Navigation – Plan du site
14 | Conseil – Danse - Gabriel Camps (dir.)
C
C112

Curbissenses

J. Desanges
p. 2158

Entrées d’index

Mots clés :

Antiquité, Tribu
Haut de page

Texte intégral

1Les Curbissenses ou Gurbisenses ne sont mentionnés que par Julius Honorius (Cosm., 48 A et B, dans Georgr. Lat. min., p. 54), qui écrivit au ve ou au début du vie siècle. Il les place dans une liste de peuple entre les Garamantes* et les Theriodes* (habitants de la zone hérodotéenne des bêtes sauvages, ou sauvages eux-mêmes ? = Gamphasantes* ?) d’une part, et d’autre part les Beitani, qui pourraient être les riverains du flumen Be (Table de Peutinger, segm. VII, 5), de nos jours l’oued Bāy el-Kabīr, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Sirte. Si la suite des ethnonymes a quelque cohérence géographique, il s’agirait d’une tribu implantée dans l’intérieur de la Tripolitaine. Par ailleurs, Julius Honorius (Cosm. 42 A et B, ibid., p. 46) mentionne parmi les montagnes de l’Afrique un mont Gurbessa, Gurbissa ou Corbessa. Un rapprochement avec les Gurubi montana de Corippus (Joh. II, 56) n’apporte guère de clarté, la localisation de cette zone montagneuse faisant l’objet d’un débat (cf. contre le rapport établi traditionnellement entre ces Gurubi montana et d’autre part Curubis (Korba) et les monts du cap Bon : Y. Modéran, « Qui montana Gurubi (sic) colunt. Corippe et le mythe des Maures du Cap Bon », dans M.E.F.R.A., XCIC, 1987, p. 963-989).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Desanges, « Curbissenses », Encyclopédie berbère, 14 | Conseil – Danse, Aix-en-Provence, Edisud, 1994, p. 2158

Référence électronique

J. Desanges, « Curbissenses », in Encyclopédie berbère, 14 | Conseil – Danse [En ligne], mis en ligne le 01 mars 2012, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/2350

Haut de page

Auteur

J. Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page