Navigation – Plan du site

22 | 2012
Vanités d’hier et d’aujourd’hui : une poétique de l’éphémère

Sous la direction de Jean-Claude Laborie et Line Cottegnies

La vanité a connu ces dernières années un regain d’intérêt, depuis la magnifique exposition organisée en 1990 au musée des Beaux-Arts de Caen par Alain Tapié, jusqu’aux expositions et publications de qualité cependant très inégale de ces dernières années. A côté d’initiatives passionnantes comme l’exposition organisée par le même Alain Tapié, « Vanité, Mort que me veux-tu ? » à la fondation Berger, en 2010, ou la publication récente organisée par Jean-Charles Darmon, Littérature et Vanité, autour des traces laissées par le texte de L’Ecclésiaste dans l’histoire des idées, auxquelles on ajoutera le catalogue Les Vanités dans l’art contemporain, publié par Anne-Marie Charbonneaux (Flammarion, 2005), on a pu voir également surgir des regroupements hétérogènes, comme l’exposition, en 2009, du musée Maillol. L’actualité d’un thème qui resurgit dans l’art contemporain de manière significative, après une éclipse de plus de trois siècles, invite à s’interroger sur le lieu commun de la Vanité et sur son opportunité. Mais de quoi parlons-nous exactement ?

  • OpenEdition Journals