Navigation – Plan du site
Décrypter : Modes d'urbanisation en Égypte

Modes d’urbanisation en Égypte

Jean-Charles Depaule
p. 9-10

Entrées d’index

Mots-clés :

urbanisation
Haut de page

Texte intégral

1L’ensemble réuni dans cette première livraison d'Égypte/Monde arabe est consacré aux modes d'urbanisation en Égypte. Enrichi par deux dossiers de presse, il s'organise pour l'essentiel à partir des recherches présentées lors d'une rencontre qui s'est tenue à Paris au début de l'été 1989, à l'heureuse initiative de Jean-François Troin.

2Il met en lumière les recompositions (et certains éléments de stabilité) de l'espace égyptien. A l'échelle du territoire, Habib Ayeb montre comment, du xixe siècle à nos jours, la conception d'un réseau hydraulique « moderne », jusqu'aux projets en cours de réalisation pour dépasser les limites de la Vallée du Nil, aboutit à une nouvelle carte du pays; Galila El Kadi, soulignant la permanence de ce que les urbanistes appellent l'armature urbaine, dégage les tendances actuelles d'une croissance qui affecte désormais principalement les villes moyennes. Rééquilibrage par rapport au Caire et aux principales grandes villes ? Des imagesse modifient, sinon s'inversent. Sylvie Fanchette dessine la redistribution des densités de population et des flux migratoires dans le Delta où les centres semblent se stabiliser au dépens de la périphérie (et la notion de zone-dortoir caractériser la situation présente). A l'échelle d'une ville on assiste aussi à des ré-orientations. C'est le cas d'Assouan, profondément affecté par la construction du Haut-Barrage dans les années soixante, auquel Albert Labib s'attache. Pour le Grand Caire, Jacques Charmes analyse l'évolution, le renforcement des emplois dans le centre-ville et Jean-Charles Depaule tente de cerner les topographies des lieux publics et domestiques que la jeunesse « produit » aujourd’hui.

3Même si la croissance urbaine ne se concentre plus exclusivement dans la capitale, l'intérêt pour le Grand Caire n'est pas le seul effet, déformant, d'un cairo-centrisme. La mégalopole continue en effet de susciter des interrogations à la mesure de son importance. En particulier en ce qui concerne un problème majeur, celui des extensions non contrôlées. Les analyses présentées dans ce dossier prolongent en les affinant les études de l'urbanisation dite informelle qui produit plus de 70% de l'habitat. Au-delà d'un aspect désormais connu – la progression de la ville sur les terres agricoles qui sont, par le découpage du sol et le réseau d'irrigation, un terrain tout préparé pour l'urbanisation – Philippe Panerai et Sawsan Noweir montrent comment se constitue un type « populaire » de logement qui est un chaînon de l'histoire de l'architecture domestique cairote. Agnès Deboulet, pour sa part, s'attache aux mécanismes, moins connus, à l'oeuvre sur les terres désertiques où l’illégalité ne réside pas dans le fait de bâtir mais dans l'appropriation même du sol.

4La réunion de juin 1989 avait mis l'accent sur les méthodes. Il s'agit aussi bien des données disponibles et de leur interprétation que des techniques concourant à construire un objet, ou des champs dans lesquels les recherches s'inscrivent, des instruments qu'elles utilisent et des hypothèses qu'elles proposent – où quantitatif et qualitatif se complètent. Il convient de noter que, contrairement à ce qu'il est encore de bon ton d'affirmer, les sources statistiques égyptiennes comme les documents cartographiques dont Jean-Luc Arnaud, en retraçant leur histoire, souligne l'exceptionnelle richesse, sont généralement fiables.

5Extension des villes, transformation de la campagne ou redéfinition de l'urbain par rapport, notamment, à des conceptions administratives qui, en Égypte, peuvent surprendre et sont en tant que telles un objet de réflexion pour le chercheur : à travers ces approches diverses, l'acception même de la notion d'urbanisation (qui comprend aussi bien ce qui est programmé, contrôlé, que ce qui échappe à l'État) s'enrichit.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Charles Depaule, « Modes d’urbanisation en Égypte », Égypte/Monde arabe,Première série, 1 | 1990, mis en ligne le 08 juillet 2008, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ema/154

Haut de page

Auteur

Jean-Charles Depaule

Cedej

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals