Navigation – Plan du site
La petite histoire
Lectures

Les Migrantes. Une lecture des Suppliantes d’Eschyle

Éloi Ficquet
p. 194-198
Référence(s) :

Eschyle, Les Suppliantes

Entrées d’index

Œuvres commentées :

Suppliantes (Les) – (Eschyle)
Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2020.

Aperçu du texte

 

Puisse Zeus, qui protège les gens en détresse, considérer avec bienveillance les migrantes que nous sommes, parties en bateau de l’embouchure sablonneuse du Nil ! Nous venons de la terre sacrée proche de la Syrie. Nous avons fui, non parce que nous aurions commis un meurtre, ou que le peuple nous aurait bannies, mais pour repousser une union abominable et impie avec nos cousins les fils d’Égyptos. Danaos, notre père, notre conseil et notre chef, a piloté notre navire. Entre deux maux, il a choisi le plus honorable : la fuite à travers la mer, mettant le cap sur la terre d’Argos d’où, par notre parenté, nous nous glorifions d’être issues. Car nous descendons du souffle et du toucher de Zeus et de la Vache affligée par la piqûre du taon.
(Eschyle, Les Suppliantes, l. 1-18, ma traduction)

C’est par cette imploration qu’un chœur de femmes ouvre la tragédie d’Eschyle Ικετιδεσ, Les Suppliantes. Probablement composée dans la première moitié du ve siècle av. J.‑C., il s’agit de la plus ancie...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éloi Ficquet, « Les Migrantes. Une lecture des Suppliantes d’Eschyle », Écrire l'histoire, 17 | 2017, 194-198.

Référence électronique

Éloi Ficquet, « Les Migrantes. Une lecture des Suppliantes d’Eschyle », Écrire l'histoire [En ligne], 17 | 2017, mis en ligne le 28 septembre 2020, consulté le 18 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/elh/1254

Haut de page

Auteur

Éloi Ficquet

Maître de conférences à l’EHESS, Éloi Ficquet est membre du Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor) et rédacteur en chef des Cahiers d’études africaines. Ses travaux sont à la croisée de l’enquête de terrain anthropologique, de l’étude philologique des textes, et de l’histoire des dynamiques sociales. Il a principalement étudié les pratiques et les discours de la coexistence et de la confrontation entre les sociétés chrétiennes et musulmanes en Éthiopie, du xviie siècle à aujourd’hui. De 2009 à 2012, il a dirigé le Centre français des études éthiopiennes à Addis Abeba. Avec Gérard Prunier, il a dirigé la publication de Understanding Contemporary Ethiopia. Monarchy, Revolution and the Legacy of Meles Zenawi (Londres, Hurst, 2015). Avec Wolbert Smidt, il dirige le programme ANR-DFG « ETHIOMAP : Exploring Modern Historical Maps of the Horn of Africa ».

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • OpenEdition Journals