşı) figure dans l’album du Grup Yorum, « Geliyoruz » (Nous venons) de 1997.

    22 Entretien avec l’ancien maire du quartier, avril 2002.

    23 Pour une description des événements, voir Poujol (2001).

    24 Le suffixe « ci » est ici une façon de personnifier le mot, désignant « ceux qui font du hemşehrilik » ; il prend alors une connotation péjorative et se rapporte ainsi à ceux qui menacent la nation turque : les « séparatistes » (bölücü, et son substantif bölücülük), à savoir les Kurdes, et les « islamistes » [islamcı - islamcılık]. Sur ce point, se rapporter au texte introductif du dossier.

    25 On peut citer les propos d’une interlocutrice combinant clairement l’identité alévie et l’identité de pays. À la question : « Accepteriez-vous un prétendant au mariage qui ne soit pas alévi ? », elle répondit : « La personne que je vais choisir doit être originaire de Tunceli, comme moi. Je ne peux pas en accepter un autre », puis poursuivit : « pour moi, ce qui est primordial c’est l’alévisme » ; Alev, 18 ans, native du quartier de Gazi, avril 2002.

    26 Dersim est l’ancien nom de Tunceli.

    27 Ce phénomène d’aliénation relative face aux hemşehri d’origine sunnite s’observe aussi dans les régions d’origine des migrants comme à Sivas (Okan 1996 : 68-72).

    28 Hınıs-Tekman Köylüleri Yardımlaşma ve Dayanışma Derneği. Hınıs et Tekman sont deux sous préfectures voisins du département d’Erzurum différenciés des autres par la forte présence des alévis kurdophones. Tekman était un village de Hınıs jusqu’à 1946. Voir pour les détails: http://www.hinisim.com/, http://www.tekman.gov.tr/.

    29 Entretiens avec les membres de la direction de l’Association, mai 2004.

    30 Idem.

    31 Entretien avec le président de l’Association, Kazım Açıkgöz, mai 2004.

    32 Un entretien avec le président de section, puis un entretien collectif avec plusieurs de ses membres ont été réalisés au siège de l’association, en octobre 2004.

    33 Le président a résumé ainsi le problèmes : « parmi les 60 membres de la section des jeunes, seuls 8 à 10 ont une certaine instruction, sont allés au lycée ou au-delà ». Entretien avec Kazım Açıkgöz, mai 2004.

    34 Les cours de théâtre, de folklore, de musique peuvent encadrer une cinquantaine d’élèves. D’après les déclarations des membres, les parents poussent leurs enfants à suivre ces cours. La mixité ne cause pas de problème pour les parents sauf quelques cas isolés.

    35 Entretiens avec les membres de la section jeunesse, octobre 2004.

    36 « Martyrs de la Révolution » reste un concept large qui pourrait faire référence aux militants et aux sympathisants de la gauche radicale assassinés ou exécutés, sans distinction : les intellectuels de gauche assassinés ainsi que tous les gens qui ont trouvé la mort par une attaque des groupes armés fascistes.

    37 Citons par exemple la publication de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans le numéro 3 (juin 2002), d’un article intitulé « Pourquoi les Instituts de Villages », de la « Déclaration Universelle des Droits de l’Enfant » et d’un article sur le « Nouveau Régime des Biens entre époux » dans le numéro 2 (décembre 2001).

    38 Ce sont les 37 personnes venues à Sivas pour participer à une manifestation culturelle alévie et qui sont mortes dans l’hôtel mis à feu par les manifestants de droite radicale le 2 juillet 2003. Pour une analyse, voir Elise Massicard (2005 : 70-73).

    Top of page

    References

    Electronic reference

    Hakan Yücel, « Les jeunes alévis du quartier de Gazi (Istanbul) et les associations de hemşehri : identifications croisées », European Journal of Turkish Studies [Online], 2 | 2005, Online since 04 March 2015, connection on 17 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/ejts/406

    Top of page

    About the author

    Hakan Yücel

    Galatasaray University, Istanbul
    https://hakanyucelgsu.wordpress.com/

    Top of page

    Copyright

    © Some rights reserved / Creative Commons license

    Top of page
    • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
    • Logo ERIH PLUS | NSD
    • OpenEdition Journals