Navigation – Plan du site
Documents et matériaux – Présentés par Salvatore D'Onofrio

Au retour

Violeta Bruchegger et Enrique Bruchegger
p. 138-141

Notes de la rédaction

Cette lettre a été adressée à Sebag par sa traductrice chez les Ayoré de Bolivie, la missionnaire Violeta Bruchegger et son mari, Enrique, qui répondent à des questions qu’il leur avait posées. Nous n’avons pas les lettres de Sebag, mais le contenu se devine à la lecture des réponses de ces missionnaires. Cette lettre atteste l’amitié qu’ils manifestent envers Sebag. Comme on le comprend par cette lettre , il leur avait écrit (ou peut-être parlé déjà en Bolivie ?) de son ami psychiatre. En effet, les deux missionnaires voulaient savoir, à propos de la maladie mentale de Samane – l’Ayoré de Tobité qui lui raconta les mythes –, « dans quelle catégorie il la place, si cette maladie est très courante, si les malades sont complètement soignés [en Europe, à Paris] comme l’avait été Samane par la prière ». Cela montre, en définitive, l’attention extrême que Sebag avait non seulement pour les différents objets de la discipline, mais encore pour les personnes qu’il rencontrait.
S. D’O.

Texte intégral

Lettre de Violeta et Enrique Bruchegger à Sebag ; 2e page : feuillet d’une lettre précédente conservé par Sebag et adjoint à cette lettre.

Lettre de Violeta et Enrique Bruchegger à Sebag ; 2e page : feuillet d’une lettre précédente conservé par Sebag et adjoint à cette lettre.

© Laboratoire d’anthropologie sociale, fonds Sebag

Haut de page

Table des illustrations

Titre Lettre de Violeta et Enrique Bruchegger à Sebag ; 2e page : feuillet d’une lettre précédente conservé par Sebag et adjoint à cette lettre.
URL http://journals.openedition.org/gradhiva/docannexe/image/516/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
URL http://journals.openedition.org/gradhiva/docannexe/image/516/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Crédits © Laboratoire d’anthropologie sociale, fonds Sebag
URL http://journals.openedition.org/gradhiva/docannexe/image/516/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Violeta Bruchegger et Enrique Bruchegger, « Au retour », Gradhiva, 2 | 2005, 138-141.

Référence électronique

Violeta Bruchegger et Enrique Bruchegger, « Au retour », Gradhiva [En ligne], 2 | 2005, mis en ligne le 10 décembre 2008, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/gradhiva/516

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page