Navigation – Plan du site
Lectures

Tourisme et patrimoine. Un moment du monde

Stéphane Hériter
p. 139-140
Référence(s) :

Olivier Lazzarotti et Philippe Violier (dir.), 2007, Tourisme et patrimoine. Un moment du monde, Angers, Presses universitaires d’Angers, 246 p.

Texte intégral

1L’ouvrage réunit des textes correspondant à des communications présentées à l’occasion des « Journées d’études de géographie » qui s’étaient tenues à Angers en mai 2004. La cohérence de l’ouvrage est en grande partie assurée par l’introduction et la conclusion générale, signée par les coordonnateurs du livre ainsi que par la réunion des articles en trois chapitres thématiques.

2Le premier chapitre, intitulé « Touriste et patrimoine : ces passants qui ne font pas que passer... », confronte des études de cas en France et en Amérique latine. Les textes montrent que le lieu n’est jamais suffisant à lui seul, quelles que soient ses qualités intrinsèques ; le visiteur, proche ou lointain, déploie son regard, investit ses valeurs et construit sa mémoire, pour ne pas dire qu’il construit la mémoire des lieux. Les articles rappellent le rôle des contextes politiques, économiques et sociaux (à différentes échelles) dans la construction du patrimoine, autant dans les régions concernées par des situations de violence politique manifeste que dans des régions plus paisibles.

3Les interrogations sociopolitiques et géopolitiques sous-tendent la réflexion des articles de la deuxième partie intitulée « Tourisme et patrimoine, alibis du territoire ». Cette partie pose notamment la question du rôle de la cohérence territoriale et historique dans la construction du patrimoine. Quel passé mobiliser et comment le mobiliser, au service de quel projet de société ? Voilà l’une des questions-clés qui anime les enjeux autour de l’histoire, de la construction et de la valorisation du patrimoine libanais par exemple. Il ne suffit pas de disposer uniquement de ressources patrimoniales ; encore faut-il disposer d’un contexte favorable, d’une volonté de valorisation et de protection pour en assurer un développement compatible avec les autres activités locales comme le montre l’étude de Valparaiso : la ville portuaire « est en train d’être réinventée par la mondialisation actuelle, qui la désigne comme un objet à préserver, valorise une mémoire et lui donne un marché touristique » (texte de V. Lavaud-Letilleul et S. Velut).

4En troisième partie, intitulée « Tourisme et patrimoine, instruments des politiques territoriales », les textes s’intéressent au rôle du patrimoine dans le développement des pratiques, de l’économie et des médiations touristiques, Les évolutions induites – ou nécessaires – par l’intérêt porté au patrimoine opèrent des déséquilibres (parfois des rééquilibrages) entre les différents acteurs ; car sélectionner ce qui définit l’histoire ou les caractéristiques d’un territoire ne peut s’opérer sans questionnement ou sans qu’émergent, au moins à l’échelle locale, des tensions politiques ou sociales.

5Le lecteur peut regretter une iconographie inégale. Si les photographies et les schémas sont lisibles, la reproduction des cartes rend parfois la lecture des phénomènes difficile en raison d’une absence de différenciation des symboles (carte p. 142 ; idem pour le logo p. 172) ou en raison de la mise en page (carte p. 199) ; des vétilles pour un ouvrage par ailleurs très sérieusement réalisé.

6À partir d’analyses portant sur des objets variés (objets hérités, monuments commémoratifs. biens « naturels », etc.), les auteurs dressent un portrait et nourrissent une réflexion très pertinente de la complexité des relations (dialogique) entre l’individu mobile et l’objet... le tourisme et le patrimoine. Un ouvrage réunissant des textes très intéressants, tant du point de vue des diverses études de cas que du point de vue de la réflexion générale qu’ils dégagent. Par ailleurs, les textes sont encadrés par les interrogations stimulantes de l’introduction et de la conclusion qui ouvrent largement la réflexion géographique autour des liens entre le tourisme et le patrimoine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Hériter, « Tourisme et patrimoine. Un moment du monde », Géographie et cultures, 66 | 2008, 139-140.

Référence électronique

Stéphane Hériter, « Tourisme et patrimoine. Un moment du monde », Géographie et cultures [En ligne], 66 | 2008, mis en ligne le 15 décembre 2015, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/gc/3725

Haut de page

Auteur

Stéphane Hériter

Université Jean Monnet (Saint-Étienne)

Haut de page
  • Logo ENEC
  • Logo CNRS
  • Logo Paris IV
  • Logo L’Harmattan
  • OpenEdition Journals