Navigation – Plan du site
études & essais

En attendant l'indépendance ?

Projet autonomiste à La Réunion et formation de cadres dans les pays socialistes
Waiting for Independence ? The Autonomist Project in Reunion Island and Higher Education in Socialist Countries
Lucette Labache
p. 355-378

Résumés

Au début des années 1960, s'affrontent à La Réunion deux visions et deux groupes politiques avec comme principaux protagonistes Paul Vergès qui fait de l'autonomie interne le mot d'ordre du Parti communiste réunionnais, PCR, tout récemment fondé, et Michel Debré, Premier ministre du général de Gaulle, député de La Réunion et chef de file de la droite locale, qui prend position pour l'assimilation du département à la Métropole. Le projet du PCR s'inspire du modèle de société mis en place dans les pays socialistes ; dans ce contexte, est ouverte une filière de formation permettant à de jeunes Réunionnais, appelés à jouer un rôle majeur dans les luttes pour l'accession au nouveau statut juridique souhaité par les communistes, d'aller étudier en URSS et dans les pays de l'ancien bloc de l'Est. S'appuyant principalement sur une enquête par entretiens auprès d'anciens étudiants passés par cette filière, ayant occupé des emplois à La Réunion, en Métropole, dans des pays d'Afrique ou encore en Russie, cet article s'attache à retracer le contexte dans lequel se sont développées les revendications politiques et les stratégies du PCR, ainsi que la réaction du pouvoir central et pour finir l'abandon du projet autonomiste. Il s'attarde notamment sur les trajectoires parfois sinueuses, l'insertion professionnelle souvent difficile et les engagements des jeunes cadres partis en URSS et dans les pays de l'Est, en faveur de l'autonomie ou au contraire de l'adhésion au statut départemental.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Paul Vergès et le mouvement communiste à La Réunion
Autonomie ou indépendance ?
Dans la perspective de formation d'un État : le programme autonomiste du PCR
La contre-offensive de la Métropole et le parachutage de Michel Debré
Autonomie contre assimilation : la formation des étudiants dans les pays socialistes
Entretenir la flamme : les visites en URSS des cadres du PCR
Engagement politique, insertion professionnelle : la double aporie
Une autonomie impossible ou comment le projet a été abandonné

Aperçu du texte

Au début des années 1960, commence à La Réunion une « guerre froide » miniature, avec comme principaux protagonistes Paul Vergès qui fait de l'autonomie interne le mot d'ordre du Parti communiste réunionnais (pcr) et Michel Debré, Premier ministre du général de Gaulle, député de La Réunion et chef de file de la droite locale, qui prend position pour l'assimilation du département à la Métropole. Cet antagonisme entre deux visions politiques a eu des conséquences peu connues. D'un côté, les dirigeants du Parti communiste, soucieux de former des cadres pour soutenir le futur État autonome, encouragent des jeunes Réunionnais à partir étudier dans les Républiques socialistes. De l'autre, le dirigeant de la droite met en œuvre le programme de la départementalisation en transformant une île sous-développée en un département moderne. Le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'Outre-Mer, bumidom, filière de migration vers la Métropole ouverte en 1963, offre des pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lucette Labache, « En attendant l'indépendance ? », Cahiers d’études africaines [En ligne], 226 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/20703

Haut de page

Auteur

Lucette Labache

Réseau interdisciplinaire Afrique Monde (RIAM, FMSH), Paris.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page