Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Livres

Francis TUPPER : Musiques de l’Inde du Nord. Guide d’écoute et discographie CD

Paris : Editions du Makar, 1993
Laurent Aubert
p. 280-282
Référence(s) :

Francis TUPPER : Musiques de l’Inde du Nord. Guide d’écoute et discographie CD. Paris : Editions du Makar, 1993. 191 p.

Texte intégral

1La musique savante de l’Inde du Nord est aujourd’hui une valeur sûre au sein des traditions orientales. Un quart de siècle après la période d’engouement qui la propulsa sur le devant de la scène internationale, elle demeure une des musiques extra-européennes les mieux représentées dans nos salles de concert et les bacs de nos disquaires. Mais, en dépit de sa popularité en Occident, cet art subtil et éminemment créatif n’est pas d’un accès facile, quoi qu’on en pense, tant les codes qui en régissent l’apparente liberté d’expression sont précis et rigoureux. A défaut d’une initiation directe, toujours possible par la fréquentation individuelle d’un interprète qualifié, l’amateur désireux de s’informer trouvera ici les notions essentielles qui lui permettront d’affiner son écoute et de mieux discerner les principes et les critères esthétiques de cette musique.

  • 1 Voir notre compte rendu dans Le Monde de la Musique 84/1985 : 80.
  • 2 Voir notre compte rendu dans Cahiers de musiques traditionnelles 1/1988 : 210-213.

2Le petit livre de Francis Tupper a le mérite de la concision et de la clarté du langage, mais pas toujours celui de la rigueur scientifique, à laquelle il ne prétend d’ailleurs pas. Il n’apporte en outre, il faut bien le dire, aucune information substantielle qui n’ait déjà été formulée à maintes reprises en des termes semblables. Pour le lecteur exclusivement francophone, les ouvrages de Ravi Shankar (1970), d’Alain Daniélou (1966, réédition revue et complétée en 1985)1 et de Patrick Moutal (1987)2 cités dans sa bibliographie constituent en effet une base largement suffisante à l’appréciation de la musique hindoustanie. Quant aux publications en anglais sur le sujet, elles sont innombrables, et les onze titres mentionnés en fin de volume n’en donnent qu’un aperçu très partiel.

  • 3 Voir en particulier Prayer Music of Sikh, in Bangra Sahib Temple, Delhi. CD Ethnic Sound Series 21, (...)
  • 4 Cf. infra, n. 6.
  • 5 Jafar Husayn Khan. Chant Qawwali de l’Inde du Nord. CD Inédit W 260048, 1993. Voir aussi son Songs (...)

3La « Discographie CD » constitue à elle seule le tiers du livre (p. 104-169). Riche de près de deux cents entrées, elle présente tout d’abord, par ordre alphabétique, les grands noms de la musique classique et semi-classique de l’Inde du Nord, tant vocale qu’instrumentale, et tous genres confondus (dhrupad, khyāl, qawwālī, ghazal, thumrī…). Suivent, sur les deux dernières pages de cette recension, trois brèves rubriques, « Musiques de la dévotion », « Rāgmālā » (litt. « guirlande de rāg) – où n’apparaissent en fait que les quatre premiers volumes d’une anthologie en cours de parution – et « Musiques régionales », regroupant quelques titres jugés représentatifs de ce domaine. On s’étonnera, en comparaison avec l’abondance de ce qui précède, de ne trouver dans la première que six disques dédiés exclusivement à la dévotion krishnaïte, et en particulier au genre bhajan. Il eut été souhaitable d’y inclure également les formes religieuses des Sikhs3, ou encore les splendides chants mystiques des Bauls du Bengale4, ainsi que le qawwālī, expression par excellence du soufisme indo-pakistanais, dont le seul interprète mentionné – et encore l’est-il dans la rubrique « classique » et non pas dans celle-ci – est le charismatique Nusrat Fateh Ali Khan ; on n’y rencontre par contre ni les frères Sabri, à la discographie pourtant abondante, ni par exemple l’admirable Jaffar Hussain Khan, dont un très bon disque vient de paraître en France5.

  • 6 Voici à titre d’exemples quelques disques compacts intéressants dans le domaine – Pakistani Music. (...)
  • 7 Notons que cette compilation n’intègre ni les abondantes productions de musique légère indienne, en (...)

4Quant à la dernière rubrique, fort incomplète, seuls quatre titres y figurent, un sur l’Uttar Pradesh et trois sur le Rajasthan, alors que les publications concernant les formes « régionales » du Nord de l’Inde sont autrement plus nombreuses et d’un intérêt généralement sous-estimé6. Mais ce domaine n’a apparemment que peu retenu l’attention de l’auteur, si l’on en juge par la pauvreté du chapitre correspondant consacré plus haut à « la musique des campagnes » (p. 69-70) ; c’est fort dommage, car une présentation tant soit peu exhaustive des musiques populaires rurales des différents Etats du Nord de l’Inde aurait pu constituer la réelle originalité de cet ouvrage, tout en justifiant mieux le pluriel de son titre7.

  • 8 Cf. notre livre Musiques traditionnelles. Guide du disque (Genève : Georg / Ateliers d’ethnomusicol (...)

5Nous avons néanmoins ici une source d’informations valable, permettant d’opérer une sélection dans une production qui pèche presque par l’excès de son ampleur, du moins en ce qui concerne la musique savante. Mais – l’auteur de ces lignes est bien placé pour le relever8 – le problème de ce genre de catalogue est qu’il est dépassé à peine sorti de presse et qu’il demanderait à être constamment actualisé. La comparaison avec la maigre liste fournie par Daniélou en 1985 en témoigne avec éloquence !

6Hormis cette discographie, la première présentée en français de façon aussi systématique, l’apport personnel de Tupper se résume en définitive à peu de choses, sinon à actualiser, non sans quelques imprécisions, certaines données déjà abondamment exposées par ses éminents prédécesseurs. Les brefs chapitres traitant des concepts, des genres, des styles et des instruments reprennent ainsi assez scrupuleusement l’essentiel de ce qui figure depuis longtemps dans tous les livres traitant du sujet, en l’assortissant parfois d’appréciations et de commentaires diversement inspirés. L’auteur s’adresse manifestement au grand public, et il n’est pas à blâmer pour autant ; mais le travail avait déjà été fait par d’autres avant lui et rien ne semblait justifier la publication de ce nouvel ouvrage de vulgarisation sur la musique hindoustanie.

Haut de page

Notes

1 Voir notre compte rendu dans Le Monde de la Musique 84/1985 : 80.

2 Voir notre compte rendu dans Cahiers de musiques traditionnelles 1/1988 : 210-213.

3 Voir en particulier Prayer Music of Sikh, in Bangra Sahib Temple, Delhi. CD Ethnic Sound Series 21, Victor VDP-1351, 1988.

4 Cf. infra, n. 6.

5 Jafar Husayn Khan. Chant Qawwali de l’Inde du Nord. CD Inédit W 260048, 1993. Voir aussi son Songs of Popular Islam. CD World Music Library, King Records KICC 5115, 1989.

6 Voici à titre d’exemples quelques disques compacts intéressants dans le domaine – Pakistani Music. The rubab of Kashmir. CD World Music Library, King Records KICC 5109, 1981.

7 Notons que cette compilation n’intègre ni les abondantes productions de musique légère indienne, en particulier celles de la musique de film, n’en déplaise aux inconditionnels de Lata Mangeshkar et de Mohammad Rafi, ni les expériences de world music et autres rencontres Est-Ouest auxquelles se sont livrés plusieurs virtuoses indiens avec la complicité de musiciens occidentaux, classiques ou de jazz.

8 Cf. notre livre Musiques traditionnelles. Guide du disque (Genève : Georg / Ateliers d’ethnomusicologie, 1991).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Aubert, « Francis TUPPER : Musiques de l’Inde du Nord. Guide d’écoute et discographie CD », Cahiers d’ethnomusicologie, 7 | 1994, 280-282.

Référence électronique

Laurent Aubert, « Francis TUPPER : Musiques de l’Inde du Nord. Guide d’écoute et discographie CD », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 7 | 1994, mis en ligne le 03 janvier 2012, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/1465

Haut de page

Auteur

Laurent Aubert

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page