Navigation – Plan du site
Limits to fiscal transparency in parliamentary monarchies

Parliament, Naval Spending and the Public

Contrasting Financial Legacies of Two Exhausting Wars, 1689-1713
Le Parlement, les dépenses navales et le public. Conséquences financières contrastées d’une longue période de conflits, 1689-1713
Daniel Baugh
p. 23-50

Résumés

Durant les années 1689-1713, l’Angleterre et la France se sont combattues dans deux longues guerres qui ont mis leurs capacités financières à l’épreuve. L’Angleterre a relevé le défi grâce à un système fiable d’endettement à long terme. Moins connu mais tout aussi important est le succès de l’Angleterre dans la maîtrise de la dette à court terme, principalement celle de la marine anglaise, par des méthodes centralisées et transparentes. En France, l’émission de papier à court terme pendant la guerre de Succession d’Espagne (1702-1713) a proliféré et les modalités pour y faire face — mi-publique, mi-privée, décentralisée et obscure — ont été intégrées au système de financement. Ces héritages financiers contrastés ont eu des conséquences notables.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

finance, marine, guerre

Keywords :

financial, naval, wars

Géographie :

France, Angleterre
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1. Navy Bills, Victualling Bills and payment in course
2. Naval Estimates
3. Parliament and the exhausting war with France, 1689-1697
4. The challenges of two long wars, 1689-1713
England
France
Contrasting legacies

Aperçu du début du texte

The Royal Navy’s administrators in the sailing-ship era estimated that about three-eights of naval spending would be required for seamen’s wages. This had to be paid in cash. Delays in payment were inevitable because ships at sea could not be paid, but delays meant that, in effect, the seamen were involuntarily lending money to the government. It could be a source of abuse, as members of parliament came to recognise. This paper, however, deals mainly with spending that involved the issuance of bills. Because their payment was delayed when cash was unavailable — a common situation — they functioned as loans by merchants and investors to the government. In the latter years of the seventeenth century and early eighteenth century the English government developed a system, dependent upon transparency, to manage payment of these bills. The result was a fundamental underpinning of what is rightly called “the financial revolution in England.”

1. Navy Bills, Victualling Bills and payment in c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Baugh, « Parliament, Naval Spending and the Public », Histoire & mesure [En ligne], XXX-2 | 2015, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/5209

Haut de page

Auteur

Daniel Baugh

Professor Emeritus of History, Cornell University, 157 Fords Colony Dr, Williamsburg, VA 23188, USA. E-mail: dab3@cornell.edu

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page