Navigation – Plan du site
La petite histoire

Avatars mémoriels et réalité historique augmentée : la Révolution française à travers ses produits dérivés

Martial Poirson
p. 95-103

Résumés

Dans un contexte marqué par l’instrumentalisation du « récit national » à des fins politiques et par l’essor d’une historiographie qui fait la part belle aux sensibilités, voire aux représentations fictionnalisées, la conscience historienne trouve dans une culture globalisée à l’ère numérique de nouvelles formes de médiation : elles sont issues aussi bien des cultures populaires que des postures artistiques ou de la production à vocation commerciale, qu’il s’agisse de consommation de masse ou d’industrie de luxe. Cet article définit les « avatars mémoriels », envisagés à partir de la production d’objets, d’images et d’imaginaires associés à la Révolution française dans la société contemporaine. Il met en évidence la contribution paradoxale de différents supports, qu’ils soient matériels ou immatériels, à la diffusion d’une certaine vision de l’histoire. Certes souvent naïve et fantasmée, elle est aussi, généralement, relativement bien informée. Parfois irrévérencieuse, voire subversive, elle exploite une connivence à rebours des effets d’inculcation et d’assignation du discours historique officiel. Les avatars mémoriels constituent par conséquent pour l’historiographie un champ d’observation privilégié de l’inconscient culturel façonné au gré des mythes et stéréotypes associés à l’histoire, inconscient qui innerve notre champ politique et médiatique.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Plan

Une marchandisation (délibérée) de l’histoire
Un musée (imaginaire) des stéréotypes
Une histoire (fictive) contributive et collaborative
Obsolescence programmée ou extension du domaine de l’histoire

Aperçu du texte

À l’heure où souffle le vent salubre d’une histoire soucieuse de défaire le récit national et de faire barrage aux récupérations identitaires, la conscience historienne trouve dans la culture globalisée de l’ère numérique de nouvelles médiations sujettes à caution. Elles sont issues aussi bien des cultures populaires que des postures artistiques, voire de la production à vocation commerciale, qu’il s’agisse de consommation de masse ou d’industrie de luxe, au gré du développement d’une véritable économie touristique. La référence à l’histoire se cristallise sur des objets, images et imaginaires, au prix d’anachronismes revendiqués et de détournements assumés. En dépit de leur posture d’irrévérence ou de défiance, ce que je qualifie d’avatars mémoriels consiste en copies, simulacres ou artefacts comprenant des textes, images et objets générés sur différents supports, mais aussi des dispositifs interactifs et participatifs plus complexes qui se multiplient au sein des cultures numériqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martial Poirson, « Avatars mémoriels et réalité historique augmentée : la Révolution française à travers ses produits dérivés », Écrire l'histoire, 17 | 2017, 95-103.

Référence électronique

Martial Poirson, « Avatars mémoriels et réalité historique augmentée : la Révolution française à travers ses produits dérivés », Écrire l'histoire [En ligne], 17 | 2017, mis en ligne le 28 septembre 2020, consulté le 24 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/elh/1217 ; DOI : 10.4000/elh.1217

Haut de page

Auteur

Martial Poirson

Martial Poirson est professeur à l’université Paris 8 et Visiting professor en Cultural Studies à New York University. Spécialiste d’histoire culturelle, il a notamment publié Économie du spectacle vivant (avec I. Barbéris, PUF, 2013) ; Politique de la représentation (H. Champion, 2014). Il a coordonné plus de vingt-cinq ouvrages sur le théâtre, la littérature, le cinéma, les musées, l’économie politique ou les cultures populaires. Parmi les plus récents : Révolution(s) en acte (Revue d’histoire du théâtre, no 268, 2015) ; Collectionner la Révolution française (avec G. Bertrand, M. Biard, A. Chevalier et P. Serna, SER, 2017). Il est essayiste et commissaire d’exposition (Culture populaire et révolution française (xxe-xxie siècles), musée de la Révolution française, 2013-2014 ; Amazones de la Révolution, musée de Versailles, 2016-2017). Il a réalisé le documentaire Révolution française et culture populaire dans le monde d’aujourd’hui (2014).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • OpenEdition Journals