Navigation – Plan du site
6 | Antilopes – Arzuges - Gabriel Camps (dir.)
A270

Arguin

J. Spruytte
p. 884-885

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Située sur la côte mauritanienne par 16°25’ ouest et 20°33’ nord, l’île d’Arguin n’a eu d’importance historique que par l’existence sur place du point d’eau douce permanent qui est le seul existant entre les 18e et 22e degrés de latitude nord. Situé au fond d’une excavation faite de main d’homme, ce point d’eau est une résurgence de la nappe aquifère du Tirersioum et ses caractéristiques, établies lors de l’inventaire des puits du nord-ouest mauritanien, ont fait l’objet d’une publication détaillée. On ignore l’origine des travaux d’aménagement de ce point d’eau, et les hypothèses les plus diverses ont été émises à ce sujet.

2En l’absence de textes antérieurs, l’historique d’Arguin se résume aux occupations européennes de l’île du xve au xixe siècles, la possession du point d’eau offrant un avantage important pour le ravitaillement en eau des bateaux de passage.

3D’après les sources portugaises, l’île d’Arguin aurait été découverte en 1443 par un gentilhomme du nom de Nuno Tristao. Dès 1445, l’occupation permanente de l’île est décidée par l’Infant Henri et un château est construit entre 1446 et 1461. La construction fut remaniée en 1518 par ordre du roi Don Manuel, mais attaqués par les Marocains, les Portugais abandonnent Arguin qui est, par la suite, occupée par les Espagnols de 1580 à 1630.

4Entre 1638 et 1724, l’île est occupée tour à tour par les Hollandais, les Anglais et les Français, qui construisent et détruisent successivement plusieurs forts sur les ruines du premier château portugais. Enfin, le 24 février 1724, les Hollandais abandonnent Arguin et l’île est ensuite rendue définitivement à la France par le traité de Paris en 1817.

5L’île reste inoccupée jusqu’en 1880, époque où une société française, « La Marée des deux Mondes », construit sur place une usine pour la conservation du poisson, mais l’exploitation est abandonnée en 1882 au profit des installations de Port-Étienne (Nouadhibou). Arguin perd toute importance à partir de cette date.

6On ignore l’étymologie d’Arguin (ou Arguim d’après les Portugais) et l’île n’est d’ailleurs connue que sous le nom d’Agadir par toutes les populations de la côte. L’île d’Arguin relève territorialement de la République islamique de Mauritanie. Son approche est délicate pour les bateaux d’un certain tonnage car les abords de l’île sont parsemés de hauts fonds connus sous le nom de « Bancs d’Arguin ».

7C’est dans ces parages que s’échoua en 1816 la frégate « La Méduse » dont le naufrage eut les suites tragiques que l’on sait.

Haut de page

Bibliographie

Zurara G. (Eanes de), Chronique de Guinée, trad. L. Bourdon, Dakar, IFAN, 1960.

Ca Da Mosto A. da, Relations des voyages à la côte occidentale d’Afrique, 1455-57, pub. Ch. Schefer, Paris, Leroux, 1895.

Gomes Diego, De la première découverte de la Guinée, trad. Th. Monod, R. Mauny, G. Duval Bissau C. Est. G.P., 1959.

Fernandes V., Description de la côte d’Afrique de Ceuta au Sénégal (1506-07), trad. P. de Cenival et Th. Monod, Paris, Larose, 1938.

Lacourbe, Premier voyage du Sieur de-fait à la Coste d’Afrique en 1685, publ. par P. Cultru, Paris, Champion, 1913.

Labat P., Nouvelle relation des voyages à la Côte d’Afrique, 1728.

Treve A., L’île d’Arguin, Lyon, 1889.

Pacheco Pereira D., Esmeraldo de Situ Orbis, publ. par R. Mauny, Bissau D. Est. G.P., 1956.

Gruvel et Chudeau, A travers la Mauritanie occidentale, Paris, 1908.

Ricard P., « Les Portugais et le Sahara atlantique », Hespéris, t. XI, 1930.

Spruytte J., « Le point d’eau douce permanent de l’île d’Arguin », Bull, de liaison Saharienne, n° 27, sept. 1957, pp. 191-200.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

J. Spruytte, « Arguin », Encyclopédie berbère, 6 | Antilopes – Arzuges, Aix-en-Provence, Edisud, 1989, p. 884-885

Référence électronique

J. Spruytte, « Arguin », in Encyclopédie berbère, 6 | Antilopes – Arzuges [En ligne], mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/2589

Haut de page

Auteur

J. Spruytte

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page