Navigation – Plan du site
Comptes rendus

COLOMER (Claude), Janson de Sailly. Histoire d’un lycée de prestige.

Latour de France : Éditions de La Tour, 2004, 732 p.
Philippe Marchand
p. 147-148
Référence(s) :

COLOMER (Claude), Janson de Sailly. Histoire d’un lycée de prestige. Latour de France : Éditions de La Tour, 2004, 732 p.

Texte intégral

1Voici un ouvrage de 732 pages qui a pu voir le jour grâce à la ténacité de son auteur. Son entreprise est en effet exemplaire, car le lycée Janson de Sailly, inauguré en octobre 1884, n’a plus d’archives. Elles ont été presque totalement détruites, jetées à la poubelle il y a une vingtaine d’années pour débarrasser les combles de l’établissement. Signalons que ce mépris pour les archives scolaires était (est ?) relativement fréquent chez les chefs d’établissement, qui, trop souvent, ignoraient (ignorent ?) les textes réglementaires relatifs à la conservation des archives des établissements scolaires, en particulier la circulaire du 28 avril 1970. Pour pallier l’absence de documents, Claude Colomer a entrepris de « confesser » le plus grand nombre possible d’anciens élèves, de professeurs et d’administrateurs. Il a ainsi recueilli plus de 250 témoignages. Le résultat est un gros volume divisé en cinq grandes parties chronologiques : 1884-1919, 1919-1939, 1939-1945, 1945-1968, 1968-2000.

2Construit de 1881 à 1884 grâce au legs fait par Armand Emmanuel Janson – devenu de Sailly, du nom d’un village ardennais qui avait été la résidence du grand-père de son épouse, originaire de la célèbre famille Berryer –, Janson-de-Sailly est, comme le souligne le sous-titre, un « lycée de prestige ». De cet établissement, qui a accueilli des élèves d’origine sociale aisée venus du monde entier, sont sortis des membres de l’Institut, en particulier de l’Académie française, des professeurs du Collège de France, des professeurs de la Sorbonne, des membres de la haute administration, des princes de l’Église, des avocats, des banquiers, un patron du MEDEF, et d’innombrables personnalités du monde politique, dont un président du Conseil, deux premiers ministres et un président de la République… Cette problématique conduit l’auteur à établir un véritable Who’s who, qui finit par donner le tournis au lecteur et dont l’intérêt est assez limité. On lira cependant cet ouvrage avec intérêt pour les pages consacrées à l’histoire du lycée pendant la Seconde Guerre mondiale. L’auteur montre que, si Janson de Sailly a compté dans ses rangs de nombreux résistants, il a aussi connu ses collaborateurs. Intéressantes aussi sont les pages consacrées au événements de 1968 et à leurs répercussions sur l’établissement, dont le récit se termine par un sous-chapitre significativement intitulé « Est-il encore temps de redresser la barre ? », et par un appel lancé aux jansoniens pour qu’ils montrent l’exemple et imposent leur lycée comme le « lycée-pilote » du XXIsiècle. Mais est-ce bien l’exemple de Janson-de-Sailly qu’il convient d’invoquer « en haut lieu » pour trouver des solutions aux difficultés que peut connaître l’enseignement secondaire actuel ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Marchand, « COLOMER (Claude), Janson de Sailly. Histoire d’un lycée de prestige.  », Histoire de l’éducation, 117 | 2008, 147-148.

Référence électronique

Philippe Marchand, « COLOMER (Claude), Janson de Sailly. Histoire d’un lycée de prestige.  », Histoire de l’éducation [En ligne], 117 | 2008, mis en ligne le 20 octobre 2008, consulté le 15 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/histoire-education/604

Haut de page

Auteur

Philippe Marchand

 

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page