Navigation – Plan du site
Compte rendu d'ouvrage

Unaf : La réforme de la filiation

Recherches familiales, 2010, n° 7, 186 pages
Alain Barré
Référence(s) :

Unaf : La réforme de la filiation

Recherches familiales, 2010, n° 7, 186 pages

Texte intégral

1L’Union Nationale des Associations Familiales (Unaf) publie une revue pluridisciplinaire intitulée Recherches familiales. Le n° 7 comporte un dossier thématique consacré à la « Réforme de la filiation », composé de sept articles et couvrant les 83 premières pages de la revue. Celle-ci présente également une partie « Travaux » avec, pour le n° 7, quatre articles abordant le thème de l’inégalité.

2Le droit de la filiation, qui datait de la loi du 2 janv. 1972, a été réformé par l’ordonnance du 4 juillet 2005. Il s’agissait de moderniser un corps de règles pour tenir compte de l’évolution de la société marquée, à la fois, par la désaffection du modèle matrimonial traditionnel et par le nombre croissant des recompositions familiales. Le premier article est une présentation générale de l’ordonnance du 4-7-2005 qui « parachève la mise en œuvre du principe d’égalité en droit de la filiation » ; celui-ci étant repensé en termes de filiation maternelle et de filiation paternelle. Un deuxième auteur aborde la question de la preuve de la filiation, en distinguant la filiation par le sang et les filiations non fondées par le sang : l’adoption et les procréations médicalement assistées. Le troisième article se penche sur les rapports entre filiation et autorité parentale dans le cadre des nouvelles configurations familiales, qui amènent la prise en charge d’un enfant par un adulte avec lequel il n’a aucun lien de filiation. L’auteur suivant s’intéresse aux incidences de la réforme de la filiation sur le nom de famille, qui constitue un marqueur d’identité majeur. Puis, deux contributions élargissent le sujet à d’autres horizons : tout d’abord, une présentation du cas anglais illustre une approche sensiblement différente, puisque, dans ce pays, on privilégie la notion de « parentage » (la parenté) qui « permet la convergence des réalités sociale et juridique » ; ensuite, en se basant sur des recherches effectuées au Cameroun, un sociologue évoque la notion de filiation éclatée, qui aurait l’intérêt de prendre en compte des revendications actuelles, comme la création d’un statut « beau-parental ». Enfin, le dernier article se propose de prendre du recul avec une réflexion sur les aspects mythologiques, juridiques et symboliques de la paternité.

3Quatre contributions sont consacrées à la question de l’inégalité, dans des domaines très variés. L’inégalité des revenus dans les couples au Québec fournit un premier sujet d’étude : il s’agit de voir comment les couples gèrent leur argent, quand il existe une disparité de revenus entre les deux partenaires ; les pratiques oscillent entre une gestion reposant sur le principe d’équité et une comptabilité prenant en compte les apports de chacun. Un second travail, utilisant l’Enquête permanente sur les Conditions de vie des Ménages réalisée en 2000 par l’Insee, analyse les sorties au théâtre et montre que celles-ci révèlent des inégalités d’accès à la culture, largement conditionnées par le milieu familial. L’inégalité est aussi au cœur des statuts qui régissent les personnes, comme le montre une analyse effectuée à partir de plus de deux cents écrits de jeunes placés par l’Aide sociale à l’enfance ou par la Protection judiciaire à la jeunesse demandant une poursuite de leur prise en charge durant leur majorité (de 18 à 21 ans maximum). Ce travail permet d’appréhender les besoins et les attentes exprimés par ces jeunes au moment où ils entrent dans le monde des adultes. Le dernier article porte sur l’évolution du statut juridique de l’épouse au Japon : en effet, traditionnellement, l’épouse japonaise est confinée aux tâches ménagères, mais avec l’évolution démographique que connaît le pays, les Japonaises sont de plus en plus nombreuses à exercer une activité professionnelle ; ceci remet en cause bien des habitudes.

4Le lectorat d’Espace Populations Sociétés, habituellement intéressé par des questions de socio-démographie, se retrouvera plus volontiers dans la seconde partie de la revue « Recherches familiales » consacrée aux inégalités que dans le dossier relatif à la « Filiation ».En effet, si cette question est fondamentale dans notre société, elle est abordée sous un angle juridique et nécessite, pour bien saisir la pertinence des différentes contributions, une bonne culture dans ce domaine ; or, sauf exception, celle-ci fait défaut à la grande majorité de nos lecteurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Barré, « Unaf : La réforme de la filiation », Espace populations sociétés [En ligne], 2010/1 | 2010, mis en ligne le 09 décembre 2016, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/eps/3947

Haut de page

Auteur

Alain Barré

Université de Lille 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals