Navigation – Plan du site
9 | Baal – Ben Yasla - Gabriel Camps (dir.)
B39

Bargẖawāṭa

G. Deverdun
p. 1360-1361

Entrées d’index

Mots clés :

Maroc, Religion, Tribu
Haut de page

Texte intégral

1Confédération berbère appartenant au groupe Maṣmūda, établie dans la province marocaine de Tāmāsnà le long des plaines de la côte atlantique, entre l’oued Bou Regreg et l’oued Tensift.

2Par son importance numérique, elle a joué un rôle politique dans l’histoire médiévale du Maroc, en donnant de la tablature aux dynasties idriside, almoravide et almohade.

3D’après Ibn Zaydān, la tribu se rattacherait à Sāliḥ b. Ṭarīf al-lhūdī (le juif), né à Bargẖata, localité de la région de Jerez, en Andalousie. Le toponyme aurait été arabisé en Bargẖawāt.

4La confédération a pratiqué une religion ascétique, dérivée de l’Islam, sur laquelle al-Bakrī et Ibn Ḥawḳal nous donnent quelques maigres renseignements. Ce serait Yūnus, fils d’al-Yasa῾, qui aurait répandu la nouvelle doctrine, mêlée de sunnisme, de shi῾isme et même de kẖariḏjisme, au cours d’un long règne de 43 ans (842-885 J.-C).

5Les Almohades écrasèrent finalement les Bargẖawāṭa et leur groupement disparut de l’histoire. Cependant, sous les Mérinides, on retrouve quelques-uns d’entre eux, participant à une campagne de guerre sainte en Andalousie (1285 J.-C).

6J. Carcopino a proposé, à la suite de Slane et de Vivien de Saint Martin d’identifier les Bargẖāwaṭa aux Baquates. Cette hypothèse a été combattue pour des raisons phonétiques. Elle est aujourd’hui abandonnée.

Haut de page

Bibliographie

Adam A., Histoire de Casablanca, Paris, 1968 (chapitre II).

Benachenhou A., La dynastie almoravide et son art, Alger, 1974, p. 26-31.

Carcopino J., Le Maroc antique, Paris, 1943.

Desanges J., Catalogue des tribus africaines de l’antiquité classique à l’Ouest du Nil, Dakar, 1962, p. 31.

Galand L., « Baquates et Bargẖawāṭa », Hespéris, t. 35, 1948, p. 204-206.

Ibn Zaydān, Itḥāf a’lām al-nās, 1.1, p. 62 sq, Rabat, 1929.

Larcui A., L’histoire du Maghreb, Paris, 1970.

Le Tourneau R., « Barghawata », Encyclopédie de l’Islam, 2e édition, t. 1, Leyde, 1960-1965, p. 105-106.

Redjala M., « Les Barghawāta (origine de leur nom) », R.O.M.M., t. 35, 1983, p. 115-125.

Terrasse H., Histoire du Maroc, Casablanca, 1949, t. 1, p. 55.

Talbi M., « Hérésie, acculturation et nationalisme des Berbères Bargẖawāta », Littérature orale arabo-berbère, 5, 1971-1972, Paris, p. 40.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

G. Deverdun, « Bargẖawāṭa », Encyclopédie berbère, 9 | Baal – Ben Yasla, Aix-en-Provence, Edisud, 1991, p. 1360-1361

Référence électronique

G. Deverdun, « Bargẖawāṭa », in Encyclopédie berbère, 9 | Baal – Ben Yasla [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/1294

Haut de page

Auteur

G. Deverdun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page