Navigation – Plan du site
Limits to fiscal transparency in parliamentary monarchies

Parliamentary Control, Public Discussions andRoyal Autonomy: Sweden, 1750-1780

Contrôle parlementaire, débat public et autonomie royale en Suède, 1750-1780
Patrik Winton
p. 51-78

Résumés

Cet article examine la problématique du secret et de la transparence en lien avec les questions financières en Suède au xviiie siècle. Pendant les années 1750, le gouvernement comptait principalement sur les subsides étrangers et les prêts de la Banque de Suède pour se financer. Ce système, reposant sur le pouvoir de l’oligarchie en place et le secret des opérations financières, a été modifié suite à la guerre de Sept Ans, les subsides n’étant plus payés et la chute du cours de la monnaie suédoise nécessitant de limiter l’émission de liquidités bancaires. La Suède se tourne alors vers l’emprunt. Ce changement est allé de pair avec une multiplication des débats publics critiques concernant les déficits et les ressources économiques. L’incapacité de trouver des compromis a conduit au coup d’État de 1772, qui a abouti à un renforcement de l’autorité royale et a marqué un coup d’arrêt des discussions. Il en est résulté une plus grande stabilité économique, ainsi qu’un retour au secret caractéristique des deux décennies 1740 et 1750.

Haut de page

Entrées d’index

Géographie :

Suède

Chronologie :

XVIIIe siècle
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

1. Subsidies, loans and secrecy
2. Government bonds, openness and political change

Aperçu du début du texte

In 1766, the Swedish Diet, which consisted of the four estates of the nobility, clergy, burghers and peasants, and which controlled the government’s finances and legislation, decided to implement a Freedom of the Press Act. The act abolished pre-publication control of secular publications, as well as introduced the principle of open access to government documents. The principle of open access meant that most documents from the Diet, the Council of the Realm, the civil service and the law courts became accessible to citizens who wished to publish them in print. This decision has been seen as an international landmark and as a sign of especially “the Scandinavian tradition of press freedom and freedom of information”. According to Christopher Hood, the Swedish policy can be placed between two major strains of European political ideas, namely the concept that governments should follow fixed and predictable rules, and the notion that social affairs “should be conducted with a high degre...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrik Winton, « Parliamentary Control, Public Discussions andRoyal Autonomy: Sweden, 1750-1780 », Histoire & mesure [En ligne], XXX-2 | 2015, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 11 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/histoiremesure/5216

Haut de page

Auteur

Patrik Winton

Department of History, Uppsala University, Box 628, 751 26 Uppsala, Sweden. E-mail: Patrik.Winton@hist.uu.se

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de l’EHESS

Haut de page