Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

David Blanchon, Atlas mondial de l’eau. De l’eau pour tous ?

Michel Mietton
p. 10
Référence(s) :

David Blanchon, Aurélie Boissière, 2009, Atlas mondial de l’eau. De l’eau pour tous ?, Paris, Autrement, 79 p.

Texte intégral

1En ce début d’année 2009 vient de paraître aux Editions Autrement cet ouvrage, rédigé par David Blanchon, la cartographie étant signée par Aurélie Boissière. Cet atlas fait suite à une première version parue en 2003, dont Salif Diop et Philippe Rekacewicz étaient les auteurs ; première version reprenant elle-même en partie le Vital Water Graphics paru en 2002.  Notre collègue D. Blanchon, géographe de l’université Paris X – Nanterre, s’était fait remarquer dès 2004 par sa thèse « Impacts environnementaux et enjeux territoriaux des transferts d’eau inter-bassins en Afrique du Sud », ayant obtenu le prix de thèse de géographie décerné par le Comité National Français de Géographie ainsi que le prix Henri Milon de la Société Hydrotechnique de France. Cette thèse vient d’être publiée en avril dernier par Karthala sous le titre « L’espace hydraulique sud-africain. Le partage des eaux ».  D. Blanchon a par ailleurs été un des contributeurs de l’Atlas des développements durables aux Editions Autrement (2008).

2L’Atlas mondial de l’eau de 80 pages est structuré en 5 parties, chacune comportant 7 ou 8 « chapitres » de 2 pages de texte et illustrations. Les parties s’organisent autour des thèmes essentiels suivants : « l’eau une ressource irremplaçable », « la production d’eau », « une ressource menacée », « de l’eau pour tous ? », « quels défis pour demain ? » ; l’ouvrage se terminant par une bibliographie substantielle, plusieurs références à des sites internet et un glossaire bien utile pour les nombreux non spécialistes intéressés toutefois par ces questions de première importance.

3Dans un atlas de « poche » comme L’Atlas mondial de l’eau, tout ne peut être dit. L’auteur a centré utilement son propos sur l’eau douce, délaissant des problématiques d’une toute autre nature comme la biodiversité marine, la pollution marine, la pêche, l’élévation du niveau de la mer, que la version précédente – déjà d’excellente qualité - avait retenues. L’atlas met en avant trois idées-force : l’enjeu principal autour de la ressource en eau douce à l’échelle mondiale n’est pas lié à sa disponibilité globale mais à son inégale distribution et à la dégradation de sa qualité au Nord comme au Sud ; à cette première inégalité s’ajoute celle liée aux différences d’investissements possibles pour produire, distribuer et traiter les eaux : le problème du financement de l’eau sera crucial dans les prochaines années ; enfin, si des « guerres de l’eau » ne se sont pas ouvertement manifestées, on assiste actuellement à une multiplication de conflits portant sur les modes de gestion de l’eau, dans les zones irriguées comme dans les villes. La maîtrise de la ressource en eau pose à l’humanité un triple défi : économique (accroissement de l’agriculture irriguée), social (accroissement de l’accès à l’eau potable), environnemental (préservation des hydrosystèmes).

4L’ouvrage, très synthétique, bien illustré d’une centaine de cartes et graphiques, rendra bon nombre de services aux étudiants de tous niveaux, en particulier ceux préparant les concours, ainsi qu’aux collègues du secondaire comme de l’enseignement supérieur, et enfin à tout public soucieux du devenir d’une ressource ne pouvant plus être considérée comme illimitée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Mietton, « David Blanchon, Atlas mondial de l’eau. De l’eau pour tous ? », Géocarrefour, vol. 84/1-2 | 2009, 10.

Référence électronique

Michel Mietton, « David Blanchon, Atlas mondial de l’eau. De l’eau pour tous ? », Géocarrefour [En ligne], vol. 84/1-2 | 2009, mis en ligne le 09 juillet 2009, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/geocarrefour/7165

Haut de page

Droits d’auteur

© Géocarrefour

Haut de page
  • OpenEdition Journals