Navigation – Plan du site
Travaux soutenus
Thèses

Federica Voci, La condition des femmes à Rome entre le XIe siècle et le XIVe siècle

Thèse en cours - Dottorato “Cultura e Territorio”, Tor Vergata, Roma
Federica Voci

Texte intégral

1La thèse porte sur la condition des femmes à Rome entre le XIe siècle et le XIVe siècle. Les actes notariés du XIVe siècle qui sont édités (1344/1398), ont été répertoriés et mis en fiche, ad personam. Ont été également mis en fiches des actes (édités ou non) d’archives ecclésiastiques (S. Prassede, Fondo Liberiano, S. Alessio, S. Cecilia, S. Pietro in Vaticano, S. Silvestro de Capite, S. Maria Nova; XIe, XIIe et XIIIe siècles). Le travail actuel porte sur la mise en fiches de 2500 parchemins qui se trouvent à l’Archivio di Stato de Rome (XIe-XIIe-XIIIe siècles). Le travail a débuté en août 2007 et nous comptons aujourd’hui 3500 fiches.

2Le point de vue adopté est celui de l’histoire du genre considéré comme une variable avec l’age, le lieu et le niveau social.

3Dans l’état actuel de la recherche, le travail porte sur trois thèmes :

  • Le consensum entre mariés dans les actés notariés et sa confrontation avec la communauté légale des biens entre mariés, afin d’étudier la relation entre les femmes et les patrimoines familiaux.

  • Le matrimonium qui se présente comme un rituel laïque jusqu’à la fin du XIVe siècle. A Rome, le rapport entre donatio propter nuptias et dos paraît stable pendant la période considérée : la donatio propter nuptias (donnée par le mari) équivaut à la moitié de la dote (donnée par la famille de l'épouse). On peut sans doute mettre en relation la croissance démographique et la diminution des dos. 

  • L’étude est centrée également sur le rôle social des femmes après le mariage, sur les veuves, qui possèdent un status différent des autres femmes parce qu’elles ne correspondent pas à un équivalent identifié dans le symbolique masculin. A Rome pour cette raison elles peuvent agir plus librement : vendre, acheter, louer et choisir les legati testamenti. Le changement de comportements des veuves est du surtout à la présence ou non d’enfants, au niveau social, à la pression familiale surtout lorsque la femme possède un patrimoine important.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Federica Voci, « Federica Voci, La condition des femmes à Rome entre le XIe siècle et le XIVe siècle », Genre & Histoire [En ligne], 2 | Printemps 2008, mis en ligne le 14 juillet 2008, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/genrehistoire/320

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Genre & histoire est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page