Navigation – Plan du site

L’Azegado : les raisons d’un engagement

Entretien avec Guy Chapouillié par Edouard Lynch
Edouard Lynch, L’Azegado: The Reasons Behind a Commitment. An Interview with Guy Chapouillié
Guy Chapouillié et Edouard Lynch
p. 111-128

Résumés

Depuis le début des années 1970, Guy Chapouillié filme le monde rural et ses transformations, au plus près de ses acteurs. Dans cet entretien, il revient sur la genèse et la réalisation de son dernier long-métrage, L’Azegado, qui interroge le rapport au travail et à la terre d’un couple d’éleveurs dans l’Aubrac. On découvre le corpus de représentations du cinéaste, ses influences artistiques, notamment Jean-François Millet, et la sensibilité qu’il mobilise dans sa propre écriture. On suit pas à pas la recherche du détail, de la lumière, du geste, du dialogue dont la prise fera sens. G. Chapouillié dévoile ses façons de faire, de procéder et le regard qu’il pose avec son équipe sur la condition paysanne. Cet entretien éclaire aussi sur les particularités de l’écriture cinématographique, depuis les premières scènes jusqu’au montage, où l’intuition et les liens aux hommes et aux lieux s’avèrent déterminants.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Pourquoi et comment choisit-on de consacrer une partie de son existence et de sa vie de chercheur à un sujet (le paysan) et à un médium (le film) ? Telle est l’une des questions que pose la trajectoire professionnelle de Guy Chapouillié et à laquelle il a tenté de répondre dans l’un de ses derniers longs-métrages L’Azegado (2015, 100 min). Le choix de la paysannerie peut se lire comme le fruit d’un engagement politique et cinématographique fait dans le contexte des années post- Mai-1968 où, sur les friches de la révolution silencieuse, émerge un fort courant de contestation et de remise en cause de la modernisation « capitaliste », cristallisé autour du mouvement des paysans-travailleurs. Ce combat est relayé par le collectif de réalisation Front paysan, qui produit des films sur les luttes emblématiques des années 1970 (La guerre du lait, 1972 ; Des dettes pour salaires, 1973 ; La reprise abusive, 1974 et N’i a pro, 1976).

Quant au cinéma, il est en pleine effervescence tant sur le ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guy Chapouillié et Edouard Lynch, « L’Azegado : les raisons d’un engagement », Études rurales, 199 | 2017, 111-128.

Référence électronique

Guy Chapouillié et Edouard Lynch, « L’Azegado : les raisons d’un engagement », Études rurales [En ligne], 199 | 2017, mis en ligne le 30 juin 2019, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/11551

Haut de page

Auteurs

Guy Chapouillié

Edouard Lynch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals