Navigation – Plan du site
dossier En croire ses sens

La main sur l’écran. Pentecôtisme et expérience du « toucher » télévisuel

A Hand on the Screen. Pentecostalism and the Experience of Television “Touch”
Damien Mottier
p. 22-45

Résumés

Apparu aux États-Unis dans les années 1950 avec les premiers sermons télévisés, le geste de poser la main sur l’écran d’un téléviseur afin de recevoir l’effusion de l’Esprit saint qu’un télé-prédicateur promet d’activer est caractéristique de l’expérience pentecôtiste. Selon cette grammaire communicationnelle, il s’agit de transformer la personne par incorporation de l’Esprit saint, sinon de provoquer sa conversion ou sa guérison. Ce geste, qui fait de l’engagement des corps dans un régime d’images télévisuelles un acte fort de conversion, n’est pourtant pas en soi innovant. Il s’agit au contraire d’un geste anachronique de la modernité pentecôtiste qui actualise et réinvente toute une série de pratiques religieuses de contact avec les images. Conçu comme une variation sur les processus historiques de formation télévisuelle de l’expérience pentecôtiste, cet article vise à penser la main posée sur l’écran comme un motif de l’Incarnation et une reformulation de la logique miraculeuse du touché-touchant qui est au principe du christianisme.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Un geste d’ouverture
Culture du spectacle
Formation télévisuelle
Corps et images
Empreindre

Aperçu du début du texte

Cet article est consacré à un geste banal de l’expérience pentecôtiste : poser la main sur l’écran d’un téléviseur ou d’un ordinateur afin de recevoir l’effusion du Saint-Esprit qu’un téléprédicateur promet d’activer. Une telle pratique de contact peut surprendre. Le toucher digital est certes devenu chose banale ces dernières années avec la multiplication des tablettes et des smartphones, mais l’application ou l’orientation de la paume de la main vers un écran relève d’un usage peu conventionnel de la médiation télévisuelle. Selon la virtuosité de cette grammaire communicationnelle, il s’agit de transformer la personne par incorporation de l’Esprit saintque libère la performance du téléprédicateur, sinon de provoquer sa guérison ou sa conversion.

Apparue aux États-Unis dans les années 1950 avec les premiers sermons télévisés, cette implication des corps dans un régime d’images animées et sonores est une épreuve décisive de l’expérience pentecôtiste. La plupart des fidèles se disent ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Mottier, « La main sur l’écran. Pentecôtisme et expérience du « toucher » télévisuel », Gradhiva, 26 | 2017, 22-45.

Référence électronique

Damien Mottier, « La main sur l’écran. Pentecôtisme et expérience du « toucher » télévisuel », Gradhiva [En ligne], 26 | 2017, mis en ligne le 06 décembre 2019, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/gradhiva/3420 ; DOI : 10.4000/gradhiva.3420

Haut de page

Auteur

Damien Mottier

Université Paris-Nanterre / Histoire des Arts et des Représentations (HAR)
dmottier@parisnanterre.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page