Navigation – Plan du site
études & essais

Trialogues pour Georges Balandier

Un Comtois serein et dynamique
Trialogues for Georges Balandier: A Most Serene and Dynamic Comtois
Junzo Kawada
p. 1079-1099

Résumés

Ce texte témoigne de la dynamique des échanges universitaires et personnels, dans les années 1960, entre un africaniste japonais, l’auteur, et Georges Balandier ainsi que d’autres anthropologues francophones. Un portrait original de Balandier émerge pour la période pendant laquelle il développait son anthropologie dynamiste et justement l’idée que « l’histoire personnelle reste indissociable de celle des Autres » (Histoire d’autres, Balandier, 1977).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Tokyo, automne 1961
Paris, fin octobre 1962
D’Accra au Moogo, décembre 1962
Trialogue 1 : entre chercheurs chez les Moose méridionaux et chercheurs chez les Mamprussi-Dagomba
Trialogue 2 : la coopération internationale
Trialogue 3 : Georges Balandier et deux autres grands maîtres, Claude Lévi-Strauss et Georges Condominas
La politique de Balandier et la « dynamique du dehors »
Kampaï !

Aperçu du texte

Georges Balandier vit toujours dans mon cœur, en tant qu’un Comtois généreux et vif d’esprit. C’était tout au début de mon premier séjour d’études en France, en novembre 1962, que j’appris la devise « Comtois, rends-toi ! », « Nenni, ma foi ! », de la bouche de mon amie africaniste, Claude-Hélène Perrot, elle aussi Comtoise et fidèle disciple de Georges Balandier.

Tokyo, automne 1961

En automne 1961 je rencontrai Georges Balandier pour la première fois à Tokyo. Il était invité au Japon pendant un mois par la Société franco-japonaise de sociologie en remplacement de Georges Gurvitch, qui était alors souffrant. Tout au début de son séjour, Afurika kyôkai (la Société africaine du Japon), dirigée par M. Eiji Fukunaga, avait organisé une petite table ronde avec Georges Balandier. J’eus alors l’occasion de parler en tête-à-tête avec lui. Il voulait voir le kabuki, genre épique de théâtre traditionnel né à l’époque d’Edo. En tant qu’Edokko (enfant d’Edo) de la neuvième génération, je connais...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Junzo Kawada, « Trialogues pour Georges Balandier », Cahiers d’études africaines [En ligne], 228 | 2017, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/21661

Haut de page

Auteur

Junzo Kawada

Université d’Hiroshima, Université de Tokyo, Institut de recherches sur les langues et les cultures d’Asie et d’Afrique ; Membre de l’Académie universelle des cultures.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page