Skip to navigation – Site map

Ne pas faire mauvais « genre »

Les timides mutations de la représentation des femmes dans la presse agricole bretonne
Don’t Ruffle Feathers. Timid Changes in the Representation of Women in the Agricultural Press
Clémentine Comer
p. 77-96

Abstracts

Based on analysis of a corpus of newspaper publications and ethnographic observation, this article examines the representation of female farmers in four agricultural newspapers in Brittany: Terra, the result of a merger between Paysan morbihannais and Espace Ouest, as well as Paysan breton. The goal of this research is to understand the coproduction of media messages based on three types of protagonists: journalists, the leaders of working women’s groups within agricultural organizations and the female technicians in charge of running them. The article underscores the paradox surrounding the relative stability in coverage of female farmers despite demands expressed starting in the 2000s for better recognition of equality between men and women in the content covered in the press. Ultimately, it appears difficult for this coalition of actors to move away from the traditional representation of agricultural “femininity” which places value on the irreproachable and deserving female farmer, the exceptional farm manager figure and complementarity of the sexes.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

(Més)usages médiatiques : représenter ou stéréotyper les agricultrices
Représentation minorée, représentation ciblée
La primauté à l’agricultrice « modèle »
Le tropisme des « femmes » d’exception
L’entrée contrariée de l’égalité dans les pages de la presse agricole bretonne
L’égalité dans la presse agricole : un tremplin favorable aux dirigeantes
Des journalistes progressistes… mais neutres
Tensions et conflits autour du message acceptable
Conclusion

First lines

Figures médiatiques, les agricultrices le sont à n’en pas douter, si l’on juge le nombre de sollicitations journalistiques qui leur sont adressées ou de dossiers thématiques qui leur sont consacrés. Cet engouement est à relier à l’entrée du monde agricole dans le champ de la télé-réalité, via notamment l’émission « L’amour est dans le pré », mais également au traitement médiatique de la parité, qui inclut dans les rangs des sujets qui lui sont proches, la place des femmes dans des professions considérées comme masculines [Leroux et Sourd 2005]. Appelées à communiquer vers les publics extérieurs à leur profession, les agricultrices doivent également veiller à maintenir leur visibilité à l’intérieur de leurs propres canaux médiatiques. Parmi ceux-ci figurent les titres de presse agricole départementale qui participent à la définition et à l’entretien de l’unité agricole [Chupin et Mayance 2013a] et viennent délimiter les contours symboliques du groupe professionnel de référence [Mares...

Top of page

References

Bibliographical reference

Clémentine Comer, « Ne pas faire mauvais « genre » », Études rurales, 198 | 2016, 77-96.

Electronic reference

Clémentine Comer, « Ne pas faire mauvais « genre » », Études rurales [Online], 198 | 2016, Online since 01 December 2018, connection on 15 December 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/11255

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals