Navigation – Plan du site
Autour du thème

Revue bibliographique de Sinologie 2000. Review of Bibliography in Sinology 2000. Nouvelle série, volume XVIII. Paris, EHESS, 2001.

Isabelle Thireau
p. 299

Texte intégral

Comme les précédents numéros, ce cru 2000 de la Revue bibliographique de Sinologie représente un ouvrage indispensable pour quiconque souhaite identifier les tendances actuelles de la recherche sinologique. On y trouve en effet recensés quelque 245 livres ainsi que 306 articles tirés de 88 périodiques, sélection qui accorde, de façon tout à fait justifiée, une place croissante aux périodiques chinois. Après une section consacrée aux nouveautés bibliographiques, la revue est divisée en sept parties : histoires et sciences sociales; art et archéologie; musique; linguistique; littérature; philosophies et religions; sciences et techniques. Chacune de ces parties suit l'ordre chronologique pour nous présenter un certain nombre d'ouvrages et d'articles rédigés dans différentes langues (français, anglais, allemand, chinois, japonais, coréen) et commentés par des spécialistes.

Je ne connais pas d'autre revue qui réunisse un tel nombre de références bibliographiques permettant au lecteur non spécialisé d'appréhender de façon très rapide et concrète les principaux débats ou paradigmes qui marquent la recherche sinologique, et permettant également au lecteur spécialisé de vérifier qu'aucun ouvrage ou article important relevant de son domaine d'intérêts ne lui a échappé. À ce titre, la lecture de la Revue bibliographique de Sinologie, facilitée par une présentation extrêmement claire et aérée, se révèle très enrichissante, mettant à jour des domaines de recherche jusque-là ignorés et soulignant des liens ou des discontinuités insoupçonnés.

Pour répondre à l'envie que suscite ce type d'ouvrage d'en savoir plus sur certains thèmes, ce volume propose également plusieurs contributions portant sur des sujets originaux. Michel Cartier a ainsi rédigé deux articles d'orientation bibliographique concernant des questions d'actualité : les cinquante ans de la République populaire de Chine et la rétrocession de Macau à la Chine. Les analyses de Fabienne Jagou, Christine Nguyen Tri, Paolo Santangelo et R. Bin Wong apportent des éclairages nouveaux sur le contenu de la revue chinoise de tibétologie Zhongguo Zangxue, sur l'évolution de l'éducation, les tensions entre le privé et le public et l'essor d'institutions de bienfaisance et d'activités caritatives sous les Ming et les Qing.

Signalons que cette revue est désormais plus facilement consultable par les chercheurs non francophones, deux sommaires étant proposés, l'un en français l'autre en anglais, et les articles bibliographiques rédigés dans l'une ou l'autre de ces langues selon leur auteur.

En dépit des questions inévitablement liées à une telle entreprise bibliographique et ayant trait au choix des ouvrages et articles cités, ce numéro de la revue impressionne par l'ampleur des domaines couverts et par la rigueur de sa présentation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Thireau, « Revue bibliographique de Sinologie 2000. Review of Bibliography in Sinology 2000. Nouvelle série, volume XVIII. Paris, EHESS, 2001. », Études rurales, 161-162 | 2002, 299.

Référence électronique

Isabelle Thireau, « Revue bibliographique de Sinologie 2000. Review of Bibliography in Sinology 2000. Nouvelle série, volume XVIII. Paris, EHESS, 2001. », Études rurales [En ligne], 161-162 | 2002, mis en ligne le 17 juin 2003, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/100

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals