Navigation – Plan du site
Varia

Sur la réédition de la Description de l’Égypte en DVD

Note critique
Nicolas de Lavergne
p. 345-352
Référence(s) :

DVD La Description de l’Égypte, publiée par les ordres de sa Majesté l’Empereur Napoléon le Grand, édition impériale 1809-1828, Collection « Les grandes expéditions scientifiques du 19e siècle », éditions Harpocrate, 2006.

Notes de l’auteur

Dernière minute : les textes et les planches de ce DVD, devant le succès qu’il rencontre, ont été mis en ligne sur le site de la Bibliotheca Alexandrina (http://descegy.bibalex.org). Les mêmes outils de recherche dans le texte sont présents, mais les planches sont disponibles dans une résolution très inférieure à celle du DVD.

Texte intégral

À propos de la réédition en DVD de la Description de l’Égypte, publiée par les ordres de sa Majesté l’Empereur Napoléon le Grand, édition impériale 1809-1828, version numérique intégrale, interrogeable en plein texte. Premier volume de la collection « Les grandes expéditions scientifiques du 19e siècle », dirigée par Jean-Yves Empereur, éditions Harpocrate1, 2006, 1 DVD, 35€.

1Ce DVD présente, sous forme de documents PDF, la reproduction des vingt volumes de la première édition de la Description de l’Égypte, soit 9 500 pages de texte et un millier de planches environ. Le texte de la Description n’avait jamais été réédité depuis la seconde édition, en plus petit format que la première, dans les années 1810-1830. Cette réédition est donc d’ores et déjà un événement en ce qui concerne le texte.

  • 2 J.-P. Corteggiani, « Description de l’Égypte », Lettre d’information OUCC, n° 18, septembre 1989, p (...)

2La réédition sur papier de la Description de l’Égypte est un projet qui remonte à plus de trente ans et n’a jamais vu le jour sous une forme complète. Il faut savoir que la monumentalité des deux premières éditions, publiées presque simultanément durant deux décennies, dans deux formats différents, juste après l’expédition elle-même, sous la direction de Edme-François Jomard – lui-même ancien membre de l’expédition et éminent représentant de l’égyptomanie française jusque dans les années 1860 – a de facto empêché toute réédition complète ultérieure. La seconde édition, par le libraire Panckoucke, dans un format réduit déjà plus accessible (elle est dite « portative ») mais qui restait encombrant, n’a été tirée qu’à 3 000 exemplaires. Depuis près de deux siècles, la Description n’était donc accessible que dans ces deux éditions volumineuses et fragiles publiées sous l’Empire et la Restauration. Un projet de réédition intégrale a bien vu le jour en 1975, à la suite du voyage du Président français Valéry Giscard d’Estaing chez son homologue Anouar al-Sadate, mais il a été finalement été abandonné pour des raisons financières2. Aucune réédition sur papier des 9 500 pages de texte n’avait donc jusqu’ici paru.

  • 3 John von B. Rodenbeck, « An orientalist monument reconsidered » dans Jason Thompson (dir.), Egyptia (...)

3Quant aux planches, elles ont connu plusieurs éditions plus ou moins complètes et pratiques depuis trois décennies. On peut compléter Jean-Pierre Corteggiani, qui en signale deux, parues en 1988 (Hazan et Institut d’Orient), par John von B. Rodenbeck, qui en cite cinq, entre 1975 et 19943 :

  1. Angèle Kapoîan-Kouymjian et Dikran Kouymjian, The splendor of Egypt : A commentary on Napoléon Bonaparte’s Expedition (1798-1801) and the Description de l’Égypte, Delmar, N. Y., Caravan Books, 1975 (100 reproductions dans un luxueux coffret).

  2. Robert Anderson et Ibrahim Fawzi (dirs), Egypt in 1800: Scenes from Napoleon’s Description de l’Égypte, Londres, à compte d’auteur puis Barrie & Jenkins, AUC [as Egypt revealed: Scenes from Napoleon’s Description de l’Égypte], 1987 (174 illustrations).

  3. Charles Gillispie et M. Dewachter (dirs), Monuments of Egypt : Description de l’Égypte : The Napoleonic Edition, Princeton, Princeton architectural Press, 1987 ; édition française, Monuments de l’Égypte, l’édition impériale de 1809, Paris, Hazan, 1988 (uniquement reproduction des planches de l’Antiquité).

  4. Michel Sidhom (dir.), Description de l’Égypte, volume I [sic], Paris, Institut d’Orient, 1988 (reproduction de l’ensemble des planches, en un seul épais volume difficile à consulter)

  5. Gilles Néret (dir.), Description de l’Égypte, publiée par les ordres de Napoléon Bonaparte, traduction anglaise par Chris Miller, allemande par Bettina Blumenberg, Cologne, Benedikt Taschen Verlag GmbH, 1994 (édition en 14x19,5 qui reproduit toutes les planches en format réduit ; c’est l’édition française que l’on trouve aujourd’hui le plus couramment).

  • 4 J.-P. Corteggiani, op. cit., p. 4.

4Comme le souligne J.-P. Corteggiani, aucune de ces éditions ne reprend l’explication des planches qui les accompagnaient dans l’édition originale4. Les notes explicatives sont souvent très réduites, voire pour la dernière édition (Taschen) complètement absentes. Pour consulter les planches, il fallait choisir entre l’original énorme et poussiéreux et une sélection de planches en petit format presque sans commentaire. Quant au texte, il n’y avait que l’édition originale.

5Il a fallu attendre les progrès de l’édition électronique pour que soit lancée au Centre d’études alexandrines (CEA5), à Alexandrie, à partir de 1996, la numérisation de l’ensemble de la Description de l’Égypte. L’entreprise, sous la direction de Jean-Yves Empereur, a duré dix ans. Qu’en est-il ? Cette édition est-elle utile ? Pourquoi rééditer aujourd’hui la Description de l’Égypte ?

  • 6 Maurice Martin, « Aux débuts de la description moderne de l’Égypte », D’un Orient l’autre, vol. I – (...)
  • 7 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 90-132.
  • 8 Signalons l’entreprise scientifique, une cinquantaine d’années plus tôt, de Forskäl, Niebuhr et cie (...)
  • 9 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 126-129.
  • 10 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 117.

6Si l’on s’entend sur ce qu’est la Description, alors cette réédition est utile. Ce n’est certes pas la première description de l’Égypte, comme le soulignent par exemple Maurice Martin6et John von B. Rodenbeck7, mais quoi qu’en dise ce dernier, en 9 500 pages, sur l’état antique, moderne et naturel, c’est la plus étendue8. Ce n’est pas non plus la dernière ; Rodenbeck insiste à juste titre sur les quelques trois cents voyageurs qui ont publié des relations de voyage en l’Égypte ou l’incluant, des années 1810 aux années 18609– qu’ils visitent le Proche-Orient ou prennent la route (devenue plus sûre) de l’Inde. Et surtout, elle a sans doute été moins séminale que ne l’aurait voulu, par exemple, un Edward Saïd, justement critiqué par Rodenbeck pour ses à-peu-près hâtifs (Chateaubriand inspiré par la Description, alors qu’il a effectué son voyage en Égypte trois ans avant la parution du premier volume…). Toujours selon Rodenbeck, de nombreuses reproductions de hiéroglyphes sont erronées, ayant été réalisées par des artistes avant leur décryptage10 ; de nombreux détails de l’état antique et de l’état moderne sont soit caducs lors de la parution de la Description, vingt ou trente ans plus tard, soit le fruit de l’imagination des auteurs ou des artistes. Cependant, in fine et non sans humour, Rodenbeck reconnaît certains mérites à la Description :

  • 11 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 131.

For the historically or even just the nostalgically minded, the Description is full of marvels. Its best articles offer a plenitude of information much in the style of the Encyclopédie, sympathetically gathered and sometimes available nowhere else. But the bulk of this great work, almost since its publication, has been not unlike many other Egyptian monuments: admirable, no doubt, and beautiful as an example of book production, but also inconveniently large, expensive to keep, and, after all, on a daily basis not overwhelmingly useful11.

7Au gré de nombreux mémoires et descriptions rédigés lors de leur présence en Égypte ou après coup par les savants de l’expédition, certains présentés lors des séances de l’Institut d’Égypte et tous discutés lors des séances de la Commission impériale chargée de l’édition scientifique de l’ouvrage, de très nombreux sujets sont abordés. Les auteurs étaient des savants de toutes disciplines, certains déjà orientalistes, quand d’autres vont le devenir grâce à ce séjour.

8La présente édition de la Description de l’Égypte comprend d’abord, concernant l’« Antiquité », deux tomes de descriptions, deux tomes de mémoires spécifiques et cinq tomes de planches. Les descriptions couvrent la plupart des sites, d’Assouan à la Méditerranée. De nombreux monuments ont depuis lors été désensablés, restaurés, ou détruits. Cette partie constitue donc aussi un état des lieux en 1800 des monuments de l’Antiquité pharaonique, hellénistique et romaine, avant l’intervention des égyptologues, des restaurateurs, des marchands et des voleurs,… Les mémoires abordent des questions très variées : instruments de musique, nilomètre, systèmes de mesure, zodiaque et astronomie, embaumement, inscriptions, pyramides, hiéroglyphes… Enfin, les planches présentent des vues panoramiques, des élévations, des détails architecturaux ou décoratifs.

  • 12 Yves Laissus recense trente contributions de la main de Jomard, représentant 1400 pages, soit le ti (...)
  • 13 Récemment réédité par l’Université américaine du Caire (Le Caire, AUC Press, 2003, 619 p.), qui a p (...)

9Les cinq tomes relatifs à l’« état moderne » de l’Égypte ont un intérêt historique : ils présentent l’Égypte de 1800, vue par des savants français héritiers des Lumières et de l’encyclopédisme. Les 47 mémoires, notices, essais et tableaux sont souvent très détaillés ; ils traitent de nombreux sujets : mer Rouge et canal, ville de Qusayr, éclosion des poulets, médicaments et maladies endémiques, impôts et administration, finances et monnaies, inscriptions soufies, observations sur diverses régions ou tribus, musique et instruments, hydrographie, chronologies, poids et mesures, topographie, agriculture et commerce, cartographie, Alexandrie et le Caire… Je retiens deux mémoires en particulier : l’« Essai sur les mœurs des habitans modernes de l’Égypte », par Gilbert de Chabrol et la « Description abrégée de la ville et de la citadelle du Kaire, suivie de l’explication du plan de cette ville et de ses environs, et contenant des renseignements sur sa distribution, ses monumens, sa population, son commerce et son industrie », par l’inépuisable François-Edme Jomard, auteur par ailleurs de cartes, de nombreuses descriptions dans l’état antique et de plusieurs autres mémoires sur l’Égypte moderne12… L’« essai sur les mœurs » de Chabrol n’a pas connu la fortune du célèbre ouvrage publié une dizaine d’années plus tard en Grande-Bretagne par Edward Lane : An Account on the Manners and customs of the Modern Egyptians (1836)13, réédité cinq fois au long du XIXesiècle et davantage encore au XXe siècle, infiniment plus cité dans la littérature sur l’Égypte que son pendant français. Ce dernier n’était accessible, jusqu’à la présente édition électronique, que dans les deux éditions originales des années 1820…

10105 planches d’illustrations complètent cet « état moderne », suivies de 88 planches sur les arts et métiers, costumes et portraits, vases, meubles et instruments, inscriptions, monnaies et médailles, d’une façon très proche de celle de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

  • 14 Les maladies traitées sont les suivantes : ophtalmie endémique, tétanos traumatique, peste, hépatit (...)

11On pourrait aussi tirer des volumes de l’état moderne, en rapport avec le thème du présent numéro d’Égypte/Monde arabe, les textes suivants : « Notice sur les médicamens usuels des Égyptiens », par M. Rouyer ; « Mémoires et Observations sur plusieurs maladies qui ont affecté les troupes de l’armée française pendant l’expédition d’Égypte et de Syrie, et qui sont endémiques dans ces deux contrées14 », par le baron Larrey, premier chirurgien de la Garde de l’Empereur ; « Notice sur la conformation physique des Égyptiens et des différentes races qui habitent en Égypte, suivie de quelques réflexions sur l’embaumement des momies », par le même ; par ailleurs, le mémoire de Chabrol contient les chapitres « Des maladies principales », « Fécondité des femmes », « Circoncision », « Bains publics » ; le mémoire de Jomard, suscité, comprend un paragraphe sur les hôpitaux et un autre intitulé « De la population du Kaire, de la santé des habitans, et de la mortalité ».

  • 15 On peut zoomer beaucoup plus avant sur les cartes et les illustrations, mais au-delà de 200%, l’ima (...)

12L’Atlas qui suit comporte deux cartes d’Égypte, avec le tableau d’assemblage : une carte géographique en 3 feuilles et une autre, topographique, en 47 feuilles. Ce ne sont pas les premières cartes de l’Égypte, certes, mais leur précision et leur extension à une bonne partie de l’Égypte, grâce à l’occupation militaire et à la présence de plusieurs polytechniciens spécialistes d’arpentage et de trigonométrie, font que ces cartes constituent une référence pour toute étude historique ou géographique de l’Égypte moderne. En outre, la maniabilité de la carte numérisée, dans laquelle on peut circuler de manière aisée et opérer un zoom de bonne qualité jusqu’à 200 %, fait tout l’intérêt de cette édition en DVD15. Les originaux étaient effectivement reproduits dans des volumes mesurant 75 par 108 cm dans la première édition !

13La quatrième partie de la Description, intitulée « Histoire naturelle », comprend cinq volumes : deux contenant des mémoires et trois contenant les planches. Dans le premier tome, les mémoires traitent des sujets suivants : poissons du Nil, palmier Doum, oiseaux, reptiles, poissons de la mer Rouge et de la Méditerranée ; Savigny y publie ensuite deux tableaux systématiques sur les ascidies et sur les annélides. Le second tome comprend des mémoires sur les plantes spontanées et cultivées, les roches, les mammifères, la flore d’Égypte, les observations météorologiques, le limon du Nil ; il est composé enfin d’un essai conséquent de plus de 300 pages sur la « constitution physique de l’Égypte » (géographie, sol, minéraux, déserts, silice, natron…). Enfin, les trois volumes de planches présentent les mammifères, les oiseaux (14 belles planches en couleur), les reptiles, les poissons du Nil, puis les mollusques, les annélides, les crustacés, les arachnides, les insectes, les échinodermes, les zoophites, les ascidies, les polypes et les algues ; le troisième volume de planches comprends la botanique (62 planches) et la minéralogie (15 planches en couleur), suivies d’explications détaillées sur ces planches. Toutes les planches de l’histoire naturelle ont été réalisées, à l’époque, à partir de magnifiques dessins fournis par Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Jules-César Savigny, Alire Raffeneau-Delile et Henri-Joseph Redouté. Les gravures, en noir ou en couleur, sont toutes rendues avec une haute résolution, double de l’original, qui permet d’explorer les détails de ces planches.

  • 16  L’ensemble des documents occupe un espace de 1,77 Go.

14Le DVD comprend en outre plusieurs outils fort utiles. Tout d’abord, une table générales des planches, agrémentée des légendes de chacune d’elles, à partir de laquelle un simple clic fait accéder à la planche choisie. Les cartes et les planches annexées aux volumes de texte y sont également recensées et accessibles. La navigation de volume en volume se fait de manière aisée grâce à Adobe Reader 7.0, un logiciel gratuit dont les fichiers d’installation sont présents sur le DVD. L’ensemble des documents, planches et textes, peut être copié sur le disque dur de l’ordinateur pour consultation ultérieure sans usage du DVD16.

15Une interface permet en outre de faire des recherchesge botat> Rn esièrf main es préseront undexdes des plancici se fstemen-Hilhes.

  • http éexpl.bnf.fr/Vn voysEnAfstorio>13(...)

16 éexpl.bnf.fr..)Descriptque de l’ÉgyionLe Dir qut de texbruture et xemtfin, les planches dans un o infductid">Haut gouratlck iuoi qud,urs ouideeck rechercst utes, maie nsoutan>On poueckgrs ce sur lnt abcttre d reproductisubssentiturelluess dçaies enrspeffecttes, maptista recolorau’ent ope font que cette éditid, susoraue detrols, lesétudns sur ln rappoes urt re ouvraa deux co pofinaires sur l’Égyons, mais auss, à l’histoitudnn sccxées t cxindexe sièDVD.

8la réédition de la Description de l’Égyptexindexe siè, la monumeneuses et fragi,ion est doà une bondetrols,nce pour dansuxlas qut l’intaccmemenetide histegions etiamaurateurs, à l’Égyptel, puie l’Antiquite, jusqu’à f maiuAt cxviiidexe sièDie. L05 planches d’histoire nature,rs vos, certnches en coul», par pourentali,llu i tiui onuttenant lde histegiotudnn sccxéir qutrtes tensrronie? Cette éditeck, qde bonubondetrols,njeuboccmtes à la Descriptque de l’Égyion

Haut de page

Notel

/>

1 http://www.harpocrate.eu.com..

/>

2 J.-P. Corteggiani, « Description de l’Égypte », Lettre d’information OUCC, n° 18, septembre 1989, p. 4..

/>

3 John von B. Rodenbeck, « An orientalist monument reconsidered » dans Jason Thompson (dir.), Egypnage euserspte (Le Caire, », «e Co Paenrsuch Sopéc Sn sccxpte en volu23,em> n3ess, 2m>., p1. 4..

/>

4 J.-P. Corteggiani, op. cit., p. 4..

/>

5 Voir les activités du CEA sur son site : http://www.cealex.org..

/>

6 Maurice Martin, « Aux débuts de la description moderne de l’Égypte », D’un Orient l’autre, vol. I Conf">Fistration], PariÉéditsis dNRSmbH, 1m>., 343-350ion. une sélectios d artic», compa vos, lciire, n> Maurice Marion ees en hiers drééditie audej/a>..

/>

7 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 90-132..

/>

8 Signalons l’entreprise scientifique, une cinquantaine d’années plus tôt, de Forskäl, Niebuhr et cie Description de l’Égypte />

9 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 126-129..

/>

10 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 117..

/>

11 John von B. Rodenbeck, op. cit., p. 131..

/>

12 Yves Laissus recense trente contributions de la main de Jomard, représentant 1400 pages, soit leitiers det texage publstlck iuoie 8Les carten la c’aormaties et les dessi reps="ptémoiret qui pe pomemenetiit tons etime parmbH, 61s plancrnn> Voes en particul,ees surt h, comneupas con) maprolentifiqhr e’ec nt dans l’égyptomanie françaiiuAt cdexe siè,sur lntoepende bigéograpain Y.ves Laisane : , PariFayJomars, 4, 654>.,pte, ave, chronolo, bi Bibéographicialiers dœ cousain de Jomarundexion. un, comk, qui en outre bonubonbi Bibéograpeon tron complèdoires vpitaux st articlnocacrblses, e la Description de l’Égypte />

13 Récemment réédité par l’Université américaine du Caire (Le Caire, AUC Press, 2003, 619 p.), qui ="pllAnginimene publise la Descriptits of Egans Description />

14 Les maladies traitées sont les suivantes : ophtalmie endémique, tétanos traumatique, peste, hépaPari, nagrapain detspartipagesarcocAngion,èsrejauieonlAnptaire es éé ciey bages-debrtousygralibles. Larues res érait ausns sur lunfluabcttruple form’égurgies sur les ipages, sur l’be pomivemeim>D’es hôplop.v’iu(Le Cairce sur lr chirures) et lacccicaine des Égypti,sns sur lunfluabcttrt les raisoue de l’Égypce sur la santé dund.vduu/a>.

/>

15 On peut zoomer beaucoup plus avant sur les cartes et les illustrations, mais au-delà de 200%, l’giqle ess up pln, en plon r préorme eixeléalis/a>.

/>

16  L’ensemble des documents occupe un espace de 1,77 Go

/>

http éexpl.bnf.fr/Vn voysEnAfstorio>13Haut de page

ut Le, rgniteltin, Ss sur la réédition de la Description de l’ÉgypteÉgypte/Monde arabe7 mis souligemb08 j feuit de 8,uur consectéantois dptemb20. 11URL : /">httpséjnals.op, Benriptlex.oema/re-1Go Haut de page

Hhorotxt" class="section">

ut Le, rgnitel3

/pan clasla descript">audejGo Haut de page

Hhorotum -->

Haut de page

S, ce Caage
< #e=sentum -->
--> 1> --> <
> ul> --> <
> ul> --> (de 5-">(...)3<[De dernoant nums]/a>3< /p>
<
> ul> --> le0, v, Égypte/Monde arabe > ul> --> httpséjnals.op, Benriptlex.oema/?de p=’informatsexs.l critisadeits publicatGo) <
> ul> --> httpséjnals.op, Benriptlex.oema/backendnste stylFlbreRSSn1nimg altylFlbreRSSn srcasigis/sopéc-ies c/rss.png" widthre1tn16eightre1tn1/> FlbreRSSGo) <
>Letstre d’informatan> ul> --> httpséjnals.op, Benriptlex.oema/?de p=lm>Let"pane httpnewsl? Cer.op, Benriptlex."pan>em>Lettre dOp, EenriptGo)
--> < http://wwwdej-eglex.orste stylC’ennphiea étudge et es documentationcstronitis juridcifiques sopécpag(CEDEJ)n1nimg altylLnoo C’ennphiea étudge et es documentationcstronitis juridcifiques sopécpag(CEDEJ)n srcases es ane/igi/3072/onoo-wwdej.png" widthre62"s6eightre24n1/>Go) httpséjnals.op, Benriptlex.o"ste stylPa moouideeckvueston Sn sccxans ertnches sopécpan1nimg altylOp, Eenript Jéjnalsn srcasigis/onoo-ckvues-ex..png" />Go) /a>
httpséjnals.op, Benriptlex.oema/?de p=mapexslHatrupon ste3< – l: httpséjnals.op, Benriptlex.oema/?de p=backendn>Flbrete syndublicatGo) httpséjnals.op, Benriptlex.o">N, soadis hotses, Op, Eenript Jéjnalsane< – l: http://wle Mllex.o">Éésit, avLe Mlane< – l: httpséjnals.op, Benriptlex.oema/le Mlo">AccaprreprrvepGo) /a>
< descr typeass="t/java descrn srcasjs/jitiry.jan1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn srcasjs/ns cptlmin.jan1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn>// < descr typeass="t/java descrn srcasjs/fancybox/jitiry.fancybox-1.3.1.pack.jan1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn srcasjs/st artilmin.jan1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn>// jQtiry(es docum).ready(fu cdit() { jQtiry.ajax({ async:eonue, url: "re-1?infor=uéddby&lang=fr&nint-dedurl=1", sus acc: fu cdit( Je e nudDataCéddby ) { if(Je e nudDataCéddby){ jQtiry( '-ockqcitat' ).aftor( Je e nudDataCéddby ); jQtiry( '-sha mcébua[p" hrefockqcitati]' ).aftor( ' | : }); //]]1n/ descrdiv> < descr typeass="t/java descrn>-> var _paqo= _paqo|| []; l> // luscker de>horendike "setCd cusDfinistatioshauld b unelemd b f flo"lusckPgiView" l> _paq.push(['setCd cusVs veble', 1, 'Dt rom', es docum.dt rom, 'de p']); l> _paq.push(['anubleCrossDt romLinking']); l> _paq.push(["setDs documTe st", es docum.dt rom + "o"s+ es docum.te st]); l> _paq.push(['lusckPgiView']); l> _paq.push(['anubleLinkTuscking']); l> (fu cdit() { var ure/">hsttppk.c’rtiolex.o"; _paq.push(['setTusckerUrl', u+'pk.php']); l> _paq.push(['setSédId', '3']); l> var d=es docum, g=d.createEginim(' descr'eur)=d.getEginimsByTagName(' descr'e[0]; l> g.typea's="t/java descr'; g.async=onue; g.defer=onue; g.srcau+'pk.js'; s.pae trNe M.es irtB f fl(g,s); l> })(); l>n/ descrdl>nv> < descr typeass="t/java descrn srcas/">hsttpsqcitc-on ori.op, Benriptlex.oop, dapoe/js/ntioljs?date=20.4-12-01n1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn srcas/">hsttpsqcitc-on ori.op, Benriptlex.ojs/jitiry.jaonp-lstastlmin.jan1n/ descrdul> < descr typeass="t/java descrn>nv>< l> jQtiry(es docum).ready(fu cdit($) { if ( $.fn.fancybox == uGrafrtnd ) { $.getSdescr(s/">hsttpsqcitc-on ori.op, Benriptlex.ojs/fancybox/jitiry.fancybox-1.3.1.jan, fu cdit() { $('a.iframe').fancybox(); l> }); l> } elce { $('a.iframe').fancybox(); l> } l> ">Hhurl= l> $.jaonp({ url: ('/">hsttp">Hh.op, Benriptlex.o">Hhscieblie'), nelebsckPrametor: 'nelebsck', sus acc: fu cdit(data) { $('-">Hhdata').html('nimg srcas'+data.favies +'" $.ajax({ l> type: "GET", l> url: "re-1?infor=pdfepub&nint-dedurl=1", l> sus acc: fu cdit(msg){ l> $('-dlLinks').n rund(msg); l> } l> }); l> }, l> nt er: fu cdit(data){ l> //$('-">Hhdata').html('guesm, l: hsttp">Hh.op, Benriptlex.">sigt unGo)<'); l> $.ajax({ l> type: "GET", l> url: "re-1?infor=pdfepub&nint-dedurl=1", l> sus acc: fu cdit(msg){ l> $('-dlLinks').n rund(msg); l> } l> }); l> } }); l> $('-plstainfe dli').lUn('touchscd', fu cdit(e) {}); l> $('input[name=q]').fs ds(fu cdit() { if ( $(this).nttr('value') == 'Rk recherr' ) { $(this).nttr('value', ''); l> } }); l> }); jQtiry(es docum).ready(fu cdit($) { $(fu cdit() { if (es docum.cookiM.esdexOf("__cookiMolart=1") == -1) { $("n">").html("n">En re p), s avavotre La navigaties sur on sem>, soacmeplez l'st uurisatioete,okiMu/a>: http://wop, Benriptlex.o6540\">En sa savoen pGo) }); --dia descrdul> <
http://wop, Benriptlex.">Op, EenriptGo)<
    >Op, Eenript Bookttel >httpbooktwop, Benriptlex.">n">Op, Eenript Bookttel5 >httpbooktwop, Benriptlex./bliéraut">Licous">5 >httpbooktwop, Benriptlex./ts pusheroteÉMédsie">5 >httpbooktwop, Benriptlex.">En sa savoen pGo) >Op, Eenript Jéjnalsanl >httpséjnals.op, Benriptlex.">n">Op, Eenript Jéjnalsanl5 >http://wop, Benriptlex.obliéraut-séjnals"paerckvues">5 >httpséjnals.op, Benriptlex.o6438">En sa savoen pGo) >Ccpndaanl >httpccpndalex.">n">Ccpndaanl5 >httpccpndalex./sels a">AccéMeroabreennoinai">5 >httpccpndalex./about">En sa savoen pGo) > >httphypotheseslex.">n">Hypoth&ees ge;sesanl5 >http://wop, Benriptlex.obliéraut-s="ebookt">Ciérautans dcesnedu">5
    ul
      >em>Lett& olartesanl >httpnewsl? Cer.op, Benriptlex."pn">em>LetanlLettr'Op, EenriptGo) >httpsels awop, Benriptlex.oesdexolart.php?a=la descript">n">Alartest& obandninimsanl5 >http://wop, Benriptlex.o14043">Op, Eenript FreemiumGo)< /a>
      infles aon="tpsels awop, Benriptlex.o" de>hor="gette /p> ieldset/ /p> input name="q" typeass="t" />/p>
      input typeasradioall" itheséjnalradioalname="ul" valuere/">httpséjnals.op, Benriptlex.oema" hercke" ihercke"" />/p> >abel un itheséjnalradioa>cm dans ckvue/a>abel>

      input typeasradioall" iop, Benriptradioalname="ul" valueren1/> >abel un iop, Benriptradioa>cm daOp, EenriptGo>abel>
      < <
        ><
          <"> > t>TiLett: t/ /p> dÉgypte/Monde arab d< /p> t>En ba ht: t/ /p> d< /p> /pan clasacce Pro"pRkvueete sn sccxésopécpages tr avaiu me/Monde ar ermmusulm > t>EMédsia: t/ /p> d t>Su rappo: t/ /p> d t>E ISSNn: t/ /p> d<2090-7273Go d< /p> t>ISSNnimes mén: t/ /p> d<1110-5097Go d< ab > t>Acc&ees ge;sn: t/ /p> d >n> Voia ootauriot dans bliéraut Op, EenriptGo) ><
            > a ><
              a < <
                ><
                  httptwitfum.eu.cshare?sext=Sur+la+r%C3%A9%C3%A9enript+de+la+%3Cem%3Eem>Descript+de+l%E2%80%99%C3%89>Égy%3C%2Fem%3E+en+en &url=&via=op, Benriptsayotxt" clastwitfum buttpt-wen "> ><
                    hsttp://wfacebook.eu.csharer.php?u=Sur+la+r%C3%A9%C3%A9enript+de+la+%3Cem%3Eem>Descript+de+l%E2%80%99%C3%89>Égy%3C%2Fem%3E+en+en &te stylpan clasfacebook buttpt-wen "> ><
                      hsttpen p.google.eu.cshare?url=Sur+la+r%C3%A9%C3%A9enript+de+la+%3Cem%3Eem>Descript+de+l%E2%80%99%C3%89>Égy%3C%2Fem%3E+en+en &te stylpan clasgoogle buttpt-wen ">
                      Hhdata"> buttpt ul clasies c ies -iav">anbuttptd nv><[if lcetIE 9]/ /p> >hsttpsqcitc-on ori.op, Benriptlex.oop, dapoe/css/ie_op, dapoe.css"d nv[endif]--dia> l>n/html>