Navigation – Plan du site

Présentation

Gallia Préhistoire

Créée par le CNRS, la revue Gallia Préhistoire est, depuis plus d’un demi-siècle, la grande revue de l’archéologie nationale, réputée pour la rigueur de ses textes et la qualité de ses illustrations. Gallia Préhistoire publie des articles de synthèse sur les découvertes et les recherches les plus signifiantes dans le domaine de la Préhistoire en France.

Son champ chronologique couvre toute la Préhistoire depuis le Paléolithique inférieur jusqu’à la fin de l’âge du Bronze.

Son champ géographique est celui de la France ; cependant, Gallia Préhistoire publie aussi des études traitant des cultures limitrophes.

Politique éditoriale

Gallia Préhistoire (Préhistoire de la France dans son contexte européen) a pour objectif la diffusion de résultats originaux et inédits, de découvertes significatives d’intérêt suprarégional et de synthèses thématiques en Préhistoire et Protohistoire, du Paléolithique ancien à la fin de l’âge du Bronze. Deux supports sont dévolus à cet objectif : la revue et les suppléments.

La revue a vocation à publier des articles de synthèse, thématiques ou présentant en détail des données inédites et contextualisées dans les problématiques actuelles.

Ces articles, notamment de synthèse, pourront être adossés à des documents informatiques contenant certaines des données mobilisées dans l’analyse, sous forme d’information supplémentaire, ce afin ne pas alourdir le texte et permettre aux auteurs de centrer leur propos sur la problématique archéologique. La revue accepte des articles écrits en français ou en anglais.

Tous les manuscrits reçus (articles ou suppléments) sont évalués par le Comité éditorial qui vérifie avant tout leur adéquation à la politique éditoriale de la revue. L’un des membres de ce Comité prend alors en charge le suivi de chacun des manuscrits. L’évaluation est assurée par un membre au moins du Comité éditorial ou du Comité scientifique ainsi que par au moins un expert extérieur à la revue. Tous les relecteurs restent strictement anonymes et leurs commentaires sont transmis aux auteurs. Un délai maximum entre la réception des articles et la parution en ligne est fixé à six mois pour la revue. Ce délai peut être rallongé pour les Suppléments.

  • Logo CNRS Éditions
  • OpenEdition Journals