Skip to navigation – Site map
dossier En croire ses sens

Des voix en abyme. Communication paradoxale et rencontres d’esprits en Amazonie

Voices en Abyme. Paradoxical Communication and Spirit Encounters in Amazonia
Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca
p. 134-163

Abstracts

Can a voice mask another one? The ambiguity behind voice decryption and trans-species communication is at the heart of animist thought. This paper outlines the programmatic issues in communication acts between humans and non-humans for the Runa people of Peruvian Amazonia. It pays particular attention to the moment when the experience of beliefs is articulated with an immediate sensorial experience in the case of encounters with ghosts in the forest and of shamanic rituals. Why are representations of non-human subjects in the sound field able to strike the imagination, to create emotions and to disseminate knowledge? What are the links between these perceptive experiences and narrativity? By examining Amerindian theories of knowledge and perception, this paper questions the concept of transformation and its original use as applied to voices and signs.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Cratyle ou l’imaginaire de la voix
Chants d’oiseaux, tristes augures
Silence et hurlements : rencontres insolites
Frontières du délire : dissonance
La chair sonore des supay : entendre des voix dans l’espace rituel
Conclusion

Text / first lines

O chik chik chik o chara chara chara
Je suis comme le son de la terre ferme…
Puis le patient perd connaissance :
Je suis la mort, je suis la grande mort.
Oni ni ni, onac nac nac [imitation du râle]
Je suis la bonne santé, je suis la vie.
O karu karu karu [indication du retour à la vie, à la sudation]…
Je suis le maître de beaucoup de sang
Yo rho rho rho [rugissement du tigre]… 

Chant urhnari ayoreo (Sebag 1965 : 96-98)

Qu’une image puisse en cacher une autre est un phénomène connu des historiens de l’art et des anthropologues. Lié tantôt à un trouble perceptif de la vision inhérent à l’acte de saisie, tantôt à une nécessité voulue par son créateur, ce phénomène s’est montré particulièrement productif dans le domaine de l’imaginaire artistique et des croyances religieuses (Gamboni 2004 ; Severi 2011 ; Fausto 2011). Cependant, l’ambiguïté de la perception ne se limite pas au champ visuel. Elle peut également affecter le domaine auditif et donner naissance à une image sonore équivoque. Ce type d...

Top of page

References

Bibliographical reference

Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca, « Des voix en abyme. Communication paradoxale et rencontres d’esprits en Amazonie », Gradhiva, 26 | 2017, 134-163.

Electronic reference

Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca, « Des voix en abyme. Communication paradoxale et rencontres d’esprits en Amazonie », Gradhiva [Online], 26 | 2017, Online since 06 December 2019, connection on 18 January 2018. URL : http://journals.openedition.org/gradhiva/3454 ; DOI : 10.4000/gradhiva.3454

Top of page

About the author

Andrea-Luz Gutierrez Choquevilca

EPHE, PSL Research University, Laboratoire d’anthropologie sociale
andrea-luz.gutierrez-choquevilca@ephe.sorbonne.fr

Top of page

Copyright

© musée du quai Branly

Top of page