Navigation – Plan du site
Ethnographie de la violence

Remarques sur la violence dans l'idéologie bouddhique et la pratique sociale à Sri Lanka (Ceylan)

Sarath Amunugama et Eric Meyer
p. 47-62

Résumés

Contrairement à une idée répandue, le discours du bouddhisme sur la violence est ambivalent. Au cours de deux millénaires d'interaction avec la société séculière, une casuistique a été élaborée, qui justifie l'usage de la violence pour la défense de la Doctrine, tout en la condamnant dans les relations sociales internes à la société bouddhique. Cette ambivalence se retrouve dans la pratique sociale dont l'histoire de Sri Lanka fournit un exemple. La montée de la violence qui se manifeste présentement dans des conflits communalistes doit-elle s'interpréter comme le produit d'une situation de désagrégation des valeurs traditionnelles sous l'impact colonial et postcolonial, ou comme la forme moderne de tensions inhérentes à la société bouddhique ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sarath Amunugama et Eric Meyer, « Remarques sur la violence dans l'idéologie bouddhique et la pratique sociale à Sri Lanka (Ceylan) », Études rurales, 95-96 | 1984, 47-62.

Référence électronique

Sarath Amunugama et Eric Meyer, « Remarques sur la violence dans l'idéologie bouddhique et la pratique sociale à Sri Lanka (Ceylan) », Études rurales [En ligne], 95-96 | 1984, mis en ligne le 26 septembre 2003, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesrurales/879

Haut de page

Auteurs

Sarath Amunugama

Eric Meyer

Articles du même auteur

  • De l'Europe à l'Inde
    La société paysanne
    Paru dans Études rurales, 89-90-91 | 1983
Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals