Skip to navigation – Site map

L’agence de presse Libération-paysans

Avec les paysans sur le « front de l'information » ?
The Agence de Presse Libération-Paysans: With farmers on the “news front”?
Edouard Morena
p. 25-38

Abstracts

The Agence de Presse Libération-Paysans (APL-P – Liberation news service – small-scale farmers) was created in 1972, in the effervescence following the events of May 1968. It was modelled on the Liberation News Service, whose name it borrowed. The goal of the paper was to mobilize the agrarian masses by making small farmers the spokespeople of their own movement. The aim was both to voice their concerns and raise awareness amongst small-scale farmers – since such awareness was deemed a pre-requisite for any revolutionary process. And yet the APL-P bulletin never managed to fulfil its mandate. This failure is analysed in terms of the political and social context, its effects on the agrarian new left, as well as the profiles of the activists involved in its creation.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

À la confluence de la « nouvelle presse » et de la « nouvelle gauche paysanne »
Avec les paysans sur le « front de l’information » ?
Conclusion

First lines

Au lendemain de mai 68, « le fond de l’air est rouge, et un espace rouge vif s’est dégagé à gauche du Parti communiste » [Rimbert 2005 : 19]. Ces évènements ont marqué durablement la société française. Ils auront, pour reprendre le titre du livre de Kristin Ross [2005], des « vies ultérieures » en faisant sans cesse l’objet d’interprétations, de commémorations ou de remises en cause. À court et moyen terme, Mai 68 marque le début d’une séquence politique de dix ans (jusqu’aux législatives de 1978) pendant laquelle « un spectre, sans précédent par son ampleur, de secteurs de la société française s’est mis en mouvement » [Kouvelakis 2007 : 118-119] : ouvriers, jeunes (étudiants, lycéens, travailleurs), classes moyennes, intellectuels, femmes, détenus, soldats, une fraction des classes dominantes.

C’est également le cas d’une partie de la paysannerie française. Au printemps 1968 et, en particulier, dans les régions d’élevage du Grand-Ouest – Loire-Atlantique, Vendée, Bretagne –, de nomb...

Top of page

References

Bibliographical reference

Edouard Morena, « L’agence de presse Libération-paysans », Études rurales, 198 | 2016, 25-38.

Electronic reference

Edouard Morena, « L’agence de presse Libération-paysans », Études rurales [Online], 198 | 2016, Online since 01 December 2018, connection on 14 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/11207

Top of page

About the author

Edouard Morena

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals