Navigation – Plan du site
Polyphonies

La polyphonie dans la musique japonaise

Rokudan, par exemple
Japanese polyphonic music: Rokudan, for example
Andreas Gutzwiller
Traduction de Isabelle Schulte-Tenckhoff
p. 11-44

Résumé

Polyphony is a rare phenomenon in Japanese music. Rokudan, one of the most famous pieces of the danmono genre, was composed by Yatsuhashi Kengyo (1614-1685). In addition to the original part (honte), a second part (kaede) was created later by two different composers. The author undertakes an analysis of the technique of Japanese composition technique called honte-kaede, using as an example the piece Rokudan.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’anglais

Texte intégral

1Tout essai sur la polyphonie dans la musique japonaise se doit de commencer par une affirmation : la musique japonaise est homophonique. Certains musicologues japonais ayant abordé l’esthétique de leur musique, comme Kikkawa Eishi (1984), soutiennent même que l’essence de la musique japonaise est non seulement l’homophonie mais la monophonie au sens le plus strict, c’est-à-dire que cette musique est à chanter par une seule voix, à jouer par un seul instrument. Dans cette perspective, la couleur tonale représente une catégorie esthétique essentielle, que l’on ne saurait toutefois apprécier pleinement que lorsque la musique est monophonique et interprétée en solo.

2En effet, la polyphonie traditionnelle est peu fréquente s1 ">2<ka/spa-t="l-ref="#quotar p d’jophsntrphonyt cIlerprtonayNamplelleil n strxist moncpréégoune cesse Japanese coa musique poshii b984st-à-dst-àne moser de ’esout essai sur la pa musique onaisêlatiaya="ltr" stjoua rbatilim pole">Cahem>, pe rxistar sinstrumenst-i va">Doco dsidèreraepr, la pièce dn-àiv cie aa r à celièce Rokudan honte-, « [ine de rp]rix h2 class h1ss="texte"> Rokudan honte-kaede dans le contexte de la musique polyphonique japone

2ayapi p dca

Biblixt">Plan

solo.

NOD, 1979, Nihon Ongaku Daijiten [Dictionnaire de musique japonaise]. Tokyo: Heibonsha.

ADRIAANSZ Willem, 1973, The Kumiuta and Danmoto. Traditions of Japanese Koto Music. Berkeley: University of California Press.

KIKKAWA Eishi, 1984, Vom Charakter der japanischen Musik. Kassel : Bärenreiter.

Haut de page

Notes

1  L’exposé de ce texte lors de la réunion du Séminaire européen d’ethnomusicologie à Bossey/Genève, en 1991, fut suivi d’un concert présentant diverses combinaisons, soit Rokundan honte/Rokundan kaede/Hachidan/Akikaze no Kyoku, jouées sur le shakuhachi par l’auteur, Ueli Derendinger et Jürg Zurmühle. Une cassette avec ces pièces et les exemples musicaux figurant dans l’article peut être obtenue auprès de l’auteur.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Le joueur de shakuhachi Kawai Sayozan
Crédits Document Fondation du Japon
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 564k
Titre Rokudan, Hachidan, Akikaze no Kyoku — dan 1Rokudan, Hachidan : Yatsuhashi K. (1614-1685).Akikaze no Kyoku : Mitzuzaki Kengyô (d. 1853).
Légende Lignes mélodiques: Rokudan honte/ Rokudan kaede/ Hachidan/ Akikaze no Kyoku
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-2.png
Fichier image/png, 152k
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-3.png
Fichier image/png, 205k
Titre Fig. 1 :
Légende Lignes mélodiques: insen en sol/ insen inversé en ré
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-4.png
Fichier image/png, 14k
Titre Fig. 2a : dan 1 - Honte
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-5.png
Fichier image/png, 17k
Titre Fig. 2b : dan 2 - Honte
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-6.png
Fichier image/png, 19k
Titre Fig. 2c : dan 3 - Honte
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-7.png
Fichier image/png, 18k
Titre Fig. 2d : Rokudan 1-3 - Honte
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-8.png
Fichier image/png, 17k
Titre Fig. 3a, 3b, 3c : lignes mélodiques honte/kaede
Légende dan 1
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-9.png
Fichier image/png, 19k
Légende dan 2
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-10.png
Fichier image/png, 19k
Légende dan 3
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-11.png
Fichier image/png, 20k
Titre Fig. 4a, 4b, 4c : honte/kaede transposé
Légende dan 1
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-12.png
Fichier image/png, 17k
Légende dan 2
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-13.png
Fichier image/png, 18k
Légende dan 3
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-14.png
Fichier image/png, 18k
Titre Fig. 5a, 5b, 5c: Kaede/ Honte
Légende dan 1, dan 2, dan 3
URL http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/docannexe/image/1378/img-15.png
Fichier image/png, 42k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andreas Gutzwiller, « La polyphonie dans la musique japonaise », Cahiers d’ethnomusicologie, 6 | 1993, 11-44.

Référence électronique

Andreas Gutzwiller, « La polyphonie dans la musique japonaise », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 6 | 1993, mis en ligne le 02 janvier 2012, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/1378

Haut de page

Auteur

Andreas Gutzwiller

Andreas Gutzwiller, né en 1940 en Allemagne, a étudié la musicologie et l’ethnomusicologie à l’Université libre de Berlin et à la Wesleyan University (Middleton/Connecticut), aux États-Unis, où il obtient son doctorat en 1974. En 1970, il commence à étudier la flûte japonaise shakuhachi auprès de Araki Kodô V et Kawase Jusunke III, au Japon. En 1976, il est le premier Européen à recevoir le titre de maître (shihan) de l’école Kinko pour la flûte shakuhachi. En 1978-79, il est chercheur invité à l’IRCAM à Paris. Depuis 1980, il enseigne à l’Académie musicale de Bâle, en Suisse. Il est l’auteur de Die Shakuhachi der Kinko-Schule (Kassel: Bärenreiter, 1983). Son disque de musique classique pour shakuhachi, intitulé Der wahre Geist der Leere, paraît en 1984 chez Jecklin à Zurich (Jecklin Disco 588-2).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page